Spitzberg - Oscar II Land : Expé en ski-pulka Svalbard > Spitzberg

Régis Cahn

Régis Cahn

  • 56 topos
  • 79 sorties
  • 92 tests
  • 0 avis
  • 233 actualités
  • 346 commentaires
  • 2351 messages

Durée : 2 à 4 jours

Difficulté : Moyenne

Pulka : non accessible

Six membres de l'association Imaqa ont réalisés un fabuleux raid en terre "Oscar II Land".
Le nom "Imaqa" veut dire "peut-être" en Groenlandais.

Il matérialise l'incertitude de la vie dans ces régions arctique…
Denise, Didier, Guillaume, Jean, Julien et Pierre Yves, tous membres de l'association reviennent enchantés de cette expédition au Spitzberg !

0 commentaire

"L'expé a été très réussie après une première semaine un peu délicate à
cause du vent mais on a vécu des choses très originales, notamment rallier notre point de départ en bateau avec débarquement sur la banquise."

Denise
En attendant le récit de Denise, ;-) Guillaume, nous fait part en rentrant de ces premières impressions :

"Nous sommes partis en bateau pour traverser l'Isfjorden en direction de l'Oscar II Land.

Après 3h, le gars a passé plus d'une heure et demie à essayer de trouver une zone où la glace était suffisamment "molle" pour que le bateau (qui n'avait rien d'un brise glace) arrive a la casser et suffisamment dur et solide pour que nous puissions descendre avec les pulkas et marcher ensuite vers la terre ferme. Nous ne faisions pas les malins car la coque faisait quand même de drôles de bruits plutôt fort et inquiétant… Mais c'est passé.
Descendre d'un bateau et marcher sur la glace molle et humide est étrange et pas des plus rassurant.
Nous avons pris la direction du Nord puis du nord est à travers d'immenses glaciers bordés de chaînes de montagnes (Les plus hauts sommets de la région ne dépassent pas les 1100 m (1700 m maxi dans l'archipel). Les glaciers qui descendent dans la mer font en général 25 à 35 km de long et 5 à 7 km de large, avec peu de pente. Les autres, ceux à l'intérieur des terres, sont d'immenses calottes glaciaires.
Les paysages sont un peu monotones par moment mais ceux ci restent terriblement beaux.
On pense que le Spitzberg ressemble à ce qu'étaient les Alpes pendant les périodes glaciaires Il n'y a pas vraiment de vallées, ni de reliefs. Les distances sont très grandes, seules les sommets dépassent, les massifs ne sont pas très hauts (300 à 600m au-dessus des glaciers). Mais toutes ces montagnes sont très belles ce qui fait qu'il y a toujours quelques choses à regarder.
Nous avons pu quand même faire un peu de ski, une toute petite dizaine de sommets en tout. Ce n'est pas énorme mais nous n'avons pas eu super beau temps non plus.
Il y a toujours du vent là bas ce qui rend la neige très dure, très tassée ou de la bonne croûte….
Les 10 premiers jours n'ont pas étaient faciles et confortables : très froid et très venté. Les températures étaient probablement de l'ordre de -20 à -30°c sans tenir compte du vent.
Nous avons passé beaucoup de temps à pelleter pour protéger les tentes.
Les 10 derniers jours ont étaient bien plus agréables. Le vent fut moins présent et surtout beaucoup moins violent. Il y avait plus de sommets à skier. Le moral était bien meilleur. Le soleil ne se couche plus après le 20 avril et les couchers et levés de soleil se confondent pour durer plusieurs heures.
Coté faune, nous avons vu des rennes, des phoques, des lagopèdes, des oiseaux, un renard blanc. Le dernier jour, nous attendions le bateau et un ours plutôt gros tournait à 300m des tentes, heureusement nous n'avons vu que ses traces. Normalement les ours traînent plutôt sur les côtes où ils trouvent des phoques mais nous avons vu des traces sur des cols en pleines montagnes (????)

En résumé ce fut un voyage pas facile, pas très confortable dans la première moitié mais très très beau, des paysages somptueux. Une super ambiance. Que du bon !!"

Guillaume

Consultez l'album du raid en Oscar II Land en cliquant sur la photo.


Découvrez le site internet de l'association Imaqa : www.imaqa.fr


 

Commentaires

Aucun commentaire