Sea to Summit Spark SP I Bivouac > Sacs de couchage

Mikael

Mikael

  • 11 topos
  • 32 sorties
  • 37 tests
  • 0 avis
  • 20 actualités
  • 38 commentaires
  • 276 messages

Note 4,0/5

Marque : Sea to Summit

Modèle : Spark SP I

Réf : DCCSPARK1

Couleur : Gris

Poids : 340g

Dimensions : 150/130/88 cm

Année : 2020

Prix indicatif : 279,00 €

Matériaux :

  • Tissu en nylon 7 deniers à l’extérieur et 10 deniers à l’intérieur
  • Garnissage en duvet d’oie européen, répartition 90/10, traitement Ultra Dry Down

Le Spark SP I de Sea to Summit est un sac de couchage ultra-léger 2 saisons. Garnis en duvet d’oie européen 850+ cuin, il offre une température de confort de 9°C.

Testé par
Mikael

Mikael

  • 11 topos
  • 32 sorties
  • 37 tests
  • 0 avis
  • 20 actualités
  • 38 commentaires
  • 276 messages

Note du test 4/5

Conditions de test

Itinérance en cyclo-randonnéee estivale dans les Alpes du Sud.

20201029_152004.jpg

Le Sea to Summit Spark SP I est un sac de couchage en duvet d’oie 2 saisons. Ultra-léger, il ne pèse que 340 grammes en taille regular (il existe aussi en taille long), pour une personne mesurant jusqu’à 183 centimètres. Conçu en forme de momie, ses mensurations sont de 150 centimètres au niveau des épaules, 130 centimètres aux hanches et 88 centimètres aux pieds : une forme ajustée assez classique. Le tissu intérieur est en nylon 10 derniers et 7 dernier à l’extérieur. Au toucher, il est très léger et surtout translucide de telle sorte qu’il laisse apparaître le garnissage.

20201029_150220.jpg

Le Sea to Summit Spark SP I est doté de 180 grammes de duvet d’oie européen 850 cuin, avec une répartition 90/10, soit plus de 50 % du poids du sac de couchage. Ce qui offre selon le fabricant australien une température de confort à 9°C (confort limite à 5°C, extrême à -9°C) soit un bon ratio isolation thermique/poids/volume. Ces caractéristiques de température figurent également à l’intérieur du duvet. En pratique, ce garnissage lui procure un beau gonflant, assez impressionnant même par rapport à d’autres sac de couchage que nous avons l’habitude d’utiliser, d’autant plus compte-tenu de son volume compressé.

20201029_160402.jpg

Le duvet d’oie du Sea to Summit Spark SP I a subi un traitement Ultra Dry Down qui évite les pertes thermiques lorsque le sac de couchage est humide. Ce traitement est réalisé à base de polymère hydrophobe permettant, selon le fabricant australien, de garder 60% du gonflant en plus en conditions humides et d’absorber 30% d’humidité en moins qu’un sac de couchage dont le loft n’est pas traité. Dans les faits, il rend la plume hydrophobe et permet au Sea to Summit Spark SP de garder son pouvoir gonflant, lui garantit un séchage plus rapide et repousse les microbes et les bactéries. Tout ceci permet donc théoriquement de prolonger la vie de votre sac de couchage.

20201029_152042.jpg

Le Sea to Summit Spark SP I est garni de duvet d’oie certifié par le label Responsible Down Standard (RDS). Ce dernier garantit la protection des oies et des canards élevés pour la production des sacs de couchage ou des doudounes contenant des plumes et du duvet. Cela signifie que le garnissage ne provient pas d’animaux ayant subi des traitements cruels : gavage ou plumaison à vif.

20201029_161234.jpg

Le Sea to Summit Spark SP I est muni d’une fermeture à glissière YKK à gauche et s’ouvrant sur 1/3 de sa longueur, ce qui est un peu gênant quand on a l’habitude de l’avoir sur toute la longueur de son sac de couchage mais on s’habitue vite. Pour ceux qui ont l’habitude de jumeler leur sac de couchage avec un autre, ce n’est pas possible : le Sea to Summit Spark SP I n’a pas été conçu pour cela.

20201029_150325.jpg

Une fois à l’intérieur du Sea to Summit Spark SP I, la fermeture à glissière YKK est facilement manipulable (elle est aussi utilisable de l’extérieur). Ensuite, il ne reste plus à réduire l’ouverture au niveau de la tête à l’aide d’un simple et unique cordon de serrage. En pratique il fait assez bien le travail. A noter que le tissu n’est pas désagréable au contact de la peau.

