N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Fixation Voile HD Mountaineer 3-Pin Randonnée Nordique > Fixations

Régis Cahn

Régis Cahn

  • 55 topos
  • 74 sorties
  • 92 tests
  • 0 avis
  • 219 actualités
  • 328 commentaires
  • 2282 messages

Note 3,0/5

Marque : Voile

Modèle : HD Mountaineer 3-Pin Telemark Binding

Réf : 202HD

Couleur : Rouge

Poids : 434 g

Prix indicatif : 79,00 €

Matériaux :

Aluminium 5052-H32

Autres caractéristiques :

Norme 75 mm

Les Voile HD Mountaineer 3-Pin sont des fixations légères prévues pour le ski de randonnée nordique et le telemark léger. Fixations "3 pointes" de norme 75 mm fabriqués à partir d'aluminium. Ces fixations sont simples d'utilisation : chaussage et déchaussage aisé.

Testé par
Régis Cahn

Régis Cahn

  • 55 topos
  • 74 sorties
  • 92 tests
  • 0 avis
  • 219 actualités
  • 328 commentaires
  • 2282 messages

Note du test 3/5

Des raisons historiques ?
Les jeux Olympiques de 1968 à Grenoble, ont permis un essor formidable du ski de fond dans les années 1970. La pratique a atteint son apogée dans les années 1980.
Le ski de fond « alternatif et skating » se pratique exclusivement sur des terrains préparés.
Les fabricants de matériel ont innové et conçu des fixations et chaussures pour terrains damés…
La pratique du «hors pistes, hors traces » est restée marginale, les constructeurs ont simplement fait quelques adaptations de l’équipement pour les terrains d’aventures.

75 mm : La référence scandinave….
Les Norvégiens, Suédois et Finlandais, passionnés de grands espaces, parcourent dès les premières neiges, monts et vallées à la découverte du wilderness scandinave !
Les fondeurs utilisent les nombreuses pistes particulièrement bien entretenues et situées non loin des villes (crosscountry).
Cette différence essentielle entre la vision « pratique libre » des Scandinaves et « terrains préparés » des Français fait que nous sommes plus habitués à utiliser des fixations NNN BC / SNS (qui sont quasiment identiques aux fixations de skis de fond) que les Nordiques, qui eux utilisent majoritairement la norme 75.

Et pourtant…
Bien que nos espaces de randonnées nordique soient plus restreints que les terrains de nos voisins du nord, nous avons de fabuleux espaces propices à cette pratique.
Nos espaces vierges sont très vallonnés et relativement technique. Ils devraient justifier l’utilisation de la norme 75 mm.
La « Nordic Norm » apporte plus de contrôle en descente et un meilleur maintien des chevilles…un confort incomparable lors de la progression…

fixation_voile_75mm.jpg

La Heavy-Duty Mountaineer 3 pin de marque voilé (USA) est une fixation légère de télémark. Cette fixation existe aussi avec un câble qui se fixe au talon.
La paire de fixation ne fait que 100 grammes et est fixée aux skis par trois vis. Cette fixation est livrée avec des cales de montée, qui permettent une meilleure progression en pente raide.
Le randonneur nordique utilisera ces fixations Voilé avec des chaussures à coques plastiques ou cuir : Garmont Excursion, Scarpa T4, Crispi.
Quelques marques (Fischer ou Alpina) fabriquent des chaussures aux normes 75 mm, non ou peu commercialisées en France.

La fixation 3 pin Heavy-Duty Mountaineer est extrêmement simple de fabrication et d’utilisation. Il suffit d’insérer ses chaussures dans les fixations et de fermer « la mâchoire » sur l’avant de la chaussure. Le système de blocage est fixé à l’aide de rivets : trois positions en fonction de l’épaisseur du bec de la chaussure.
Les 3 pin sont des « petites pointes » qui s’encastrent dans les chaussures.
Fixations fabriquées en aluminium.

bindings-voile-75mm.jpg

Retour d’expérience :
Les conditions de test de la fixation voilé - Utilisation :
- Fixations « 3 pin – Voilé » sur ski Snowbound (Sidecut : 77|61|69 mm 189 cm – poids 2,7Kg), Chaussure Scarpa T4
- avec et sans pulka (information importante dans le sens ou la pulka génère une traction plus importante qu’un individu seul)
- à la journée et en raid de plusieurs jours en France et à l’étranger.

Les + :
La tenue latérale est bonne par comparaison avec des fixations classiques « backcountry – randonnée nordique » : NNN BC Rottefella ou SNS de Salomon
Le talon reste complètement libre mais permet un bon contrôle du ski.
Elles permettent l’utilisation de chaussures confortables.

Les –
Les 3 pin sont fragiles et s’usent très vite. La traction du skieur sur les fixations use et casse les pins rapidement.
Le randonneur nordique peut facilement mal insérer ses chaussures sur la fixation ce qui abime très rapidement l’avant de la chaussure (Les pin percent la semelle)
Quasiment identique que les fixations Super Télémark du fabricant Rottefella (fabriquées en Norvège), elles sont sans doute moins solides que ces dernières qui sont munies d’un renfort sur le socle de la fixation.
Le mouvement du skieur peut générer un couinement lié aux rivets lors de la progression à skis.

