Conditions de neige Massif Cantalien

Hier sortie dans le massif des monts du cantal et plus précisément dans la vallée de brezons, départ du col de la griffoul à 1368 m direction le buron de la combe de la saure,  un peu de monde ce matin sur le plateau j'ai croisé deux snowkite et Vincent qui accompagnait 3 personnes pour une sortie découverte du ski raquette, les conditions sont idéales grand et soleil et neige au rdv, la neige est un peu humide en surface mais agréable à skier et oui nous sommes le 19 mars,  je remercie au passage Vincent de nous avoir fais découvrir à mon amie et moi le ski hok, petites descentes en telemark jusqu'au buron de la combe de la saure ou l'on peux compter entre 1 m 50 et 2 m de neige, au buron j'ai rejoint un groupe de trois personnes qui se rendaient à prat de bouc, j'en ai profité pour me joindre à eux, nous passons sous le puy de grandval en direction du téléski de la jambe puis descente le long de la piste bleue des moutons jusqu'au buron de prat de bouc, après un repas bien mérité en début d'après midi direction le cirque de chamaliere sur la commune d'albepierre bredons pour une boucle de 7,5 km dans un environnement encore préservé qui pour moi est un des plus beau endroit du cantal, ci dessous quelques photos de cette belle journée de printemps.
Modifié il y a 4 ans
Quelques photos prises hier
Modifié il y a 4 ans
Salut Ricou ! Pas trop de courbatures ce matin ?
J'ai décrit ma balade d'hier dans le coin des récits de sortie : http://www.skirandonneenordique.com/sorties/recits-de-sorties/cirque-de-grandval/
Je compte faire aussi ce printemps (maintenant que j'ai un peu de temps devant moi) d'autres circuits à raconter sur le site :
Le cirque de Chamalières (où tu es passé hier) et les rochers de la Sagne du Porc.
La crête au-dessus de Laveissière (le "lac" Glory, Peyre Gary, le Puy de Seycheuse, le cirque de Vassivière etc. - y'a de quoi faire là-haut)
La crête depuis Malbo (ou la vallée de Brezons) jusqu'au Puy de la Cède.
Tout dépendra de l'enneigement évidemment, et des conditions climatiques.

Hier, mercredi, balade de 4 heures autour du Mont Mouchet (quasiment 1500 m), en Margeride. départ du côté sud de la forêt, en redescendant vers Paulhac en Margeride. Avec des skis HOK et OAC. On se perd un peu en forêt (Patrick, qui connaît très bien le coin, n'y est pas retourné depuis 3 ans, moi aussi du reste, et depuis, il y a eu des coupes en forêt : avec l'enneigement, le paysage ne ressemble plus tout à fait à celui de nos souvenirs). Résultat, la virée de 2 heures se transforme en sortie de 4h, avec un retour quasi-nocturne à la clé. Je serais bien en peine de vous décrire l'itinéraire exact : toujours est-il qu'on trouve encore pas mal de neige en forêt, sous le couvert des sapins, un peu aussi versant nord, sur les crêtes, mais plus rien dans les prés et les endroits dégagés côté sud. Donc : faut déchausser à plusieurs reprises, mais pas longtemps. Belle balade en tous cas, dans un vent assez violent parfois, mais plus au calme sous les sapins. De belles pistes d'un blanc immaculé (on est les premiers depuis les dernières chutes de neige à passer dans les parages : du reste, on ne verra personne de l'après-midi), mais les pistes principales dont dans un état ignoble, à cause des 4x4 : il n'y a pas suffisamment de neige (30 cm au plus) pour les empêcher de grimper, et ces amoureux de la nature (?), du gazoil et des moteurs vrombissants, ne manquent pas d'aller foutre nos pistes ne l'air dès qu'ils en ont l'occasion - malheureusement, il y a bien peu de randonneurs ici, hiver comme été, pour les dissuader (si tant est que..). Skier entre deux tranchées creusés par des pneus, surtout en descente, c'est pas le top. Alors on coup à travers bois ou on prend les chemins propres dès qu'on peut, raison pour laquelle on finit par se perdre smile
Mais c'était bien quand même !



