Chaussures Salomon XA PRO 3D ULTRA GTX Randonnée & Trekking > Chaussures

Régis Cahn

Régis Cahn

  • 55 topos
  • 74 sorties
  • 92 tests
  • 0 avis
  • 219 actualités
  • 328 commentaires
  • 2283 messages

Note 4,0/5

Marque : SALOMON

Modèle : XA PRO 3D ULTRA

Réf : 356800

Couleur : Noir - Plusieurs coloris disponibles.

Poids : 410 g en 42,5

Année : 2015

Prix indicatif : 145,00 €

Matériaux :

  • Tige en Mesh 3D pour la ventilation.
  • Semelle de propreté amovible Ortholite traité antibactérien
  • Mousse EVA pour le maintien du talon
  • Semelle Contagrip en caoutchouc
  • Membrane Gore-Tex

Autres caractéristiques :

  • Chausson Gore-Tex imperméable
  • Serrage Sensifit asymétrique pour l’enveloppement du pied
  • Système de laçage Quicklace : cordon renforcé en fibre muni d’un bloqueur)
  • Pochette lacet
  • Protection pare-pierres et renforts en caoutchouc sur tout le pourtour de la chaussure
  • Semelle de propreté amovible Ortholite traité antibactérien
  • Semelle intercalaire en EVA double densité pour l’amorti
  • System Advanced Châssis 3D +  pour la stabilité
  • Semelle extérieure en caoutchouc Contagrip

 

La XA Pro 3D Ultra GTX de Salomon sont des chaussures de trail prévues pour les longues sorties. Ce modèle, très résistant est idéal pour courir et marcher sur des parcours techniques, des portions caillouteuses et sur des chemins accidentés.

Testé par
Régis Cahn

Régis Cahn

  • 55 topos
  • 74 sorties
  • 92 tests
  • 0 avis
  • 219 actualités
  • 328 commentaires
  • 2283 messages

Note du test 4/5

Conditions de test

J’ai acheté ces chaussures pour partir 3 semaines en Finlande avec pour programme une alternance de camping, de randonnées à la journée et de treks. J’avais besoin de chaussures légères, qui maintiennent bien et surtout (point crucial), des chaussures résistantes à l’humidité. Habituellement, lorsque je vais dans les pays nordiques, j’emporte avec moi des chaussures de randonnée « tige haute », mais pour des raisons de légèreté et de confort (et du format de mon voyage), j’ai préféré opter pour une tige basse. Il faut être honnête, j’ai eu beaucoup de chance en Finlande, car sur 3 semaines, je n’ai eu que 2 nuits de pluies, donc les sentiers étaient quasi sec. Pour une immersion prolongée en pleine nature en Suède, Norvège ou Finlande, je ne conseille pas ces chaussures car les terrains sont très souvent humides, avec de nombreuses rivières à traverser et des pluies qui peuvent être fréquentes.

Pendant mon voyage, j’ai utilisé ces chaussures pour courir sur des chemins et hors des sentiers. J’utilise aussi ces chaussures en randonnée en France : marche à la journée, ou marche rapide pour profiter d’un lever de soleil. Depuis, elles m’accompagnent quotidiennement pour aller au travail… J’ai le sentiment d’avoir un retour suffisant sur ce modèle sans toutefois les avoir totalement exploitées en running. Durée du test : 3 mois

Test des XA PRO 3D ULTRA GTX en Laponie FinlandaiseTest des XA PRO 3D ULTRA GTX en Laponie Finlandaise

Avant de vous dire ce que je pense de ces chaussures, vous aurez sans aucun doute perçu dans mon introductiuon, ma petite pointe d’ironie face au déferlement des nouvelles pratiques sportives (Trail, Fast Hiking), enfin non, des appellations marketing qui rencontrent un beau succès auprès du grand public, pour le plus grand plaisir des marques qui peuvent ainsi segmenter le marché pour vous fourguer des godillots…. Personnellement, je fais de la montagne sous différentes formes avec mes jambes, en courant, en marchant et/ou en marchant vite…

Je vous l’accorde, cette digression n’a rien avoir avec les chaussures XA PRO 3D ULTRA GTX, mais en réalité si, car, j’ai utilisé ces chaussures hors du cadre prévu par Salomon.

Bonne stabilité et bon maintienBonne stabilité et bon maintien

Ma première sensation lorsque j’ai enfilé les chaussures fut de ressentir de la rigidité. Mais c’était en comparaison avec une paire de chaussure Scott beaucoup trop souple. Après quelques jours, la sensation de rigidité a disparue pour faire apparaitre la notion de maintien, notamment dans les dévers. C’est la technologie utilisée « 3D chassis » qui doit contribuer à cette stabilité. Les renforts latéraux qui servent aussi de support pour le système de serrage renforcent cette sensation de stabilité.

