N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

3 jours sur les hauts plateaux France > Vercors

AnneC

AnneC

  • 0 topo
  • 1 sortie
  • 0 test
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 0 commentaire
  • 0 message

Durée : 2 à 4 jours

Distance : 55,0 km

Difficulté : Difficile

Altitude de départ : 1400m

Altitude d'arrivée : 1300m

Dénivelée : +2400m -2500m

Altitude de chaussage: 1100m

Point le plus haut : 1750m

Pulka : non accessible

Au départ du col de Rousset, 3 jours à traverser les hauts plateaux du sud Vercors, en passant par Chaumailloux, Tussac, les Quatre chemins... Un itinéraire un peu compliqué parfois, avec une descente jusqu'à Menée et Archiane, mais comme toujours on s'en est mis plein la vue !

2 commentaires

Allez c'est parti, on pose le vendredi et on part pour 3 jours sur les hauts plateaux !

Jour 1, 12 km, +600/- 370 : départ de col de Rousset, parking du plateau de Beurre (après la route depuis Lyon, donc pas très tôt...), il fait un temps d'enfer, ça va être bien ! La neige n'est pas extraordinaire mais ça va. Direction la cabane de Chaumailloux, pour y passer la nuit. On part donc avec des bons sacs sur le dos, c'est une première pour nous. On se rend vite compte que ça change pas mal la donne : un peu plus lourd dans les montées, et surtout bien déstabilisant dans les descentes. On peut dire que les chutes n'ont pas été rares :-) Itinéraire classique par le pas des écondus et la cabane de Pré Peyret, puis passage à la jasse de Peyre Rouge. Pique nique au soleil, on se croirait presque au printemps ! Ensuite plein sud et on arrive très vite à Chaumailloux (avec 2 chutes magnifiques sous les applaudissements de quelques skieurs montés par la Richardière). La cabane a été toute rénovée cet été, elle est nickel. La source qui est en face de la bergerie du dessous donne bien, elle est facile à trouver. Une bonne nuit à la cabane, à 4 puis 10 puis 16, autant dire qu'on n'a pas eu froid. Le coucher de soleil sur l'aiguille valait vraiment le détour !

Jour 2, 21km, +480/-1450 : le plan initial était de se promener tranquille sur les hauts puis d'aller dormir à l'auberge de Combeau... mais pour ça il faut s'y prendre un peu à l'avance parfois, sinon c'est complet. C'est finalement à Menée que nous devons aller aujourd'hui, ça fait un bon bout de chemin, et de descente, où il n'y aura plus de neige, mais on a les baskets sur le sac ! Au départ de Chaumailloux donc, direction plein sud vers la bergerie du Jardin du Roi. Nous avons eu la chance de trouver une belle trace qui nous a emmenés jusque là-bas en temps record (sûrement faite en SRN par quelqu'un qui connait bien, l'itinéraire était vraiment parfait). Le temps du jour est assez couvert, on est souvent dans le jour blanc qui efface tous les reliefs, il faut bien sentir la neige sous les skis. Après la bergerie direction Tussac, avec un petit tour dans la combe du Coureau, tout aussi charmante en hiver qu'en été, et qui nous a donné l'occasion de voir un beau lièvre variable, tout blanc. Ensuite on a eu droit au festival des vautours au-dessus de Tussac, on ne s'en lasse pas. Descente à Benevise par la piste forestière, pas très agréable car bien bosselée par les raquettes. On a tenu sur les skis quasi jusqu'au village, mais les baskets ont fini par être utiles, et c'est skis et chaussures sur le sac qu'on a fini le petit chemin de Benevise à Menée. Là c'était chambre d'hôtes, royale !

Jour 3, 22km, +1300/-690 : là où commencent les difficultés... Histoire de varier les itinéraires on décide de remonter sur le plateau par Archiane plutôt que par Tussac. Nos hôtes nous emmènent très gentiment en voiture jusqu'au hameau, ça ne se refuse pas et nous évite 5km à pied sur la route. Nous voilà donc partis skis sur le dos sur le petit chemin. On s’emmêle un peu dans les branches qui sont bien basses, alourdies par la neige, mais on s'élève bon train. On chausse les skis vers 1100m, avant d'arriver sous les falaises. Là on ne traîne pas, car les chutes de pierres ne sont pas rares. Certains passages sont peu rassurants, en dévers au-dessus du vide, mais la neige accroche bien. On rejoint le vallon avant les quatre chemins de l'Aubaise, où les avalanches ont été nombreuses. Il n'aurait pas fallu être là quelques jours plus tôt. Au bout du vallon on hésite : est-ce qu'on suit le GR qui monte raide ou est-ce qu'on poursuit dans le fond ? On craint d'être bloqués plus loin si on reste au fond, il faudra qu'on aille tester en été (à moins que quelqu'un puisse nous dire si ça passe ??). Donc on monte, sur cette pente très très raide. Là franchement on se dit qu'on n'est vraiment pas sur un bon itinéraire pour du SRN ! :-) Après un nombre incalculable de conversions on finit tant bien que mal par arriver en haut, soulagés. Je ne recommande vraiment pas cet itinéraire, mais on est passés ! La suite va être beaucoup plus facile, et franchement magique, malgré le temps qui se détériore de plus en plus. Traversée de la plaine du Roi, passage du col du Pison, toujours plein nord jusqu'à Pré Peyret. Le retour au col de Rousset se fera par grand vent, grésil et brouillard, mais sans encombres.

Bilan : une sortie un peu complexifiée par la question du lieu où dormir, mais que de bons souvenirs encore !

2 commentaires

ced

ced

  • 0 topo
  • 3 sorties
  • 0 test
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 11 commentaires
  • 153 messages

Bonjour,
Joli ciel depuis les Chaumailloux !

talonlibre

talonlibre

  • 3 topos
  • 7 sorties
  • 1 test
  • 3 avis
  • 2 actualités
  • 120 commentaires
  • 945 messages

Superbe sortie et très belles photos... Bravo