Col de Rousset – Pré Peyret – Les Crêtes France > Vercors / Montagne de Beure – Les Crêtes - Refuge de Pré Peyret

Régis Cahn

Régis Cahn

  • 56 topos
  • 79 sorties
  • 92 tests
  • 0 avis
  • 233 actualités
  • 346 commentaires
  • 2351 messages

Parking de Beure (26 - Drôme) au dessus de la station du Col de Rousset.

Durée : Demi-journée

Distance : 12,0 km

Difficulté : Moyenne

Altitude de départ : 1398m

Altitude d'arrivée : 1408m

Dénivelée : +567m -557m

Altitude de chaussage: 1398m

Point le plus haut : 1707m

Pulka : non accessible

En ce milieu d’après-midi, j’ai été accueilli par un fort vent du Sud, de la pluie et des nuages bien bas. Je viens tout juste de décréter mon objectif de la mi-journée : faire un tour à Pré-Peyret. Il est déjà 15 heures, alors mes ambitions sont forcément revues à la baisse. 

0 commentaire

Mais Pré Peyret est une belle destination, avec ce temps humide, le créneau horaire…et puis, c’est grand, c’est sauvage et il y aura dégun. Départ du parking de Beure avec un début de cheminement par les pistes de skis fermées (dont vous connaissez tous les raisons). Je suis la piste du Téléski des Econdus puis rejoint rapidement le Pas éponyme. La glisse est bonne et l’enneigement est suffisant pour relier Combe Male puis ensuite la cabane de Pré-Peyret. Arrivée au refuge sous la pluie, il fait environ 4°C à cette altitude.

Le mauvais temps se réveille un peu, en apportant son lot de nuages. Un temps entre chien et loup. Je n’ai pas entraperçu ce dernier, mais j’ai observé des vautours qui avait dû dernièrement faire ripaille en se délectant d’une fragile brebis qui a oublié de fuir l’estive.

Pour le retour, je me suis offert la Tête du Faisan et les crêtes qui mènent en direction du Pas de l’Echelette afin de m’éviter le classique aller-retour sur le GR93. J’ai bien fait, j’ai pu voir la dent de Die, le Diois, l’enfilade des hauts-plateaux et sentir le vent. Ensuite, j’ai glissé avec mes planches sur les pistes de la montagne de Beure.

Remarque : j'ai bien évidement évité les zones de confinement de nos amis Tétras-Lyre... (Ils n'en font pas toute une histoire; il en va de leur survie.) Zones évitables, puisque bien balisées par des panneaux explicatifs. Vous ne pourrez plus dire, que vous ne saviez pas...


Mon équipement pour cette sortie en ski sauvage, libre et sympathique :

  • Skis de randonnée nordique Rossignol BC 80 Positrack
  • Peaux de phoque Rossignol L2 Skin BC
  • Fixations Rottefella NNNBC Automatique
  • Chaussures Alfa Outback A/P/S GTX M
  • Bâtons Komperdell 2 brins

Météo

Une météo humide avec des averses de pluie et une température d’environ 4°C. Un fort vent du Sud avec des rafales importantes sur les crêtes et les secteurs dégagés.

Condition de neige

Une neige humide qui permet des ascensions faciles sans peaux de phoque. Les descentes sont un peu ralenties par cette neige lourde à gros grains. Une neige transformée et lessivée par la pluie mais finalement agréable à skier et qui offre suffisamment de portance.

Au départ de la randonnée, la neige vient à manquer, mais suffisante dans les combes pour monter sur le plateau de Beure. Quelques sections seront bientôt vertes, mais on arrivera toujours a se frayer un petit passage pour atteindre le haut du Pas des Econdus. La descente sur le Pas était bien enneigée. Le Pas est bientôt déneigé, mais les alentours sont encore bien chargés. Dans les jours qui viendront, il faudra sans doute faire quelques portages, mais rien d’extraordinaire pour un pratiquant habitué au SRN tout terrain. Sur les hauts plateaux, l’enneigement est suffisant pour skier partout et pour se positionner comme sous-couche en attendant d’éventuelles chutes de neige, potentiellement annoncées pour la fin de cette étrange année 2020.

Activité avalancheuse observée

Le risque de perdition, d'attaque par des bêtes sauvages, de tomber sur un troupeau de *!%?... et de glisser dans un trou sans masque est plus important sur cet itinéraire que l'hypothétique monstrueuse avalanche... Ceci étant, je ne suis pas allé me frotter aux pires pentes du secteur ... Prudence, les vautours vous surveillent !

Commentaires

Aucun commentaire