Chaussettes Teko en laine mérinos Vêtements

anonymous

  • 16 topos
  • 125 sorties
  • 79 tests
  • 16 avis
  • 30 actualités
  • 1083 commentaires
  • author: anonymous

Note 3,0/5

Chaussette en laine Merinos TekoQui parmi les trekkeurs n'a pas encore entendu parler de la laine mérinos ? Véritable aubaine pour le randonneur au long cours, ce textile a de nombreux avantages à nous offrir : la limitation des odeurs et des propriétés thermiques remarquables. Me lançant dans une traversée de la Laponie à pied, j'ai pu tester les chaussettes en mérinos de la marque Teko dont je livre, ici, mes impressions après trois semaines de marche.

Testé par

anonymous

  • 16 topos
  • 125 sorties
  • 79 tests
  • 16 avis
  • 30 actualités
  • 1083 commentaires
  • author: anonymous

Note du test 3/5

Modèles de chaussettes Teko testés :
1 paire de Light Cushion minicrew & 1 paire Light Hiking

chaussette Teko en laine merinos

Caractéristiques techniques :
- Modèle : Light Cushion minicrew
- Poids : 40gr en taille L (42-45)
- Matière : 58% laine mérinos, 20% polyester recyclé, 19% nylon, 3% élasthanne
- Lavables en machine à 40°C
- Prix public conseillé : 20,90€

- Modèle : Light Hiking
- Poids : 60gr en taille L (42-45)
- Matière : 58% laine mérinos, 10% polyester recyclé, 10% nylon, 2% élasthanne
- Lavables en machine à 40°C
- Prix public conseillé : 24,90€

Conditions de test :
- durée : 21 jours de marche en Laponie suédoise, dont 17 avec les pieds mouillés + randonnées à la journée et sur plusieurs jours dans les Alpes.
- terrains rencontrés : forêts, marécages, montagnes.
- chaussettes portées avec des chaussures à tige haute de marque Kayland, et des chaussures de trail Salomon.

chaussette teko en laine merinos Light Hiking

Avis :
Ma principale préoccupation concernait les odeurs. En effet, en ne se lavant quasiment pas pendant plusieurs semaines, quelques problèmes étaient à craindre. J'ai eu la joie de constater que les effluves nauséabondes dégagées par mes pieds restaient tout à fait contenues. Il m'était ainsi possible de retirer mes chaussures dans un refuge sans déclencher une alerte bactériologique. Aucune comparaison possible avec les chaussettes en synthétique (Quechua) que j'utilisais jusqu'alors. Toutefois, lors de mes randonnées dans les Alpes, par forte chaleur, des odeurs sont apparues au bout de quelques jours.

Le second effet positif procuré par ce textile vient de ses propriétés thermiques. Bien qu'ayant eu les pieds mouillés pendant 17 jours, je n'ai quasiment jamais eu froid , même lors des pauses. Garder la chaleur, même mouillée, fait de la laine mérinos un produit particulièrement adapté aux conditions difficiles. En conditions froides, les Light Hiking se sont révélées particulièrement efficaces, de part leur épaisseur ainsi que par leur longueur.

Le confort fut également satisfaisant, grâce notamment aux renforts des chevilles. A noter toutefois que j'ai souffert de quelques irritations au niveau des orteils, irritations dues aux conditions très humides rencontrées en Laponie (pieds mouillés pendant 17 jours). Les tests complémentaires effectués dans les Alpes (sous des conditions météo clémentes) m'ont permis de confirmer cela.

Les points faibles :
- prix élevé

Les points forts :
- effet anti-odeur
- conservation de la chaleur même mouillées
- confort

La laine mérinos représente sûrement le textile idéal pour qui randonne sur de longues durées. Ces modèles Teko répondent donc aux attentes du trekkeur au long cours, même si dans certaines conditions l'effet anti-odeur perd de son efficacité.

Pour plus d'informations, consultez le site web Teko
Chaussettes de randonnée Teko en vente chez Aventure Nordique

2 commentaires

anonymous

  • 16 topos
  • 125 sorties
  • 79 tests
  • 16 avis
  • 30 actualités
  • 1083 commentaires
  • author: anonymous

Je reste un peu dubitatif quant à la température de lavage de ces chaussettes en machine, étant donné leur composition. Elle me paraît trop basse.
En effet, il est bien connu le fait que certaines bactéries qui se développent en milieu humide et chaud - tel celui des pieds et du buste durant un effort - ne peuvent être éliminées que par un lavage à 60°. C'est ce que préconise le suédois Woolpower pour ses produits.

anonymous

  • 16 topos
  • 125 sorties
  • 79 tests
  • 16 avis
  • 30 actualités
  • 1083 commentaires
  • author: anonymous

J'ai été aussi étonné de la température de lavage au début, mais j'ai essayé sur une de mes paire et les multiples lavages n'ont rien abimés.
Plus cher qu'une chaussette de base mais je suis content de mes Teko ! ;-)