Traversée du Haut-Bugey France > Bugey

Benoît 73

Benoît 73

  • 3 topos
  • 8 sorties
  • 0 test
  • 0 avis
  • 1 actualité
  • 2 commentaires
  • author: Benoît 73

Durée : Demi-journée

Distance : 45,0 km

Difficulté : Moyenne

Altitude de départ : 1100m

Altitude d'arrivée : 790m

Dénivelée : +1350m -1660m

Point le plus haut : 1534m

Pulka : non accessible

Le Haut-Bugey constitue la partie la plus au Sud du massif jurassien. Bien souvent, cette partie n'est pas parcouru lorsque l'on réalise la Grande Traversée du Jura (ou Haute-Route du Jura). C'est un tord car l'itinéraire typiquement jurassien est varié et plein de charme et notamment une vue somptueuse sur les Alpes françaises.

Il présente également l'intérêt de pouvoir être réalisé (presque) en mobilité douce grâce à la proximité des gares de Bellegarde et de Culoz.

Télécharger la trace GPX
1ère étape : Catray (1094 m) - Les Plans d'Hotonnes (1038 m) / 16 kilomètres et 500 m de dénivelé positif 

Après avoir rejoint les environs de Catray par la D101c, une belle combe s'offre au skieur de randonnée nordique. Il faut la remonter pour rejoindre sur Le-Jay (1178 m) d'où une belle vue sur les Alpes s'offre déjà à nous. Il faut alors passer à droite de la grange (portillon pour passer les clôtures) et obliquer à droite en forêt dans le Bois de Par-Devant jusqu'à rejoindre les pistes de ski de fond au point côté 1218.

IMG_0742.jpegLe Grand Colombier au loin et le plateau de Sur-Lyand, objectif final.

L'itinéraire peut débuter à Lalleyriat. Il faut alors remonter une route forestière (empruntée également par les skieurs de fonds du domaine nordique du Plateau de Retord). Cette dernière serpente en dessous des pentes du Crêt de Beauregard, puis passe à proximité du refuge de la Conay (Club alpin de Bourg-en-Bresse) qui vient d'être rénové. Cette option présente l'inconvénient de régulièrement être en présence des pistes de ski de fond. On rejoint l'itinéraire décrit au point 1218 dans le Bois de Par-Devant.

On remonte alors la piste forestière, en prenant garde de bien rester sur le côté, pour ne pas gêner les fondeurs. On laisse la ferme de Par-Devant et lorsque l'on atteint la Charnay, on prend plein Ouest en direction de la Ferme de Retord, rapidement atteinte. Cette première partie d'itinéraire se réalise essentiellement sur les pistes de ski de fond.

IMG_0744.jpegLa ferme de Retord

IMG_0745.jpegLa prairie de Retord

A la ferme de Retord, il y a suffisamment de place pour pouvoir les quitter et tracer son chemin dans les belles neiges des combes jurassiennes jusqu'à la Grange à Lucien (1229 m). On alterna alors une petite descente propice à quelques virages en telemark, puis une petite montée jusqu'au Tumet.

IMG_0747.jpegLe Fumet sur panorama de Dents du Midi

Les pistes de fond sont alors dernière nous et on suit le GR 9 de la Grande Traversée du Jura pour rejoindre en forêt le Crêt du Nû (1351 m). Quelques mètres avant le sommet, une petite sente mène à un belvédère avec une vue somptueuse sur les Alpes.

IMG_0754.jpegPanorama sur les Alpes et le Grand Colombier

Les petites descentes, jamais de grandes difficultés s'enchaînent ensuite pour rejoindre La Croix des Terments (1197 m). Libre à chacun ensuite de rejoindre les Plans d'Hotonnes en passant par les Bergonnes, le Guéroz les Pelaz... les champs de neige sont nombreux et sans difficulté particulière, permettant de pouvoir se dégourdir les spatules et réaliser de belles génuflexions.

2ème étape : Les Plans d'Hotonnes (1038 m) - Virieu-le-Petit (622 m) / 29 kilomètres et 850 mètres de dénivelé positif

La deuxième étape de cette traversée est relativement longue. En effet, si l'on ne souhaite pas bivouaquer, les Plans d'Hotonnes ne se situent pas à mi-parcours.

