Val de Courre France > Monts Dore

jmc63

jmc63

  • 0 topo
  • 33 sorties
  • 1 test
  • 2 avis
  • 5 actualités
  • 46 commentaires
  • 341 messages

Beaucoup de monde au Mont Dore ce vendredi 26 janvier. Les parkings du téléphérique et le long de la route sont archi complets. Il restait quelque place au parking des Longes à 1200 m.

Durée : Demi-journée

Distance : 8,0 km

Difficulté : Difficile

Altitude de départ : 1220m

Altitude d'arrivée : 1220m

Dénivelée : +480m -480m

Altitude de chaussage: 1220m

Point le plus haut : 1700m

Pulka : non accessible

Pas de neige sur les secteurs SRN à moins d'une heure de voiture, je m'oriente vers une randonnée classique : le val de Courre.

0 commentaire
Télécharger la trace GPX

Samivel Enfin un créneau méteo favorable ! Et il a un peu neigé, il faut en profiter. J'avais gaché le précedent vendredi dernier en emenant mes petits enfants faire "du vrai ski", c'est à dire selon eux du ski de piste ! Après avoir vidé ma CB en location et forfait, nous avons passé notre journée dans les files d'attente ! Mais nous nous sommes tout de même bien amusé, donc pas de regret.

Après consultation des webcams, je constate que ce n'est pas la peine de miser sur le Guéry. Par contre, le Sancy semble bien eneigé au dessus de 1300m. J'opte donc pour la classique du massif : le col de Courre. C'est une randonnée plutôt alpine, une belle vallée entaillant le flanc nord-ouest du Sancy avec une montée assez raide pour atteindre le col. On est à la limite du ski de randonnée nordique, mais avec l'entrainement accumulé dans les Hautes Alpes, ça devrait le faire.

Passage obligé

Arrivé au Mont Dore, c'est la foule des grands jours de vacances scolaires. Les parkings sont complets, de nombreuses voitures sont garées le long de la route et il faut être vigilant pour éviter de se faire accrocher par celui qui se précipite vers une place qui vient de se libérer. Ce n'est pas la guerre mais presque ! Je fais vite demi-tour pour aller au parking des Longes, pas très connu : bonne pioche, il reste quelques places et les gens semblent plus civilisés ici.

Je commence la montée en remontant coté forêt la piste le long du télésiege. On est loin des grands espaces sauvages, mais c'est un passage obligé. Je continue ensuite le long du téléski de Courre pour arriver au Verrou.

Enfin seul

Enfin seul ou presque.jpg

Deux randonneurs alpins en forme me dépassent avec un gentil bonjour en passant, cela fait du bien de se retrouver entre gens civilisés : "nous avons les mêmes valeurs" !

Les pentes raides descendant du Puy de Cliergue sont ravagées par des purges qui doivent dater des pluies de cette semaine pourrie. Le passage du Verrou est assez délicat (pour les semelles) : peu de neige et pas mal de cailloux, des ruisseaux, bref il faut slalomer pour trouver le bon passage.

Val de Courre.jpg

La vallée s'élargit ensuite et le panorama se découvre : au fond à gauche, le Puy Redon, très apprécié des amateurs de pentes raides ainsi que des alpinistes avec ses couloirs descendants dans le Val D'Enfer.

L'eneigement devient rapidement de bonne qualité. Je croise de quelques promeneurs en raquette et même des piétons. Le Val monte en pente douce vers la crête sud et ses chicots volcaniques. Le plus gros, c'est la Tour Carré, qui porte bien son nom.

Val de Courre-2.jpg

Arrivé au fond du vallon, la pente se redesse, il faut enchainer les conversions. La progression se ralentit car les cuisses et le souffle ont du mal à suivre. Après une demi-heure d'effort (Earn your turns disent les américains), j'arrive au col accueilli par un vent assez fort et froid. Le panorama sur la Fontaine Salée et la face sud du Sancy est magnifique.

Sancy.JPG

Mais il faut bien redescendre. La pente est carrément plus raide qu'à la montée ! Quelques dérapages me font perdre un peu d'altitude. Je voudrais bien enchainer des virages mais la bête renacle ! Bon faut te décider, hop on tente un petit stem qui se termine en télémark désequilbré puis sur les fesses. Normal. Faut pas se décourager, on recommence et cette fois cela passe, un petit dérapage et hop un autre virage. Le style ne doit pas être bien beau mais j'arrive entier en bas de la partie raide. Ouf !!

Ensuite, les virages s'enchainent bien, la neige est parfaite, trop vite en bas !

A refaire rapidement.

Météo

-1 à 1200 m à 13 heures. Soleil voilé puis grand soleil sur l'itinéraire.

Condition de neige

En bas des pistes, il ne reste que de la neige artificielle. Passé le Verrou et en bas du Val, 20 cm de neige humide. Ensuite, plus on monte, meilleur est le manteau neigeux. Vers 1500 m, on trouve de 5 à 10 cm de neige froide sur un fond bien dur. Très agréable à skier.

Activité avalancheuse observée

De très nombreuses purges dans tous les versants un peu raides.

Commentaires

Aucun commentaire