N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Remorque Thule Chariot Corsaire 1 Pulkas

Nicolas Masson

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 3 tests
  • 0 avis
  • 2 actualités
  • 53 commentaires
  • 532 messages

Note 4,0/5

Marque : Thule

Modèle : Thule Chariot Corsaire 1

Couleur : Orange

Poids : 12.5 kg

Dimensions : 116 x 72 x 109 cm - Plié : 105 x 69 x 38 cm

Année : 2015

Prix indicatif : 759,00 €

Matériaux :

  • Jantes en aluminium
  • Roues 20 pouces
     

Autres caractéristiques :

  • Kit de remorque pour vélo inclus
  • Grand habitacle offrant plus d'espace au passager
  • Espace de rangement supplémentaire très pratique
  • Suspension réglable contribuant à une utilisation souple et stable
  • Guidon réglable standard HeightRight™ pour le confort des parents
  • Ceinture de sécurité avec 5 points avec renfort sur les épaules
  • Guidon réglable en hauteur
  • Kit de conversion inclus : kit vélo
  • Kit de conversion (non inclus) : kit poussette, kit jogging, kit rando, kit ski

La Thule Chariot Corsaire 1 est une remorque polyvalente pour tracter votre enfant à toutes les saisons : en vélo, en ballade à pied et aussi en ski ! La Thule Chariot Corsaire 1 est idéale pour un usage quotidien, mais aussi pour les longues sorties en pleine nature.

Testé par

Nicolas Masson

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 3 tests
  • 0 avis
  • 2 actualités
  • 53 commentaires
  • 532 messages

Note du test 4/5

Conditions de test

Nous voulions pouvoir nous promener avec Pauline, « en toutes saisons » et en particulier sur la neige. Dans des conditions de confort satisfaisantes, aussi bien pour elle que pour nous.

Pourquoi une remorque plutôt qu’une pulka enfant ? Parce qu’une pulka enfant ne peut pas se transformer en remorque de vélo ! de plus le confort et la stabilité de la pulka enfant nous semblaient a priori moindre que ceux de la remorque.

Le domaine d’utilisation plus limité de la remorque par rapport à la pulka n’était pas un critère décisif : avec un petit enfant nous n’envisageons que des balades de proximité. Pauline a toute sa vie devant elle pour découvrir progressivement les randonnées en terrain plus difficile, par ses propres moyens.  Que ce soit à vélo ou à skis nous souhaitions une remorque à utiliser en randonnée plutôt que pour des trajets quotidiens ou urbains. C’est pourquoi nous avons choisi un modèle qui offre un habitacle spacieux qui permet au passager de jouer, de manger, ou de « lire ». un « coffre » derrière le siège qui permet de transporter les affaires de toute la famille

Présentation générale de la remorque

La marque canadienne « Chariot Carriers » est désormais un gamme du groupe suédois « Thule ». Notre remorque est un « Chariot Corsaire XL » ce qui correspond au modèle actuellement connu comme « Thule Chariot Corsaire 1 ». Les remorques « chariot » La caractéristique des remorques de la gamme « Chariot » -quel que soit le modèle- est que le même habitacle peut être équipé de différents kits pour servir aussi bien de remorque de vélo, de traineau à skis, de poussette. 

Le Corsaire 1 en utilisation traîneauLe Corsaire 1 en utilisation traîneau

Montage/ rangement / transport

Les différents kits se montent et se démontent simplement et sans outils. L’habitacle se replie pour le transport. Voir sur le site du fabricant les vidéos de démonstration des transformations.

Utilisation sur une piste de ski de fondUtilisation sur une piste de ski de fond

1. Utilisation comme traineau à skis

1.1 Confort

L’habitacle est équipé d’un siège rembourré et montée sur des suspensions à ressorts dont la raideur est réglable en fonction de la charge transportée. Un harnais de sécurité (ceinture et bretelles) permet d’attacher le passager. Le port d’un casque est recommandé par la notice.

Suspension réglableSuspension réglable

Les patins sont articulés (puisque fixés sur l’axe qui reçoit les moyeux des roues dans la configuration « remorque ») et suffisamment longs pour absorber les obstacles sans transmettre de secousses – y compris en descente rapide.

Notre petite s’y endort souvent.

L’habitacleL’habitacle

Contrairement à une pulka, l’habitacle du traîneau est surélevé et ne repose pas dans la neige.  Les fermetures sont relativement étanches : entre la chaleur dégagée par le passager et les rayons du soleil réverbérés sur la neige, la température intérieure de l’habitacle est sensiblement plus élevée que celle de l’extérieur. Le petit passager est donc bien protégé du froid (étant entendu qu’on évitera de sortir dans des conditions hivernales « extrêmes » avec un petit enfant.)

