Thermarest Neo Air Uberlite et X-lite Bivouac > Matelas

stef

stef

  • 0 topo
  • 1 sortie
  • 32 tests
  • 2 avis
  • 0 actualité
  • 47 commentaires
  • 454 messages

Note 5,0/5

Marque : Therm-a-Rest

Modèle : NeoAir Uberlite et NeoAir Xlite

Couleur : gris et jaune

Poids : 250 g et 340 g

Dimensions : Longueur : S : 119 cm - R : 183 cm - L : 196 cm / Largeur : S : 51 - R : 51 cm - L : 64 cm / Epaisseur : 6,4 cm

Année : 2020

Matériaux :

Nylon 15D et Nylon HT 30 deniers

Dans le domaine des matelas gonflables de plein-air, la marque Therm-a-Rest se caractérise par de nombreuses années d'expérience et revendique de réelles innovations. Les produits qu'elle propose en font une référence incontestable dans ce domaine, notamment avec sa série des matelas NeoAir. Produits phares de la série l’Uberlite et le Xlite sont deux produits apparentés, dédiés à 3 saisons et qui affichent un ratio poids/volume/isolation (R-Value) très alléchant.

Testé par
stef

stef

  • 0 topo
  • 1 sortie
  • 32 tests
  • 2 avis
  • 0 actualité
  • 47 commentaires
  • 454 messages

Note du test 5/5

Conditions de test

Utilisation quotidienne pendant une cyclo-randonnée estivale de 6 semaines en France.

IMG_5962 2.jpeg

Avec le NeoAir Uberlite, Therm-a-Rest prend une longueur d'avance sur ses concurrents en proposant le matelas le plus léger du marché avec à peine 250 g (sachant que jusqu'alors la norme des ultra-légers se situait plutôt aux alentours de 320 g). Le Neoair Xlite, que l'on pourrait qualifier de « grand frère » de l'Uberlite, ne démérite pas pour ce qui concerne le poids puisqu'il affiche un poids de 340 g pour une R-Value de 4.2 contre 2.3 pour l'Uberlite, valeurs qui en font des matelas 3 saisons. 

Le régime amaigrissant mis en œuvre pour aboutir à l'Uberlite est forcément passé par un choix de matériaux plus légers donc moins isolants. Alors que l'Uberlite est constitué d'un Nylon 15D, le XLite est composé d'un Nylon HT 30 deniers plus lourd mais plus résistant. La différence au toucher est flagrante tant l'Uberlite paraît fin et délicat. Nous ne sommes pas loin d'avoir la sensation de tenir un sac plastique ! L'enveloppe du Xlite a un aspect et un toucher plus « épais » et qui procure davantage une sensation de robustesse. 

IMG_6005.jpeg

La silhouette momie, les dimensions proposées (L : 119 cm, 183 cm, 196cm / l : 51 cm, 64 cm) et l'épaisseur (6,4 cm) sont identiques pour les deux modèles. À noter que le Xlite est disponible en version femme (168 cm) qui est dotée d'une isolation plus importante avec une R-Value de 5.4, le faisant passer dans le domaine des 4 saisons.

L'autre performance notable de ces deux NeoAir réside, on s'en doute, dans leur compacité. En cohérence avec le registre des matelas minimalistes auquel il appartient, c'est évidemment l'Uberlite qui se démarque. Même si le Xlite affiche une bonne compacité (23x10 cm), l'Uberlite pousse la barre plus loin avec des dimensions une fois plié de 15x9 cm, soit un volume de 0,7 litre ! Au passage, l'Uberlite fait mieux que de rivaliser avec les plus compacts des matelas du marché proposés actuellement par d'autres marques (Exped ou Nemo) puisque tout en étant lui aussi très peu volumineux, l'Uberlite est plus léger et plus isolant. Le beurre et l'argent du beurre en somme...

IMG_5988.jpeg

Les modèles Uberlite et Xlite de 2020 sont équipés de la nouvelle valve « winglock ». Ce nouvel accessoire a bénéficié des plus grands soins du fabriquant. Après 3 ans de développement, 100 prototypes élaborés et plus de 500 nuits sur le terrain en guise de banc d'essai grandeur nature, le résultat est un vrai gain d'efficacité. La valve, constituée d'une mollette et d'une paire d'ailettes  plastique que l'on ouvre ou ferme pour orienter le flux d'air, n'est pas située dans la zone de couchage mais sur le bord supérieur du matelas pour ne pas constituer une gêne quand on utilise le matelas. Son utilisation très simple, accélère de manière nette le dégonflage du matelas. La valve se couple avec un sac fourre-tout (fourni avec le matelas) qui serre également de pompe. L'intéret est de ne pas insuffler avec la bouche de l'air à l'intérieur du matelas et qui risquerait, en favorisant le phénomène de condensation, d'altérer sa longévité. Le principe est très intuitif et les gestes pour un gonflage efficace s'acquièrent très rapidement. Au final et au terme d'une vingtaine d'insufflations, le matelas a pris sa forme.