J’apprécie particulièrement le système de serrage rapide qui est fiable et permet un ajustement précis. Le serrage Quicklace ne sait jamais desserré. La petite cordelette se range dans une petite poche située dans les languettes des chaussures, si bien que le lacet ne traine pas et ne risque pas de s’accrocher quelque part.

Système de serrage QuicklaceSystème de serrage Quicklace

La semelle Contagrip en caoutchouc est robuste et ne s’use pas trop vite, si on doit comparer avec d’autres chaussures de trail. C’est réellement le point fort de ce modèle. En terrain sec, elle a une bonne accroche, ce qui est moins vrai sur des terrains plus humides ou froid. Par exemple sur des rochers mouillées ou gelées, l’accroche est médiocre.

En terme de confort, l’amorti n’est pas exceptionnel, ni même la souplesse au niveau du déroulé de pied. Ce qui fait la force des Salomon XA PRO 3D ULTRA GTX c’est la stabilité, la fiabilité et la durabilité. En trail, ce ne sans doute pas les chaussures les plus performantes, mais elles sont par contre très sécurisantes.

A l’avant, le pare-pierre est efficace et joue bien son rôle face aux cailloux. Dans mon cas, la membrane Gore-Tex était indispensable et je ne la regrette pas, car elle protège réellement les pieds de l’humidité : testées dans de la boue, sous la pluie et dans des herbes hautes et humides. Il est possible de ressentir, une pointe d’humidité si on prolonge trop longtemps l’opération mais sans avoir les pieds trempés et ceci même lors de traversée de petits ruisseaux.

Membrane Gore-Tex assurant une bonne imperméabilitéMembrane Gore-Tex assurant une bonne imperméabilité

Points faibles

  • Amorti moyen
  • Chaussures lourdes en comparaison avec d’autres modèles de chaussures de trail
  • Manque de dynamisme : le poids et la rigidité limite le déroulé de pied / foulée.
  • Le prix : 150 euros !

Points forts

  • Bon maintien au niveau des chevilles et du talon
  • Isolation thermique et étanchéité
  • Idéal pour les terrains caillouteux et accidentés
  • Confort
  • Robustesse

Conclusion

Au final, ce modèle a totalement répondu à mes attentes, malgré le fait que j’ai sans doute opté pour un modèle en 47 un peu trop petit, mais le 48 était sans doute trop grand (j’ai toujours eu un problème d’ajustement avec la marque Salomon). Si c’était à refaire, je reprendrais ces Salomon pour de la randonnée à la journée, du trek et de la marche rapide (et pour toutes les activités outdoor). Par contre, je n’emporterais plus ce type de chaussures en Scandinavie et en Finlande car elles sont inadaptées au terrain, lorsqu’on souhaite faire du trekking. J’ai eu beaucoup de chance avec le temps, mais les terrains peuvent être totalement détrempés et marécageux (particulièrement si on pratique du hors sentier).

Semelle qui accroche bien sur terrain sec, moins en terrain humideSemelle qui accroche bien sur terrain sec, moins en terrain humide

Pour courir en montagne et sur des terrains escarpés, elles sont idéales : confort, maintien, stabilité et accroche en terrain sec. Le seul bémol c’est l’accroche lorsque le terrain est vraiment boueux ou humide… Mais c’est sans doute difficile de trouver la perle rare…

A ne pas utiliser sur le bitume, son terrain de prédilection, c’est la montagne !

Après plus de 200 km, je trouve que ces chaussures sont idéales pour la randonnée pédestre. En trail, elles sont parfaites pour des sorties longues mais moins performantes sur des parcours rapides et plus roulants.

6 commentaires

Christophe

Christophe

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 9 tests
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 87 commentaires
  • 911 messages

J'ai acheté les mêmes.
Le système de laçage est très bon et ne se deserre pas.

Le gros point négatif de ces chaussures et qu'en ayant claqué 150€ on s'attend à ce que ça dure un peu. En 300 bornes de balade pépère, la semelle est lisse à certains endroits.

Je trouve ça assez inadmissible de la part d'une grande marque comme ça.
Faisant du train, des Montrail, des Brooks et des Kalenji (depuis les premières XT) sont non seulement moins chères mais sont plus solides.

C'était ma dernière paire de Salomon.

