Skis Rossignol BC 90 Positrack Randonnée Nordique > Skis

Régis Cahn

Régis Cahn

  • 55 topos
  • 71 sorties
  • 92 tests
  • 0 avis
  • 217 actualités
  • 326 commentaires
  • 2261 messages

Note 3,5/5

Marque : Rossignol

Modèle : BC 90 Positrack

Réf : RHCWF24

Couleur : Rouge / bois

Poids : 1000g / 179 cm

Dimensions : 159, 169, 179, 189 cm

Année : 2014

Prix indicatif : 259,00 €

Matériaux :

Structure bois et canaux d'air

Autres caractéristiques :

Lignes de cotes : 88/60/78 mm
Construction Activ'Cap & Steel Edges
Finitions semelles : Positrack - Anti-recul thermoformé, très agréable en glisse, doté d'une excellente accroche.
Finition de la semelle à la meule

Les skis de randonnée nordique BC 90 Positrack de Rossignol sont taillés pour skier totalement hors des traces. La largeur des lignes de cotes rendent ses skis très maniables et permettent une bonne flottaison en neige poudreuse. Le noyeau en bois à canaux d'air procure légèreté et assure une bonne resistance et fiabilité. Carres en métal sur toute las longueur. Semelle avec écailles Positrack efficaces lors des ascensions.

Testé par
stef

stef

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 26 tests
  • 2 avis
  • 0 actualité
  • 47 commentaires
  • 453 messages

Note du test 3/5

Conditions de test

Sorties à la journée sur le Jura dans des conditions de neige allant de lourde et mouillée à légère et froide, sur des terrains vallonnés jusqu'à pré-alpins. Le modèle testé mesure 179 cm, est équipé des fixations Voilé 3 pin à câble et est utilisé avec des Crispi Svartisen.

Dans la droite ligne de ses concurrents et pour coller au plus près à l'évolution du Ski de Randonnée Nordique (SRN) qui a vu les besoins des skieurs s'affiner, Rossignol a élargi sa gamme de skis dédiés à cette pratique. Les BC 90 pourraient être décrits, de par leurs lignes de cotes, comme des skis intermédiaires : ni clairement typés pour les terrains plats, ni vraiment orientés vers les pentes pré-alpines. Un ski capable en quelque sorte, d'offrir un compromis dans le large spectre des pratiques en SRN.

ski-rossignol-bc-90.jpgDes lignes de cotes plutôt « étroites » et peu paraboliques.

La structure des skis repose sur la combinaison d'un noyau en bois et de fibre de verre dans le but de proposer un bon ratio entre une relative légèreté et de la résistance, de la rigidité en torsion. À noter cependant que pour ce qui concerne le poids, les BC90 ne se démarquent pas positivement puisqu'ils sont aussi lourds que les Epoch qui se situent pourtant dans la gamme des skis plus larges et plus paraboliques.

La semelle des BC90 est dotée d'écailles thermoformées uniformes (tuiles arrondies) sur une longueur de 80 cm et de carres en acier sur toute la longueur des skis.

ski-rossignol-bc-90_02.jpgUne seule forme d'écailles arrondies et une rainure centrale.

Comportement du ski sur le plat

Les BC90 se caractérisent par un assez bon compromis entre portance et propulsion tout en s'avérant plutôt stables et maniables. En neige poudreuse, le ski « coule » moins qu'un ski étroit, le pas de marche glissée est assez fluide alors qu'en neige plus dure il est tout à fait possible d'impulser une progression en pas alternatif avec un assez bon rythme.

La sensation et les performances de glisse sont en théorie accentuées par une rainure centrale qui est marquée sur la majeure partie de la semelle. Cette rainure doit favoriser une meilleure tenue du ski, lui permettre d'avoir une trajectoire rectiligne et éviter la sensation de faseillage. Dans les faits et sur le terrain, ces avantages ne sont pas notables, les BC90 restant dans les normes de la maniabilité et de la stabilité.

Il n'en reste pas moins que sur plat et faux-plat montants, les BC90 offrent un assez bon rendement, favorisent une relative sensation de glisse et ce presque indépendamment des qualités de neige. Ils n'ambitionnent évidemment pas de rivaliser avec les skis aux cotes plus étroites en neige dure pour ce qui est de la rapidité dans l'enchainement du pas alternatif ni avec les skis aux cotes plus larges pour ce qui est de la portance en neige profonde. L'argument principal des BC90 étant de proposer un compromis entre ses deux types de skis.

ski-rossignol-bc-90_03.jpgUn cambre clairement nordique.

