Tous les messages créés par Chamboite63

Pour info, le film dont parle Fourinas s'intitule "Les Sagards", Film de Dominique LADOGE, produit par Cinétévé, Arte et France 2. Les acteurs principaux : Jean Roger MILO, Samir Jama, Jacques BONNOT et Florence THOMASSIN. L'action se déroule entre Paris, Noirétable, Thiers, Ambert et son SIVOM et …la Tuile de Saint-Anthème (renommée "la Sagarde"smile. Cette fiction met (à mes yeux) trop peu en scène les paysages de notre Forez…En fait, les "Sagards" était le nom que l'on donnait aux bucherons vosgiens. La directrice de production , Fabienne SERVAN-SCHREIBER était la même que pour "Le Chasseur de la Nuit" et la région lui avait plu. Nous avions gardé de bons contacts.
Les films vraiment "foréziens" sont assez rares…..malheureusement !
Bonsoir à toutes et tous, pour répondre à "Fourinas" : Le Chasseur de la Nuit" a été honoré par le 1er prix du CIDALC (Comité International pour la Diffusion des Arts et Lettres au Cinéma). Il a été diffusé la première fois sur Arte le 9 septembre 1994.
Il reste à mes yeux la meilleure fiction mettant en scène les Hautes Chaumes du Forez et la vie en jasserie au début du siècle dernier. Il a également le mérite d'avoir été tourné avec peu de moyens et en impliquant fortement la population locale. A part "Gaspard des Montagnes", c'et sans doute la seule oeuvre cinématographique issue d'un roman d'Henri Pourrat qui ait vu le jour.
Pour les copies ; je peux prêter ; même si elles sont d'une qualité moyenne.
Barbotine
Chamboite63
Bonjour à toutes et tous. Pour revenir sur les propos de Barbotine ; le démantèlement de Haute Vallée a été un long combat de 3 ans (2005/2007) pour aboutir à un nettoyage "du plus gros" grâce au Parc LF et à Mountain Wilderness Bien sur, il y a encore des restes….même certains gros et lourds…en particulier une boite à vitesse de poids lourd à la tête du TSK du milieu. Malheureusement, son enlèvement par des moyens terrestres risquerait de créer des dégâts au sol conséquents, dans une zone à dynamique tourbeuse. Des actions telles que celles de Barbotine sont à encourager pour les petits éléments épars. Ci-joint : une partie des 26t de ferraille sorties lors de l'héliportage du 13 juin 2007.
Merci ça me fait plaisir ! 
La boîte je vois tout à fait où elle est, le coin est un peu plus accessible maintenant, le chemin a été refait entre les Jassoux et le Ronzier (passage par Jarmont, tout en ruine aujourd'hui…smile, non accessible car fermé à la circulation et c'est bien comme ça! Mais quand même côté Jassoux on peut y aller avec un véhicule et la boite n'est pas si loin que ça du chemin… A voir ! 

Cher "Chamboite 63" je ne crois pas me tromper en disant que l'on se connait… 
Une preuve : un petit tour de course à pied secteur Marsac un après-midi l'année passée ….
 J'attends d'ailleurs toujours des photos et/ou vidéo de cette journée de démontage (comme j'aurais aimé être là…smile, j'ai toujours le dvd du "Chasseur de la nuit" qui attend sagement à la maison mais bon, Covid oblige, c'est un peu compliqué d'échanger physiquement ! ça viendra ! 

