La Pointe d'Orsière France > Bornes - Aravis

talonlibre

talonlibre

  • 3 topos
  • 5 sorties
  • 1 test
  • 3 avis
  • 2 actualités
  • 106 commentaires
  • 859 messages

Durée : 1 jour

Distance : 10,3 km

Difficulté : Difficile

Altitude de départ : 1170m

Altitude d'arrivée : 1170m

Dénivelée : +614m -614m

Point le plus haut : 1750m

Pulka : non accessible

Face au typique village de Manigod, la pointe d'Orsière est un beau belvédère pour admirer une des zones les plus alpines du massif des Aravis.
On est typiquement dans le domaine du "Cross-Country Downhill" cher à Steve Barnett ou de la rando Alpi-Nordique. Des skis larges et taillés démontreront tout leur potentiel en descente.
Pour un bon skieur, à l'aise en descente, Orsière un jour de grosse poudreuse, c'est le paradis.

Télécharger la trace GPX

Itinéraire : du parking, suivre la route en direction du Torchon. Après avoir traversé le nant de Sulens, on sort de la forêt et atteint au chalet de la Combe (Altitude 1245 m.).

Monter en direction du Sud en suivant le chemin qui mène au chalet de l'Arbarête (altitude : 1404 m.).

Au chalet de l’Arbarête, continuer vers le Sud entre les arbres pour rejoindre, au-dessus du Plan des Mouilles,  la large ligne de crête qui descend de la Riondaz.
Monter vers l’Est et atteindre le joli vallon situé entre la pointe d’Orsière et la Riondaz.

Du point le plus haut de ce vallon, continuer à gauche vers le Sud en direction du sommet de la pointe d’Orsière.


Cyrille négocie un passage en S2 sous le regard de la fière montagne de l'Etale

Pour la descente, 3 solutions s'offrent à vous :

  • Par l’itinéraire de montée : la moins difficile (cotations descente : S2 puis S1) et surtout la plus sure en cas de gros enneigement.
  • Par l’arête Nord : un peu plus soutenu que l’itinéraire de montée, du sommet rejoindre le Macheux, puis un deuxième chalet. Ensuite, un chemin ramène sous le chalet de l’Arbarète. Suivre le chemin emprunté à la montée (cotations descente : S2 puis S1)
  • Descente directe sous le Macheux : du Macheux, aller en direction des ruines de Barmin, juste au-dessus de ces dernières, on rejoint le chemin qui mène sous le chalet de l’Arbarête. Une pente plus soutenue (inclinaison de la pente entre 25 et 30 degrés – cotation descente : S3) mais un vrai régal un jour de poudreuse pour les bons descendeurs.

Il ne faut en aucun cas s’aventurer dans les pentes NO sous le sommet de la pointe d’Orsière car elles sont très avalancheuses.

En cas de bon enneigement, il est possible de partir depuis Praz Riand (stationnement plus délicat), ce qui ajoute une jolie petite descente dans les prés au retour .

Difficultés rencontrées

Peaux de phoque indispensable pour la deuxième partie de la montée.

Descente relativement accessible pour un skieur habitué aux virages en toutes neiges pour l'itinéraire de montée ou l'arête Nord de la pointe d'Orsière.

Descente directe sous le Macheux réservée aux très bon skieurs (pente proche de 30 degrès par endroits).


Droit sous le Macheux, on se lance pour tracer de belles courbes larges typiques du telemark

Accès

Accès depuis Manigod :

A Manigod, suivre la direction Les Choseaux, Praz Riand, Col de Plan Bois.
Après 1 km, on traverse un pont.
170 m. après ce dernier, prendre à droite en direction des Clefs, Praz Riand, Col de Plan Bois, le Sulens.
Après une descente, passer un pont sur le Fier puis monter jusqu’à Praz Riand. Tourner à gauche direction Plan des Berthats, le Sulens.
300 m. après 2 épingles à cheveux très marquées, prendre à gauche (juste avant un abri à poubelles) direction le Torchon.

Accès depuis Thônes par les Clefs :

Depuis Thônes, suivre la Départementale 12 en direction de Faverges.
1 km. 500 après le croisement avec la route de Manigod-La Croix Fry, tourner à gauche direction Les Clefs, les Envers.
Au niveau du panneau sur fond bleu – Chaînes à neige obligatoires – prendre à droite direction Col de Plan Bois, le Veuillet, les Envers.
300 m. après continuer tout droit direction Les Envers.
Suivre cette route sur 4 km. jusqu’à Praz Riand et tourner à droite direction Plan des Berthats, le Sulens.
300 m. après 2 épingles à cheveux très marquées, prendre à gauche (juste avant un abri à poubelles) direction le Torchon.

La route des Envers après les Clefs est très souvent verglacée et très délicate car totalement à l’ombre.

Équipements spéciaux indispensables (chaines utiles en cas de grosse chute de neige) pour les 2 accès.

Cartographie

IGN 3531 OT - Megève - Col des Aravis

Commentaire sur l'utilisation de la pulka

La partie basse de l'itinéraire est accessible avec une pulka et le Macheux est accessible en remontant le chemin de l'itinéraire de descente.