1.2 Domaine d'utilisation

Les patins nécessitent une neige portante (damée, ou compacte type « neige de printemps ») ou peu profonde : dans la neige profonde les patins du traineau passent sous la neige et font « ancre » rendant la progression impossible.

Pauline apprécie le service à bordPauline apprécie le service à bord

Dans les devers le traineau glisse en travers et risque de basculer. En chargeant le traîneau avec des sacs à dos pour simuler le poids du passager j’ai fait quelques crash-tests sur des pentes manifestement inadaptées, pour apprendre les limites de l’engin. Il est possible de négocier des obstacles (fossés, tronc d’arbre) ou des dévers pas trop prononcés avec une deuxième personne pour guider le traîneau par l’arrière.

« Hors piste » sur neige de printemps« Hors piste » sur neige de printemps

Le traîneau n’est donc pas adapté à des itinéraires « tous terrains ». Il est adapté à la promenade sur route ou chemin forestier enneigé (ou sur piste de ski de fond), avec la possibilité de sortir des chemins lorsque le terrain est régulier et la neige suffisamment portante.

Promenade avec mamanPromenade avec maman

Et si l’enneigement est discontinu ? (ou simplement pour traverser le parking) Ne pas oublier que l’engin peut aussi être monté sur roues. En quelques secondes le traîneau devient remorque et vice versa. Le plus long dans la manœuvre, c’est d’accrocher solidement l’accessoire dont on ne se sert pas, roues ou patins, sur le chariot avant de repartir.

Franchissement d’un passage déneigé.Franchissement d’un passage déneigé.

Nous fixons les roues sur le « guidon » de la remorque, avec des petites bandes attache-skis en velcro.Nous fixons les roues sur le « guidon » de la remorque, avec des petites bandes attache-skis en velcro.

1.3 Confort pour le skieur

La traction par une ceinture peut être inconfortable quand le traîneau est chargé en montée. On pourrait simplement adapter un harnais plus ergonomique sur les brancards pour corriger ce défaut.

La ceinture est rembourrée, et munie d’un porte-bidon.La ceinture est rembourrée, et munie d’un porte-bidon.

1.4 Pilotage

 

« Pilotage » en descente« Pilotage » en descente

Les brancards rigides et la ceinture permettent de piloter assez bien le traîneau par des mouvements adaptés du buste du skieur.

Les brancards sont télescopiques. Cela permet surtout d’ajuster le tangage en fonction de la stature du skieur qui tracte.Les brancards sont télescopiques. Cela permet surtout d’ajuster le tangage en fonction de la stature du skieur qui tracte.

Un jour, il faudra aussi que j’essaye le ski joering avec le traineau derrière le malamute de ma grande sœur.

2. Utilisation comme remorque de vélo

2.1 Attelage sur le vélo

L’attelage de la remorque se fait sur l’axe de la roue arrière. Une fois monté, l’élément d’attelage peut rester à demeure sur le vélo tracteur. Il est évidemment possible d’acheter la pièce à l’unité pour équiper plusieurs vélos.

Corsaire 1 en utilisation remorque à véloCorsaire 1 en utilisation remorque à vélo

2.2 Domaine d'utilisation

La remorque est équipée d’une suspension et de pneus relativement larges. Son domaine d’utilisation correspond à celui d’un VTC : sur route et chemins carrossables.

2.3 Pilotage du vélo

Une certaine précision est nécessaire pour négocier les multiples chicanes, plots etc. qui peuplent les pistes cyclables. Mais la remorque n’est pas aussi large qu’elle le paraît : je suis passé presque partout en une seule fois et sans mettre pied à terre.

2.4 Pédaler avec une remorque

Evidemment, tracter une remorque nécessite des efforts supplémentaires. Plus que le poids de la remorque, c’est sa prise au vent qui se fait sentir. C’est plutôt sécurisant en descente : la prise au vent compense l’inertie de la remorque, il n’est pas nécessaire d’être constamment crispé sur les freins. S’attaquer à des grands cols doit être possible, avec le développement adapté et de la patience.

Points faibles

  • Même replié le chariot et ses accessoires sont encombrants, pour partir en vacances, il ne reste pas beaucoup de place dans le coffre de la voiture.
  • En montée la ceinture de traction du traineau n’est pas très confortable.
  • Le domaine d’utilisation du traineau est assez limité, on ne sort pas des sentiers battus.

Points forts

  • A la fois une poussette, une remorque de vélo, et un traîneau : on ne peut plus s’en passer.
  • Le confort du passager est parfait, protégé du froid, du vent, de la pluie et aussi des cahots.
  • Le traîneau ne laisse personne indifférent, tout le monde vous adresse un petit mot sympathique.

Commentaires

Aucun commentaire