Expédition polaire handisport : récit d'une aventure exceptionnelle Svalbard > Spitzberg

Régis Cahn

Régis Cahn

  • 55 topos
  • 74 sorties
  • 92 tests
  • 0 avis
  • 226 actualités
  • 331 commentaires
  • 2306 messages

Durée : 2 à 4 jours

Difficulté : Moyenne

Pulka : accessible

"Expé Arts et Métiers" est une association, créée par des étudiants de l'Ecole Nationale Supérieure d'Arts et Métiers, ayant pour but l'organisation d'une expédition handisport au Spitzberg en Avril 2008.

0 commentaire

Revivez une expé formidable : L'aventure polaire handisport !
Skirandonnenordique.com avait évoqué au mois d'avril ce raid au pays des ours blancs : "Expédition polaire handisport"

Expé Arts et Métiers : Récit d’une aventure exceptionnelle :

Gérard Troadec, Alexandre Chabaud et Nicolas Moulis sont partis, en avril dernier, pour un raid polaire à 1300km du Pôle Nord. Le but de l’expédition : montrer l’efficacité d’une équipe valides-handicapés.

Le premier est un artisan serrurier tout juste à la retraite (61 ans) et amputé tibial depuis une dizaine d’années. Les deux autres étaient élèves à l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts et Métiers de Paris. Avant de commencer leur carrière professionnelle, ils ont décidé de monter un projet incroyable, à savoir une expédition polaire handisport.
Ce type d’expédition avait déjà deux antécédents (traversée du Groenland par Frank Bruno en été 2007 et raid en traîneau à chiens au Canada de Sophie Frogier également en 2007), mais notre fameuse équipe a innové en partant sans guide professionnel, faisant confiance à l’expérience montagnarde de Gérard.

Aventure polaire handisport - Copyright Expé Arts et Métiers
Bivouac au Spitzberg

Après de longs mois de préparation, l’équipe a décollé de Paris le samedi 12 avril, direction le Spitzberg, une île norvégienne au large du Groenland (voir carte). Leur objectif : l’approche et l’ascension du Newtontoppen, point culminant de l’île à 1717m. En tout 220km de marche à ski dans un périple en autonomie totale de 18 jours, en tirant nourriture et matériel (70kg par personne) dans des « pulkas ».

Au bout de quelques jours passés à finaliser la préparation du matériel à Longyearbyen, ville principale du Spitzberg, les trois aventuriers se sont fait déposer en moto-neige le mardi 18 avril à une cinquantaine de kilomètres de toute civilisation.
Les débuts ont été relativement difficiles et laborieux (tant sur le plan moral que physique) avec des conditions de neige contraignant à faire quelques détours imprévus, et une tempête qui les a immobilisés près de deux journées dès le second jour.
Ensuite un réchaud fréquemment encrassé, un vent incessant, un relief plus prononcé qu’ils n’avaient pas anticipé, ainsi qu’une deuxième tempête au neuvième jour, leur ont fait prendre trop de retard et les ont forcés à renoncer à leur objectif initial (alors qu’ils n’étaient qu’à 40km de celui-ci).

Aventure polaire handisport - Copyright Expé Arts et Métiers
Expé polaire handisport : Ski pulka !

Sur le chemin du retour, ils ont tout de même réussi l’ascension d’un sommet, le Nemtinovfjellet (photo principale). Celui-ci domine une large région de fjords et de vallées glacières, ce qui vous laisse imaginer la vue éblouissante dont ils ont pu profiter en récompense de leurs efforts.
Les derniers jours ont été heureusement plus tranquilles, avec une quasi-absence de vent et un soleil radieux. Ils ont même eu la chance d’apercevoir des phoques au détour d’une banquise et de croiser des troupeaux de rennes à plusieurs reprises. Aucune rencontre cependant avec le maître des lieux, l’ours blanc.

Comme prévu ils sont arrivés à pieds à Longyearbyen le samedi 3 mai après 18 jours d’un passionnant périple : fatigués mais comblés par l’aventure humaine et sportive extraordinaire qu’ils venaient de vivre.
Le bilan de cette expérience, malgré l’échec relatif du parcours, est tout à fait positif. Prouver que des personnes handicapées sont capables de réaliser des choses exceptionnelles au même titre que des valides : mission accomplie. C’est un message plus fort même. Dans cet environnement hostile, le froid, le vent et un réchaud capricieux furent bien plus handicapant que l’amputation de Gérard.
Enfin, n’oublions pas que cette aventure n’aurait été possible sans l’aide de Diane Mercier et Fabien Coudry qui ont participé à l’organisation du projet et assuré la logistique en France pendant l’expédition.


Textes et photos : Copyright Expé Arts et Métiers

Commentaires

Aucun commentaire