Pulka Acapulka Expedition Tour 135 Pulkas

mtriclin

  • 1 topo
  • 0 sortie
  • 24 tests
  • 4 avis
  • 1 actualité
  • 76 commentaires
  • 419 messages

Note 5,0/5

Marque : Acapulka

Modèle : Expedition Tour 135

Réf : 5-135-0

Couleur : blanc et rouge

Poids : 6 kg

Dimensions : 135 x 62 cm

Année : 2020

Matériaux :

  • Coque en fibre de verre
  • Toile : Cordura 500 deniers

Autres caractéristiques :

  • Volume >350 litres

Pulka norvégienne adaptée aux randonnées nordiques de une à deux semaines. Elle est fabriquée par la célèbre marque norvégienne Acapulka qui a déjà équipé de nombreuses expéditions polaires. Le modèle expédition 135 fait partie de la gamme Tour (deux autres gammes sont aussi proposée : expédition série et extrême série).

Testé par
stef

stef

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 31 tests
  • 2 avis
  • 0 actualité
  • 47 commentaires
  • 453 messages

Note du test 5/5

Conditions de test

L'Acapulka pulka Expedition Tour 135 a été utilisée pour réaliser une itinérance à ski de 8 jours en février dernier sur le massif du Dovrefjell en Norvège. Les conditions ont été assez hivernales : températures le plus souvent comprises entre – 26 C° et – 10 C° ; vent régulier et parfois soutenu (un maximum avec des rafales de 80 à 90 km/h), des conditions d'enneigement globalement bonnes (un maximum de 25 cm de neige poudreuse), mais parfois irrégulières avec d'importantes portions pelées par le vent.​​

Acapulka 135 générale 2.jpeg

Même si le marché des pulkas est globalement confidentiel, les nombreux modèles que l'on peut y trouver et qui sont proposés par des marques très sérieuses, permettent aux pratiquants d'ajuster au mieux leur choix. Le principe, pourtant assez basique de la pulka, se trouve au final décliné en un nombre assez important de dimensions, de volumes, d'accessoirisation et de matériaux. 

Outre la réputation d'être vendus à des prix élevés, les modèles proposés par Acapulka ont celle plus appréciable, d'être des modèles très aboutis et haut de gamme. 

Le modèle testé est l'Expedition Tour 135. Son volume maximum de 350 litres et ses dimensions raisonnables (135 x 62 cm) l'ont naturellement désignée pour l'itinérance que nous avons réalisée le mois dernier dans le parc national du Dovrefjell. 

Comme à notre habitude, nous avons donc pu voyager sans trop se limiter en terme de volume. Le nécessaire pour deux personnes a trouvé sa place très commodément dans cette pulka. La gestion quotidienne du matériel (qui repose principalement sur le chargement/déchargement ; le rangement rationalisé en fonction de l'importance de tel ou tel accessoire à sortir rapidement ou à maintes reprise ; la répartition cohérente du poids et des volumes) a été très facile et particulièrement fonctionnelle.

Acapulka 135 chargement 1.jpegUne gestion du matériel très fonctionnelle.

 

Acapulka 135 chargement 3.jpegUn volume utile idéal pour 2 personnes.

Les dimensions raisonnables de l'Expedition Tour 135 sont combinées avec des lignes de cotes bien spécifiques : la partie arrière de la pulka est large, alors que l'avant est notablement plus étroit et sensiblement plus relevé. 

Acapulka 135 ligne de cote 2.jpegDes lignes de cotes spécifiques.

L'intention est de réduire la résistance dans la neige profonde ou face à des micro- reliefs très prononcés, contre lesquels le nez du bac ne doit pas butter. La pulka « attaque » donc franchement le front de neige sans s'y enfoncer et se caractérise par une capacité de franchissement vraiment excellente. Il n'est pas nécessaire de donner des coups de reins aussi inconfortables qu'épuisants pour passer les obstacles. 

Acapulka 135 stabilité 2.jpegDes qualités de flottaison et de franchissement.

