Ski de fond sans frontières

Actualités > Ski de Randonnée Nordique France > Jura
Régis Cahn

Régis Cahn

  • 55 topos
  • 74 sorties
  • 92 tests
  • 0 avis
  • 229 actualités
  • 334 commentaires
  • 2306 messages

Curieux, ils l’ont suivie jusqu’en France dans la région des Hôpitaux-Neufs. Ils ne se doutaient pas alors qu’ils parcouraient le plus vaste domaine de ski d’Europe centrale !
Les années suivantes, ils ont, à maintes reprises, traversé la frontière franco-suisse pour aller de découverte en découverte. La plus saisissante, sans doute, a été la Grande Traversée du Jura, un itinéraire au long cours de 180Km dans le Jura français. Enthousiasmés par tant de nouveaux horizons, il s ont décidé de partager leurs trouvailles et de faire découvrir à d’autres ces paysages uniques et merveilleux. C’est ainsi qu’est né le projet « Ski de fond sans frontières, à la découverte du Jura franco-suisse ».

L’hiver 2009, à l’issue de 16 longues semaines de randonnée, ils ont achevé l’élaboration d’un nouveau guide. Ce dernier a pour vocation de donner envie aux skieurs de découvrir et d’apprécier les paysages, les habitants, la culture et l’histoire de cette région.

Ce guide décrivant 220 km d’itinérance (avec la possibilité de sortir des rails) est co-écrit par le couple Meyer et Dominique Wunderlin qui a apporté sa contribution pour la partie culturelle.

ski_dond_suisse_france.jpg

Extrait de l’étape n°7 :
Les Verrières-de-Joux (F) – Les Cernets – Le Cernil – La Brévine (CH)
Kilomètres : 20,4 Km, dénivelé positif : 430m, dénivelé négatif : 315m

Caractéristiques :
Au départ des Verrières-de-Joux, la montée est raide et bien ensoleillée ; la neige fond donc rapidement. Il peut arriver qu’il faille porter les skis sur 1 km jusqu’au plateau avant de franchir la frontière. Des Petits Cernets au Cernil, l’itinéraire emprunte des chemins dans une épaisse forêt de résineux. Puis le paysage change : jusqu’à La Brévine, on traverse de vastes clairières et des pâturages.
Une longue descente vers La Brévine termine l’étape. Si la vue est limitée à cause des conditions météorologiques, l’orientation peut être difficile dans les vastes pâturages de la région des Fontenettes. Il est alors conseillé d’emprunter au Cernil la piste passant par la vallée.

carte_etape.gif

Pour trouver la GTJ aux Verrières-de-Joux, suivre à pied la rue principale jusqu’au poste de la douane. Juste avant la frontière, emprunter du côté français une petite route en direction de la forêt ; après une centaine de mètres, nous trouvons la piste de ski de fond qui monte raide. Au poteau indicateur après la ferme Les Granges d’Agneaux, nous suivons à droite la GTJ en direction des Cernets, en passant plus loin la frontière.

Nous quittons alors la GTJ, dont la suite est décrite dans l’étape 14. Pour suivre la TJS, nous nous dirigeons vers le restaurant Les Cernets et montons, direction est, vers la lisière de la forêt. Nous traversons une petite route et longeons ensuite une ligne électrique jusqu’à l’endroit où une trouée dans la forêt s’élargit. La piste conduit légèrement à droite, par un bref passage dans le bois, à la clairière Chez La Bolle. Nous ne verrons bientôt plus le ciel pour un bon moment car nous continuons dans la forêt sur une petite route sinueuse.

Nous passons devant la bifurcation menant à La Grande Planée. Encore 3 km dans la forêt dense, avant de voir la piste venant des Bayards rejoindre la nôtre. Au prochain croisement, nous continuons tout droit, par le chemin de randonnée balisé en jaune. La piste tourne bientôt à droite en direction de la grande clairière du Cernil, au restaurant du Grand Frédéric. L’enseigne représente Frédéric le Grand, à cheval, rappelant le temps où le canton de Neuchâtel dépendait aussi de la Prusse (jusqu’en 1857). Nous traversons la route et quittons le hameau par le côté nord de l’étable. Jusqu’au bout d’une longue clairière, nous cheminons direction nord-est. La piste part alors vers le sud-est, jusqu’à une loge située à l’angle du Bois de La Baume, qu’elle traverse ensuite.