20201029_150607.jpg

Par températures trop chaudes, cette fermeture à glissière YKK permet entre autres d’ouvrir le Sea to Summit Spark SP I afin d’avoir un peu d’aération. La grande largeur aux épaules fait presque comme une couette (on peut se tourner sans problème) mais cela reste mois efficace que les sac de couchage pouvant s’ouvrir sur toute la longueur : on a assez vite chaud au niveau des jambes. Et si on enlève les jambes du sac, du fait de sa forme momie, elles se retrouvent à l’air dès qu’on bouge un tout petit peu. Cette limite haute a été atteinte lors d’une nuit sèche sous tente avec une température extérieur supérieure à 15°C.

20201029_150528.jpg

Le Sea to Summit Spark SP I dispose d’une capuche avec serrage élastiqué très facile à utiliser. Le système est bien réalisé et permet de s’emmitoufler dans le sac de couchage : on ressent vite la chaleur qui s’accumule à l’intérieur. Il ne dispose par contre pas de collerette, ce qui permet d’alléger son poids mais qui dans le même temps réduit l’isolation de la partie haute du corps, d’autant plus que le duvet est assez faible au niveau de la tête. Avec ce sac de couchage, il n’est donc pas vraiment possible d’obstruer cette zone du froid extérieur. Un choix du fabricant australien qui s’explique sans doute par le fait que le Sea to Summit Spark SP I n’est destiné qu’à un usage lorsque les températures ne descendent pas en dessous de 10°C.

20201029_150517.jpg

Par températures trop froides et humides, et malgré l’usage d’un tapis de sol adapté et d’un sac de soie, cette absence de collerette se fait sentir. De même que la (appréciable) largeur du Sea to Summit Spark SP I au niveau des épaules fait que chaque mouvement provoque un petit échange d’air avec l’extérieur via l’ouverture de la tête. La nuit a été marquée par une légère sensation de froid permanente jusqu’au réveil. Cette basse haute a été atteinte lors d’une nuit humide sous tente avec une température extérieur inférieure à 6°C au bord d’un lac.

20201029_151122.jpg

Le Sea to Summit Spark SP I est doté de coutures traversantes et d’un rembourrage vertical à partir de compartiments thoraciques verticaux qui empêchent la migration du duvet pour une meilleure isolation. En empêchant le rembourrage de se déplacer, l’objectif est d’éviter de créer des zones de froid. Cela permet de passer des nuits confortables sous tente lorsque les températures nocturnes oscillent aussi autour de 10°C, en condition humide ou sèche. Le Sea to Summit Spark SP I a su garder la chaleur corporelle et son gonflant, tout en offrant une respiration satisfaisante : aucun trace d’humidité le matin à l’intérieur lorsque l’on a un peu chaud pendant la nuit.

20201029_145936.jpg

Le Sea to Summit Spark SP I est livré avec un sac de transport zippée, ce qui permet d’augmenter le volume lorsque l’on stock le sac de couchage chez soit et ainsi éviter qu’il perdre trop rapidement son pouvoir gonflant.

20201029_150701.jpg

Le Sea to Summit Spark SP I est aussi livré avec une housse de compression en tissu ultra-Sil 15D. Aux premiers abords, elle apparaît minuscule et on se demande un instant si l’on va pouvoir y faire rentrer le sac de couchage.

20201029_152521.jpg

Malgré sa faible taille, aucun souci en définitive. Les 3 sangles très facilement ajustables permettent de réduire encore le volume du sac dans la housse. Ce sac de compression est en effet très efficace puisqu’il permet de ranger le Sea to Summit Spark SP I dans un volume de seulement 1 litre. C’est très appréciable dans le sac à dos ou dans les sacoches de vélo lorsque la place est comptée.

20201029_152754.jpg

Points faibles

  • Absence de collerette

Points forts

  • Ultra-léger
  • Encombrement minimal
  • Pouvoir gonflant

Conclusion

Le Sea to Summit Spark SP I est un sac de couchage 2 saisons offrant de belles performances sur le terrain. Grâce à un garnissage en duvet d’oie européen 850+ cuin de 180 grammes pour un poids total de 340 grammes, il est idéal pour le bivouac estival et la cyclo-randonnée. Conçu avec des matériaux de qualité, ce sac de couchage en forme de momie est très fonctionnel. Son objectif est d’être ultra-léger et c’est réussi. Il intègre l’essentiel à travers un compromis confort/performance/légèreté : le rapport poids/chaleur est excellent pour des températures autour de 10°C. Dans votre sac à dos ou votre sacoche de vélo, il se fait oublier grâce à son encombrement minimal du fait de sa capacité à être compressé dans son sac de rangement, sans pour autant que cela ne restreigne son pouvoir gonflant lorsque vous devez passer la nuit à l'intérieur.

Commentaires

Aucun commentaire