Rottofella Xplore : premier test de la chaussure Alfa Free A/P/S GTX

Actualités > Ski de Randonnée Nordique
Mikael

Mikael

  • 11 topos
  • 34 sorties
  • 38 tests
  • 0 avis
  • 43 actualités
  • 42 commentaires
  • 291 messages
Rottofella Xplore : premier test de la chaussure Alfa Free A/P/S GTX

Pour le lancement de la nouvelle fixation Rottefella Xplore la saison prochaine, le fabricant norvégien s'est associé avec Alfa afin de proposer un ensemble "fixation + chaussure". C'est ainsi qu'est né la chaussure Alfa Free A/P/S GTX. Le magazine norvégien UTE a eu l'occasion de les tester en avant première cet hiver.

Nouveau système de fixation, donc nouvelle chaussure

En décidant de lancer une nouvelle norme pour les fixations de ski de randonnée, Rottefella impose de facto aux fabricants de chaussure de renouveler leur gramme afin de proposer des produits compatibles avec la norme Xplore. Alpina est déjà sur le coup avec les chaussures Pioneer Vital, ainsi qu'Alfa et ses trois modèles présentées au public en même temps que la nouvelle fixation de Rottefella il y a quelques semaines.  Aventure Nordique les présente ainsi :

  • Vista Advance GTX : ressemble à la Guard NNN BC et offre un bon ration maintien/ confort
  • Skaget Perform GTX : plus montante et adapté aux conditions les plus froides
  • Free A/P/S GTX : chaussure innovante et moderne, dotée d’un système de soutien au niveau des chevilles et est équipée du système de serrage BOA

chaussures-xplore-alfa-free-aps-gtx.jpg

Ce changement de chaussure s'impose car la norme Xplore ne fonctionne plus de la même manière que les normes N75 et NNBC. Elle repend en effet le concept d'une fixation à inserts LowTech mais en l'inversant : les inserts sont incrustés dans les chaussures et viennent se clipser sur le devant de la fixation. Pour bien marquer la différence avec la norme Telemark Tech System (TTS), Rottefella a nommé ce système SpringPin Technology (SPT). La norme Xplore s'inspire également de la NNN BC au sens où la chaussure n'est reliée à la fixation que par l'avant (pas de câble à l'arrière ou d'accroche sous la semelle) et dispose d'un flex en caoutchouc. Elle reprend élégamment le concept de cale de montée des N75.

L'Alfa Free A/P/S GTX sur le terrain

D’après le teste réalisé par le magazine norvégien UTE, l'Alfa Free A/P/S GTX offre une rigidité importante au niveau de la cheville... comparable à celles que l'on trouve sur des modèles plus lourd (500 à 700 grammes de plus par chaussure) et c'est une excellente nouvelle car le maintien dans la chaussure est un point important (et trop souvent occulté) dans la pratique du ski de randonnée nordique, que ce soit pour diriger les skis sur les terrains escarpés, pour réduire la tension musculaire ou pour optimiser le rendement sur les terrains vallonnés.

« Un tel maintien de la cheville dans une chaussure de ski de montagne qui dépasse à peine 900 grammes est quelque chose de complètement nouveau ! »

test-av-alfa-free-a-p-s-gtx-crop980.jpg

Toujours selon le magazine norvégien UTE, l'Alfa Free A/P/S GTX est une chaussure de ski de randonnée nordique confortable malgré un talon rigide et serré. Bien conçu, le flex plus rigide dans la semelle n'augmente pas le risque d’inclinaison du talon : ce dernier est très bien maintenu en place et ne s'incline pas de haut en bas. C'est par contre un peu différent sur l'avant de la chaussure.

« Il y a beaucoup de place pour déplacer vos orteils de haut en bas, et nous avons ajouté une semelle supplémentaire pour avoir plus de contact avec l'avant-pied. Il y a un peu moins d'espace pour le petit orteil que d'habitude, donc cela pourra exclure certains utilisateurs aux pieds larges »

L'Alfa Free A/P/S GTX dispose d'une semelle relativement plate et rigide comparée aux chaussures en norme NNBC et N75. Cette différence est dû au nouveau système de fixation Rottefella Xplore dont la semelle est une partie importante. En pratique, cette rigidité accrue de la semelle n'aide pas à faire rouler le pied vers l'avant et ainsi faciliter considérablement la marche, avec et sans skis. Cela nécessite donc de plus de force pour plier la semelle après que le talon soit soulevé du sol.

« La conséquence est à la fois une marche plus lourde et le fait que le matériau supérieur de la chaussure doit être plié / cassé davantage avec un risque d'usure accrue à la fois du matériau de la chaussure et de la partie supérieure des orteils. »

Cette bonne rigidité de la semelle, associée a l'usage de matériaux rigides dans la conception de la chaussure, contribue toutefois selon le magazine norvégien UTE à offrir une bonne stabilité du pied... même si elle reste limitée à l'avant à cause de l'absence de rembourrage sous la languette et du système de laçage court.

test-av-alfa-free-a-p-s-gtx-med-rottefella-xplore-crop1280.jpg

La chaussure Alfa Free A/P/S GTX est dotée du système de laçage BOA. Ce dernier est très facile et rapide à utiliser afin d'ajuster le serrage désiré, pour plus de confort ou plus de stabilité. A noter toutefois que la chaussure ne compte que cinq points de laçage, deux dans l'articulation de la cheville et trois seulement des orteils à la cheville... ce qui se fait ressentir sur la fermeté globale de l'Alfa Free A/P/S GTX.

« Nous constatons que l'articulation de la cheville reçoit un soutien suffisant avec ce laçage, même si vous n'obtenez pas les 20 à 30 % de fermeté supplémentaires que vous pouvez obtenir avec un laçage en dentelle. Une boucle aurait pu contribuer à un serrage plus ferme et plus léger, comme on peut le voir sur les modèles Svartisen de Crispi. Il nous manque de pouvoir lacer encore plus ferme et plus lisse pour pouvoir raidir les articulations de la cheville et surtout le pied »

L'Alfa Free A/P/S GTX, pour quoi faire ?

Selon le magazine norvégien UTE, la stabilité de l'Alfa Free A/P/S GTX approche celle des meilleures chaussures NNBC avec un poids inférieur mais avec une respirabilité, une isolation plus faible et prix plus élevé... sans être au final convaincu après ce premier test que cette chaussure augmente le plaisir ou les performances en ski de randonnée nordique.

« Pour les skis étroits, cette chaussure a peu à offrir, sauf que les orteils peuvent geler ou ronger plus facilement. Pour les skis  avec une largeur de centre de plus de 70 mm, la chaussure peut fournir moins d'effort au niveau des chevilles en cas de conduite difficile. Sur cette base, nous nous demandons quelle pratique cible le nouveau système de fixation + chaussure Xplore. »

Alfa FW 21-22 Xplore 1.jpg

A suivre...

Commentaires

Aucun commentaire