Ces fixations se révèlent très efficaces pour tout type de terrains. Légères, elles sont très simples d’utilisation ce qui est pratique lorsque le mauvais temps s’en mêle !
Utilisées lors de nombreuses sorties, elles n’alourdissent pas les skis.
L’usure des pin est l’un de ses plus gros défauts. Il est sans doute préférable d’utiliser un système 3 pin à câble ou un système sans pin à câble de type «fixation Riva 3 – Rottefella ».


Problèmes concrets rencontrés sur le terrain :

Lors d’un précédent raid en Norvège, j’ai rencontré après six jours d’utilisation dans le froid (température comprise entre –32°C et – 15°C) un problème sérieux de fissure (voir photo ci-après).
Les conditions d’utilisation étaient sans doute trop extrêmes pour ces fixations qui n’étaient pas neuves (une saison d’utilisation) :
- températures basses
- traction d’une pulka de 35 kilos en terrain vallonnés
- utilisation des skis avec peaux de phoques
- utilisation des skis sans peaux de phoques et en tractant une pulka : progression en canard dans les montées.

On remarquera sur les photos que les fissures apparaissent au niveau des vis et latéralement, ce qui me fait penser à une torsion de la fixation lors des montées sans peaux de phoques en tractant le traineau. Les températures basses ont sans doute fragilisées les fixations.

usure_voile.jpg

fissure_fixation.jpg

cassure_voile.jpg

En cours de raid nordique, j’ai donc du changer ces fixations par des Super Télémark 3 pin de la marque Rottefella qui ont résisté et qui ne comportent aucun point de faiblesse après une semaine intensive.
Les fixations 3 pin provoquent aussi une cassure au niveau de la semelle Vibram de la Scarpa T4 et ceci sur 2 modèles différents.


Conclusion
Malgré sa légèreté, la fixation Heavy-Duty Mountaineer 3 pin (Voilé) est sans doute moins solide que la Super Telemark (Rottefella).
Il est préférable d’utiliser avec ce type de fixation des chaussures en cuir de type CRISPI.
Les semelles en Vibram ne supportent pas les frictions continues et se cisaillent au niveau de la pliure. Ces infos sont à prendre en compte dans le cadre d’une utilisation avec pulka. Ces fixations sont certainement moins sollicitées en utilisation classique à la journée.
Malgré ces problèmes rencontrés, c’est une fixation à ne pas mettre de côté pour :
- sa simplicité d’utilisation,
- sa légèreté,
- son prix !

Liens utiles :
Site du fabricant : http://www.voile-usa.com

4 commentaires

Christophe

Christophe

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 9 tests
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 87 commentaires
  • 911 messages

Ca va devenir dur de choisir sa fixation.
De ma très courte expérience j'ai retenu deux ou trois trucs :
- le 75mm c'est bien. Avec les chaussures semi-rigides on a un bien meilleur contrôle des skis en descente (contrairement aux systèmes NNN ou SNS). Mais les 3 plots usent les chaussures et les fixations n'aiment pas trop le grand froid apparemment.
- Le NNN (que j'ai) : j'aime bien, les chaussures souples sont plus confortables que les semi-rigides, par conter quasiment aucun contrôle du ski en descente. Plus solide par grand froid ? J'en sais rien mais vu la conception de la fixation, je n'en serait pas étonné.
- Le SNS : j'ai pas, mais je pense que ça a les même qualités et défauts que le NNN.
Le choix devient difficile ! :-?

Régis Cahn

Régis Cahn

  • 55 topos
  • 74 sorties
  • 92 tests
  • 0 avis
  • 219 actualités
  • 328 commentaires
  • 2282 messages

La Norme 75 mm est à mon avis supérieure en tout point aux normes SNS et NNBC qui sont a quelque chose près les mêmes "bindings".
Les 3 pins doivent être remplacé par une fixation de télémark légère avec câble et le tour est joué !
Les chaussures semi rigides sont très confortables, plus chaude et apportent un meilleur contrôle.
Je ne désespère pas de voir arriver sur le marché français des chaussures Alpina et Fischer en norme 75 mm : parce qu'elle existent !!!

marcolino

marcolino

  • 1 topo
  • 0 sortie
  • 2 tests
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 16 commentaires
  • 133 messages

Je viens de tester des Scarpa T4. Et bien, à mon avis, ces chaussures sont bien trop rigides pour n'importe quelle fixation simple 3-pins ! Le bris de tes Voilé ne me surprend qu'à peine.
Par rapport à mes vieilles Scarpa T2 antédiluviennes, ces T4 sont de vraies enclumes, rigides au possible, de vraies pompes de télémark. A monter absolument avec de Rottefella Riva, Chila ou autres fixations à câble (et sans pins).

Nicolas Masson

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 3 tests
  • 0 avis
  • 2 actualités
  • 53 commentaires
  • 532 messages

J'ai des Scarpa T4 et des Voilé Heavy Duty Mountaineer depuis plusieurs saisons, et aucun problème d'usure tant de la chaussure que de la fixation.
Et je ne les ménage pas.