N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Matelas Peak Oyl Elite Hyalite Equipment Bivouac > Matelas

Stephanie

Stephanie

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 2 tests
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 2 commentaires
  • 6 messages

Note 1,0/5

Marque : Hyalite Equipment

Modèle : Peak Oyl Elite

Réf : POE72

Couleur : Orange

Poids : 743 g (Regular)

Dimensions : 51 cm x 183 cm x 3,8 cm

Année : 2012

Matériaux :

Tissu 50 Deniers DRS P.E.T recyclé – tissage en diamant ripstop- doux au toucher et offrant une bonne résistance à l’abrasion

Autres caractéristiques :

Roulé : épaisseur 14cm longueur 32cm
R-Value (isolation thermique) : 5.0 aux extrémités -8.0 à la base
Kit de réparation inclus (2 patches de 75mm x 102mm + 1 tube de colle)
Sac de transport et sangle de serrage inclus

 

Matelas auto-gonflant 4 saisons avec une R-Value comprise entre 5 et 8. Matelas isolant idéal pour partir en expéditions.

Testé par
Stephanie

Stephanie

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 2 tests
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 2 commentaires
  • 6 messages

Note du test 1/5

Si la météo reste une donnée incontrôlable, la qualité du matériel que le randonneur choisit d’utiliser peut cependant réduire voire annihiler complètement le risque d’apparition des désagréments physiques. Dans cette optique, le choix du matelas sur lequel on dormira est un élément à ne pas négliger.

N’étant pas une spécialiste dans le domaine du matelas de randonnée, je reste néanmoins une adepte des nuits douces et réparatrices et j’ai donc listé un ensemble de questions importantes, à mon sens, à se poser avant de partir en randonnée et d’investir dans un matelas.

Est-il facile à gonfler ?
J’ai connu des matelas gonflants (non je ne parle pas des hommes, j’ai bien dit les « matelas »…) très confortables certes, mais pour lesquels un gonflage ferme signifiait une anoxie temporaire assez désagréable après une journée de randonnée… Passer 10 minutes à souffler comme un ours dans ton matelas pour espérer obtenir un minimum de confort, reprendre ton souffle 10 secondes et lâcher malencontreusement la valve pour voir tes efforts s’envoler dans les airs…et recommencer…non merci !

Le matelas Peak Oyl Elite de Hyalite Equipment est un matelas autogonflant muni d’une valve à vis très simple d’utilisation (même pour moi !) Une fois la tente installée, on déroule le matelas sur le sol, on ouvre la valve et on s’affaire à autre chose pendant 2-3 minutes (si ! si ! y a la popote à préparer, le sac de couchage à déplier…). Ensuite, 8 insufflations suffisent (même avec des petits poumons…) pour obtenir un matelas bien ferme et très confortable, aux mesures totalement en accord avec celles annoncées par le fabricant.

Concernant le rangement et le pliage, tout est également très simple !
Il suffit d’ouvrir la valve pour laisser l’air s’échapper. On plie le matelas en deux dans le sens longitudinal puis on le roule sans difficulté et on n’oublie pas de fermer la valve. Honnêtement, j’ai vraiment trouvé le pliage et le rangement aisés : le matelas ne glisse pas des mains, et s’enfile très facilement dans sa housse.

Est-il lourd à porter ?
On n’est pas à 200g près me direz-vous ! Pour plus de confort, certes, je veux bien porter 200g de plus…si les autres critères qui font la qualité d’un matelas valent les 200g supplémentaires, je ferai l’effort…mais si d’autres matelas pèsent 200g de moins avec des caractéristiques équivalentes, alors j’aurais tendance à me souvenir que 200g, c’est aussi la masse d’une bonne tablette de chocolat que l’on peut aisément glisser dans un sac et qui procure également beaucoup de réconfort…et je prendrai un matelas plus léger assorti d’une gourmandise chocolatée…

Le Peak Oyl Elite Regular de Hyalite Equipment est annoncé avec un poids de 743g en taille « Regular » (taille tout à fait convenable pour moi qui mesure 1,70m).
Après vérification, j’ai mesuré 754g avec sa housse de transport et la sangle de serrage fournie (celle-ci me paraissant, à ce propos, totalement superflue). Le matelas seul plié pèse 727g d’après mes mesures.

On peut trouver plus léger mais dans la famille des matelas autogonflants de cette dimension et avec ce niveau d’isolation thermique, le poids constaté reste, me semble-t-il, plutôt raisonnable.

Un autre aspect à prendre en compte lorsque l’on randonne, c’est l’encombrement du matériel à transporter : le matelas n’échappe pas à la règle.

