Skis Rossignol BC 65 Positrack Randonnée Nordique > Skis

Nans

Nans

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 4 tests
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 0 commentaire
  • author: Nans

Note 3,5/5

Marque : Rossignol

Modèle : BC 65 Positrack

Poids : 1760 g (185 cm)

Dimensions : 165, 175, 185, 195 cm

Année : 2022

Prix indicatif : 189,00 €

Matériaux :

  • Noyau : Wood / Air
  • Construction : Activ Cap et carre en acier

Autres caractéristiques :

  • Finition semelle : Positrack
  • Lignes de cote 65/53/60 mm

Skis de randonnée nordique Backcountry. Les lignes de cotes permettent de sortir des traces mais peu occasionnellement emprunter les pistes damées. Carres métalliques sur toute la longueur et noyau en bois léger. Semelle avec écailles Positrack.

Testé par
Nans

Nans

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 4 tests
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 0 commentaire
  • author: Nans

Note du test 4/5

Conditions de test

Double-cliquez ici pour modifier le contenu.

Voici une nouvelle saison de ski qui se déroule dans ces beaux massifs montagnards. C’est avec des conditions météorologiques et d’enneigements particulières que j’ai pu tester pour cette saison 2019-2020 les nouveaux Rossignol BC 65 Positrack.

BC 65 1.JPGSkis Rossignol BC 65 Positrack

Je suis passionné par la pratique du ski dans ces grands espaces qui nous entourent et plus particulièrement du ski de randonnée nordique, un style de pratique qui permet aux skieurs de fleureter avec la sensation d’une véritable immersion dans le milieu Naturel.  Je « randonne nordiquement » dans un large panel de terrains, qu’ils soient dans le genre de la traversée ou plus heurté et escarpé. D’autre part ce type de ski, en talon libre, offre la possibilité de pratiquer le télémark léger durant les descentes, une technique qui est riche en émotions !

BC 65 2.jpgSkis Rossignol BC 65 Positrack + fixations Rottefella NNN BC Auto

C’est l’image d’un renouveau dans les gammes de Ski de Randonnée Nordique pour Rossignol. Les modèles répondant à ce programme ont été refondus en adoptant une structure et une forme plus moderne. Les critères qui semblent être visés sont la légèreté, l’efficacité et le confort dans une large palette de terrains.

Comme leur nom l’indique, les Rossignol BC 65 ont une coupe étroite, soit 65mm en spatule, 53mm au patin, ainsi que 60mm au talon. Cette coupe sera faire preuve de nombreux atouts durant la progression. En effet, pour les traversées elle permettra d’être très efficace en glisse et  d’avoir de la légèreté sous les pieds. Cependant, comme tout ski étroit, la stabilité sera plus limitée dans les espaces accidentés.

Ces skis étroits ont des carres en acier qui permettront une bonne accroche sur les neiges dures et apporteront donc du maintient et du confort au skieur.

BC 65 3.JPGLignes de cote étroite et carres métalliques

L’accent a visiblement été mis sur la forme du ski. Effectivement, la spatule a une légère forme en « rockeur » ce qui apportera une facilité dans la conduite des skis. La spatule pourra aussi déjauger plus facilement dans les neiges profondes. Il faut noter malgré tout que la « déjauge » est difficile à obtenir sur des skis étroits qui physiquement n’hésitent pas à s’enfoncer dans les couches de neige. En plus du « rockeur », la courbe de la spatule est accentuée et longue ce qui permettra aux skis de rester en surface au mieux que possible.

De plus ces skis ont un léger rayon ce qui sera d’une aide précieuse pout guider les skis plus facilement, en particulier pour les virages.

BC 65 4.JPGSystème anti-recul - Ecailles Positrack

Ces Rossignol sont pourvus d’une zone d’écailles (en forme « écailles de poissons ») qui seront bien évidemment indispensable pour la retenue. Une goulotte centrale est présente ce qui permettra d’avoir une meilleure glisse. Les semelles translucides procureront une bonne adhérence tout en conservant une glisse optimale. Le défi est donc de trouver le meilleur des compromis entre l’accroche et la glisse des skis.

Mais qu’en est-il des ressentis lorsque les skis sont chaussés aux pieds ?

