N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Chaussures Crispi Sydpolen Randonnée Nordique > Chaussures

mtriclin

  • 1 topo
  • 0 sortie
  • 24 tests
  • 4 avis
  • 1 actualité
  • 76 commentaires
  • 419 messages

Note 3,0/5

Marque : Crispi

Modèle : Sydpolen

Réf : cod. 5540299

Couleur : Noir

Poids : 1880g / paire

Dimensions : Pointure du 36 au 47

Année : 2010

Prix indicatif : 229,00 €

Matériaux :

Cuir Amphibie hydrofuge mm. 2.6-2.8
Doublure Gore-Tex
Semelle Vibram

Autres caractéristiques :

Compatible avec les fixations 75 mm
Fermeture par lacets

Les Sydpolen sont des chaussures de référence dans l'univers du Ski de Randonnée Nordique. Elles sont fabriquées à partir de cuir hydrofuge. Doublure en Gore-Tex. Cousu norvégien. Modèle fiable et durable facile à entretenir. La souplesse du cuir permet un bon déroulé de pied.

Testé par

mtriclin

  • 1 topo
  • 0 sortie
  • 24 tests
  • 4 avis
  • 1 actualité
  • 76 commentaires
  • 419 messages

Note du test 3/5

Lors du renouvellement de mon matériel, j'ai décidé de passer à la norme 75 mm avec des chaussures Back Country en cuir : CRISPI Standard.

Pourquoi avoir choisi une chaussure en cuir ?
Le cuir a toujours eu les faveurs des grands bottiers et des chausseurs italiens. C’est un matériau noble, élégant et respirant.
Crispi a choisi de conserver dans son catalogue une gamme de produits en cuir pour la pratique du ski de randonnée nordique.
Merci Crispi pour ce travail artisanal et d'orfèvre du cuir !

chaussure_crispi.jpg

Du point de vue de la concurrence, il est difficile de la comparer avec une paire de Bcx 6 (Fischer) en toile. Les deux produits sont complémentaires dans l’offre actuelle sur le marché français. La norme NNBC n'étant pas compatible avec la norme 75 mm.
Pour l’exemple, comparer une paire de Crispi reviendrait à mettre en parallèle une paire de chaussures Décathlon et une paire de Chaussure Meindl de haute montagne en cuir. Cela n'a pas de sens, à mon avis.
Si j'admire le cuir autant que l'artisan cordonnier "A la ville, à la Montagne" (situé à Paris - Bastille), il faut bien reconnaître que l'acquisition de cette paire a été un vrai parcours du combattant ! J'ai acheté mes chaussures sur commande spéciale. Crispi a tardé à les livrer (faible production). Il y a eu un retard de 3 mois : en passant par l’Italie puis par le salon de la randonnée à Munich, mes Crispi avaient déjà fait le tour de l'Europe avant même leur première sortie.

Fabrication & finition :
La chaussure est cousue main sur une semelle en Vibram. Cette dernière donne de la souplesse au déroulé du pied. Comparée à une chaussure type SNS (Salomon - avec la fixation au bout de pied), elle est agréable à porter.
La position en avant de l'accroche à la fixation 75 mm (3 points) semble à mon avis un plus pour le confort des doigts de pieds. Ils sont moins compressés lors de la flexion grâce :

  • au déport de l'articulation,
  • à la souplesse du Vibram et du cuir.

Le cuir est épais et respirant ; il est associé à une isolation intérieure en Thinsulate. Un subtil assemblage de matériaux modernes et de cuir à l'ancienne. Le randonneur ne risque pas de déchirer le cuir de sa Crispi lors de passage en sous-bois : plus de 2 mm d'épaisseur !

crispi_cuir.jpg

La couture du chausson en cuir sur la semelle en Vibram est réalisée à la façon norvégienne : une belle fabrication !

Les limites du cuir :
Lors de la progression en neige humide, les coutures et la semelle en cuir ont tendance à s'humidifier. J'ai dû étanchéifier les coutures avec du Seam Sealer et enduire mes chaussures de graisse spéciale pour chaussures de montagne en cuir.

Autre point d'interrogation : la présence de trois clous cavaliers pour fixer le chausson cuir sur le haut de la semelle en Vibram.
Seront-ils solides à l'usure du temps ? Ne vont-ils pas se détacher ?

crispi_bout.jpg

Une languette permet de serrer correctement le haut du laçage et d'éviter que la neige ne pénètre à l'intérieur du chausson. Les crochets sont solides et très efficaces (les lacets ne se défont jamais). La tige de la chaussure est haute et le bas du mollet n'est jamais meurtri.

crispi_souflet.jpg

Les inconvénients:

  • Usure probable des trois trous en cas de mauvaise accroche de la chaussure dans la fixation.
  • Infiltration possible d'eau dans les coutures.
  • Nécessité de graisser régulièrement les chaussures.
  • Le prix élevé.

Les avantages:

  • Belle fabrication à l'ancienne.
  • Superbe qualité du cuir.
  • Chausson large, confortable et respirant.
  • Bon maintien du pied et absence de fatigue en fin de journée.
  • Le design est rétro pour les amoureux de la tradition !
  • Bon crantage de la semelle (pas de bottage excessif).

2 commentaires

Fred

Fred

  • 0 topo
  • 2 sorties
  • 0 test
  • 3 avis
  • 0 actualité
  • 12 commentaires
  • 52 messages

Apres toutes ces année d'utilisation, il y a peut être des choses intéressantes à dire ? Comment la chaussure a vieilli ? Les 3 trous sont usés ?

raoul

raoul

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 0 test
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 1 commentaire
  • 2 messages

Après quelques centaines de km passées avec mes Sydpolen, rien à redire, confortable, solide, étanche et chaude et encore dans un état nickel malgré les coups de carres et l'abrasion de la glace, super qualité de cuir ! Bon c'est sûr il faut les entretenir: cirage et un peu de graisse régulièrement et c'est reparti ! Concernant l'usure des 3 trous, il faut juste veiller à regarder le dessous de la semelle avant de chausser pour éviter les accumulations de neige gelé dans les trous et de forcer la fermeture de la fix, personnellement pas de soucis de ce côté là dans la durée ;-)