Modifié il y a 4 ans
Sortie printanière assez exaltante aujourd'hui  avec quelques ami(e)s et 4 paires de skis-raquettes et mlle Iris de la Loupette (Épagneule de son état) :

Départ du Col de la Molède (le final en voiture est assez enneigé - sans pneu neige faut pas tenter le coup), on file en forêt sur le versant nord direction ouest (Peyre Ours). Avant de franchir le torrent de Chambeuil (trop escarpé avec la neige en cette période), on remonte plein sud en plein milieu de la forêt - pente assez soutenue, mais neige agréable : les skis HOK et OAC font merveille en grimpette entre les sapins. ON ne peut pas s'empêcher du coup de redescendre et remonter et redescendre etc. tellement c'est chouette - ce qui permet de louvoyer entre les sapins (y'a de la place !), et là aussi, ces skis sont parfaits dans ce genre d'exercice.
Ensuite, on débouche sur le bas de l'estive de la Sagne du Porc, côté nord. Et là aussi, la pente est irrésistible - si bien qu'on préfère s'amuser tout l'après-midi sur ce versant nord, d'habitude trop gelé pour skier, mais aujourd'hui, avec une température de 15°C et un soleil radieux (et pas de vent, excepté sur les crêtes), c'est juste génial. Je n'avais jamais osé descendre de ce côté, préférant me contenter de la crête,  mais, quand la neige est douce, les skis HOK se comportent fort bien même sur des pentes assez sévères. C'est pas du couloir de freeride non plus hein ! Mais bon, ça file assez vite quand même et on peut dessiner de jolies courbes, tout en souplesse.
En tous cas, après trois hivers de pratique, je découvre encore de nouvelles possibilités avec ces skis : et j'ai pas mal d'amis qui, après les avoir essayés ces derniers hivers, deviennent assez accros - du coup, chacun développe sa technique perso, on s'inspire les uns des autres, et ça devient vraiment une pratique à part entière, proche du ski de rando nordique, mais différente. (Je dirais qu'on grimpe vraiment très bien même les pentes raides en sous-bois, et que dans des descentes assez serrées ou avec des obstacles, on s'en sort bien). ET la grande nouveauté de cet après-midi, due à mon amie Bogdan, c'est le saut ! Record modeste pour le moment (3 mètres de long), mais oui : on peut faire des sauts avec des skis HOK, aucun problème (prévoir juste de la neige fraîche à l'arrivée pour se vautrer gentiment).
Retour par la piste forestière du cirque de Chamalières, encore bien enneigée.
Et plein de photos ici : https://flic.kr/s/aHsktK6A5Y





Modifié il y a 4 ans
Modifié il y a 4 ans
Retour en haute forêt de Murat cet après-midi, depuis la Bastide jusqu'aux estives. Nos traces d'hier ont été effacées par les petites chutes de neige de la nuit : mais la neige est un peu moins agréable, plus humide, un peu collante (vive l’imperméabilisant sur les peaux des skis HOK !). Portage sur une bonne demi-heure jusqu'à trouver de grandes quantités de neige à l'abri des sapins, vers 1300 m. Montée jusqu'aux estives. De chouettes descentes en forêt pour rentrer. Le récit de ces deux sorties (hier et ajourd'hui), ici :
http://www.skirandonneenordique.com/sorties/recits-de-sorties/haute-foret-de-murat-et-sagne-du-porc/
Grimpette au Puy du Rocher depuis Prat-de-Bouc en skis HOK, mode GI-Joe (tout droit à fond avec le petit chien dans le sac à dos) : une bonne suée sous le ciel contrasté. Ça commence à fondre un peu quand même en dessous de 1600 m - les ponts de neige sur les ruisseaux deviennent de véritables pièges - l'un d'eux s'effondre sous mes spatules, heureusement, durant la montée ! Lancé à fond dans la descente, ça peut être moins rigolo. Du coup, les peaux des HOK sont trempées, et la glisse s'en ressent par la suite. Descente tranquillou à travers les prés. Quelques skieurs de rando (nordique et alpin) et même quelques skieurs de fond qui profitent des dernières traces (la station a fermé lundi soir). Bien sympa, on fait salon où l'on cause en bas des pistes (ça ne risque pas d'arriver à la Sagne du Porc par exemple). Grosse différence d'enneigement entre les versants nord et sud, ce qui est normal au printemps. Mais une bonne petite heure et demie à fond au beau milieu de la journée (entre les patients du matin et ceux de la fin d'après-midi, ça remet les idées en place. ce week-end, on prendra le temps d'en faire un peu plus en espérant un peu de neige fraîche.