IMG_5900.jpeg

IMG_6001.jpeg

Le pliage demande lui aussi un peu de pratique pour être optimum et permettre aux matelas de rentrer dans leur housse. Personnellement, le pliage le plus efficace s'avère être celui qui, après roulage dans le sens de la longueur (facilité par le fait que l'air est entièrement chassé par la valve qui ne lui offre aucune résistance), consiste à réduire le matelas en trois plis dans le sens de la largeur. Une fois bien comprimés, les matelas pliés en accordéon glissent assez facilement dans leur housse. Le Nylon de l'Uberlite plus lisse que celui de l'Xlite, facilite la manipulation du rangement.

Le principal point faible propre au matériel UL et qui n'est pas des moindres, est une robustesse et une longévité qui sont bien souvent amoindries. Qu'en est-il pour ces deux NéoAir, sachant que l'Uberlite bat tous les records dans le registre de l'UL ? 

Une fois acquis le principe fondamental que, UL ou non, les matelas doivent être utilisés avec beaucoup de précautions, notamment pour ce qui concerne le contact avec les surfaces ou objets potentiellement agressifs et qui ne manquent pas en plein-air, il n'y a pas de raison pour que les NeoAir déméritent et se caractérisent par une grande propension aux percements ou à l'usure. 

Pourtant, on l'a dit, le Nylon de l'Uberlite donne d'emblée un sentiment de grande fragilité et de manque de robustesse. Cependant, avec les précautions d'usage et après 6 semaines d'utilisation quotidienne essentiellement en bivouacs sauvages et sur tous types de terrains, les NeoAir n'ont montré aucune signe de faiblesse, ou presque...

Il aura fallu la pression répétée pendant plusieurs nuits du petit ressort d'une barrette à cheveux pour venir à bout du Nylon de l'Xlite. Un cas caractérisé de mauvais usage et d'absence de précaution...

IMG_6004.jpeg

IMG_5959 2.jpeg

Le kit de réparation fourni avec les NeoAir a été aussi simple à utiliser qu'efficace pour le colmatage. 

La silhouette momie et les lignes de cote en version regular (183x51 cm) sont sensées correspondre à la majorité des morphologies. Les gabarits se situant aux deux extrémités du spectre ne sont pas pour autant délaissés par les versions small et large. À noter que contrairement au Xlite, l'Uberlite n'est pas décliné en version femme. 

Même s'il est évident que le sujet est subjectif, à l'usage le confort proposé par les NéoAir est réel et les nuits vraiment réparatrices. En effet, l'épaisseur de 6,4 cm, les boudins orientés dans le sens de la largeur et la structure interne faite d'une multitude de cellules procurent un contact bien dense, plus homogène et une stabilité du corps accrue comparés à certains autres matelas concurrents et de gamme identique. On peut évidement adapter le confort des matelas aux préférences de chacun en les gonflant plus ou moins. 

IMG_5997.jpeg

 

IMG_6009.jpeg

De manière tout autant subjectif, certains utilisateurs pourront trouver que le Nylon des NeoAir les rend bruyants notamment avec un bruit de papier froissé lors des mouvements. Rien de vraiment rédhibitoire et c'est une « nuisance » à laquelle on finit par s'habituer et qu'on oublie rapidement au fil des nuits.

Points faibles

Aucun

Points forts

Poids

Compacité

Fonctionnalité du glonfage/dégonflage

Confort

Conclusion

L'Uberlite et l'Xlite appartiennent tout deux à la gamme des matelas 3 saisons. Cependant en choisissant l'un ou l'autre, les utilisateurs ont le loisir de privilégier soit l'isolation, soit le ratio poids/volume.

Pour un choix judicieux et correspondant au mieux à la pratique de chacun, il convient donc de bien définir ses préférences et ses impératifs. Si l'Uberlite offre un confort et des performances inversement proportionnels à son poids plume et à son volume minimaliste, l'Xlite correspond mieux aux utilisateurs moins « obsédés » par le poids, le volume de leur équipement et qui privilégient l'isolation. 

Quoiqu'il en soit, en utilisant l'Uberlite ou l'Xlite, on est certain de ne pas transiger avec l'efficacité, le confort et la performance. C'est ce qu'on appelle des valeurs sûres !


 

Commentaires

Aucun commentaire