On continue au-dessus de la ferme Les Fontenettes à travers un pâturage, non loin de la ferme Le Baillod. Ici commence la descente dans la vallée. Prudence pour descendre les 200m de pente raide sur un chemin forestier ! La piste s’approche de la route Fleurier – La Brévine, qu’elle longe bientôt, pour descendre ensuite en effectuant une large courbe dans la pente du téléski jusqu’au dépôt des cars postaux de La Brévine. Nous traversons la route pour arriver près de l’allée qui s’allonge à perte de vue, dans la partie nord du village.

profil_etape.gif

La Sibérie de la Suisse
Aucun village du Jura romand n’est aussi connu, en Suisse, que La Brévine, dans la vallée du même nom. Ceci en raison d’une particularité météorologique : pendant les hivers rigoureux, quand la température se maintient au-dessous de 0 degré et en particulier par nuit claire, les masses d’air froid descendent des montagnes environnantes vers le fond de la vallée, où se trouve le village, à 1050m d’altitude. L’air froid retenu forme alors un « lac de froid », et la température peut descendre jusqu’à – 40°. Des températures semblables peuvent être mesurées dans d’autres vallées et combes de la région, mais généralement inhabitées. Le froid « sibérien » est cependant la seule chose que La Brévine a en commun avec la vraie Sibérie !
La Vallée de La Brévine, située près de la frontière avec la France, est du printemps à l’automne une région propice à la randonnée, et, en hiver, un but apprécié des skieurs de fond. Le Lac des Taillères, à l’ouest de La Brévine, entièrement gelé pendant la saison froide, fait la joie des jeunes et moins jeunes patineurs et patineuses de près et de loin.
La Vallée de La Brévine, neuchâteloise, est une vallée fermée, comme la Vallée de Joux, vaudoise. Les eaux de surface de ses 20km s’écoule principalement dans le Lac des Taillères, puis transite par un réseau souterrain jusqu’à l’Areuse, dans le Val de Travers.

vue_etape.gif

Vue générale des étapes

Présentation des auteurs :
Karl et Marianne Meyer (Contributions ski de fond)
Karl Meyer est chimiste et a travaillé à Bâle dans l’industrie pharmaceutique. Depuis sa retraite anticipée, il s’adonne principalement à ses hobbies de toujours: randonnée, cyclisme et ski de fond. Il est guide de randonnée de Suisse Rando.
Marianne Meyer, institutrice et pédagogue de danse s’occupe de formation d’adultes dans le cadre des Eglises. Toujours en mouvement depuis son enfance, elle aussi est passionnée de ski de fond, de randonnée et de cyclisme.
Il y a vingt ans que Karl et Marianne Meyer sillonnent chaque hiver tout l’arc jurassien à ski de fond. La randonnée à skis leur est à tous deux familière, et ils conduisent régulièrement des traversées d’une semaine dans le Jura, tant français que suisse.

Dominik Wunderlin (Contributions culture)
Dominik Wunderlin, ethnologue et publiciste, est vice-directeur du Musée des Cultures à Bâle et chef du département Europe (arts et traditions populaires). Il est actif dans la formation des adultes, membre du comité directeur de l’Association du Jura suisse et guide d’excursions depuis de longues années. Pour lui l’arc jurassien qui se trouve devant sa porte est un des paysages les plus captivants. Entre autres, il est également réalisateur des guides «Wasserfallen-Passwang» (Olten 1998) et «Chemin des crêtes du Jura» (Bussigny 2008).

Ce guide de grande randonnée hivernale à travers le Jura franco-suisse propose une description détaillée des itinéraires s’étalant sur 220 km de Giron en France jusqu’au pied du Chasseral en Suisse. Les topos dont tous accompagnés de textes décrivant les régions traversées : histoire, patrimoine culturelle et humain, spécialité culinaire…
Édité par l’association Jura Suisse, le guide est le fruit d’une collaboration entre les auteurs (Marianne et Karl Meyer, Dominik Wunderlin), et les associations RSF (Romandie Ski de Fond) et GTJ (Grande traversées du Jura). Ce guide donne vraiment envie de se mettre « ne piste » à travers les vastes espaces franco-suisses. Il est disponible aux adresses suivantes :

fleche_droite.png Association Grandes Traversées du Jura
15-17 Grande Rue, 39150 Les Planches en Montagne, France
Tél. 03 84 51 51 51 – www.gtj.asso.fr

fleche_droite.png Association du Jura Suisse
Case postale, 4603 Olten, Suisse
www.cretes-du-jura.ch

fleche_droite.png Secrétariat de Romandie Ski de Fond
Loclat 1, 2013 Colombier, Suisse
Tél. 0041 (0)32 841 29 63 – www.skidefond.ch

1 commentaire

mtriclin

  • 1 topo
  • 0 sortie
  • 24 tests
  • 4 avis
  • 1 actualité
  • 76 commentaires
  • 419 messages

Le livre n'est pas disponible à la boutique du Vieux Campeur à Paris (14/01/2010)….
En espérant qu'il le distribue un jour !! Ils ont bien les guides de la GTJ.