Les Mastodontes du Dovrefjell Norvège > Norvège du Centre > Dovrefjell

Régis Cahn

Régis Cahn

  • 55 topos
  • 74 sorties
  • 92 tests
  • 0 avis
  • 229 actualités
  • 334 commentaires
  • 2306 messages

Durée : 2 à 4 jours

Difficulté : Moyenne

Pulka : non accessible

Patiemment arasés par les glaciers, les sommets du massif de Dovrefjell se font souvent dodus et leur allure débonnaire contraste avec la nature sauvage qui leur sert d’écrin. La toundra y déroule son tapis sous les pattes et sabots d’une faune déjà typiquement arctique dont le bœuf musqué (Ovibos moschatus).

10 commentaires

C’est au mois de février, alors que le soleil recommence timidement à réchauffer le paysage encore prisonnier de la neige, que nous sommes allés à la rencontre de ce drôle d’animal résistant obstinément à la longue et froide morsure de l’hiver.

sylvain-dussans_08.jpg

Avant le départ, nous avons glané ici ou là quelques renseignements, mais il faut bien avouer qu’avec une surface de presque 1700 km2, observer les bœufs musqués dans le parc national de Dovrefjell-Sunndalsfjell s’avère en pratique à rechercher une aiguille dans une meule de foin.
Pour nous déplacer dans ce milieu montagnard vallonné en cette fin d’hiver, nous avons le choix entre raquette et ski de rando. Notre stratégie est d’emmener le tout pour se décider au dernier moment, selon le terrain et les conditions nivologiques.

sylvain-dussans_09.jpg

En effet, si nous espérons observer nos braves ruminants dans un rayon de 2 à 3h de randonnée depuis la route E66 qui traverse le parc, rien n’est acquis d’avance. Et s’il nous faut nous enfoncer plus en profondeur dans les espaces sauvages de Dovrefjell, nous devrons sans doute bivouaquer au moins une nuit. L’usage d’une pulka, une première pour nous, se présente dès le départ comme la solution idéale pour transporter notre lourd matériel photo ainsi que quelques vivres, voire la tente et les duvets si besoin. Pour cela, nous avons donc loué une pulka Ice Blue (marque Snowsled), plutôt légère et de fait très pratique pour notre usage.

sylvain-dussans_02.jpg

Deux jours et demi de route plus tard, nous sommes enfin sur le plateau de Dovrefjell et nous posons le camp de base au Furuhaugli Turisthytter. Le soir même, Inger Lise, la propriétaire du camping, nous refile les dernières infos sur la localisation approximative des bœufs musqués.
Bénéficiant globalement sur la semaine de très bonnes conditions météo, nous rencontrons presque chaque jour les animaux que nous sommes venus photographier. Le froid varie d’un bon – 20°c à une presque chaud -8°c et nous avons eu la “chance” d’avoir quand même une belle journée de mauvais temps, avec vent, brouillard et neige. Mais nous la souhaitions par dessus tout afin d’immortaliser les bœufs musqués dans cette ambiance Grand Nord !

sylvain-dussans_07.jpg

En règle général, nous ne nous mettons guère plus de 2 à 3h à chaque fois pour rejoindre un groupe de bœufs préalablement repéré aux jumelles. Il faut dire que ce ne sont pas les arbres qui bouchent la vue sur ces vastes plateaux !
Nous alternons, comme prévu, raquette et ski selon les coins, et la pulka est vraiment très pratique pour trainer sans trop de difficulté nos 25 à 30kg de matos quotidien.

Chaque soir, nous rentrons repus de neige, de froid et d’immensité pour nous réfugier au camping, où nous attendent une douche brûlante et une bière bien fraîche. De fait nous avons donc toujours dormi dans le Traffic, aménagé en chambre (froide) ! Heureusement nous avions anticipé en nous équipant de duvets très chauds et j’ai été pour ma part très satisfait du modèle Iceline de mon partenaire Mountain Equipement. Sur le point vestimentaire, la pratique de la photo en milieu froid impose quelques contraintes. Durant la phase d’approche, comme lors de n’importe quelle randonnée, le corps se réchauffe et nous posons alors pas mal de couches. Mais une fois les animaux localisés, nous ne nous déplaçons alors que très peu et le refroidissement se fait vite sentir. Une superposition de trois couches thermiques plus une bonne doudoune nous a permis de faire face sans trop de soucis. Ajoutons à cela une cagoule pour protéger le visage et surtout des moufles très chaudes.
C’est finalement les doigts qui, comme souvent, souffrent le plus puisque nous devons parfois opérer à main nue avec le matériel photo. Patrick en a subit les conséquences avec une belle gelure sur trois doigts. Il a vite appris à manipuler son boîtier en moufle !