Comportement du ski en montée

Les BC90 sont équipés du système anti-recul Positrack : des écailles en forme de tuiles qui recouvrent 80 cm de la longueur de la semelle sur 7 cm de largeur. Dans le domaine de l'anti-recul et en comparaison à ses concurrents, les BC 90 ne dénotent ni par de meilleures performances ni au contraire par de moins bonnes capacités. Les Rossignols accrochent efficacement en neige lourde et humide alors qu'ils décrochent plus facilement en neige froide et sèche. Rien de nouveau donc.

Les lignes de cotes des BC90 qui sont les moins élevées et les moins paraboliques dans la gamme des skis larges, deviennent dès lors un avantage pour ce qui est du rendement et de la glisse en terrain varié et vallonné. Les dénivelés positifs, qu'ils soient micros reliefs ou pentes pré alpines, sont avalés assez aisément pour peu que les techniques propres à la randonnée nordique soient maitrisées (assurer l'ancrage des écailles par un bon positionnement du bassin que l'on combine à une poussée simultanée des bras et à l'appui sur l'avant des pieds ou encore progresser en tirant des bords tout en s'adaptant aux lignes du terrain etc...). Les peaux, combinées à la relative étroitesse des BC90, restent en dernier lieux ou pour les adeptes de l'itinéraire le plus direct l'arme ultime pour gravir en ligne droite les dénivelés positifs.

ski-rossignol-bc-90_04.jpgDes lignes de cotes et un cambre adaptés au plat ou faux-plat.

Comportement du ski en descente

Même si les lignes de cotes des BC90 sont très proches des standards communément admis jusqu'il y a une grosse dizaine d'années dans le domaine du ski alpin, elles ne permettent pas vraiment d'en faire un descendeur ludique et des plus confortable en SRN. Comme dans tous les compromis, certaines faiblesses sont incontournables. Le domaine des lignes de cotes en SRN ne s'affranchit pas de cette fatalité...

Si l'on ajoute que comparées à ce que l'on peut trouver en Amérique du nord ou en Scandinavie, les qualités de neige sous nos latitudes « méridionales » sont variables et donc parfois difficiles à skier en descente, on comprendra aisément que les BC90 exigent du skieur plus de doigté et plus d'assurance en descente qu'un ski plus large et plus parabolique.

Le déclenchement des virages en descente peut donc parfois être un exercice fastidieux et laborieux, les performances en la matière des BC90 buttant sur leur capacité à flotter, sur leurs lignes de cotes plutôt droites et sur un dynamisme de structure un peu poussif. De belles courbes sont cependant tout à fait envisageables avec des conditions de neige adéquate (douce et légère), pour peu qu'on le fasse avec délicatesse et que la génuflexion du pas de telemark se fasse avec assurance. Il va sans dire que combinés avec des chaussures semi rigides (telles que les Svartisen) et une paire de fixations à câble ou à ressorts, les performances des BC90 en descente augmentent sensiblement.

ski-rossignol-bc-90_05.jpg

ski-rossignol-bc-90_06.jpgUne silhouette et des lignes de cotes qui nécessitent un peu plus de doigté de la part du skieur en descente par rapport aux skis plus paraboliques.

Conclusion

Au final rien de vraiment novateur ou de remarquable comparé aux concurrents de la gamme dans laquelle s'inscrit les BC90. Sans surprise, sans de véritables atouts ou de faiblesses flagrantes, les BC90 remplissent leur contrat. Ils viennent au mieux étoffer l'offre qui s'adresse aux pratiquants souhaitant évoluer entre telemark léger et SRN d'itinérance ou de balade et ce sans briller mais sans pour autant démériter.

1 commentaire

dav

dav

  • 0 topo
  • 1 sortie
  • 0 test
  • 1 avis
  • 0 actualité
  • 4 commentaires
  • 30 messages

Pour ma 1ère paire de SRN, je suis satisfait. Je les trouve assez léger. Sur des montées assez conséquentes, les peaux ne sont pas nécessaires. Sur le plat, le ski est bien stable, la glisse assez aisée; j'ai eu pas mal de difficultés en neige humide et collante mais bon ... En descente, n'étant pas encore un spécialiste du télémark, je galère sur des pentes un peu fortes !! Mais les fixations Voile avec cable apportent de la stabilité et donc de l'assurance ... Des skis polyvalents vraiment intéressant.