Exped Synmat HL Winter Bivouac > Matelas

Simon

Simon

  • 0 topo
  • 1 sortie
  • 6 tests
  • 0 avis
  • 3 actualités
  • 0 commentaire
  • 1 message

Note 4,0/5

Marque : Exped

Modèle : Synmat HL Winter

Réf : 7640147769434

Couleur : Rouge

Poids : 430 g

Dimensions : 183 x 51 cm

Année : 2020

Prix indicatif : 209,00 €

Matériaux :

  • Tissu : Polyester 20 deniers, laminé film TPU Polyether, résistant à l'hydrolyse avec enduit Gripskin sur le dessus.
  • Isolation : Fibres synthétiques Texpedloft microfibre 200 g/m², bluesign certifié
     

Le Synmat HL Winter de la marque suisse Exped est un matelas de 9 centimètres d’épaisseur et disposant d’une isolation R-value de 5.2, avec la nouvelle norme ASTM F3340-18 de 2020. Il s’agit d’un modèle pour l’hiver, confortable, stable avec grip anti-glisse sur le dessus. Il est fourni avec un sac pompe de 42 litres.

Testé par
Simon

Simon

  • 0 topo
  • 1 sortie
  • 6 tests
  • 0 avis
  • 3 actualités
  • 0 commentaire
  • 1 message

Note du test 4/5

Conditions de test

Le matelas Synmat HL Winter a été testé lors d’un séjour de 10 jours en Laponie finlandaise en mars 2020, ainsi que lors de bivouacs hivernaux dans le Vercors. Il a été utilisé dans les huttes où la température était positive et sous la tente par -5/-10°C.

Exped est une marque Suisse qui propose un large choix de matelas. Dans sa gamme de matelas isolés, qui compte des modèles pouvant un atteindre R-value (coefficient d’isolation) de 7.8, elle dispose de la série Downmat avec isolation en duvet et Synmat avec isolation en fibres synthétiques. C’est un matelas de cette série, le Synmat HL Winter, que j’ai pu tester lors de bivouacs hivernaux dans le Vercors et lors d’un raid en Laponie.

exped-synmat-hl-winter-01.jpg

Le Synmat HL Winter est destiné pour un usage hivernal comme son nom l’indique, mais il peut être utilisé toute l’année, il n’y a pas de contre-indication. Sa R-value est de 5.2, ce qui est assez élevé et suffisant pour être isolé du sol jusqu’à -20°C. Je n’ai pas atteint une telle température lors de mes bivouacs, mais je n’ai jamais ressenti le froid à travers le matelas, même en faisant un essai allongé dans la neige sans sac de couchage. L’isolation est réalisée avec de la fibres synthétiques à l’intérieur du matelas, c’est le même principe qu’un sac de couchage. Par rapport à une isolation par feuilles réfléchissantes (principe de la couverture de survie), le matelas est un peu plus lourd. Mais cela offre l’avantage d’être bien plus silencieux. Mes compagnons de bivouacs avaient des matelas à feuilles réfléchissantes et la différence de bruit était flagrante. Le Synmat UL Winter n’a aucun bruit de craquement ou de résonnance dans les boudins d’air.

exped-synmat-hl-winter-02.jpg

J’ai testé la taille M du matelas qui mesure 51 x 183 cm. Mesurant 182 cm, il s’est avéré un peu juste. Une longueur de 197 cm aurait été plus adaptée pour ne pas dépasser du matelas lorsque j’étais sur le ventre, pieds tendus. Mes pieds n'étaient plus isolés du sol... Paradoxalement, je n’ai pas ce problème avec d’autres marques. Cela vient du fait que les matelas Exped sont fermes et stables, ils ne s’affaissent pas. Une fois allongé dessus, le Synmat UL Winter garde ses 9 cm d’épaisseur, là où d’autres matelas s’aplatissent légèrement et s’allongent de quelques centimètres. C’est un plus pour le confort et le moelleux, mais il faut penser à ne pas prendre une longueur trop juste.

exped-synmat-hl-winter-05.JPG

Le nid d’abeille dessiné sur le dessus du matelas fait office d’anti-dérapant. Un anti-dérapant léger pour ne pas accrocher et abîmer le sac de couchage, mais suffisant pour ne pas glisser. Cela ajoute certes quelques grammes, par contre, c’est un véritable confort supplémentaire par rapport au matelas savonnette ! Même si on n’est rarement en contact direct le matelas, je trouve son tissu plus agréable au toucher que celui d’autre marque. Il n’y a pas cette sensation de plastique qui colle à la joue lorsque la tête est posée directement dessus.