Au bout d’une semaine, heureux de notre moisson d’images, nous décidons de remettre le cap plein sud et en tout juste deux grosses journées de route, nous sommes rentrés dans nos montagnes.

sylvain-dussans.jpg

fleche_droite.gif Bonnes adresses :
- Location de pulka : Clavel - On a marché sur la terre?
Adresse : 54 cours Jean Jaurès? - Grenoble?
Tél. : 04 76 87 19 11
Émail : clavel.sports@free.fr

- Hébergements Dovrefjell : Furuhaugli Turisthytter www.furuhaugli.com

fleche_droite.gif Remerciements :
Un remerciement tout spécial à mon partenaire Mountain Equipement, sans qui mes nuits n’auraient pas été si réparatrices : www.mountain-equipment.co.uk
Enfin merci à mon ami Patrick qui est un aussi bon comme compagnon de route que comme photographe. www.patrick-delieutraz.fr

sylvain-dussans_06.jpg

fleche_droite.gif Textes : Sylvain Dussans
fleche_droite.gif Photos : Sylvain Dussans & Patrick delieutraz

Article similaire :
Dovrefjell : Wild and White

10 commentaires

stef

stef

  • 0 topo
  • 1 sortie
  • 31 tests
  • 2 avis
  • 0 actualité
  • 47 commentaires
  • 453 messages

J'adore ces bestioles !
Réintroduites en Norvège dans les années 1920, elles sont clairement menacées par la hausse de t° estivales et l'augmentation de l'humidité en hiver…comme une grande partie de la faune polaire.

jda

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 0 test
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 6 commentaires
  • 111 messages

Magnifiques photos, j'ai eu la chance d'observer les mâles de boeufs musqués se précipiter tête contre tête après une course face à face d'une cinquantaine de mètres. Impressionnant!
Le bruit du choc des 2 structures cornées lors des contacts reste un souvenir très particulier et inoubliable.
C'était au même endroit à la mi-août.
jda

Régis Cahn

Régis Cahn

  • 55 topos
  • 74 sorties
  • 92 tests
  • 0 avis
  • 229 actualités
  • 334 commentaires
  • 2306 messages

J'ai eu aussi la chance d'en observer au Groenland… Aussi des Bœufs Musqués réintroduits…
Il y avait d'ailleurs pas mal de carcasses à terre !
Magnifiques bestioles :-)

stef

stef

  • 0 topo
  • 1 sortie
  • 31 tests
  • 2 avis
  • 0 actualité
  • 47 commentaires
  • 453 messages

Salut Régis,
Tu as une ou deux photos de boeufs sous le coude (plutôt vivants que morts…)?
Par rapport à ta remarque sur la réintro des boeufs au Groenland, j'en déduis que tu étais qq part sur la côte ouest à S/W. Je me trompe ?
Je crois que leur population se répartit en deux zones :
- côte ouest à S/W = zone d'introduction
- côte est à N/E = habitat originel (en connexion avec le N du Canada.
Je ne me souviens plus des raisons de ce programme de réintroduction. Si qq'un à l'info, elle m'intéresse.
Marrant aussi de noter que malgré son apparence de bovin, il appartient à la famille des caprins.

Régis Cahn

Régis Cahn

  • 55 topos
  • 74 sorties
  • 92 tests
  • 0 avis
  • 229 actualités
  • 334 commentaires
  • 2306 messages

Hello Stef,
Je dois avoir des photos mais elles ne sont pas pour le moment accessibles… Pour l'instant, je peux te proposer une photo d'une corne d'un bœuf musqué et un bois de renne.

Effectivement j'ai prélevé la corne du bœuf musqué dans la partie ouest du Groenland et plus précisément sur le secteur de Kangerlussuaq. C'est une zone d'introduction importante de l'espèce.
Je cherche les photos prises sur le terrain…

jda

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 0 test
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 6 commentaires
  • 111 messages

Au niveau systématique on regroupe tous les herbivores ruminants avec des cornes en étuis sur une pièce osseuse dans la la famille des bovidae,les caprinidés formentt une sous-famille comprenant les caprins , les ovins, les boeufs musqués. Le clade des ovibox est plus ancien que la séparation entre caprins et ovins.

Régis Cahn

Régis Cahn

  • 55 topos
  • 74 sorties
  • 92 tests
  • 0 avis
  • 229 actualités
  • 334 commentaires
  • 2306 messages

Stef,
Ce sont les seules photos potables que j'ai pu prendre en 2005. Bœufs musqués au Groenland dans les alentours de Kangerlussuaq.

(Les clichés sont visibles dans la rubrique photos du site)

stef

stef

  • 0 topo
  • 1 sortie
  • 31 tests
  • 2 avis
  • 0 actualité
  • 47 commentaires
  • 453 messages

Merci Régis.
Sur la deuxième, on ne sait pas si il s'agit du Migou ou d'un cochon d'Inde :-D
Tes photos sont faites à l'occas d'une rencontre fortuite ou sont le résultat d'un affût ?
J'imagine bien que leurs territoires sont répertoriés et visités…

Régis Cahn

Régis Cahn

  • 55 topos
  • 74 sorties
  • 92 tests
  • 0 avis
  • 229 actualités
  • 334 commentaires
  • 2306 messages

Rencontre fortuite mais sur un secteur où nous savions que les bœufs musqués étaient présents. Après on est resté de très longues minutes à les observer de notre promontoire !