Le bac de l'Expedition Tour 135 est en fibre de verre et en gelcoat. La finition est de haute qualité. La glisse et « l'antibottage » sont donc très bons. La protection de sa surface de glisse contre les éraflures est relative. Au même titre que la semelle des skis, il importe de l'exposer le moins possible aux portions de terrains rendus abrasifs.

À ce propos, les bacs en résine ont l'avantage (alors qu'au fil du temps et des hivers faiblement enneigés les éraflures s'accumulent immanquablement sur la surface de glisse) de pouvoir être rénovés par des professionnels travaillant la résine (carrossiers spécialisés ou kayakistes expérimentés). Rénovation qui permet de prolonger considérablement la durée de vie et de garantir les propriétés des bacs en résine. 

Par ailleurs, les lignes de cotes triangulaires et relevées sur l'avant de la pulka se combinent aussi avec un bac à la surface de glisse au profil très marqué. Cette surface est mise en relief par différentes cannelures concaves et convexes. Deux patins au profil bien accentué viennent parachever la surface de glisse de la pulka. 

Acapulka 135 stabilité 3.jpegUne surface de glisse au profil bien marqué.

L'ensemble donne à l'Expedition Tour 135 une excellente stabilité en dévers, une propension à déraper latéralement très faible et un glissement très directeur. Le skieur n'est que très rarement obligé de composer avec l'inertie directionnelle de la pulka et reste assez libre dans la conduite de ses trajectoires.

Acapulka 135 stabilité 1.jpegUne grande stabilité en dévers.

Cette pulka est donc très maniable. Cette qualité est particulièrement appréciable lorsque l'on doit faire des changements de cap très serrés ou circuler dans des portions de terrain insuffisamment enneigées ou densément recouvertes d'arbres. Il est également tout à fait possible de telemarker avec l'Expedition Tour 135 sans qu'elle ne bascule ou se renverse, pour peu que la courbe des virages soit un peu plus large.

L'accessoirisation de l'Expedition Tour 135 rassemble le minimum et l'indispensable d'une manière très bien pensée. On peut recenser :

  • Une housse très résistante et relativement imperméable en nylon Cordura. Elle est équipée d’un long zip YKK 10 mm avec double curseur facile à manipuler avec des gants. L'accès au chargement est donc grandement facilité en toutes conditions.

Acapulka 135 curseur.jpegUn zip YKK à 2 curseurs pratiques et solides

  • Une petite lisse en aluminium est fixée grâce à des rivets Pop en acier inoxydable surtout le pourtour de la pulka en partie haute. Cette lisse assure le rôle de pare-choc et permet aussi de faire l'interface entre la housse et le bac de la pulka.

Acapulka 135 lisse alu.jpegUne protection renforcée.

  • Un élastique de serrage qui englobe toute la superficie de la pulka et que l'on peut régler à l'aide de petits crochets, permet d'ajuster très rapidement la housse au plus près du chargement. Cet élastique est combiné avec trois sangles polyester à boucles rapides en plastique, facile à manipuler et cousues perpendiculairement au bac. La compression et la stabilité du chargement sont donc bien garanties.

Acapulka 135 élastique et sangles 2.jpegArrimage et stabilité du chargement.

  • Deux solides sangles poignées sont installées à l'avant et à l'arrière de la pulka pour faciliter son transport en dehors des surfaces enneigées. 

L'ensemble de ces accessoires et leurs matériaux sont de très bonne qualité. La fabrication et les finitions sont elles aussi très haut de gamme. Rien n'est laissé au hasard, ni sous-estimé. La bête respire la robustesse, la fonctionnalité et la fiabilité ! 

Acapulka 135 Chargement 2.jpegUn ensemble à la fiabilité et la robustesse éprouvées.


L'interface entre le brancard rigide et le bac, qui pourrait être un point faible, a bénéficié, elle aussi, de toute l'attention du fabricant. En effet, le brancard vient s'assembler par boulonnage de deux écrous fil frein sur deux petites pattes en acier inoxydable fixées à l'avant du bac. A noter que l'ensemble des pièces inox de l'Expedition Tour 135 sont en acier 316 de qualité marine et réputé pour sa résistance à la corrosion.

