Tous les messages créés par lepiero

Dommage pour les AEM…!!


:-D
Modifié il y a 5 ans
Les troisième et quatrième propositions sont vraiment des itinéraires tranquilles, ou j'emmènerai même ma grand-mère…!!
















Bon ok, ma grand-mère est sportive, je l'accorde…! :-D
Modifié il y a 5 ans
Des truites qui gambadent……..














Moui moui moui……. Bien-sûr :-D
Modifié il y a 5 ans
Je peux pas t'aider pour trouver du matériel à louer, mais par contre, j'ai traîné un peu là-bas, donc j'ai quelques idées de promenades :

- Col de Charnier - Tête du Lauzon…

Depuis Agnières en Dévoluy, tu pars de Maubourg à chantegraille (1320m) direction nord-ouest puis est vers "Serre long" par le tracé du sentier d'été.
Le suivre jusqu'à la cabane du chourum clot (1732m)
Attention, "chourum" dans le Dévoluy, ça veut dire gouffre hein…! Donc méfiance selon l'enneigement de bien te diriger.
De la cabane, ne pas tirer à gauche car il peut y avoir pas mal de mauvais trous, mais tu prends nord-ouest pour rejoindre le vallon de Charnier jusqu'au col du même nom…
Pour le sommet du Lauzon, depuis le col tu prends la crête à l'ouest pour rejoindre le vallon pierre, et au mieux selon le niveau des participants, tu peux aller à la tête par la pente nord (donc vers le sud), moins raide que les autres.
ATTENTION, c'est pas difficile mais pas non plus un truc de papy. La fin peut présenter des problèmes en cas de risque avalanche…

- Col du Festre - col des aiguilles…

Plus facile, du col du Festre au sud-ouest d'Agnières, tu prends la route de serre noir vers le roundet, et par une très belle montée vers le col de Darne en choisissant parmi les multiples possibilités d'orientation, tu files vers "le Collet" (1942m).
Tu débouches alors dans le magnifique vallon des aiguilles, qui monte tranquillement sur le col des aiguilles… Pour descendre, c'est la même en sens inverse, et si t'as la frite et que le groupe peut se séparer, de retour au "Collet", tu peux faire le Chauvet pour profiter de la méga descente de la pente nord-est. En SRN, attention c'est pas pour les lopettes hein…!! Mais en bonne neige, ça passe. :-x


Les Payas - plateau des éoliennes…

Alors là, c'est vraiment la balade de vieux, pour buller au soleil et sur le plat… A ne faire que si l'enneigement le permet car c'est plus bas (plateau à 900-950m)
Un peu plus loin d'Agnières, il faut prendre la voiture pour rejoindre les Chaneaux sur la D537 au nord.
De là, le plateau offre un grand espace de jeu jusqu'à la croix de la pigne. itinéraire libre…!
Attention, ça souffle fort parfois à cet endroit. Mais quand la croûte est bien gelée, tu traverse le plateau en skating le temps de le dire tellement ça file…!


Col du noyer ou col de la Saume…

Au dessus de St Etienne en Dévoluy, la D17 n'est pas déneigée normalement au delà du Truziaud…
De là, tu montes au nord vers le Lauzon, puis en suivant la route vers le col du noyer, tu peux pas te tromper. Après la croix de Vallier, la bergerie est le point de repère pour prendre soit la combe la Saume à l'est nord-est vers le col la Saume… Soit en suivant la route vers le col du Noyer. L'ancien refuge Napoléon peut abriter du vent pour le pique nique si ça souffle fort au col.

Plateau de Bure - pic de Bure…

Bon, si tu pars skis aux pieds depuis la Joue du Loup pour faire le pic de Bure, tu peux compter sur une bonne grosse journée car il te faut traverser toute la montagne d'Aurouze pour 1400m de dénivelée minimum…
Mais, en prenant l'option "touriste peu scrupuleux de la nature", tu peux prendre une remontée pour écourter la montée… Cette dernière proposition n'est pas un itinéraire facile, surtout en SRN, mais même en raquettes. Donc ce n'est pas pour un groupe de petit niveau… C'est juste que j'avais envie de parler de cet endroit, car ce plateau a quelque chose de lunaire.






Voilà, ça te fait quelques idées, mais en cherchant un peu, il y a plein d'autres possibilités de sortie en mettant un peu le nez dans une carte…
Cet endroit est très touristique et vous ne serez sûrement pas tranquille pour les sorties proposées.
Avec un petit coup de voiture en plus, je pourrais encore t'indiquer un endroit merveilleux où faire un super tour en famille et à l'écart des foules…!
Au nord de Veynes, il existe une petite route qui monte vers le hameau de Glaise. Dans cet endroit peu fréquenté, tu pourras aussi trouver le bonheur…

Mais j'en dis pas plus. 8-)
Modifié il y a 5 ans
ToneTroope a écrit :
Super ce réchaud buche Pierô!

