Tous les messages créés par Damien63

Merci N75 pour tes messages, mais désolé je ne peux lire ta vidéo faute de puissance nécessaire.
Sinon le cheptel est toujours en Auvergne, je suis allé le visiter ce dimanche après la matinée de ski. Tout va bien, tout le monde est en vie.
Matin les pieds dans la neige, après-midi les mains dans les ruches, ça c'est une bonne et belle journée.

A bientôt

Damien63
Modifié il y a 7 ans
Bonsoir à tous,

Effectivement on s'est tous plus ou moins croisés ce dimanche aux Supeyres, désolé il faudra que je m'organise mieux la prochaine fois.

De retour en Aubrac, où la neige est bien présente, suite aux 50 cm du WE dernier. Montée ce matin au Col de Bonnecombe, malgré le bon vent du nord qui continu de souffler. Grand bleu, -5°C, conditions hivernales parfaites. Comme le dos me fait souffrir, parcours tranquille en bordure sud du plateau. J'emprunte la route, fermée en hiver, qui rejoint le village des Hermaux, puis la piste à droite pour rejoindre le ruisseau du Doulou. Neige très variable, gelée las où elle a fondu à l'abri du vent et cartonnée au vent. Pas mal de vaguelettes, mais plutôt une bonne glisse. Je continue par la piste forestière pour rejoindre le village de Plagnes. Village perché à plus de 1200 m, habité à l'année, avec des étables gigantesques qui abritent plus de 200 bêtes. Effectivement la neige est abondante, la plupart des clôtures sont sous la neige. Un peu de répit à l'abri du vent, puis remontée sur le Puech des Agudes (1340 m) au dessus de Plagne. A découvert le vent du nord se fait fougueux, et permet d'avancer à plat sans forcer ! Direction plein nord, vers le sommet du Carteyrou (1451 m), en suivant la petite vallée qui en descend, pour s'abriter du vent. Très belle ambiance, dans un relief doux, où alternent bosquets de fayards et pâturages pour bovin en estive. Le fayard est l'essence prédominante en Aubrac (à 80%), ce qui donne une ambiance plus ouverte et esthétique que ces satanés plantations d'épicéas.
Contournement du Carteyroux par le Sud, pour rejoindre la grande draille (chemin d'accès à l'estive pour les troupeaux) qui monte de la vallée du lot. Elle est empruntée également par le GR 6. De là, la vue sur les Boraldes de l'aubrac est saisissante. Alterne le blanc des plateaux perchés et le gris vert des profondes vallées qui les séparent. Boralde est le nom de ces vallées qui descendent du sud de l'Aubrac pour rejoindre le Lot, 1000 m plus bas. ce paysage typique de cette partie de l'Aubrac se situe essentiellement en Aveyron.
Je suis la draille pour rejoindre le buron du Carteyroux, avec ces allures de maison hantée (un des rares burons à deux niveaux). Sous le vent du nord la température se fait plus douce, mais les accumulations en congères sont assez spectaculaires.
J'emprunte le vallon entre le Mailhebiau et le Carteyrou pour rejoindre la Lozère. Au niveau des burons de Mailhebiau, très beau point de vue sur le vallon des Calsiès qui s'ouvre en direction du sud-est, là ou prend source le ruisseau du Doulou, déjà cité, sous les burons de Chantecoin. La vue est des plus bucolique, et les méandres du ruisseau en contrebas, donnent une quiétude au lieu. Bon allons voir ça de près. ! J'entame la descente très confiant, et au dernier moment une grosse congère de 5 m me barre le passage. Braquage à l'arrache pour éviter la chute. Comme quoi même par beau temps on peu se faire surprendre. Contournement de l'obstacle, et descente tranquille sur une neige qui revient en surface. Les ruisseaux sont couverts de nombreux ponts de neige qui permettent de facilement passer d'une rive à l'autre sans utiliser la technique de Forez !
Montée sur Chantecoin et retour à Bonnecombe où les vacanciers commencent à profiter de ces belles conditions.

Il va falloir en profiter tôt le matin, car la température devrait être plus que douce, malgré le vent du nord.

Bonne semaine à tous

Damien63
Modifié il y a 7 ans
Bonsoir à tous.
Après un tel dimanche les compte-rendus vont pleuvoir !

De passage ce WE en Forez pour des histoires de famille, et comme les skis courts ne prennent pas trop de place dans le coffre, il aurait été dommage de louper l'occasion.

