N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Skis Hagan XTrace Randonnée Nordique > Skis

Nicolas Masson

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 3 tests
  • 0 avis
  • 2 actualités
  • 53 commentaires
  • 532 messages

Note 3,0/5

Marque : Hagan

Modèle : Xtrace

Poids : 1000 gr

Dimensions : 160, 170, 180 , 190, 200 cm

Année : 2014

Matériaux :

Noyau bois

Autres caractéristiques :

Lignes de cote : 69-60-65 mm

Le XTrace est actuellement la seule paire de skis SRN de la gamme du fabricant Hagan. Ce sont des skis de randonnée nordique prévus pour être équipés des fixations universelles X-Trace. Carres en acier. Système anti-recul par écailles.

Testé par

Nicolas Masson

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 3 tests
  • 0 avis
  • 2 actualités
  • 53 commentaires
  • 532 messages

Note du test 3/5

Révolutionnaire ? mais…
« C’est un système ski et fixation qui s’utilise avec des chaussures de marche, comme ça, quand ça se casse, tu n’es pas trop emmerdé, tu peux rentrer à pied ».
Nicolas a raison d’être sarcastique.

Hiver 2009, Nicolas teste l’ensemble « skis-fixations » il chute et c’est la casse – fixation arrachée.
Hiver 2010, Régis teste les skis et les fixations X-Trace (une nouvelle paire), il chute et connaît un sort identique. Les deux randonnées se terminent à cloche-ski.

Alors heureux ? Vous vouliez du croustillant ?
Vous n’en achèterez jamais… vous le saviez… déçu ?
Hagan n’a qu’à reprendre son matos et retourner en Autriche ? Pas si sûr…
Pour être le plus objectif possible, cet avis a été rédigé à 4 mains. Nicolas Masson pour le test, Régis Cahn pour la conclusion.

hagan_x-trace_13.JPG

Caractéristiques techniques :

fleche_droite.png Ski X-Trace
fleche_droite.png Marque : Hagan
fleche_droite.png Modèle : X-Trace
fleche_droite.png Structure du ski :
- cap bois léger
- noyau Peuplier bois léger
- ski laminé en fibre de verre et renforts en carbone
- semelle écaillée sous le patin pour une bonne accroche en montée.
- finition disque céramique
fleche_droite.png Lignes de cotes : 68 – 60 – 65 mm (rayon 98 m, un ski « droit » de largeur moyenne)
fleche_droite.png Poids d’un ski 960g (1920g la paire)
fleche_droite.png Longueur testée : 180 cm (existe en 160 – 170 – 180 – 190 - 200 cm)
fleche_droite.png Lieu de fabrication : Autriche
fleche_droite.png Prix public conseillé : 189 euros

Premières impressions :
Le ski ne semble pas prévu pour être utilisé avec des peaux complètes :
fleche_droite.png la spatule est très ronde ce qui fait que l’étrier avant des peaux peut se décrocher facilement,
fleche_droite.png il n’y a pas d’encoche au talon pour fixer le crochet arrière des peaux. Le ski possède un cambre nordique assez fort.

hagan_x-trace_14.JPG

fleche_droite.png Fixations X-Trace
fleche_droite.png Marque : X-Trace
fleche_droite.png Modèle : X-Trace
fleche_droite.png Poids d’une fixation 525g (1050g la paire)
fleche_droite.png Taille : fixation réglable du 37 au 47.5 (disponible en taille enfant en 2011)
fleche_droite.png Lieu de fabrication : Allemagne
fleche_droite.png Prix public conseillé : 120 euros

Premières impressions :
C’est lourd pour du matériel de randonnée nordique : skis + fixations X-Trace = 1920+1050 = 2970g
A titre de comparaison :
fleche_droite.png Skis Fischer Snowbound + fixations Voilé 3 pins = 2090+350 = 2440g
fleche_droite.png Skis alpins, Atomic MX11 + fixations TLT = 2320+750 = 3070g

