Vallée de la Clarée – Col de l’échelle – Vallée étroite France > Briançonnais

Jean Lou Botta

Jean Lou Botta

  • 4 topos
  • 1 sortie
  • 0 test
  • 0 avis
  • 2 actualités
  • 0 commentaire
  • 0 message

Durée : Demi-journée

Distance : 25,0 km

Difficulté : Moyenne

Altitude de départ : 1519m

Dénivelée : +685m

Point le plus haut : 1807m

Pulka : accessible

De Névache, on peut se rendre à Vallée étroite à ski de randonnée nordique (ou autre moyen de déplacement sans moteur) l'hiver en franchissant le col de l'Echelle. Le parcours est original et accessible à condition de bien analyser les conditions de neige versant nord du col. Le hameau des Granges de vallée étroite peut être rejoint en 3 à 4 heures et faire l'objet soit d'une balade à la journée soit répartie sur 2 jours en couchant dans l'un des 2 refuges (ou camping hivernal pour les amateurs). La spécialité culinaire des refuges est la polenta, celle-là est unique...

Télécharger la trace GPX

A l’aval du village de Névache la route du col de l’Echelle est indiquée, parking si nécessaire. On peut aussi partir du hameau du Roubion situé 500 m plus loin où l’on trouve un magasin de sport qui connaît bien les besoins des SRN, ça peut servir. De ce hameau on rejoint facilement la route située un peu plus haut (viser le bâtiment du centre de vacances tout en rondeur juste au dessus et le contourner).

DSC00179.jpg

La pente se redresse vite et on atteint le col de l’Echelle à 1762 m d’altitude (km 3,5). En réalité ce point est désigné comme le col car il est le point le plus bas sur la chaine de montagne qui sépare les deux vallées (celles de Névache et Vallée étroite), pour autant il faut encore traverser le plateau de l’Echelle pour découvrir l’autre versant de la montagne. Pour les amateurs d’histoire ce secteur fut fortifié avant la seconde guerre mondiale, des vestiges sont toujours présents et visibles depuis la route que nous suivons. Après la traversée du plateau au profil tout à fait nordique on atteint le belvédère (km 4,9) qui domine Bardonèchia. Le passage dit de « l’échelle » se trouve en aval du panneau d’interprétation, à déconseiller à la descente l’hiver il peut dans l’autre sens constituer une alternative en cas de très mauvaises conditions de neige. De ce point on s’engage dans la descente sur 100 m. Là il faut déchausser pour franchir deux courts tunnels. Entre les deux si l’enneigement est important la route peut être comblée par la neige et si les traces ne sont pas sécurisantes il vaut mieux tailler une petite banquette à la pelle sur quelques mètres, d’ou la nécessité de disposer d’une pelle à neige dans le sac à dos.

DSC00180.jpg

Après les tunnels la descente se poursuit en deux grandes traversées qui coupent le flanc de la montagne, ne s’engager que si les conditions nivologiques sont stables. La pente est régulière, pas raide et « un bon chasse neige » suffit pour contrôler sa vitesse. Depuis le premier lacet on est face au Mont Thabor qui avec les sommets des Séru  (le grand et le petit) domine la Vallée étroite. La route devient un peu plus pentue sur quelques mètres avant le deuxième lacet (km 6,7), on passe là au point de départ du chemin qui conduit directement au col par la fameuse « Echelle ». Poursuivre ensuite toujours sur la route pour atteindre un croisement (km 8,3) qui marque la fin de la descente du col. De là on pénètre dans la Vallée étroite, le hameau des Granges est distant de quatre km pour 250 m de dénivelé environ. 

DSC00212.jpg

La route que l’on suit peut être tracée, la plupart du temps elle est damée par les engins qui desservent les refuges et les nombreux marcheurs qui vont y casser la croute. Après huit lacets on traverse le « plan des militaires » dominé par la falaise imposante et très proche elle aussi baptisée « des militaires ». Une dernière montée conduit au hameau des Granges. Le retour s’effectue par le même itinéraire.

Des Granges on peut aller encore au fond de la vallée avant les premières pentes qui conduisent au Mont Thabor on trouvera caché dans un bois le lac vert. Compter trois kilomètres aller et retour. Le fond du vallon peut constituer un joli coin de camping hivernal pour ceux qui auront choisis de passer la nuit ici. Pour dormir il y a aussi deux refuges très accueillants.

Difficultés rencontrées

Pour se faire plaisir la maîtrise du freinage type chasse neige est quasi obligatoire. La progression se déroule toujours sur des routes fermées à la circulation, ça va de soi, donc sans surprise au niveau des pentes.

Il faut s’assurer que les conditions nivologiques permettent le franchissement de la descente Nord du col. Etudier le bulletin d’estimation du risque disponible sur le site de Météo France à la rubrique « montagne ».

Accès

Transports en commun

Gare sncf et car à Briançon. 

Accès routier

  • depuis Grenoble (2 h 30) via le col du Lautaret, Briançon.

  • Depuis Marseille (3 h) via Sisteron.

Cartographie

Névache-Mont Thabor – 3535OT

Hébergement

A Névache et Vallée étroite : http://www.nevache-tourisme.fr/fr/

À savoir

DSC00190.jpg

La particularité de la Vallée étroite est d’être devenue un territoire Français après la conférence de Yalta qui en 1945 a scellée le sort des nations perdantes du conflit mondial. Ainsi l’Italie a du céder des territoires dont la Vallée étroite. «Ici tout est Italien mais tout est Français » disent en rigolant les gens du pays. Ce qui est surtout Italien c’est l’accueil d’exception qui nous est réservé. Nous concernant il faut retenir que les routes ne sont pas déneigées ni d’un coté ni de l’autre du col de l’échelle et nous offre un bel itinéraire pour passer un week-end original. A compléter éventuellement avec une autre sortie dans la vallée de Névache, le col de Buffère par exemple.

La montagne est un milieu hostile. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Prenez vos précautions. En cas de doute, faites appel à un professionnel de l'encadrement. La randonnée nordique est une pratique respectueuse et responsable : vous évoluez dans des milieux naturels sensibles, merci de les préserver.

Commentaires

Aucun commentaire