Acapulka 135 pattes acier.jpegL'interface pulka-brancard

Le brancard, ses matériaux et sa conception ne sont pas en reste en ce qui concerne la résistance et la fonctionnalité. La mise en œuvre du brancard se fait par un assemblage de deux câbles en acier inoxydable qu'il faut faire coulisser en deux temps à l'intérieur de tubes en fibre de verre. Les rigidités latérale et en torsion de l'assemblage sont assurées par une pièce aluminium en forme de H, qui est, elle aussi traversée par les câbles. Cette pièce en H vient s’emboîter entre les tubes en fibre de verre et assure leur jonction. 

Acapulka 135 brancard 3.jpegUn principe de montage simple et efficace.

Les tubes sont par paire, de deux longueurs différentes : les deux plus grands s'installent du côté de la pulka et les deux plus courts vers le skieur. 

Deux œillets à pas de vis en acier inoxydable finissent d'assembler et de rigidifier le brancard. Le principe est on ne peut plus simple, assez rapide à monter et surtout très efficace. 

Acapulka 135 brancard 2.jpegUn brancard rigide et solide.

L’intérêt d'utiliser des câbles est, qu'en cas de rupture des tubes en fibre de verre (risque au demeurant très limité par leur faible longueur et par leur épaisseur de 3mm), les câbles peuvent continuer à assurer l'essentiel du système de traction. 

Acapulka 135 brancard 4.jpegDes pièces très durables en acier 316.

Deux mousquetons de sécurité en acier inoxydable et dotés d'un système de verrouillage par vis pour éviter l'ouverture intempestive du doigt, relient les œillets et les 2 boucles en acier installées sur chaque côté du baudrier. Pour un gain de solidité et de durabilité, le baudrier est essentiellement en Cordura. L'ensemble des coutures et des ajustements sont irréprochables. 

Acapulka 135 baudrier 2 .jpegUn système de fixation par mousqueton.

La ceinture lombaire du baudrier est bien rembourrée et confortable. Une grosse boucle rapide en plastique de 60 mm de large permet d'ajuster très facilement la ceinture lombaire, même avec des gants. Deux bretelles, suffisamment larges pour répartir au mieux les contacts lors de la traction, sont reprises perpendiculairement à hauteur des omoplates et au niveau de la poitrine par une sangle, et ce pour assurer leur positionnement constant et éviter leur glissement sur les épaules. Ces bretelles répartissent efficacement la tension et les contacts liés à la traction sur l'ensemble du torse. L'efficacité et le confort à l'effort en sont réellement accrus. 

Acapulka 135 baudrier 3.jpegUne large et confortable ceinture lombaire.

Acapulka 135 baudrier 2.jpegUn baudrier qui réparti efficacement l'effort sur l'ensemble du torse.

Acapulka 135 baudrier 1.jpegDes bretelles larges qui restent bien en place.

Deux petits ponts de sangle installés de chaque côté de la ceinture lombaire permettent d'accrocher sur le baudrier une paire de gants, un GPS ou tout autre petit accessoire qu'il importe de garder sous la main. Cela parachève le sentiment que rien n'a été laissé au hasard par le fabricant pour concevoir et proposer un produit remarquablement pensé et très abouti. 

Points faibles

  • Aucun

Points forts

  • La qualité des matériaux et des finitions
  • Fonctionnelle et robuste
  • Stable et bien directrice dans les trajectoires

Conclusion

A l'usage, on ne peut que reconnaître qu'aucun compromis n'a été fait par le fabricant. L'ensemble des matériaux et toutes les finitions, que ce soit pour la pulka, le brancard ou le baudrier, sont haut de gamme. La conception de l'Expedition Tour 135 est irréprochable, la rendant sur le terrain très fonctionnelle et très bien adaptée à la pratique de l'itinérance hivernale. Bien sûr, acquérir un tel matériel représente un coût conséquent. Cependant, la fiabilité que l'on obtient en échange n'a pas de prix. Et ceci n'est pas qu'une formule réthorique, eu égard aux conditions exigeantes dans lesquelles les itinérances hivernales peuvent parfois se dérouler et face aux sollicitations auxquelles ce matériel est soumis.

Commentaires

Aucun commentaire