La fixation présente une butée avant avec une sangle qui retient l’avant du pied, elle se prolonge par une bande de plastique souple sur laquelle est fixée un chariot avec une butée pour le talon et une sangle pour retenir l’arrière du pied. La position du chariot sur la bande souple est réglable pour ajuster la longueur entre les deux butées avant et arrière à la taille de la chaussure. Le chariot peut également coulisser de quelques centimètres le long de la bande souple avec un ressort de rappel.

hagan_x-trace_05.JPG

A première vue, avec ses boucles à crémaillère, la fixation évoque une fixation de « planche à neige » (surf), d’ailleurs on y verrait bien un spoiler à l’arrière.
Le principe des fixations est proche de celui de certaines raquettes à neige, en particulier le système de réglage en longueur par déplacement du chariot recevant le talon de la chaussure. Finalement le fonctionnement, avec la bande souple entre l’avant fixé au ski et le talon lié à un chariot coulissant, évoque celui des fixations de telemark à plaque. (ex. : fixations Voilé VP2). J’ai trouvé qu’il manquait au système une cale de montée sous la forme d’un étrier métallique articulé lié au chariot du talon et rabattable si nécessaire.

hagan_x-trace_09.JPG

Le système X-Trace :
L’originalité du X-Trace est d’avoir un système de fixation qui permet d’utiliser le ski avec « n’importe quelle » chaussure. La fixation paraît assez souple en flexion et en torsion (plus souple que des chaussures de randonnée). Ainsi la rigidité apparente de la liaison entre le pied et le ski est principalement due à la chaussure utilisée. La grande gamme possible de réglage pour la longueur de la chaussure est idéale pour la location.

Pourquoi skier sans chaussures de ski ?
fleche_droite.png Pour ne pas avoir à investir dans des chaussures de ski.
fleche_droite.png Pour des parcours comportant des sections à faire à pied et non à ski.
fleche_droite.png Pour un usage en ski d’approche pour l’alpinisme.
fleche_droite.png Pour un usage en ski de montée pour le surf de rando.

hagan_x-trace_06.JPG

Avis Skis & Fixations X-Trace

fleche_droite.png Test n°1
Samedi 4 avril 2009, conditions printanières, température douce. Neige tassée ou damée sur la plus grande partie du parcours. Gelée superficiellement et rapidement humide, en dehors des parties tassées, on passe d’un seul coup de la croutée à la pourrie profonde. Circuit depuis le Col de Porte, montée vers le Charmant Som, ce circuit présente un relief et un terrain variés.

fleche_droite.png Test n°2 :
Dimanche 31 janvier 2010 lors de la Free Rando Vercors. Conditions hivernales, neige fraîche et température froide. Petites évolutions de quelques minutes autour du stand « www.skirandonnenordique.com » pour rafraîchir et confirmer mes impressions du printemps précédent.

hagan_x-trace.JPG

Prise en main
J’utilise mes chaussures de montagne MEINDL. Ce sont des chaussures tout en cuir, montantes et donc assez rigides.
Le réglage de la longueur des fixations est facile à réaliser. J’ai réglé la distance entre les butées avant et arrière pour que la chaussure soit juste serrée et pour pouvoir soulever doucement le ski de la neige sans avoir besoin de serrer les sangles.

Une fois les sangles serrées, au bout de quelques pas, il apparaît un jour entre la butée et l’avant de la chaussure. La chaussure a glissé vers l’arrière et ne vient en butée que lorsque le talon est relevé. Cependant, cela ne semble pas porter préjudice à la tenue de l’avant du pied qui est maintenu en place sur le ski par le serrage de la sangle.

Je suis, au début, agréablement surpris par les sensations que procure l’ensemble. Je me sens mieux sur les skis que pour mes premiers pas avec les Fischer BC6 en SNS.

hagan_x-trace_04.JPG

Sur le parcours
Lorsqu’il n’y a pas de pression sur le ski (quand on soulève le pied), la raideur conjuguée de la chaussure et de la fixation fait que le ski reste parallèle à la semelle de la chaussure.
Dans ces conditions, il est impossible de faire basculer le ski pour réaliser une conversion amont. Dès qu’il y a un peu de pente les conversions amont deviennent acrobatiques. Je m’en tire avec des conversions aval.
Le débattement est faible, ne permet pas de faire des grands pas glissés. Et ne permet pas non plus de descendre le genou bas sur le ski pour du telemark en position basse.