exped-synmat-hl-winter-04.JPG

Niveau confort, je ne suis pas un grand fan des boudins longitudinaux. Il s’agit là de mon avis personnel, à l’inverse, certaines personnes préfèrent. Malgré cela, j’ai trouvé le Synmat UL Winter très confortable. Déjà l’homogénéité de sa fermeté est fort appréciable, ce n’est pas un matelas tout mou qui s’affaisse. De plus, les boudins situés de chaque côté sont plus hauts, cela permet de bien rester centré au milieu du matelas et de ne pas en tomber. Pour les personnes corpulentes, un matelas de 9 cm reste un plus pour le confort. Moi qui suis un poids plume, 6 cm me suffit habituellement. Cependant, j'y ai trouvé  toute de même un avantage d'avoir cette belle épaisseur. En position, je ne touchais pas le sol, ce qui n'est pas toujours le cas avec un matelas de 6 cm. Lors d'un bivouac sur la neige, ce petit plus apporte beaucoup !

exped-synmat-hl-winter-03.jpg

Le sac pompe fourni avec le matelas a un volume de 42 litres, il est très grand et il dispose d’une large ouverture. Il permet un gonflage facile et surtout rapide. Une fois le coup de main pris, il se gonfle en deux coups seulement. Pour ma part, il s’agit d’un des meilleurs sacs pompe. Comme il est compatible avec la valve des matelas Nemo et Sea to Summit, je n’utilise plus que celui-ci. En plus, comme il dispose d’une fermeture par enroulement et d’un bouchon sur la valve, il peut servir de sac étanche pour ranger ses vêtements. 

exped-synmat-hl-winter-06.JPG

Pour le dégonflage, avec la fibre synthétique à l’intérieur, le matelas garde un peu d’épaisseur lorsque l’on ouvre la valve. Du coup, pour bien le compresser, comme je le fais pour les matelas autogonflants, je le roulai une premier fois valve ouverte, puis une seconde valve fermée (ouverte uniquement sur la fin pour retirer le trop plein d’air) afin de pouvoir bien chasser toute l’air et obtenir une crêpe. Le matelas à une valve unique muni d’un clapet anti-retour. Pour passer en mode dégonflage, il faut surélever le clapet à l’aide d’une petite pièce en plastique pour laisser passer l’air. C’est un peu archaïque, mais simple. Par contre, l’ouverture n’étant pas très grande, le dégonflage n’est pas aussi rapide qu’avec une ouverture totale. Attention à ne pas perdre le clapet anti-retour !

exped-synmat-hl-winter-07.JPG

Côté poids et encombrement, il pourrait se classer dans la catégorie des moyens légers. Je l’ai pesé (matelas + housse + sac-pompe) à 504 g. S’il existe des matelas plus légers (isolement par feuilles réfléchissantes), il est dans sa catégorie de matelas (9 cm d’épaisseur, isolement par fibres synthétique) d’un poids inférieur à la moyenne. Niveau encombrement, il fait à peu prés la taille d’une gourde d’un litre.

A noter que ce matelas existe en version rectangulaire, il s’agit du Synmat UL Winter. Pour une utilisation purement hivernale, je conseillerais plutôt un matelas rectangulaire, même si celui-ci est de ce fait un peu plus lourd. Cela permet d’isoler une plus large surface et ne pas avoir le froid qui remonte juste à côté de soi.

Points faibles

  • Boudins longitudinaux (avis personnel)
  • Valve simpliste, dégonflage peu rapide

Points forts

  • Confort (9 cm) et stabilité
  • Silencieux
  • Isolation 5.2
  • Sac-pompe de gonflage
     

Conclusion

Sans être le plus léger des matelas gonflables, le Synmat HL Winter ne manque pas de points forts. Très isolant, confortable, ferme, silencieux, anti-dérapant… ce modèle vise avant tout à garantir une bonne nuit de récupération. Exped propose là un matelas d’un poids qui reste plus que respectable pour ses avantages, sans compter qu’il dispose toute de même de 9 cm d’épaisseur ! Il est en plus fourni avec un vrai sac-pompe performant et multi-usages.

Commentaires

Aucun commentaire