Du ski nordique dans les Chic-Chocs Canada

sylva

  • 0 topo
  • 3 sorties
  • 0 test
  • 0 avis
  • 1 actualité
  • 18 commentaires
  • 156 messages

Durée : 2 à 4 jours

Difficulté : Moyenne

Pulka : non accessible

À quelques 760 km au nord-est de Montréal se trouve ce qui est devenu la Mecque de la randonnée nordique au Québec : les Chic-Chocs.

0 commentaire

C’est la destination classique pour les amateurs de l’activité. La chaîne appalachienne des Chic-Chocs est située en plein cœur du majestueux Parc national de la Gaspésie : une mer de montagnes de 802 km² !
On y compte 25 sommets de plus de 1000 m dont le plus haut, le Mont Jacques-Cartier qui culmine à 1 268 mètres.

Bien que cette altitude puisse sembler banale, il ne faut pas oublier que le climat du Québec est sévère. En certains endroits, ces montagnes inconnues en dehors du Québec en imposent par leur majesté et leur aspect alpin. Plusieurs sommets ou hauts plateaux sont situés nettement au-dessus de la ligne des arbres et les différents parcours permettent d’apprécier des flores boréales et subalpines.

chic-chocs-ski-rando-nordique.jpg

Les champs de neige parsemés d’épinettes naines du Mont-Richardson et les sentiers sinueux bordés de grands conifères à l’approche du massif du Mont-Logan enchanteront les amoureux des pays nordiques : ce qui est exceptionnel puisque le parc de la Gaspésie se situe au niveau du 48e parallèle.
Mais par-dessus tout, ce qui fait la magie de ce territoire, c’est sa biodiversité. C’est probablement l’un des seuls ou sinon l’unique endroit au monde où cohabitent orignaux, ours noirs et caribous des bois. Ceux-ci représentent le seul troupeau de leur espèce subsistant toujours au sud du fleuve Saint-Laurent. Et voilà ce que les Chic-Chocs vous offrent en prime : la possibilité d’accéder sur l’immense plateau du Mont-Albert ou celui plus réduit du Mont-Jacques Cartier. S’y déploient une flore et un environnement arctique et la rencontre avec le fameux caribou des bois est possible même si elle est exceptionnelle. Ce sont des zones d’extrême préservation et les randonneurs doivent se confiner à certains endroits. La table de Moïse (le sommet du Mont-Albert) est un espace hors temps, presque lunaire puisqu’il s’étend sur quelques 20 km carrés. De la cuve du Mont-Albert, on peut apercevoir la vallée du ruisseau Isabelle et l’immensité boréale tout autour.

À l’autre bout du parc se trouve l’imposant massif du Mont-Logan dont le sommet est presque toujours glacé. Il ne faut pas oublier qu’au Québec, à cause du climat, sur ces sommets de 1000m, les conditions climatiques sont celles des 4000m en Europe.

chic-chocs-ski.jpg

Le parcours classique emprunté par les skieurs de randonnée nordique est celui qui va du massif du Mont-Logan jusqu’au lieu-dit la Boussole proche du gîte du Mont-Albert. Il s’effectue normalement en 5 à 6 jours et les distances vont de 13 à 22 km. Les refuges sont simples et très pratiques. Ces derniers ne sont pas très anciens et pittoresques mais très confortables et conviviaux.

Le départ se fait de Saint-Octave-de-l’avenir (un village fermé depuis les années 70-80 !) au relais Chic-Choc. Le parc offre des services de dépose de véhicules, jusqu’à son autre extrémité, vers le gîte du Mont-Albert (Saint-Anne-des-Monts).

Les accès pour atteindre le cœur du massif sont constitués de routes fermées pendant l'hiver. Ces dernières sont un peu monotones. Puis l’on aborde les véritables pistes de ski nordique. Il faut savoir, que dans le parc se trouvent différents types de pistes; celles qui sont balisées, damées et accessibles aux motoneiges. Celles-ci sont utilisées exclusivement par les employés du parc. La motoneige en tant qu’activité est strictement interdite dans le parc de la Gaspésie ainsi que dans plusieurs autres parcs nationaux. On croise en fait très peu de motoneiges mais le parc offre un service d’acheminement du matériel et des provisions aux refuges pour ceux qui le désirent.

chic-chocs-ski-nordique.jpg

Les pistes qui sont empruntées entre les refuges sont principalement les pistes balisées non damées. Et là s’offre à vous la véritable aventure nordique. Il faut savoir qu’au Québec, bien que les massifs ne soient pas très hauts, les sentiers sont souvent accidentés et très vallonnés et la forêt est assez dense. Les défis pour les skieurs plutôt habitués aux cols et aux plateaux dénudés peuvent être surprenants. Il faut donc avoir une très bonne technique surtout lors des descentes qui peuvent être longues, sinueuses et pentues. Cela ne fait que rajouter au plaisir de l’aventure. Par contre, il faut oublier les pulkas et se résigner à transporter un sac à dos.
Ces petits sentiers qui montent et descendent sans fin et qui nous font zigzager à travers les arbres sont de véritables bijoux de ski de fond.

Une des particularités du parc de la Gaspésie, c’est la mixité des activités compte tenu de la diversité des terrains. Il n’est pas rare de voir des skieurs porter sur leur sac des raquettes. De nombreux champs de neige et bols n’attendent que les skieurs de télémarks et les freeriders et, au détour d’un sentier, vous pourrez les rencontrer sur le parcours. Il faut savoir aussi que certains secteurs présentent des risques d’avalanche !

Pour les amateurs qui préféreraient un séjour découverte, le parc offre différents lieux d’hébergement en plus des refuges. Le gîte du Mont-Albert est une magnifique station de montagne avec restaurant gastronomique et des chalets. L'auberge de Montagne des Chic-Chocs est une prestation hôtelière de luxe dans le massif du Mont-Logan. En outre, il est possible de faire du camping d’hiver sur le site du Mont-Albert.

À partir du gîte du Mont-Albert, plusieurs randonnées d’une journée s’offrent aux vacanciers : l’ascension du Mont-Albert ou du Mont Richardson ou l’excursion au lac aux Américains. Pour ceux qui voudraient faire un trek de plusieurs jours de refuge en refuge, ils ne passeront pas par le Mont-Albert mais par les haltes du côté ouest du parc entre le Masssif du Mont-Logan et le lac Causapscal.

Afin d’obtenir toutes les informations, il faut aller sur le site de la Sépaq (société des établissements de plein-air du Québec) et aller à la page sur le parc de la Gaspésie. On y trouve toutes les infos quant à l’hébergement, les activités, les sentiers, l’accès et les réservations (nécessaires pour les refuges).

Il y a de bons endroits pour le ski de randonnée nordique au Québec mais le parc de la Gaspésie est certainement un arrêt obligatoire. L’invitation est lancée…

Liens utiles :
fleche_droite.gif www.bonjourquebec.com
fleche_droite.gif www.sepaq.com
fleche_droite.gif www.centreavalanche.qc.ca


Texte et photos : Sylvie Paré - Montréal

Commentaires

Aucun commentaire