Qu’il prenne place dans la pulka ou dans le sac à dos, si un matelas est volumineux, il risque de se faire « remarquer » tout au long de la randonnée et peut vite devenir un « poids », tout aussi léger soit-il…

Matelas Peak Oyl Elite Hyalite Equipment
Matelas Peak Oyl Elite Hyalite Equipment

Une fois plié et rangé dans sa housse, le matelas Peak Oyl Elite Regular de Hyalite Equipment occupe 30 cm sur 14 cm. On a connu pire, et il existe mieux avec d’autres contraintes. Certains matelas à gonfler prennent moins de place et sont également moins lourds pour la même qualité d’isolation.

Et le confort ?
Certes, on ne part pas en bivouac avec l’espoir de dormir aussi bien qu’à la maison, mais ce n’est pas une raison pour oublier de respecter un tant soit peu ce qui nous permet de randonner : notre corps ! Et pour que le corps fonctionne à nouveau le lendemain, il lui faut une bonne nuit de sommeil. Le matelas a son rôle à jouer…

Va-t-il être confortable ? Va-t-il protéger efficacement de l’humidité et du froid provenant du sol ?

Qui n’a jamais passé une nuit à pester contre ce sol trop dur qui nous casse les reins et dont on porte les stigmates durant plusieurs heures après le réveil (si tant est qu’on puisse parler de réveil après une nuit sans sommeil… !)
Etant assez sensible du dos, j’ai toujours eu du mal à trouver un matelas capable de me faire passer une nuit sans douleurs, aussi minimes soient-elles.

Soyons honnêtes, au vu de l’épaisseur du matelas Peak Oyl Elite Regular (3,8 cm annoncés), j’avais un peu de suspicions quant au niveau de confort et d’isolation annoncés. Finalement, les nuits se sont déroulées sans sensation désagréables de blocage du dos. Certes, il n’est pas aussi confortable qu’un matelas en mousse (qui lui, a d’autres inconvénients…), mais comparativement à des matelas avec une structure en boudins longitudinaux, je trouve le Peak Oyl Elite Regular beaucoup plus confortable.

Le Peak Oyl Elite Regular ne dispose pas d’oreiller intégré ce qui me semble judicieux : chaque utilisateur reste libre d’ajouter ou non une épaisseur sous sa tête pour dormir.

Matelas autogonflant et isolé
Matelas autogonflant et isolé

Concernant le degré d’isolation à l’humidité et au froid, les conditions de test ont permis de constater l’efficacité du matelas Peak Oyl Elite Regular. L’isolation provient d’un aérogel de silice composé à 90% d’air. La première nuit, avec des températures inférieures à -15°C, je n’ai ressenti aucune sensation de froid au niveau du dos. De même, le matelas était totalement sec au réveil.

Une qualité d'isolation optimale
Une qualité d'isolation optimale pour ce matelas destiné aux températures extrêmes

Un autre point qui me semble important au niveau du choix d’un matelas, c’est le niveau sonore produit dans le cadre de son utilisation.

Certes, le chant d’un matelas couineur qui grince du boudin à chaque micro-mouvement du corps peut paraître doux et mélodieux les cinq premières minutes après le coucher de la bête… Mais il devient vite insupportable quand il nous pousse à éviter le moindre geste au risque de réveiller l’ensemble de la faune environnante (colocataires de tente compris…) Sans parler de ce sentiment très désagréable où l’on sent que son sac de couchage s’est insidieusement collé au revêtement plastique du matelas et que le moindre mouvement de notre part va créer de nouvelles mélodies non harmonieuses dans ce brouhaha nocturne.

Aucun souci de ce côté-là avec le matelas Peak Oyl Elite Regular : la texture est douce au toucher, le matelas ne glisse pas du tout sur le sol (et pourtant je bouge beaucoup !). La présence de deux boudins encadrant le « corps » du matelas a peut-être un rôle sur la stabilité du produit ?

Le seul inconvénient que j’ai trouvé est la forme du matelas : il est plus étroit au niveau des pieds, apparemment dans un souci d’allègement de poids, et même si je n’ai pas du tout glissé hors du matelas au niveau du haut du corps (le maintien est tout à fait correct), il m’est arrivé plusieurs fois dans la nuit de voir le bas de mon sac de couchage glisser sur les côtés. Petit souci sans gravité vite résolu par la mise en place de quelques éléments de calage disposé de chaque côté des pieds.

Cela dit, le matelas Peak Oyl Elite Regular reste silencieux même sous la torture d’une randonneuse agitée… Ne rêvons pas cependant : même avec ce matelas de qualité, les ronflements intempestifs des colocataires ne seront pas pour autant annihilés…

Quid de la durabilité et de la solidité du produit ?
L’un des inconvénients des matelas autogonflants consiste à devoir terminer le gonflage par quelques insufflations, générant ainsi un apport d’humidité à l’intérieur du matelas, qui risque, à terme, de produire des moisissures. L’intérieur du matelas Peak Oyl Elite est composé d’aérogel, un matériau réputé comme étant très hydrophobe. Ce processus de fabrication complété par un traitement antifongique devrait assurer une bonne résistance à l’humidité.