Les écailles ne sont assez décalées vers l’avant du ski : il n’y a quasiment pas d’écailles à l’arrière du talon et une grande longueur d’écailles en avant du pied. Pour autant l’accroche paraît correcte. J’ai quand même mis les peaux pour la partie la plus raide de la montée sur chemin. Pour les parties plus pentues hors chemin, j’ai tiré des traversées conversions en me contentant des écailles.

En descente, les conditions de neige (croutée ou pourrie) n’étaient pas favorables pour faire des virages. De toute façon les virages en descente ne sont manifestement pas le programme principal de ces skis : skis droits, cambre nordique, chaussures de rando…
En trace directe, traversée, conversion et chasse-neige, j’arrive à négocier sans incident la partie la plus technique de la descente. Dans une pente plus douce et où la neige porte, je réalise quand même deux ou trois virages telemark.

hagan_x-trace_11.JPG

Impressions générales
J’ai été plutôt positivement surpris par le système.
La liaison entre le pied et le ski semble suffisamment rigide et précise pour une utilisation en rando nordique « facile » sans portions de montée et de descente techniques.
Le faible débattement de la fixation est pénalisant sur le plat et pour les conversions. Il entrave le geste du pas alternatif glissé dynamique. Mais il est suffisant pour « marcher avec les skis ». Mais sont-ce les qualités intrinsèques du système, ou celles de mes chaussures de randonnée ?

Un point faible du système peut être l’étanchéité des chaussures. Des chaussures de randonnée, même réputées « étanches » ne le sont jamais autant que des vraies chaussures de ski.

Le système de fixation me semble pouvoir rivaliser avec le système SNS tel que je l’ai testé au Free Rando Vercors 2009. X-Trace donne une liaison plus rigide et plus précise avec le ski, mais un débattement et un déroulé du pied plus limités. Aucun des deux systèmes n’est au niveau de mon matériel habituel Scarpa T4 + fixation 3 pointes.

hagan_x-trace_07.JPG

Conclusion
X-Trace, c’est un ensemble de skis et de fixations… et de la visserie !

En soi, le ski Hagan n’apporte pas d’amélioration dans l’éventail des skis de randonnée nordique présent sur le marché. Ses côtes sont étroites, le revêtement sur le dessus du ski est fragile… Hagan peut mieux faire ! D’autant que le précédent modèle de ski (hiver 2009) avait une forme parabolique et était de qualité nettement supérieure.

Le point fort des X-Traces : les fixations !
Elles sont si pratiques qu’elles feront disparaître le système Stubai. Elles sont bluffantes en tenue et en contrôle et n’ont rien à envier au système Nnn BC sauf la propulsion qui s’avère inférieure.
Réglages : le système n’est pas conçu pour des pointures situées en-dessous de 37 et allant au-delà de 47. L’épaisseur de la chaussure a son importance : certains modèles de bottes de type Sorel ne peuvent pas être utilisés avec le système de réglage par boucles. Le serrage a été également difficile avec des chaussures de randonnée type Hanwag Alaska en taille 47. Les boucles sont trop petites.

hagan_x-trace_10.JPG Ski X-Trace 2009 & Skis X-Trace 2010

La visserie, la cause de tous nos soucis !
A titre de comparaison :
- taille de la vis – fixation Voilé : 17mm
- taille de la vis – fixation X-Trace : 22mm

En sortie de fixation, la taille de la vis qui s’insère dans le ski :
- vis – fixation Voilé : 14mm
- vis – fixation X-Trace : 8 mm

L’arrachement répété des fixations provient de la taille des 3 vis X-Trace qui sont trop petites.

