Traversée du Vercors pour un débutant

Bonjour,
Je n'ai jamais fait de ski de randonnée nordique, mais j'aimerais m'y essayer.
Mon profil : 31 ans, j'ai une expérience très limitée en ski de fond, mais je fais plus régulièrement du ski de randonnée. Surtout, j'ai une large expérience de la randonnée, y compris sur de longues distances, de nombreux jours, et dans des zones reculées du monde.
J'aimerais traverser une partie du Vercors, en 4 jours, de Romeyer à Villard de Lans disons (je l'ai déjà fait en été). Ce serait en Février, avec nuits en cabanes, mais avec tente au cas où.
Avant de me lancer dans ce projet, je voulais avoir l'avis de personnes expérimentées dans ce sport. Plus précisément, je me posais les questions suivantes :
- Le trajet envisagé est-il complètement inadapté pour un débutant ? Autrement dit, est-il ensisageable pour un débutant (en bonne forme physique) de réaliser 15-20 km par jour, ou alors la technique de SRN ne s'aquiert pas facilement et il faudrait d'abord s'entraîner sur des balades à la journée ?
- Le SRN est-il compatible avec le portage d'un sac de 15 kg, ou alors la pulka est très vivement conseillée ?
- Est-il aussi difficile de trouver de l'eau sur le Vercors en hiver qu'en été ? Doit-on s'en tenir à la neige fondue ?
- Où louer du matériel ? (question posée dans un autre fil plus adapté)
- Plus généralement, auriez-vous des conseils à m'apporter ?
Merci d'avance pour vos réponses !
Florent
Bienvenue Dunette !
Dunette
Je n'ai jamais fait de ski de randonnée nordique, mais j'aimerais m'y essayer.
C'est donc la première chose à faire avant d'entrevoir une traversée du Vercors avec ce type de ski. Le SRN est l'outil le plus adapté à cette traversée et ce type d'itinérance, mais il est préférable de découvrir les joies du talon libre avant de s'élancer sur un terrain technique. 
Dunette
- Le trajet envisagé est-il complètement inadapté pour un débutant ? Autrement dit, est-il ensisageable pour un débutant (en bonne forme physique) de réaliser 15-20 km par jour, ou alors la technique de SRN ne s'aquiert pas facilement et il faudrait d'abord s'entraîner sur des balades à la journée ?
Pour répondre à ta question : dans ton cas, avec ton profil, essayes une journée le SRN, pour t' approprier l'outil et ensuite, vraisemblablement, tu pourras t'élancer à la découverte des hauts-plateaux !
Dunette
- Le SRN est-il compatible avec le portage d'un sac de 15 kg, ou alors la pulka est très vivement conseillée ?
Oui, le SRN est un ski d'itinérance. C'est un ski de trek (comme le trekking d'été, mais en version hivernale), donc il n'y a pas de problème pour porter un sac de 15kg. Avec une pulka au lieu de porter le chargement, tu le tire, ce qui est beaucoup plus facile sur la neige. L'effort est moins difficile. Un sac sur le dos, peut-être "pesant" et déséquilibrant. A partir de 2 jours, la pulka est une arme redoutable… 
Dunette
- Où louer du matériel ? (question posée dans un autre fil plus adapté)
Voir la liste des loueurs de pulkas
Voir la liste des loueurs de skis de randonnée nordique
Dunette
- Plus généralement, auriez-vous des conseils à m'apporter ?
Pour conclure, c'est d'essayer plusieurs fois le ski de randonnée nordique. C'est aussi de comprendre l'intérêt du talon libre, c'est à dire de progresser sur un terrain vallonné, sans faire de manipulation. Ensuite c'est d'étudier ton itinéraire, par exemple, celui-ci et surtout de ne pas oublier les peaux de phoque - Le principe, c'est de s'en servir le moins possible, mais c'est aussi de toujours avoir une paire dans le sac au cas où ! 
Bons préparatifs !


Praticien du Ski Sauvage.
Je pense qu'avec ton profil, il est très possible que tu puisses faire cette traversée. Tu rencontreras des galères mais tu pourras les gérer. Avec les 5 conditions suivantes remplies
1) être à l'aise en orientation (capable de faire la traversée sans GPS même si le GPS est très utile), ce qui semble être ton cas.
2) être habitué aux conditions hivernales. Semble être le cas si tu fais de la rando alpine
3) être en bonne condition physique
4) Bonne météo et bonne neige (pas de glace)
5) Etre au moins 2

Ces critères s'appliquent pour tous les participants (je ne conseille pas du tout l'aventure en solitaire)

MAIS 
Ca c'est si tout se passe bien, si le matos est parfait etc. la neige est bonne etc.
Tu vas découvrir la descente en SRN, surtout si tu fais dasn le sens Sud Nord avec le canyon des Erges (télécharge la trace et regarde sur un site avec fond de carte IGN pour voir où ça se trouve).
Si tu es habile, tu vas y arriver mais tu vas te prendre des gamelles, surtout avec un sac de 15 kg. Avec une pulka c'est parfois sport aussi.
Donc ma réponse est qu'il vaut mieux, comme le dit Régis, faire une journée de découverte, de s'approprier le matos, de mettre au point les réflexes en descente qui seront forcément différents des tiens actuels.
Mais si tu ne crains pas d'affronter des petites galères et si les conditions sont très bonnes, il n'y aura pas de problèmes particuliers insurmontables à découvrir le SRN sur la traversée du Vercors pour un profil comme le tien, correctement préparé et équipé, si les 5 conditions définies au début sont vérifiées.
Te voilà prévenu!