Quant à savoir si la valve de gonflage résisterait à des températures extrêmes, ceci n’est pas spécifié par le fabricant. Testée à des températures inférieures à -15°C, La valve de gonflage ne m’a pas posé ce genre de problème. Le matelas Peak Oyl Elite est annoncé comme étant un matelas 4+, c’est-à-dire pour des températures inférieures à -20°C en terme d’isolation thermique : j’ai bon espoir qu’à ce niveau de fabrication, ils aient réfléchi au problème du gel de la valve…

En ce qui concerne la solidité du tissu et des collages (notamment au niveau du point d’insertion de la valve de gonflage), l’ensemble parait de qualité. Le tissu est annoncé comme indéchirable et semble l’être.

Hyalite Equipment indique que lors de la fabrication, les tissus sont enduits de couches de polyuréthane afin de souder les joints ensemble à des températures plus élevées, gage de durabilité du produit.

Quoi qu’il en soit, je n’ai pas assez de recul dans l’utilisation de ce matelas pour me permettre de porter un jugement sur ces trois points : résistance aux moisissures, solidité de la valve et résistance aux températures extrêmes.

Le matelas est plus étroit au niveau des pieds
Le matelas est plus étroit au niveau des pieds

Le prix : est-il raisonnable ?
Cela reste totalement subjectif ! Après plusieurs mauvaises expériences, j’ai plutôt tendance à ne pas être trop regardante sur le prix quand la qualité est au rendez-vous…Même si mon budget est plutôt limité, je préfère investir sur le long terme dans un matériel de qualité. Il est certain que l’investissement financier dans un matelas 4 saisons est différent de celui d’un matelas 2 saisons. Comparons ce qui est comparable…

Le matelas Peak Oyl Elite de Hyalite Equipment est annoncé avec les caractéristiques suivantes :

Matelas autogonflant 4 saisons (4+) annoncé pour des températures très froides (-20°C)
Marque : Hyalite Equipment
Modèle : Matelas Peak Oyl Elite
Référence : POE72
Matériaux : tissu 50 Deniers DRS P.E.T recyclé – tissage en diamant ripstop- doux au toucher et offrant une bonne résistance à l’abrasion
Dimensions : 51 cm x 183 cm x 3,8cm (J’ai mesuré 4 cm d’épaisseur une fois gonflé…)
Une fois roulé : épaisseur 14cm longueur 32cm
R-Value (isolation thermique) : 5.0 aux extrémités -8.0 à la base
Poids : 743g
Kit de réparation inclus (2 patches de 75mm x 102mm + 1 tube de colle)
Fabriqué en Chine
Prix annoncé par le fabricant : $149.99
Sac de transport et sangle de serrage inclus

Un matelas facile à plier
Un matelas facile à plier

Conditions de test :
Bivouac hivernal dans le Jura (température extérieure entre -20° et -15°C)
Bivouac hivernal dans le Vercors (température extérieure environ -5°C + tempête)

Points faibles
- le prix
- la forme plus étroite au niveau des pieds
- l’encombrement moyen

A vérifier sur le long terme : résistance à l’humidité interne et aux déchirures.

Points forts
- confort d’utilisation : texture agréable, non glissant, non « bruyant »
- très bonne isolation thermique
- Facile à gonfler et à plier

Si je devais conseiller l’achat d’un matelas autogonflant, le Peak Oyl Elite Regular serait en tête de ma liste de prédilection. Par contre, si je devais conseiller l’achat d’un matelas, mon choix n’irait pas vers le système autogonflant mais plutôt sur des matelas plus légers, moins encombrants et tout aussi efficaces en terme d’isolation thermique comme par exemple le matelas Exped downmat UL7 : 565g (ça laisse la place pour la tablette de chocolat ;-))
Sur ce, je file à la sieste !

1 commentaire

stef

stef

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 27 tests
  • 2 avis
  • 0 actualité
  • 47 commentaires
  • 453 messages

Même sentiment que Stéphanie.
Pour avoir eu entre les mains ce matelas et hormis son bon coeff thermique, le fait que d'autres matelas soient au moins aussi performants, plus confortables car plus épais, moins volumineux et plus légers nous pousse à nous demander pourquoi le choisir… ?
On ne peut même pas retenir sa coupe anatomique qui ne fait que le rendre moins spacieux mais pas moins lourd comparé aux autres matelas de cette gamme.