Après un passage à proximité du stade de Biathlon, il faut aussitôt prendre le sentier du GRP du Valromey qui monte en direction de la Côtière. On retrouve les pistes de ski de fond jusqu'à l'altitude de 1198 m. Il faut alors bifurquer pour pénétrer dans la très belle combe Danoi que l'on va remonter dans un axe Nord-Ouest/Sud-Est pour rejoindre le Golet Truffet (1136 m). Deux chois s'offrent alors à vous, soit prendre par le Golet Grand-Voie, soit par le Gilet Danoi afin de rejoindre la Pointagne et sa vaste clairière qui permet d'accéder à Crêt Dauphin. Une descente toboggan permet d'atteindre rapidement le col de Richemond (1036 m) où il faut déchausser pour quelques mètres.

IMG_0763.jpegLa combe Danoi

Il est alors préférable de prendre à droite pour descendre la route sur quelques mètres afin de remonter la Combe à la Done, plutôt que d'emprunter la piste forestière souvent en glace. A la sortie de la combe, bien reprendre le GR9. Ce dernier permet une lente remontée du Tumelay jusqu'à la féérique Combe Merlin qui ouvre les portes de la Grange d'en Haut (1256 m).

IMG_0768.jpegLa magnifique combe Merlin. Mélusine n'est certainement pas loin !

IMG_0770.jpegLa Grande d'En-Haut

Il faut alors remonter la piste forestière qui mène au Golet de la Biche, puis être bien vigilant afin de tourner à gauche au sortir d'un virage pour prendre une petite sente menant à la Grange de Falavier puis au Chalet d'Arvière (ruines d'une ancienne chartreuse). Après un petit détour à la source de St-Arthaud, l'itinéraire se redresse petit à petit, puis très franchement pour atteindre le col de Charbemènes en longeant les pentes de la Griffe du Diable.

IMG_0771.jpegLe Grand Colombier est en vue depuis le vallon d'Arvière

On jettera au passage un oeil au remarquable pin pectiné de 47 mètres, dit Sapin Daubrée. Juste après une rude montée et alors qu'il reste quelques mètres pour atteindre le col, bien tourner à droite en suivant le balisage de la GTJ VTT pour rejoindre les Granges du Colombier (1380 m). Si on le souhaite, on peut remonter les quelques mètres jusqu'au col afin de profiter de la somptueuse vue sur les Ales. Une petite sente permet également de rattraper la piste forestière menant aux granges.

IMG_0774.jpegVue sur les Alpes depuis le col de Charbemènes

Aux granges, on rejoint la route du Colombier recouverte de neige l'hiver. Le lieu est souvent très venté et le sommet bien souvent totalement décapé. On peut si on le souhaite entreprendre en aller-retour son ascension, soit entreprendre la longue descente qui vous mène à Virieu-le-Petit terminus de cette belle traversée.

La fin de la route du col est souvent du fait d'une altitude faible, à parcourir à pied.

Il existe une autre possibilité qui consiste à descendre le versant oriental du  Grand Colombier pour rejoindre directement Culoz par la D120. La pente est cependant parfois soutenue et la descente finale qui s'effectuera à pied très longue.

IMG_0775.jpegLa Croix du Colombier

 

Difficultés rencontrées

La montée finale menant au col de Charbemènes le deuxième jour est particulièrement pentue. Il sera peut-être nécessaire pour certains de finir à pied.

Accès

Gare SNCF de Bellegarde puis taxi pour rejoindre Catray à proximité du col de Cuvery. (Alex taxi : 04.50.48.38.06 alex.taxi@laposte.net)

Gare SNCF de Culoz qui peut-être rejoint en taxi depuis Virieu-le-Petit. (Taxi Dom : 06.75.85.04.24)

Cartographie

Le découpage de l'IGN n'est pas très favorable à la traversée. Cartes du Nord au Sud :

3330OT - BELLEGARDE-SUR-VALSERINE / FORÊT CRÊT D'EAU

3230OT - NANTUA / HAUTEVILLE-LOMPNES / NORD BUGEY

3331OT - RUMILLY / SEYSSEL / LE GRAND COLOMBIER

Hébergement

Hôtel Berthet aux Plans d'Hotonnes hotelberthet@orange.fr 04.79.87.68.16

60 euros la nuit en demi-pension (en janvier 2022)

La montagne est un milieu hostile. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Prenez vos précautions. En cas de doute, faites appel à un professionnel de l'encadrement. La randonnée nordique est une pratique respectueuse et responsable : vous évoluez dans des milieux naturels sensibles, merci de les préserver.

Commentaires

Aucun commentaire