Ouais, c'est facile à faire et ça peut tenir plus de 2 heures de chauffe si tu prends soin de choisir une bûche de bois vert. Si tu choisis un morceau sec, la bûche brûle trop vite…




Par contre, c'est vrai qu'un petit feu est bien plus difficile à réaliser et à maintenir en vie. Je ne dis pas de faire un feu de la saint Jean pour cuire un sachet de nouilles, mais je trouve dommage de faire un mini feu juste pour se faire à manger. Le gros effort est à l'allumage, et de trouver les bons matériaux et de le maintenir chaud.
L'expression fait sourire, mais l'image est juste. Un petit feu sera forcément "froid", et finalement, surtout sous la neige, tu passes ton temps à l'alimenter pour faire sécher le bois et t'es pas prêt de bouffer…!

Plus un feu est capable de garder une chaleur, plus il brûle facilement (ex.: un poêle à bois). Il faut parfois aider au départ, en plaçant des roches ou des bûches qui entourent le feu et lui gardent sa chaleur.


Donc, quitte à faire du feu, et étant donné l'investissement en temps et en travail au bivouac, autant prendre la peine de faire un vrai feu, avec suffisamment de combustible pour assurer les braises de cuisson, les flammes pour s'éclairer, et la chaleur pour sécher ses vêtements et son corps…!

Je crois que ça vaut pas le coup de faire un feu juste pour manger en bivouac hivernal.
Modifié il y a 5 ans
sancho a écrit :
Le Mont Blanc depuis le jura faut venir le voir pour y croire :lol:


Tu prêches un convaincu.
Mais n'ébruitons pas l'affaire, ça risquerait d'attirer du monde…!




Le petit week-end que tu proposes à tes clients est une formule de rêve pour moi…!!
Le jour où j'ai un peu de sous, je me paierais bien tes services pour apprendre enfin à me servir de ces satanées planches, tout en s'amusant et en découvrant d'autres gens… Tu fais la ristourne si on emmène une guitare…?
(A ce prix là, c'est mesquin de demander la ristourne…!)



Pour rester sérieux, je trouve ce fil de discussion très utile, surtout si quelques vrais spécialistes donnent de simples conseils efficaces pour les autodidactes avides de progression.

sancho a écrit :
donner de l'angle à ses skis et avoir le sentiment de coller au terrain avec légèreté.
Le mystère réside dans le dernier point: il faut se configurer en mode amortisseur réactif, qui colle homogénément au terrain sans le labourer, qui digère avec souplesse toutes les accélérations et décélérations.

Ce genre de conseils, c'est du génie.
Je crois que ça peut vraiment aider les gens à comprendre comment sentir les skis et leurs réactions.
Sur le coup, j'ai appris quelque chose, et ces phrases commencent à me parler.

T'en as d'autres…? :-D
Modifié il y a 5 ans
Raté……




Même joueur, essaies encore…!

:-D :-D :-D
Modifié il y a 5 ans
Il faudrait se voir sur la neige ….


Viens sur les crêtes du Jura…!!
Toujours un petit zef là-bas. :-D
Modifié il y a 5 ans
Va pour le feu alors…!

On ne peut qu'inciter à utiliser le bois lorsqu'il y en a, car c'est convivial et écologique.
Même si ça demande un peu d'entraînement, faire du feu est toujours réconfortant et ça occupe bien les soirées.

Je ne saurais pas te conseiller de modèle de réchaud car je n'en ai utilisé qu'une sorte, mais d'autres plus cultivés en la matière vont peut-être t'aiguiller…


Quelques astuces quand-même, pour ta sécurité :

- Pas de feu trop près du bivouac…
- Attention aux étincelles et tisons qui adorent faire des trous dans les duvets…
- pour la cuisine, ce qui chauffe, donc ce qui cuit, ce sont les braises, et pas les flammes qui noircissent les gamelles et brûlent les aliments…
- Plus le bois est sec et meilleur est son rendement…
Du bois vert peut brûler (le bouleau super), mais à 50% seulement de son pouvoir calorifique…
- Même sous la neige ou s'il pleut, tu trouveras du bois sec, en suspension dans les branches basses des arbres, là où c'est abrité…
- Pour faire du feu sur la neige, soit tu creuses jusqu'au sol si la couche est fine, soit tu fais un lit de branches en plusieurs couches pour isoler le feu du sol enneigé…
- Pour de bonnes braises à cuisson : Le pin, le bouleau, l'érable, le hêtre, l'aulne ou le chêne…!
- Pour se chauffer : le merisier, l'érable ou le sapin, même vert…


Enfin voilà quoi, je vais pas te faire un discours sur le feu, sinon j'y serais encore à ton retour de Laponie. :lol:
Modifié il y a 5 ans
excellent comme endroit…!

T'as même les piquets de slalom déjà installés. :-D


OK pour la barre, je suis d'accord pour la facilité d'utilisation et surtout le confort que ça apporte, mais as-tu déjà volé en utilisant des poignées…?
Je voudrais savoir si tu as l'expérience des deux pour comparer la finesse du pilotage entre poignées et barre.

Je ne suis pas d'accord pour considérer que des poignées sont de l'entrée de gamme. C'est juste un produit différent qui n'a pas été mis au point pour la même utilisation.


Techniquement, lorsque tu es équipé d'une barre de contrôle, est-il facile de "plier" les lignes directement sur la barre pour ranger le bazar, ou faut-il les enrouler forcément sur un support comme avec des poignées…?

Merci de tes réponses…!
Modifié il y a 5 ans