Afin d’être le plus exhaustif possible dans mon analyse, j’ai suivi mon style de ski habituel qui se traduit par des randonnées sur des terrains variés, aussi bien dans les montées que dans les descentes. Pour les descentes j’ai adopté les trois techniques principales qui sont le Télémark, l’Alpine (talon plaqué à la fixation), et le Roulé-boulé dans la neige.

BC 65 5.JPGFixations Rottefella NNN BC Auto

Pour ce test, les skis étaient montés avec des fixation Rottefella NNN BC BackCountry Auto, avec deux modèles de chaussures différents : les Alfa Guard GTX et le Rossignol BCX 10 NNNBC.

Pour les skis étroits, la norme de fixation la plus appropriée est la NNN BC, celle-ci permettra d’avoir un bon contrôle des skis et de rester sur un équipement relativement léger.

Le choix de la longueur des skis est très important lorsque l’on souhaite investir. La taille dépendra en effet du programme du skieur (peu de reliefs, pratique orientée vers la traversée, ou les terrains heurtés, orientation vers un profil descendant…) ainsi que de son gabarit (la masse, et la taille). Il faut bien souligner que le choix de la taille aura une influence direct sur l’efficacité des skis durant les sorties et des compromis seront mis à l’épreuve, tels que la retenue et la glisse, puis la maniabilité et la stabilité.

Ici, j’ai choisi des skis qui correspondent à ma taille soit 185cm (longueur des skis) pour 183cm (qui est ma taille). J’ai fait ce choix qui me semble être la solution qui m’apportera le plus de polyvalence.

BC 65 6.jpgDes skis joueurs....

Durant mes sorties je me suis bien rendu compte que ces skis étaient très joueurs. Le dessin des planches ne fait aucun doute, la spatule en léger « rockeur » ainsi que la présence d’un rayon rend la progression très efficace et agréable. Pendant la marche, dans les neiges relativement profondes, les skis remontent bien à la surface ce qui facilite grandement les déplacements. Ces caractéristiques sont non négligeables et plutôt positives pour les terrains accidentés et plus exigeants comme les descentes. En effet, le déclanchement des virages quelque soit la technique est bien facilité.

Les écailles « de poisson » font preuve d’une bonne efficacité dans la retenue. Quoi qu’il en soit, c’est la qualité de la neige en surface qui sera déterminante pour l’accroche. Une neige humide permettra une meilleure retenue qu’une neige dure. Une petite paire de peau de phoque glissée sous les skis permettra au cas « où » de remédier à ces problèmes d’accroche.

BC 65 7.JPGUtilisation de peaux de phoque pour compléter le système Positrack

La légèreté et la bonne glisse retrouvées avec ces skis permettent de se rapprocher des foulées rapides que l’on se permettrait de faire sur des skis de fond classique. La progression peut effectivement être très efficace. J’ai retrouvé un très bon équilibre entre la bonne glisse et la qualité de la retenue.

Comme dit précédemment la présence des carres en acier permet un bon maintient dans de nombreux type de neige et permet alors d’être en confiance sur les skis dans les devers ou les virages.

Je reste en retrait concernant l’aspect qualitatif et durable de ces skis. J’ai remarqué que la sérigraphie est relativement sensible aux chocs. Celle ci s’est retrouvée vite abîmée après quelques sorties… Seul le temps pourra m’éclairer sur leur robustesse « interne ». Il me semble aujourd’hui très important d’avoir un matériel durable et robuste qui permettra au skieur d’utiliser son équipement dans le temps et cela réduira directement ses dépenses. L’aspect écologique est aussi incontournable, un matériel qui dure dans le temps sera tout logiquement moins impactant pour l’environnement.

BC 65 8.jpgSkis de randonnée Nordique Rossignol BC 65 Positrack

Finalement je trouve que ces skis permettraient à de nombreux skieurs, débutants comme confirmés, de pouvoir s’épanouir sur une multitude de terrains, allant du raide aux grandes étendues. J’ai vraiment trouvé beaucoup de plaisir à glisser et cela quelque soit le comportement adopté, qu’il soit dans la tranquillité ou dans plus d’ « agressivité ».

Points faibles

  • Robustesse à vérifier dans le temps

Points forts

  • Légèreté
  • Une bonne glisse
  • Accroche des carres en acier
  • Une petite spatule en « rockeur »         

Conclusion

Double-cliquez ici pour modifier le contenu.

Commentaires

Aucun commentaire