PS: une sortie en SRn sur 3 ou 4 jours dans ce coin comporte rarement des conditions météo et nivologiques homogènes. Etre autonome en SRN suppose de pouvoir progresser en conditions variables y compris non optimales, de savoir se re-router en cas de problème.

PS2: Quand tu parles de Romeyer, que veux-tu dire? La traversée se fait en général avec départ du Col de Rousset.
Si tu prévois des étapes assez courtes, il est possible de passer du temps sans sac pour faire des exercices de technique. En commençant par le Sud, il y a la grande montée sur les Hauts plateaux (sasn difficultés), puis la traversée des Hauts plateaux sans soucis non plus, et la difficulté (cnayon des Erges) est pour la fin, lorsque tu auras pu t'habituer un peu, si les horaires sont prévus pour…

Pour info, la fois où je l'ai faite, je l'ai fait en 1 jour avec des skis de fond sasn carres en bois à l'ancienne (sans trace mécanique, juste des skieurs nous ayant précédé). On était parti léger et on était contents d'arriver après une grosse journée mais il y avait avec nous des skieurs "non émérites" (qui avaient galéré dasn la descente du canyon qui n'était pas top, mais sasn dégâts).
C'est pour dire que ça se fait bien.




Modifié il y a 2 semaines
tve1964
(télécharge la trace et regarde sur un site avec fond de carte IGN pour voir où ça se trouve
Tu peux consulter le topo complet de la traversée du Vercors avec la trace GPS - Possibilité de zoomer sur le fond de carte pour repérer les lieux-dits dont le fameux Canyon des Erges qui est une des difficultés du parcours…
tve1964
PS2: Quand tu parles de Romeyer, que veux-tu dire? La traversée se fait en général avec départ du Col de Rousset.
Effectivement, le Col de Romeyer est plus au nord, dans le secteur des 4 montagnes.
La traditionnelle traversée Sud- Nord (ou inversement), c'est :

Tu peux évidement prolonger l'aventure plus au nord, mais le secteur est beaucoup plus habité (+ traversées de routes / Corrençon-Villard-de-Lans) et tu sors de la zone dite des "Hauts-Plateaux".
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 2 semaines
Merci à tous les deux pour vos réponses !

Nous serions deux, je ne suis pas très tenté par une traversée en solitaire de toutes façons !

Pour l'orientation, je comptais prendre des cartes + GPS du smartphone + GPS Garmin Explorer Inrech (qui permet de communiquer avec l'extérieur même s'il n'y a pas de réseau). Je sais qu'il est vraiment difficile de s'orienter sur le Vercors, plus encore quand il y a de la neige j'imagine.

On pensait partir de Die :
- parce que je l'ai déjà fait en été
- et surtout pour y aller en train, et ne pas avoir une voiture à y récupérer.

Et je parlais donc de Romeyer à côté de Die et pas du col de Romeyère (que je connaissais pas !).

Même si ça fait de la marche à pied (ou un peu de stop au départ) et du déniv. Mais j'imagine qu'en montée, le SRN avec peaux de phoques est à peu près comme le ski de rando, non ?

On avait aussi pensé à l'option Col du Rousset pour le départ, à voir…

On pensait au début terminer la rando au Gua, parce qu'on a des amis qui y habitent, mais la descente du Vercors en SRN ne semble pas une bonne idée, et c'est ce que vous semblez confirmez en considérant que la principale difficulté est le canyon des Erges, alors qu'il n'a pas l'air si impressionnant que ça sur la carte.

Et en ce qui concerne l'eau, on doit tout faire fondre, ou on en trouve ?

Je pense suivre vos conseils, et faire une journée test. Ca semble un peu juste en terne de neige en ce moment sur le Vercors, non ? J'ai la possibilité d'aller sur le Vercors vers le 10 Janvier, et il n'est pas prévu de neige d'ici là…

Je pensais vaguement à emporter des raquettes avec nous, en cas de problème, mais ça risque de faire beaucoup de poids…

Merci pour les topos Régis, je crois que je vais envisager plus sérieusement l'option de laisser la voiture et d'aller la récupérer plus tard, partir de Die est un peu galère.
Salut dunette !
Je serais intéressé aussi de faire cette traversée Col du Rousset -> Corrençon. Je fais pas mal de SRN mais toujours sur la journée. Donc la traversée en 2 jours (voire 3) me tenterait bien. J'ai mon matériel (même la tente) mais pas de pulka. Si ça vous tente d'avoir un compagnon de sortie en plus…, n'hésitez pas à me contacter, je serais dispo en février.
A+
David
May the Force be with you
Je t'ai répondu en MP !