Hormis ce « détail » de conception… la fixation est de bonne qualité. Elle permet de s’initier au ski de randonnée nordique… on l’imagine d’ailleurs dans les magasins de location pour ceux qui hésitent encore à passer des raquettes aux skis ! On conseille vivement ce nouveau système à condition de changer de vis !

x-trace_hagan_02.JPG x-trace_hagan_04.JPG x-trace_hagan.JPG hagan_x-trace_03.JPG hagan_x-trace_02.JPG x-trace_hagan_03.JPG

Site web : www.hagan-ski.com

18 commentaires

Robert

Robert

Tout a fait d'accord avec vos conclusions en
ce qui concerne les fixations ( les skis, je
sais pas , j'ai pas goutté ..)
On peut effectivement regretter qu'elles soient
un peu limitées, point de vue taille . J'ai
néanmoins pu les utiliser avec mes bottes Sorel,
mais je ne fais que du 42 ..)
Le type de chaussures a une importance énorme .
J'ai dit dans un autre post que j'avais trouvé
mon bonheur avec une paire de North Face à
serrage à cable . Mes derniers essais confirment
qu'avec ce type de chaussures la conduite devient
très acceptable .
L'histoire des vis est d'un ridicule rarement
atteint . On est donc trois a avoir eu la
mème déconvenue ! J'ai résolu le problème en
posant des inserts, mais bon …Un mauvais point!
Un très bon point par contre que vous n'avez
pas relevé : Si on veut par la suite évoluer
vers un matériel un peu plus classieux , comme
des fix et des chaussures en norme 75mm, il
est inutile de repercer le ski : les trous
des fix sont aux mèmes emplacements que les
trous des Rottefela . C'est un atout pas
négligeable, ce qui fait que je conseille
a ceux qui veulent essayer la rando nordique
et qui n'ont pas nécessairement les moyens
de se payer tout de suite un équipement complet , de s'acheter pour commencer de très bons skis et de poser , dans un premier temps ce genre de fixations quitte a passer plus tard
a des fix et chaussures en 75mm

lynx18

lynx18

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 2 tests
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 67 commentaires
  • 547 messages

bonjour Robert,
avec quel modèle de bottes SOREL en taille 42 as tu réussi à mettre les fixations Xtrace ? glacier ?, autre ?
merci !

Robert

Robert

…avec le modèle Caribou . C'est presque
une botte de ville en comparaison des Sorel
avec double chausson . Elles sont cependant
très larges et super chaudes . Super pour
l'après-ski !

lynx18

lynx18

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 2 tests
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 67 commentaires
  • 547 messages

merci pour ta réponse rapide …
je vois que l'hibernation se termine :-)

Robert

Robert

bien sur que ça s'est terminé avec les
premiers flocons sur Belledonne ( zont
fondu depuis …)
Cela dit des Sorel Caribou , ça reste des
Sorel donc hyper chaudes . Le bouclage de
la fixation était a sa limite extrème , mais
ça tenait . Ce qui était plus problématique
c'était la conduite du ski : Il me suffisait
simplement de penser : " Je vais tenter un
virage "…pour me casser la geule !

lynx18

lynx18

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 2 tests
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 67 commentaires
  • 547 messages

" le bouclage des fixations était à son extrême limite "
en supposant qu'on se trouve des chaussures genre North Face hivernales, tenant bien le pied, mais que celles ci se mouillent ou qu'il fasse très froid, j'en déduis que seules les petites pointures peuvent espérer se servir en cours de raid des bottes CARIBOU (emportées pour le bivouac) à type de " dépannage" .
Sinon, il ne reste que la solution des sacs plastiques entre sous chaussettes et grosses chaussettes..dans des chaussures de randonnée hivernale….

Christophe

Christophe

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 9 tests
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 87 commentaires
  • 911 messages

En gros faut juste convaincre le monteur des fixs de coller des vis plus longues et plus de soucis ?

mad

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 0 test
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 2 commentaires
  • 23 messages

J'ai fait mettre de côté au Vieux Campeur Paris une paire de skis et de fixations X-Trace, mais montage en stand-by tant que je n'ai pas plus d'info : faut-il mettre des inserts ? ou des vis plus longues ? Et quelle longueur alors, et où les trouver (en particulier avec la partie non-filetée au niveau de la fixation - sinon, je parie que les filets bousillent le plastique des fix X-trace).
Et colle pour inserts : araldite , epoxy ou quoi ?
Colle pour vis : je dirais néoprène ?
(il faut que ça puisse tenir jusqu'à -40°C - Spitzberg).
Merci de vos avis éclairés …
PS : pour ma femme, j'ai pris des Ranger Sporten avec des fixations X-trace et les vis d'origine, mais elle fait la moitié de mon poids (c'est normal, c'est ma moitié :-D !). Donc même en traînant une pulka, je pense que ça tiendra pour elle.