J'avais un modèle équipé de la même semelle confortable mais en tige haute pour la montagne et la semelle est bouffée aussi là où mes Millet qui ont 4 fois plus de bornes et mes Quechua qui ont aussi bien crapahutées, sont encore en bonne état avec une bonne accroche.
Les Salomon n'accrochent plus rien.

Je ne suis pas un cas isolé, il suffit de lire les commentaires de clients sur des sites de e-commerce ou de course à pied pour voir que ces chaussures bouffent de la semelle et le mesh du dessus y se déchire souvent.

Je ne parle même pas du service Salomon qui considère ça comme normal.
Chez certains traileurs les chaussures n'ont duré qu'une seule course de 100km !!! Ça fait cher !

Donc plus de Salomon........

Régis Cahn

Régis Cahn

  • 55 topos
  • 74 sorties
  • 92 tests
  • 0 avis
  • 219 actualités
  • 328 commentaires
  • 2283 messages

Christophe, merci de ton retour.... j'ai pas fais attention aux autre retours sur le web ... En trail, si on a un usage intensif, cela ne m'étonne pas que des chaussures s'usent vite, mais sans doute pas aussi vite ! A moins que tu es utilisé ces chaussures en Longboard dans des folles descentes.... :-)

Christophe

Christophe

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 9 tests
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 87 commentaires
  • 911 messages

En descente j'utilise des pompes de skate et en longue distance en skate j'utilise des chaussures de course à pied Kalenji pas chères car on bouffe de la semelle en freinant.

Avec ces chaussures, je cher un modèle confortable (elles le sont) pour des balades et les sorties photo. Donc pas du tout des trucs engagés avec cailloux ou autre.
Juste de la balade. Mais semelle lisse en 300 bornes ça fout les boules (on faut parfois de longues balades en photo).

Le pire c'est que c'est des chaussures de trail et qu'elles sont donc capables d'encaisser un trail. Et ça ne semble pas être le cas.
Mes vieilles Montrail ont plus de 2000 bornes dans les pattes entre balades, randonnée en montagne et trail et la semelle est moins usée tout en ayant une accroche identique au départ. Parce que oui, on peut faire des semelles tendres qui accrochent fort mais qui s'usent très vite.

Alors elles servent pour traîner, mais de moins en moins parce que un peu dégoûté le gars quand même..... :-/

N_75

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 0 test
  • 1 avis
  • 0 actualité
  • 46 commentaires
  • 915 messages

Même point de vue que Christophe ! ces godasses sont confortables, le système de laçage est au point, mais c'est du consommable, au même titre que des yaourths !
Mais depuis le temps que le modèle se fait, et que les gens en redemandent, pourquoi Salomon se priverait d'en produire encore et encore ? pourquoi iraient-ils s'emmerder dans le SRN alors qu'ils ont décrochés le Jackpot avec ces pompes !
Mais pour conserver le confort et le laçage, j'ai acquis les X-Ultra dont les crampons me semblent bien plus épais, donc logiquement plus durables. Il faudrait comparer des modèles neufs.
Sinon le laçage est un poil différent (je ne m'en suis même aperçu qu'après), le chaussant est le même, et le poids similaire. Le ressenti est différent, mais je ne suis pas assez pointu dans le domaine pour détailler
Utilisation rando, ou quotidien, pas de course à pied.
Je crois que les deux modèles se font en Goretex et non Goretex.

N_75

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 0 test
  • 1 avis
  • 0 actualité
  • 46 commentaires
  • 915 messages

(Je ne sais comment m'y prendre pour modifier le message, donc j'en crée un autre, désolé !)
Les XA PRO 3D me blessent sous la malléole, mais en posant un pansement adhésif, ça va ! Par contre, ce souci ne se produit pas avec la X-Ultra...un bon point de plus.
A propos du ressenti auquel je faisais allusion, je dirais qu'on se sent dans cette dernière comme dans une chaussure de rando habituelle, mais que la XA PRO est différente, paraît plus légère alors que sur la balance elle se valent (XA PRO non gtx et X-Ultra gtx). C'est probablement dû à ses gènes de chaussures de course !

catherine24

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 0 test
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 1 commentaire
  • 6 messages

Je suis d'accord avec Christophe et N75, ces chaussures sont confortables, maintiennent bien le pied et protègent assez bien , elles sont donc utilisables en montagne (attention, aucune accroche sur passage de névé et rocher mouillé). Mais elles s'usent beaucoup trop vite...surtout si on considère le prix ! Du coup, on perd très vite l'accroche du départ 😟