J'ai encore découvert 2 panneaux l'hiver dernier, ils participeront prochainement à la décoration de mon garage!
Bien vu, Barbotine ! J'étais bien sur ce tour de course à pieds vers Marsac. Pas de souci pour les photos et petites vidéos sur le démantèlement de Haute Vallée. Il me faut juste récupérer ton adresse courriel quelque part…
Si la boite à vitesse est plus accessible aujourd'hui ; je suis partant pour une expédition "nettoyage"…en période sèche…
Merci pour le DVD du "Chasseur" ; je le récupèrerai avec plaisir.
Bonjour à toutes et tous. Pour revenir sur les propos de Barbotine ; le démantèlement de Haute Vallée a été un long combat de 3 ans (2005/2007) pour aboutir à un nettoyage "du plus gros" grâce au Parc LF et à Mountain Wilderness Bien sur, il y a encore des restes….même certains gros et lourds…en particulier une boite à vitesse de poids lourd à la tête du TSK du milieu. Malheureusement, son enlèvement par des moyens terrestres risquerait de créer des dégâts au sol conséquents, dans une zone à dynamique tourbeuse. Des actions telles que celles de Barbotine sont à encourager pour les petits éléments épars. Ci-joint : une partie des 26t de ferraille sorties lors de l'héliportage du 13 juin 2007.
N_75
Damien63
Un anneau de neige artificiel autour d'un stade leurs suffirait pour tourner comme des écureuils en cage !
Rigolo, ce sont les mêmes termes que j'emploie en réponse à des skateurs que je connais, et qui rêvent de voir relier par des pistes damées les cols de la Loge et des Pradeaux, et d'extensions de domaines existants, parce que "ça se fait comme ça dans le Jura". J'évoque aussi des "tours de manèges".
Le résultat, c'est qu'on est arrivé à une privatisation de la nature smile . Dommage que le ski de fond, qui je trouve est un joli sport à la base, ait évolué ainsi !




Damien63
La convivialité et le coté familiale de la station y sont pour beaucoup, et l'ambiance locale très sympathique et sans fioriture (voir les deux livres d'André Fage sur l'histoire de Prabouré).
Même si personnellement je ne l'ai jamais connue, quelqu'un saurait-il pour quelles raisons la Haute Vallée a été démantelée, alors qu'à l'époque l'enneigement était plutôt pas mal, même si je ne skiais encore pas ?
Ceci dit, la Sauvagerie s'est agrandie, et c'est pas mal aussi smile


Bonjour à Damien63 et Forez63. L'histoire de la station de la Haute Vallée à St Anthème remonte aux années 7O. Création privée, comme Prabouré ; cette petite station construite à l'aide de matériels pour la plupart d'occasion et très divers : pylônes téléskis de glacier(plantés dans une tourbière..), moteurs thermiques de camions… L'enneigement d'alors était effectivement conséquent. A tel point que l'accès au pied des piste en voiture ou autocar était compliqué et aléatoire. Début des années 80, de nouveaux propriétaires clermontois ont essayé de relancer cet aménagement. Des évènements comme une descente aux flambeaux et promotion par voie de presse ont été organisés, sans trop de suites… La dernière saison passée, la nature a repris tant bien que mal ses droits…les arbres ont poussé sous les lignes de téléskis, les cabanes en bois se sont écroulées, et les futs de fuel se sont corrodés en suintant au bord de l'Ance. Alerté par la Maire de l'époque, le Parc naturel régional Livradois Forez s'est engagé dans une mission de démantèlement de cette installation obsolète. Avec l'aide de Mountain Wilderness, une opération complexe  a été menée à partir de 2001 pour une apogée le 22 mai 2003  avec l'évacuation à l'aide d'un hélicoptère privé, du travail d'une trentaine de bénévoles et de camions de 26 tonnes de ferrailles, perches, pylônes, câbles, poulies, épave de dameuse, futs de carburant et d'huile…Un hébergement de groupe, construit en bois un peu plus haut que le pied de station à lui aussi, un peu plus tard, été détruit et son assise nettoyée. La "Haute vallée" a retrouvé en partie sa quiétude. Seuls les blocs béton des pylônes subsistent, et sans doute quelques petites ferrailles cachées dans la callune…Cette épopée du ski alpin en Forez a fait suite à "Chalmazel 1500" à l'est du col du Béal avec une fin beaucoup plus couteuse pour le contribuable… Chalmazel 1500 ayant été démantelée par les propriétaires du lieu, "chalet Gauchon". La facture de tels travaux de retour à la nature est inversement proportionnelle à l'épaisseur de neige….