Robert

Robert

J'ai répondu ceci il y a 2 jours dans un autre sujet :
"De mémoire les vis livrées d'origine avec mes fix Hagan
( achetées à espace montagne à grenoble ) faisaient un
poil moins que 25 mm . A priori ça semble TRES long pour
des vis de skis mais en fait comme l'avant de la fix est
assez épais elles ne dépassaient pas de beaucoup et donc
ne s'enfonçaient pas des masses dans le ski . Je n'y avais
pas prèté attention en les posant …Confiance bébète, quoi !
Le résultat des courses ca a été un arrachement au bout
de 4 ou 5 kilomètres . Depuis je les ai posées avec des
vis nettement plus longues et ça a bien tenu .
Si l'épaisseur et surtout la composition de tes skis
ne te permettent pas des vis longues , je te conseille
des inserts : ça rend plus solide l'assemblage et tu
peux par la suite plus facilement changer de fixations .
Par contre je ne te conseille pas de poser toi mème des
inserts , c'est pas très compliqué mais c'est chiant et délicat ou alors fais comme moi , avant d'en poser sur des skis tout beaux tout neufs , entraine toi sur de vieux skis .
Si tu es sur Grenoble , Francis de chez Clavel te fera
ça très bien . Il te laissera le choix entre inserts
métal ou inserts plastique . A mon avis l'insert plastique
est peut ètre préférable pour le grand froid .
En fait si ça se trouve Hagan a corrigé le tir et
les vis qui te seront livrées dépasseront peut ètre
ces malheureux 25mm !
"

Christophe

Christophe

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 9 tests
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 87 commentaires
  • 911 messages

Question à 2€ : on peut mettre ces fixations sur des skis d'autres marques ?

Nicolas Masson

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 3 tests
  • 0 avis
  • 2 actualités
  • 53 commentaires
  • 532 messages

C'est les soldes, je te réponds pour 1€50 : Oui.

Régis Cahn

Régis Cahn

  • 55 topos
  • 74 sorties
  • 92 tests
  • 0 avis
  • 219 actualités
  • 328 commentaires
  • 2282 messages

D'ailleurs il est préférable de ne prendre que les fixations. Les skis n'apportent rien.

Nicolas Masson

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 3 tests
  • 0 avis
  • 2 actualités
  • 53 commentaires
  • 532 messages

Je ne sais pas si quelqu'un a essayé les skis X-Trace avec des fixations "traditionnelles" ?

CyrilleM

CyrilleM

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 10 tests
  • 0 avis
  • 1 actualité
  • 51 commentaires
  • 644 messages

Je reprend ici la réponse faite par mihai, posté sur un autre article aujourd'hui:
''Je viens vers vous avec une mise à jour au sujet de la X-Trace.
La première version, celle commercialisée par Stubai, utilisait des pièces (attaches) de crampons, y compris la sangle. Il s'agissait de crampons en alu destinés à la rando-nordique, le ski-alpinisme ou l'alpinisme classique sur neige. Le gros défaut tient précisément à la mise en place de la lanière mais aussi au fait que la neige s'y collait facilement, d'où déchaussage fastidieux.
Je l'ai utilisé aussi bien en rando qu'en patinage avec des patins du même concepteur que la fixation, sur le lac gelé qui entoure sa résidence à proximité de Tampere en Finlande.
La deuxième version, celle de Hagan, adopte un système emprunté aux chaussures de ski bien plus facile à utiliser. Je ne lui reconnaît qu'un défaut - qui peut-être partiellement corrigé - la longueur de la languette du haut, trop courte pour "supporter" la sur-épaisseur d'une guêtre intégrale de type Yeti Berghaus ( en ce qui me concerne il ne saurait être de randonner avec ce type de guêtre).''

mad

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 0 test
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 2 commentaires
  • 23 messages

