Aux deux bouts de la Gillespie Canada

dhd

dhd

  • 0 topo
  • 1 sortie
  • 0 test
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 0 commentaire
  • 0 message

Durée : 1 jour

Distance : 50,0 km

Difficulté : Difficile

Altitude de départ : 330m

Altitude d'arrivée : 330m

Dénivelée : +1800m -1800m

Point le plus haut : 560m

Pulka : non accessible

Il existe une longue tradition de randonnée nordique dans la région des Laurentides, au nord-ouest de Montréal. Du début au milieu du XXe siècle plusieurs pistes linéaires y ont été balisées qui permettaient de skier entre les villages, les gares de train, et les stations de ski.  Malheureusement, par la suite, l'ouverture des chemins en hiver et la construction d'une autoroute ont entraîné un fort développement immobilier qui a fait disparaître plusieurs anciens sentiers et morcelé la plupart des autres.  Par exemple, la jadis célèbre Maple Leaf ne compte plus qu'une dizaine de kilomètres, dont cinq qui restent "à l'ancienne", c'est à dire balisés non tracés.

L'expérience du bon vieux ski se trouve plutôt sur une autre piste, qui était au départ le parcours vers l'école des enfants de la famille Gillespie qui habitaient les hauteurs au nord de Sainte-Agathe-des-Monts.  Plus tard la piste a été balisée jusqu'au centre de ski Far Hills à Val-Morin, une vingtaine de kilomètres au sud-est, en passant par Val-David.  Même s'il est moins pratique de skier de village en village comme autrefois, des beaux réseaux de sentiers de ski nordique se sont développés aux limites de la Gillespie, soit ceux de Plein Air Sainte-Agathe et de Plein Air Sainte-Adèle.  On s'y croit presque en Scandinavie car ces sentiers passent pour la plupart sur des terrains privés, à côté de chalets ou de camps de chasse, dont les propriétaires acceptent de laisser passer les skieurs et les raquetteurs en hiver seulement.  Le respect de la quiétude et de la propriété des lieux est donc primordial si vous y aventurez!

Plutôt que de faire toute la Gillespie d'un trait, je l'ai trouvé plus intéressant de prendre le village de Val-David comme camp de base, car il est bien situé au milieu du parcours et comporte plusieurs auberges sympathiques bien situés sur le réseau local de pistes de ski de fond.  J'ai donc fait deux boucles d'une journée chacune, la première partant à l'ouest vers Sainte-Agathe et la deuxième vers Val-Morin.  En sortant de Val-David sur la piste #23(Belle Étoile) on retrouve un accès à la Gillespie.  Le tronçon vers l'ouest est beaucoup plus exigeant que celui vers l'est.  J'étais à la limite de mon équipement léger et très heureux d'avoir apporté des demi-peaux d'ascension, que j'ai posées dès la première montée et gardées même sur les descentes, une pratique courante au Québec car les sentiers de SRN y sont très étroits et comportent plusieurs montées et descentes en séquence.

Une fois rendu à Sainte-Agathe, la piste devient plus facile.  On y monte doucement pendant quelques kilomètres pour atteindre le point culminant de la piste, le très mignon refuge de l'Alpage.  Drôle de nom car il se situe plutôt dans une petite clairière avec des vues sur les collines autour.  Des gens avec équipement de télémark et de randonnée alpine s'amusent parfois à faire des virages dans les érablières ouvertes et peu pentues qui l'entourent.  D'ici la Gillespie devient encore un peu corsée avec deux descentes étroites et sinueuses, avant d'embarquer sur une longue ligne droite descendant le flanc de la colline, très agréable et peu casse-cou (mais encore très étroite!) aboutissant au "stationnement du Château Bleu", plutôt un carrefour où les gens se garent en bord du chemin.  On peut revenir sur ses traces ou faire une boucle via d'autres pistes comme la Castor ou la Train du Nord (attention, leurs entrées sont parfois difficiles à trouver, il vaut mieux avoir un GPS!)

Le deuxième jour je suis parti avec des amis dans l'autre direction à partir de la Belle Étoile.  Ici, on serpente sur le plat à travers quelques ruisseaux (pas vraiment gelés en ce jour où la température se tenait autour de zéro) avant de tourner sur un chemin d'été et monter doucement en ligne droite.  On y voit des oeuvres d'art en plein air à moitié recouvertes par la neige avant de filer sur un étroit sentier dans un forêt de conifères.  Quand vous commencez à voir des bouleaux et des hêtres il est temps de redescendre vers Val-Morin, une longue section très agréable et bien balisée, aboutissant à une ancienne église convertie en chalet, où il faut traverser une route et dévaler une petite piste technique pour finir sur le lac La Salle.  Il y a aussi plusieurs liens vers le réseau de ski de fond (damé et tracé) dans cette section.

Une fois sur le lac on peut traverser pour terminer à Far Hills ou tourner à gauche et longer le lac pour continuer sur le réseau de Sainte-Adèle.  Nous avons fait une boucle sur la Dix Lacs et revenus sur la Munson et la Maple Leaf, mais il existe aussi deux autres pistes qui partent de là, la Mustafa et la P'tite Dix Lacs.  La cartographie et le balisage sont un peu difficiles dans ce coin mais les données de OpenSnowMap sont correctes et mises à jour ponctuellement.

Il existe aussi plusieurs autres pistes de randonnée nordique intéressantes dans cette région, bien qu'elle soit assez densément peuplée.  Ce n'est pas la vaste nature sauvage mais une expérience unique de ski "à moitié civilisé" comme disait le slogan d'un ancien magasin de plein air de Montréal!  Le blogue Ski Glisse et le site Zone.Ski sont des bonnes références.

Météo

-5 à +1 degrès, plutôt nuageux

Condition de neige

Poudreuse en matin le premier jour, collante en fin de journée, glissante en après-midi le deuxième jour.

1 commentaire

Régis Cahn

Régis Cahn

  • 55 topos
  • 71 sorties
  • 92 tests
  • 0 avis
  • 217 actualités
  • 326 commentaires
  • 2261 messages

Un grand merci à toi dhd du Québec ! Quelle fraîcheur! Cela donne envie de vous rendre visite. Merci pour ce partage complet et détaillé !