Un col de l'Izoard pour célébrer Emilien Jacquelin ! France > Briançonnais

Benoît 73

Benoît 73

  • 3 topos
  • 9 sorties
  • 0 test
  • 0 avis
  • 1 actualité
  • 2 commentaires
  • author: Benoît 73

Se garer au Laus, hameau de la commune de Cervières à quelques kilomètres de Briançon

Durée : Demi-journée

Distance : 17,3 km

Difficulté : Moyenne

Altitude de départ : 1744m

Altitude d'arrivée : 1744m

Dénivelée : +673m -673m

Altitude de chaussage: 1744m

Point le plus haut : 2393m

Pulka : non accessible

Afin de célébrer à ma manière la première victoire🥇en coupe du monde de notre champion tricolore Emilien Jacquelin la veille lors de la coupe du monde de biathlon du Grand Bornand, je décide de réaliser l’ascension du col de l’Izoard. En grand fan de vélo, il apprécierait l'effort ! Il aurait cependant certainement mis moins de temps que moi !

2 commentaires

Grand fan de sports nordiques et tout particulièrement de biathlon, je me suis enflammé la veille pour la première victoire en coupe du monde du villardien Emilien Jacquelin. J'ai donc cherché un moyen original de commémorer cette belle fête qui a durée tout le WE lors de la fabuleuse étape du Grand Bornand.

De passage à Briançon, j'opte pour l'ascension du col de l'Izoard, haut lieu du cyclisme, dont les pentes sont régulièrement parcourus par les athlètes du Tour de France. Quel rapport me direz-vous ? Emilien Jacquelin est en effet un fana de vélo.  Voilà donc un moyen original de commémorer cette belle première.

Direction Le Laus, terminus hivernal de l'accès à l'Izoard côté briançonnais. Mon départ est tardif, puisqu'il est presque midi, mais je profite ainsi d'un bel ensoleillement.

Je remonte donc tranquillement la route totalement enneigée et damée. Les kilomètres défilent et je prends de l'altitude. Je surplombe le hameau du Laus et la belle forêt de peins cembro.

IMG_0440.jpegLa vallée de Cervières et le hameau du Laus

Après une heure et demie, le célèbre refuge Napoléon est en vue. Il ne me reste plus beaucoup de chemin. Je croise des fondeurs, mais également des personnes qui descendent en luge ! 9 kilomètres cela vaut effectivement le coup.

IMG_0446.jpegUn cadre idyllique.

IMG_0451.jpegLe refuge Napoléon  

Puis, au bout de la route, l'obélisque sommital se dresse fièrement dans un ciel d'azur. L'horizon s'ouvre alors vers le Queyras. Trait d'union avec mon projet, un kiosque, fermé pour l'hiver, rappelle les grandes heures du cyclisme.

IMG_0461.jpegL'obélisque du col de l'Izoard

C'est aussi l'occasion de se trouver dans un haut lieu de la Haute Route des Escartons. Les spatules frétillent ! Cela sera pour une autre fois.

Je reste environ une demi-heure au sommet, grimpant jusqu'à la table d'orientation afin de réaliser un tour d'horizon des sommets du secteurs, puis je me plonge à bride abattue vers mon point de départ, heureux de cette belle découverte en SRN et fier de mon projet commémoratif.

IMG_0465.jpegPanorama sur le Briançonnais, au loin le Mont Thabor

IMG_0463.jpegVue sur le Queyras et le massif du Chambeyron

IMG_0467.jpegDescente en vue !

Météo

Grand ciel bleu. -2°C au départ et à l'arrivée une fois que le hameau est dans l'ombre.

Condition de neige

Neige relativement dure notamment à la descente, le soleil étant caché par les sommets.

La crête du col était en grande partie dégarnie par le vent. Globalement l'enneigement est juste correct pour la saison.

Activité avalancheuse observée

2/5 au BRA. Pas d'activité visible.

2 commentaires

jmc63

jmc63

  • 0 topo
  • 40 sorties
  • 1 test
  • 2 avis
  • 5 actualités
  • 56 commentaires
  • author: jmc63

Merci Benoit pour ce compte rendu et belles photos. Je me prépare pour un séjour à Cervières fin janvier en croisant les doigts pour que la neige revienne et surtout qu'il n'y ait pas de nouvelles mesures limitant les déplacements.

Angström

Angström

  • 0 topo
  • 3 sorties
  • 0 test
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 20 commentaires
  • author: Angström

Merci Benoît. Nous sommes passés au col un jour après toi! Même paysages, même ciel bleu. Le pied.