Tous les messages créés par vinc38

Au dessus de Pipay la skiabilité c'est grandement améliorée avec la petite couche de 10cm de fraiche à partir de 1600m. Cette couche repose sur du crouté et gelé mais au moins on peut faire des virages. Le souci c'est que la ballade se termine par les pistes de Pipay avec toujours des plaques de verglas dans les pentes les plus raides. La neige fraiche n'y a rien changé. Ça passe mais c'est pas agréable.
La descente sur le Barioz est beaucoup plus facile si on descend par les pistes de ski de fond. Par contre je n'ai pas été voir comme était l'enneigement au départ à 1400m.
Je devrais pouvoir faire une sortie ce jeudi. A confirmer.
Vincent
talonlibre
Hello Vincent, du très beau telemark bien agréable à regarder.

Viens partager des pentes et une fondue dans le Jura à l'occasionsmile
Waouh! Merci. Ça me dirait bien de changer de coin mais quand j'arrive à me dégager 4h dans un week-end je suis trop content. Je doute que l'occasion se présente rapidement. Ça va faire 10 ans que je skie toujours au même endroit à part mon escapade dans le Queyras et un tour en Norvége donc oui j'aimerais bien.
N_75
Par curiosité quelle est cette fixation ? Je crois savoir que l'évolution du Telemark a donné lieu à des innovations côté fixations, mais mes connaissances culturelles se limitent à la norme 75
Je suis tout aussi ignorant que toi du matériel de Télémark. Et le guide ne connaissait pas le matériel de rando nordique. Il a été impressionné par l'efficacité du matos de ski randonnée nordique. Il m'a parlé d'une position descente et d'une position montée au niveau de sa chaussure mais je n'ai pas eu l'occasion de tester car le lendemain il a repris son matériel alpin.

stofdefou
la caquette est du plus bel effet
La casquette m'a été fournie par le guide au dernier moment, elle trainait au fond du camion. J'avais oublié que le Queyras c'est surtout le soleil même en février.
stofdefou
Visiblement seul le guide et toi était en telemark
Effectivement, c'était 5 jours de perfectionnement ski de rando (La Vie Sauvage). Je me suis retrouvé dans ce groupe car mon séjour de ski de rando nordique à été annulé au dernier moment. Et je ne regrette pas une super expérience.
J'en profite pour rajouter mes 6 secondes de célébrité.
En février j'ai fait un séjour de ski de randonnée dans le Queyras. Et le premier jour on a été filmé pour un documentaire:
Le ski, un loisir écologique ? pour France 3 Provence Cote d'Azur diffusé en mars 2019.
Ma prestation est entre les minutes 25:00 et 25:06



Juste avant il y a le guide en télémark. MOi je suis avec des Voilé Vector et des Scott Excursion.
Sortie éclair de 2h (a 13h) Il n'y a pas énormément de neige à 1800: 15/20 cm de poudre sur un fond peu homogène déposée par un fort vent de sud. Mais cette neige est un vrai bonheur. Les skis (Madshus Eon) ne font pas sous-marin et ça tourne tout seul.
Deux sorties ce week-end: une samedi matin et une lundi matin. Toutes les 2 à Pipay (1530).
La couche de neige est inégale selon les orientations et l'altitude. En résumé, j'ai trouvé une piste bien samedi matin : l'oursière (1ere photo).
Mais Mataru, la piste de montée est une alternance de neige à canon (dure, gélée), de traces de ratrac et cailloux. J'ai fait tout un détour pour éviter de  la descendre (montée par le teleski du loup) et ce fut quand même laborieux dans une neige lourde avec pas mal de caillou. La fin de la descente sur Pipay est très délicate avec beaucoup de cailloux.
Lundi matin, je préfère sortir des pistes et aller en direction du col de merdaret (un de mes grands classiques). Bonne nouvelle: ils ont démonté une des 3 lignes électriques mais il en reste 2 quand même.
En chemin j'ai pu trouver quelques spots bien agréables (photo)


En fin de matinée la neige s'est humidifiée.
pilou
Vince38, est ce que tu as des cales de réhausse ?? Pour avoir 2 paires de voilé vector, l' une avec cale et l' autre sans, c' est le jour et la nuit !
Oui j'ai des cales de réhausse sur mes Voilé Vector (et pas sur mes Asnes Ingstad - je crois qu'on est en train de dévier du sujet de ce post).
Je viens de me réconcilier avec mes Vector. J'ai passé 5 jours dans le Queyras avec un groupe de rando alpin et j'ai adoré. Ils sont vraiment parfaits pour la descente (en poudreuse mais aussi sur neige dure ça passe).

