Skis Rossignol XP 100 Randonnée Nordique > Skis

stef

stef

  • 0 topo
  • 1 sortie
  • 42 tests
  • 3 avis
  • 0 actualité
  • 50 commentaires
  • author: stef

Note 4,0/5

Marque : Rossignol

Modèle : XP 100

Année : 2021

S'intégrant dans une gamme de skis Rossignol allant de 65 à 120 mm, les XP 100 sont tournés vers des sorties aux dénivelés assez marqués. Combinés avec les fixations Xplore et des chaussures qui assurent un bon maintien, on obtient un ensemble plutôt cohérent et plutôt adapté au telemark léger.

Testé par
stef

stef

  • 0 topo
  • 1 sortie
  • 42 tests
  • 3 avis
  • 0 actualité
  • 50 commentaires
  • author: stef

Note du test 4/5

Conditions de test

Utilisation pour des sorties à la journée sur le Jura et pour une itinérance d'une semaine en Norvège (Rondane) en ski-pulka avec des Alfa Free A/P/S GTX et des fixations Rottefella Xplore. Le spectre des qualités de neige rencontrées lors de cette saison de test a été très large.

IMG_4015.jpeg

Pour se mettre au diapason de la nouveauté de la saison 21/22, Rossignol a adapté le modèle BC 100 pour le décliner en XP 100.

Les fondamentaux entre les deux modèles restent rigoureusement les mêmes : lignes de cotes peu contrastées, léger cambre rocker, semelles Positrack, noyau bois, carres métalliques sur toute la longueur.

Les XP 100 se démarquent par une nouvelle sérigraphie et surtout un renforcement de leur structure pour la rendre compatible avec le cahier des charges de la fixation Xplore.

IMG_7864.jpegUn nouveau modèle pour une nouvelle norme de fixation.

S'intégrant dans une gamme de skis Rossignol allant de 65 à 120 mm, les XP 100 sont tournés vers des sorties aux dénivelés assez marqués. Combinés avec les fixations Xplore et des chaussures qui assurent un bon maintien, on obtient un ensemble assez cohérent et plutôt adapté au telemark léger.

IMG_8268.jpegUn ski plutôt dédié au télémark léger.

Sur le plat ou faux plat : Une des spécificités du comportement des XP 100 est une certaine nervosité dans les appuis propres à la marche glissée. Leur rendement y est tout à fait convenable, on peut en tirer une glisse assez énergique et efficace. Ce comportement ne conviendra sans doute que passablement aux adeptes des skis aux comportements plus fluides. J'ai pour ma part trouvé que les XP 100 assurent un effet ressort bien franc dans la poussée que leur impulsent les pieds.

L'association avec les fixations Xplore et la plus grand liberté de mouvement qu'elles offrent aux pieds, se combine assez bien avec cette nervosité des XP 100. Leur silhouette est marquée par un cambre nordique qui lui confère une bonne propulsion et améliore son coefficient de glisse. 

IMG_8445.jpegUne silhouette au cambre nordique bien marquée.

Les lignes de cotes des XP 100 appartiennent à la gamme des skis larges. La portance est donc réelle sans pour autant donner la sensation de manipuler des skis trop patauds et trop encombrants.

Les XP 100 restent bien directeurs et bien axés dans les trajectoires filantes. Ils permettent de faire la trace en neige profonde tout en restant stables, accrocheurs et assez maniables en neige dure.

IMG_8135.jpegDes lignes de cotes peu contrastées.

En montée : Les semelles des XP 100 sont au ¾ équipées du système anti-recul Positrack constitué d'écailles thermoformées arrondies et en forme de tuile. Axée au niveau du patin, la zone des écailles permet une accroche efficace et un bon rendement en montée. Il n'est pas nécessaire de revenir sur le fait que les écailles peuvent vite arriver en limite de compétences en fonction des qualités de neige (trop pulvérulente ou trop dure) ou d'un trop fort pourcentage de pente. D'une manière générale avec les XP 100, les dénivelés positifs, qu'ils soient micros reliefs ou pentes pré-alpines, sont avalés assez aisément pour peu que les techniques propres à la randonnée nordique soient maîtrisées (assurer l'ancrage des écailles par un bon positionnement du bassin que l'on combine à une poussée des bras et des appuis sur l'avant des pieds ou encore progresser en tirant des bords tout en s'adaptant aux lignes du terrain etc...).