Modifié il y a 4 ans
Probablement une des toutes dernières sorties de la saison, sortie digne de ce nom (pour le reste, on filera à Lioran pour profiter du domaine une fois qu'il aura fermé (c'est-à-dire ce soir). Montée depuis le col de la Molède (1350 m) aux Rochers de la Sagne du Porc (1720 m), par les pistes forestières versant nord, puis au milieu des bois. Peu de neige en dessous de 1500m, mais en haute forêt de Murat, c'est vraiment super, en montée aussi bien qu'en descente. Par contre, la montée au sommet par la crête est dantesque : des rafales autour de 100 km/h, vent du sud, je tiens à peine debout, je dois même déchausser à plusieurs reprises de peut d'être emporté en contrebas. Là-haut, le panorama habituel, exceptionnel, mais qui révèle ce dont je me doutais un peu : le printemps a pris le pas sur l'hiver, et pour le ski de rando nordique, ça sent vraiment le sapin - en rando alpin, on doit pouvoir encore faire quelques couloirs, mais bon… avec mes skis raquettes, je ne m'y aventurerais pas quand bien même… Sacrée descente en devers versant nord (vive les carres sur les skis HOK ! ça accroche pas mal du tout, faut dire que la neige est douce vu les températures), puis plongée dans la forêt et là c'est que du bonheur. En rentrant par la grande piste je me sens carrément tristoune. J'explique à Iris, ma chère compagne épagneule de rando, que la neige, c'est fini pour cette année - alors elle se roule une dernière fois dans une congère et je fais pareil. Sniffffff……













Toutes les photos ici :
https://flic.kr/s/aHskxJpvrP
Modifié il y a 4 ans
Un dernier tour avant l'hiver prochain (enfin, non, tel que je me connais, j'y résisterais pas, et d'ici mai, ou même pire, si tant est qu'il y ait encore de la neige là-haut, je grimperais encore) - Encore possible de partir du col de Prat-de-Bouc, versant nord du cirque (parce qu'en exposition sud, y'a plus grand chose). Montée tout droit jusqu'au col de la Tombe du Père, puis la crête jusqu'au Plomb du Cantal - des quantités de neige encore respectables par endroits (pas loin de 2 mètres vers le sommet ou dans les combes). Descentes par les pistes ou dans les pentes autour des pistes, mais là on sort du ski de rando nordique, et on n'est pas loin par endroit du ski de rando alpin - pour la première fois, je fais un bout de piste rouge alpine avec mes skis HOK, et ma foi, ça passe, avec des virages serrés, mais attention à la qualité de la neige, très hétérogène (on peut prendre des gros coups de freins en plein milieu de la pente). Une seule chute, bêtement, dans une pente un peu raide mais sans plus, sur la verte (forcément on se relâche parce que c'est une verte et on se retrouve le nez dans la neige).
Une vraie petite société de randonneurs nordiques autour du Plomb ! Des skieurs de SRN avec des spatules toutes neuves ! Des skieurs de rando alpins (une bonne dizaine en ordre dispersé) et des promeneurs en raquettes. Tous viennent goûter les derniers plaisirs de la neige de printemps, sous un grand beau soleil avec de chouettes nuages, et un vent sur la crête qui doit avoisiner les 100 km/h - autant dire qu'il y a du monde caché derrière le refuge du Plomb !
Ça fait plaisir de voir ce monde un 10 avril : preuve que la rando nordique ou alpine est en train de prendre vraiment : les années précédentes, on croisait toujours les deux trois mêmes personnes, là, ça se renouvelle - et la preuve, c'est qu'on voit du matériel tout neuf.