Merci de la réponse, mais je reviens encore sur ma question : à votre avis, des vis de 30 mm seraient-elles suffisantes? Et où les trouver (avec une partie non filetée)? Enfin, quel type d'inserts avez vous posés? Et avec quelle colle?
Quelqu'un aurait-il ce type de vis?
Au Vieux Campeur, ils n'en ont pas - et c'est là que j'ai acheté fixations et skis pour notre virée au Spitzberg. Ils attendent mon feu vert pour monter les fixations, mais je ne veux pas qu'elles soient montées avec les vis de 25 mm …

lynx18

lynx18

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 2 tests
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 67 commentaires
  • 547 messages

j'ai posé exactement la même question récemment à Cyrille ( type exact de vis avec longueur adéquate, fournisseur éventuel ) en vue d'en emporter " en secours" sur des fix de l'an dernier déjà montées et qui ne m'appartiennent pas .
Je pense qu'il devrait pouvoir bientôt répondre ..puisque les fix Xtrace sont désormais en vente sur aventurenordique.com :-)
ça se trouve ici :
http://www.aventurenordique.com/fixations-x-trace-hagan.html

Robert

Robert

Je réponds ici, du mieux que je peux à tes questions :
Mes Xtrace , je les ai tout d'abord posées sur
mes E109 . Les trous de fix étaient déja en place et comme je le fais d'habitude dans ce cas là, j'ai "chevillé" les trous existants avec des morceaux d'allumettes enduits de colle à bois .
C'est assez rudimentaire mais ça fonctionne et
j'avais déja essayé avec ces skis plusieurs
modèles de fix 75 en employant des vis standard .
Tout avait toujours tenu "béton" . Or avec les
Xtrace , j'ai eu un détachement de fix . J'ai
réalisé que les vis fournies étaient particulièrement courtes .
J'ai depuis reposé des 75 sur mes E 109 et je
n'ai eu aucun problème . Les Xtrace, je les
ai installées ensuite sur des TUA de rando nordique .
(Eh oui , Tua a fait aussi des skis de rando nordique cotes étroites, de super skis ) . Pour
cela , j'ai posé des inserts ( métal )que j'ai collés à l'araldite . J'ai barré les vis d'origine et posé des vis un peu plus longues provenant d'anciens skis . Ca a tenu béton , mais je n'ai fait qu'une sortie avec cette combinaison .
Il faut dire que ces Tua ont un noyau bois et
une semelle très épaisse .
Dernièrement j'ai repassé les Xtrace sur des
petits salomon de 1m40 . Le problème était d'arriver a les fixer sur ces skis dont la semelle est hyper fine . Les longues vis que
j'avais utilisé ne pouvaient convenir : Elles
auraient troué la semelle ! J'ai retrouvé les
vis d'origine et j'ai au préalable garni les
trous de fixation avec un mélange de colle
en pate a bi-composants . J'ai enduit le dessous
de la fix avec de l'araldite et j'ai vissé le tout . Ca tiens ( 4 sorties depuis ) , mais ce
sont des skis avec lesquels je ne force pas
particulièrement . Voir à ce sujet le post que
j'ai fait récemment dans le sujet " skis d'approche pour randonner " . L'inconvénient
de la méthode, c'est que maintenant les Xtrace
sont posées " à vie " sur ces skis .
Le problème que me pose ta question est le suivant : Il n'y a pas a-priori de longueur de
vis idéale : Il y a des différences énormes entre
les skis : épaisseur , matériaux employés etc .
Si tu enfonces une vis de 20 cm dans du caramel
mou , tu n'obtiendras pas un gros résultat !
C'était d'ailleurs un des problèmes que posaient
les skis ultra légers en rando alpine…
Il se peut que les vis que fournit Hagan avec les Xtrace conviennent bien sur les Skis Hagan Xtrace …pour d'autres skis c'est un peu moins
évident.
Au risque de me répéter, j'éviterais des inserts
métal pour le grand froid. Des inserts plastique
me paraissent plus adaptés . Je pensais en parler
avec Francis, le ski-man de chez Clavel à Grenoble , mais j'ai appris qu'il avait quitté la
boite …Je n'ai donc plus de professionnel à
te conseiller pour le moment .