IMG_4017.jpegSystème anti-recul Positrack

Au même titre que les autres modèles BC (hormis le modèle le plus étroit), le fabricant a ménagé une encoche sur la spatule des XP 100 pour y installer des peaux de phoque spécifiques : le modèle L2 Skin vendu séparément. Cette encoche n'empêche malgré tout pas l'utilisation de peaux de phoque à étrier métallique.

IMG_8444.jpegEncoches aux spatules.

En descente :

Les XP 100 se situent parmi les modèles les plus larges proposés par Rossignol en randonnée nordique. En complément de leurs lignes de cotes orientées descente, le fabricant a affiné d'autres paramètres pour en faire des skis ludiques et tolérants : 

  • Un léger rocker en spatule et une structure allégée en nid-d'abeilles (comme sur la gamme de ski de freeride alpin), permettent aux skis rendus plus maniables de tourner assez facilement et de bien déjauger en neige poudreuse. Le rocker avant légèrement plus relevée au moment de mettre la pression sur le cambre du ski, fait ressortir la spatule en neige poudreuse mais réduit également la prise de carre en contact avec la neige quand le ski est incliné, facilitant ainsi le déclenchement de virage.

  • Leur structure améliore le comportement des skis en les rendant bien flexibles notamment aux extrémités. Les skis s'adaptent avec souplesse aux irrégularités du terrain, tout en bénéficiant d'une bonne résistance en torsion et en conservant un aspect bien directeur dans les trajectoires. 

  • Des carres en acier sur toute la longueur des skis renforcent leur accroche et leur contrôle quand les conditions de neige l'exigent.

IMG_4016.jpegLéger rocker en spatule.

Sur le terrain et notamment en telemark, la maniabilité, la portance, la stabilité en virage des XP 100 sont relativement bonnes. Leurs caractéristiques de structure et leur silhouette en font un ski plutôt agréable en descente. Les conditions de prédilection des XP 100 restent bien évidement les neiges assez froides ou souples. On peut les faire virer avec des génuflexions sûres et stables dans des pentes nordiques ou pré-alpines. 

Malgré les carres métalliques sur toute la longueur, l'accroche en neige dure est un peu limite. Le XP 100 sont des skis plus « dérapants » que « curvants ». Ce comportement est très probablement à mettre en lien avec leurs lignes de cotes moins contrastées que certains modèles concurrents et qui eux ont des déclenchements de virages plus vifs et des prises de carres plus « rondes ».

Le rôle des fixations Xplore dans la conduite des XP 100 n'est aussi probablement pas à minimiser. En concentrant l'appui sur la pointe des pieds et en supprimant les appuis latéraux que permet un étrier de norme 75, le transfert d'effort est sensiblement différent. Il nécessite un certain recalibrage des gestes et des postures dans la conduite des skis.

Points faibles

Comportement plus dérapant que curvant

Des lignes de cotes peu contrastées

Points forts

Des skis bien porteurs et directeurs sur plat et faux plat

Conclusion

Les XP 100 associés aux fixations Xplore et aux chaussures Alfa free donnent un équipement assez cohérent, combinant des accessoires complémentaires et typé telemark léger. Cependant et à l'usage, dans une utilisation plus large, sur des terrains plus plats, en traversées et avec traction d'une pulka, les XP 100 ont bien tenu leur rang.

Les XP 100 sont donc à répertorier dans la catégories des skis passe-partout, plutôt polyvalents et assez tolérants. Sans briller particulièrement, ils ne déméritent pas pour autant dans leur catégorie. 

IMG_4019.jpeg

Commentaires

Aucun commentaire