vinc38
Mes problèmes ont été en montée sur des neiges glacées. Ça devient un jeu d’équilibriste de s'appuyer sur une carre.
Cette semaine, je n'ai pas eu de problème sur des neiges gelées. Je pense qu'à l'époque j'avais eu des problèmes lors de mes premiers essais car mes peaux n'étaient pas adaptées en largeur aux Vector.
gervais
Si pour tes voilé vector tu n'avais pas de chaussures rigide plastique c'est normal que tu ai galéré .
C'est un ski large, a utiliser avec des scarpa T4 ou plus .
Il faut arrêter de vendre des skis avec plus de 70 au patin avec des godillots.
Mais j'ai utilisé mes Vector BC avec des Scott Excursion. Et à la descente je n'ai aucun soucis; le contrôle est très bon. Mes problèmes ont été en montée sur des neiges glacées. Ça devient un jeu d’équilibriste de s'appuyer sur une carre.
J'ai essayé les Vector BC avec mes Alaska et ça fonctionne quand la neige est souple et pas trop lourde mais j'ai aussi eu des difficultés dans des neiges lourdes ou il y a toujours un ski qu'on arrive pas à contrôler. C'est pas une grosse surprise, les Alaska ne sont pas trop rigide au niveau du talon.
J'ai moi aussi acheter ces skis cet automne.

Je vais essayer de donner mon avis. C'est un ressenti. J'ai précédemment été refroidi quand je m'étais acheté des Voile Vector. A force de lire des avis positifs je pensais avoir trouvé le skis ultime auquel rien ne résiste. Lors de mes premiers essais, j'ai été plutôt déçu. La neige était gelée et j'ai du faire demi tour après avoir essayé de passer une pente en devers. Sur le plat, sur neige dur ils ont tendance à flotter et suivre la pente plutôt que la direction qu'on leur donne. Ceci dit, je les ai ressortis dimanche dernier et je les ai trouvé très bien.
Tout ça pour dire que c'est un avis personnel.
Revenons aux Ingstad…
Donc je cherchais un ski agréable en descente (j'adore les descentes) et avec une bonne glisse sur les portions plates.
Quand j'ai vu que Asnes sortait un ski avec écailles avec un bon "Nordic Rocker" et des lignes de cotes pas trop élevées je me suis dit que c'était un bon candidat.
J'ai équipé ces skis avec des Voile HD Mountaineer 3-Pin (donc sans cale de rehausse et sans câbles). Je les ai utilisé avec des Alpina Alaska (qui viennent de repartir au sav).
J'ai préféré privilégié la légèreté (les skis sont très léger) et la liberté de mouvement (sur portion plate) plutôt que le contrôle précis et assuré du ski (en descente). Je me dis que le manque de contrôle on peut toujours le rattraper par la technique (ça donne même du piquant aux descentes).

Contrairement aux Voilé, mon ressenti sur ma première sortie a été très bon. C'était après un arrivage de neige fraiche avec pas mal de vent. En alternatif les skis vont bien droit, la spatule ressort toujours et la glisse m'a l'air bonne.
En descente, j'avais trouvé une pente abritée du vent par les sapins avec une bonne accumulation de poudreuse et j'ai eu l'impression d'être dans un film de glisse avec projection de poudreuse à chaque virage. Descente de rêve. Je n'ai malheureusement pas retrouvé ces sensations depuis.
L'accroche m'a l'air normale comparé à mes Madshus Eon mais moindre que des Fisher. Sur neige gelée, il faut bien s'appliquer et ça passe.
Les demi-peaux:
Il y avait dans la première montée (piste rouge alpin) de petites bosses qui s'étaient formées et qui sont restées pendant tout le mois de décembre. Je n'ai jamais réussi à les passer proprement (sans m'aider des bâtons) avec les demi-peaux. Avec des peaux sur tout le ski ça passait.
Je n'ai pas beaucoup testé les demi-peaux.

Ensuite, j'ai pu les tester sur à peu près toute les neiges.
Ce sont des skis qui vont bien droit. C'est très agréable en alternatif, ça peut être plus technique en descente. Sur neige dur, il faut bien marquer ses appuis pour les faire tourner.
Sur neige souple, ça tourne plutôt facilement. Cf photos (sur moquette, neige transformée par le soleil).


En neige poudreuse, le ressenti est très bon. La spatule ressort bien et le ski réagit très bien.





Finalement, gros soucis: le caoutchouc de la semelle et du bec de canard s'est décollé du pare-pierre à l'avant. A chaque flexion, les deux s'écartent et la neige rentre et surtout ça ne va pas tenir longtemps.

Donc retour à l'envoyeur, mais vu la rapidité du sav; c'est mort pour cette année.
Sinon elles sont vraiment confortables. Ai-je tiré un mauvais numéro?