À savoir

Un article plus détaillé avec de nombreuses photos vient compléter ce topo sur mon blog www.montagn.com

Les pentes orientées au Nord, puis au Nord-Ouest garantissent un bon enneigement le terrain herbeux rend cette sortie praticable tôt en début de saison, et l'itinéraire de montée est très sur en cas de gros risque d'avalanche (dans ce cas, il vaut mieux descendre aussi par l'itinéraire de montée).

Les pentes NO sous le sommet de la pointe d'Orsière sont très avalancheuses.

Comme dans toutes les randonnées en SRN où l'on évolue dans un secteur de moyenne montagne où des pentes alpines surplombent l'itinéraire, le tryptique DVA*, pelle, sonde et un entraînement préalable à leur utilisation sont très vivement recommandés.

*DVA : détecteur de victime d'avalanche.


Une paire de bons vieux skis de telemark, étroits et non taillés au sommet de la pointe d'Orsière... avec ces belles lattes semblables aux Fjellski norvégiens, la descente sera plus technique qu'avec des skis modernes de SRN larges et taillés.

Cotations descente :

Dans ce topo, je propose une cotation des difficultés rencontrées à la descente pour plus de clarté et surtout permettre à tout un chacun de se faire plaisir en choisissant un itinéraire adapté à son niveau.

Cette échelle de difficulté contient 3 niveaux : S1, S2 et S3. On peut bien sûr l'étendre vers le haut pour le telemark léger mais au-delà on rentre dans le domaine de la randonnée alpine. Elle reprend le principe de la cotation Traynard (excellent article sur les cotations en randonnée alpine) et a été adaptée aux spécificités du ski de randonnée nordique (chaussures basses et souples plus subtiles à manier en descente que les coques rigides de ski de randonnée alpine ou de telemark).

Le type de chaussures utilisées pour définir la cotation est un modèle qui reste souple comme une Crispi Svartisen, ou une Fischer BCX 875. Une Scarpa T4 ou toute autre chaussure de telemark à coque plastique est considérée comme une chaussure plutôt typée descente et randonnée alpine et donc n'a pas servie de base à l'élaboration de cette cotation. Le skieur utilise un sac à dos léger dont le poids ne dépasse pas 5 Kg. Les skis ont un cambre facilitant les virages et des carres métalliques.

Ces cotations s'entendent par bonne neige (poudreuse ou neige douce). en cas de neige dure, croûtée ou pourrie, les difficultés montent d'un cran.

S1 : large route forestière peu inclinée où la vitesse est facile à maitriser ou pente large et  très peu pentue (piste verte en ski alpin). Cela correspond à ce que l'on rencontre généralement sur une piste de ski de fond mais en toute neige. La maîtrise du chasse-neige est suffisante techniquement. Le terrain est plat et régulier ce qui rend l'équilibre avant arrière plus facile à conserver.


Une pente large, accessible et facile à descendre par bonne neige.

S2 : pentes larges et lisses autour  20 degrès d'inclinaison où la maîtrise du chasse-neige ou stem, ainsi que des dérapages est suffisante. Limite haute des pentes considérées comme nordiques.

S3 : pente comprise entre 20 et 30 degrès, plus mouvementée ou avec de nombreux mouvements de terrain. Le skieur doit être capable de tourner court, dans des espaces restreints (forêt), de s'arrêter instantanément, de garder son équilibre malgré les bosses et secousses (chemin étroit où un skieur moins débrouillé devra descendre à pied pour assurer sa sécurité). Dans tous les cas, la notion de difficulté à manoeuvrer les skis l'emportera sur la seule notion d'inclinaison de la pente. La maîtrise du stem, du virage parallèle ou un bon niveau de telemark sont nécessaires. On est dans la domaine du Cross-Country Downhill ou randonnée alpi-nordique.

La montagne est un milieu hostile. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Prenez vos précautions. En cas de doute, faites appel à un professionnel de l'encadrement. La randonnée nordique est une pratique respectueuse et responsable : vous évoluez dans des milieux naturels sensibles, merci de les préserver.

3 commentaires

lepiero

  • 0 topo
  • 1 sortie
  • 0 test
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 6 commentaires
  • 36 messages

Chouette description d'un bel endroit, et pour laquelle j'avais déjà posté un semblant d'itinéraire il me semble...

Mais ma contribution a été classée dans la catégorie "sorties", ce qui fait un petit complément à ce post.
http://www.skirandonneenordique.com/sorties/recits-de-sorties/pointe-dorsiere/

Tous à la pointe d'Orsière, vous prendrez un bon bol d'air !

talonlibre

talonlibre

  • 3 topos
  • 5 sorties
  • 1 test
  • 3 avis
  • 2 actualités
  • 106 commentaires
  • 859 messages

Merci lepiero, ta sortie devrait en effet être liée à ce topo.

Je n'ai pas parlé de la Riondaz, car j'ai une petite idée concernant un joli tour dans le coin.

Sinon, un topo doit arriver sur le Torchon-le Plan du Tour en passant par la belle étrave anti-avalanche de Bois Noir.

Bon début de saison à toi

Régis Cahn

Régis Cahn

  • 56 topos
  • 68 sorties
  • 92 tests
  • 0 avis
  • 212 actualités
  • 323 commentaires
  • 2231 messages

Salut Lepiero et Talonlibre,

La sortie est maintenant liée au topo !
Merci pour ces partages d'informations.

Nordiquement

Régis