N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Travail technique au Poteau France > Jura > Jura Sud / Tour Crozet-Le Poteau-Chez la Comtesse

talonlibre

talonlibre

  • 3 topos
  • 7 sorties
  • 1 test
  • 3 avis
  • 2 actualités
  • 118 commentaires
  • 929 messages

Le Poteau - 46°26′25.316″N 5°58′37.986″E - départ des pistes de ski de fond (parking) sur la D69E1 qui relie Longchaumois à Lamoura.

Il y a de nombreuses petites pentes pour s'entraîner, un vrai beau champs de ski à l'ancienne, idéal pour travailler sa technique de descente...

Durée : Demi-journée

Difficulté : Moyenne

Altitude de départ : 1152m

Altitude d'arrivée : 1152m

Dénivelée : +300m -300m

Altitude de chaussage: 1152m

Point le plus haut : 1182m

Pulka : non accessible

J'avais bien plus envie de glisse que de marche en ce début d'après-midi...

Je suis donc parti vers Longchaumois à la recherche d'une pente accueillante ou signer quelques courbes.

0 commentaire
Télécharger la trace GPX

J'ai effectué plusieurs montées et descentes... et cela m'a permis d'affiner mes appuis.

Le telemark avec des chaussures souples (Svartisen) peut être exigeant, et un peu de pratique ne fait de mal à personne. J'ai amélioré ma technique aujourd'hui.

Première descente, je suis trop haut sur mes skis... Je n'ai pas d'équilibre, comme un vrai débutant je fais l'araignée(littéralement : "spidering", voir le conseil 111 du remarquable et désopilant bouquin "Allen and Mike's really cool telemark tips" , je plante mes bâtons dans la neige pour tenter de garder l'équilibre que je n'arrive pas à créer avec mes appuis... les skis se prennent dans la croûte de regel... je ne sais plus skier, je n'arrive pas à enchaîner les virages. J'ai envie de rentrer à la maison !

Une fois en bas, je remonte... pas question d'abandonner... oui avec des chaussures rigides ce serait plus facile. Mes années de pratiques du ski vont bien m'aider à trouver la solution.

Deuxième descente, ce n'est pas encore ça...

Au bout de quelques descentes, les sensations reviennent... je me regroupe, je descends plus bas... aïe les cuisses! mais j'enchaîne enfin les courbes...

La descente aussi, ça demande de l'entraînement, même pour un skieur expérimenté ayant enseigné le telemark en ski-club.

Cette finesse des appuis avec ces chaussures souples est un des ingrédients de la potion qui me pousse à aimer les joies du SRN.

Je pense avoir compris aujourd'hui l'importance des renforts de la Svartisen et l'utilité du crochet supérieur qui maintient le collier de rigidification de la tige... Une belle qualité de conception...

Et j'étais très content d'avoir sous les pieds la plateforme stable des Annum... pourquoi diable s'embêter en descente avec des baguettes chinoises, où donc est le plaisir?

Les skis des origines de Sondre Norheim mesuraient 75 mm au patin, les Annum 76 mm, avec une spatule souple qui travaille remarquablement bien pour tracer en marchant ou aider au déclenchement des virages.

J'ai croisé une skieuse en ski de fond de randonnée partie marcher sur une piste forestière, son matériel lui permettait de fréquenter les rails des traces des pistes damées... mais il me paraît trop juste pour l'aventure sauvage... encore moins avec un sac sur le dos qui réclame portance et stabilité.

Météo

Jour blanc - Chute neige très fine

Condition de neige

Croûte portante avec une fine couche de neige froide. Il fallait bien répartir les appuis pour ne pas sentir la croûte... Travail intéressant, skiabilité : 4/5

Activité avalancheuse observée

Aucun risque, pente de 15 degrés

Commentaires

Aucun commentaire