Je lis que les sorties de vendredi et samedi furent opaques, et si même le SRN doit rassurer les randos alpin ! Il doit une fière chandelle à Benbois ce brave homme. Cà ne rigole pas trop par grand brouillard dans ce coin, et même "quand on connaît bien" on se laisse facilement surprendre. Je croise samedi à Ambert les parents de Forez qui me narrent les déboires de leur rejeton du coté de Monthiallier. Comme quoi nul n'est à l'abris de se perdre en terrain connu. Mais un gars comme Forez retombera facilement sur ses pattes. Il m'est arrivé une fois de me perdre dans ce secteur par jour blanc, grand moment de solitude…

Du coup au vu des prévisions ce dimanche s'annonçait parfait. Départ du Col des Supeyres, déjà pas mal de monde à 10h. Direction le plateau des Egaux par la bosse des Gentianes. Magnifique ambiance, digne d'un mois de janvier, et petit vent frisquet de nord-est. Les dernières chutes de neiges ont bien recouvert les traces, et le givre opaque qui recouvre la végétation est du plus bel effet. Je ne me lasse pas de ces paysages, et reviens sur ces terres toujours avec un grand plaisir. Pas mal de monde déjà en train de sillonner les Egaux en raquettes, skis et snow-kite, donc direction les vallons discrets en bordure ouest des Egaux. Je choisi celui entre Charra la Bruyère (nom du chemin pavé des Chomettes à Pégrols, celui qui est signalé, en bordure de plateau par la pierre plantée de l'ancienne guide de Valcivières à Saint Bonnet le Courreau) et le vallon de la croix de fer. Descente dans les bois en direction des Reblats. Les Epoch courts favorisent grandement le cheminement dans cette forêt de fayard plutôt dense. Neige profonde, mais pas trop lourde. Les beaux virages laissent la place au braquage et chasse neige frein. En débouchant à proximité de la plateforme des Reblats, on sent bien que la neige fraiche masque tout juste pierres et branches. Remontée par la Montagnette, saut de ruisseau, puis direction la croix de fer. Pause casse croûtre avec en arrière plan le K2 forezien, toujours aussi attirant. Retour sur le plateau pour rejoindre le Suc de Pégrol, puis plein Est pour tester les pentes qui bordent le suc, au dessus de la vallée du Chorsin. La neige est d'avantage rongée par le vent, mais la grosse congère face à la Loire est bien marquée. Descente en la contournant par le nord pour prendre la direction de Pégrol. Passage, par le vallon au nord de Pégrol, que Forez a emprunté la semaine dernière; La neige porte bien, mais l'exposition sud commence à, ramolir la neige en surface. Montée sur la butte de Pégrol, pour une dernière descente sur sa face sud, au dessus du bois de grand Coche. derniers virages, mais on sent bien que la couche de neige sur ce versant est peu épaisse, malgré la taille plus que respectable de la congère au carrefour de Pégrol. Retour tout droit par le plateau des Egaux pour rejoindre les Supeyres. Foule des grands jours.

Magnifique journée, toujours autant de bonheur à observer ce paysage hivernal. Demain retour en Lozère pour rejoindre les plateaux de l'Aubrac, ou, pour une fois, la neige est tombée en abondance.

Bon courage à ceux qui partent demain en bivouac, profitez en bien, malgré la dégradation et les giboulées annoncées.

Bonne semaine à tous

Damien63
Modifié il y a 7 ans
Petite sortie ce matin depuis le Col de Bonnecombe. Belle tempête de neige, 40 cm de neige tombée et bon vent de nord ouest. Comme on dit par le Forez "çà chîre à plâtre". Montée "rock n roll" sur la route, seulement julien le dameur qui est passé. Direction la plantation des Salces pour se tenir à l’abri des éléments. La dameuse à bien du mal à compacter la neige, et la glisse n'est pas terrible. La sous couche de neige est encore bien gorgée d'eau, donc les skis collent. Très belle ambiance hivernale, et toujours le même plaisir à affronter ces conditions dantesque, et faire sa trace dans cette belle couche de poudreuse.
La neige qui tombe encore laisse présager un beau début mars.

Bonne glisse à tous

Damien63
Modifié il y a 7 ans
Bonsoir à tous

Après une matinée à Brameloup (Aveyron), où l'enneigement est plutôt bien, je profite des routes ouvertes sur le plateau pour faire un tour par Saint Urcize (Aubrac Cantalou), et tenez vous bien cette petite commune et son sympathique petit site nordique et alpin veut concurrencer les plus grands. Candidat pour les JO de 2022 !
Bon on espère que les membres du CIO ne se feront pas enivrer par l'air pur du Nord de l'Aubrac, car ça risque de sérieusement se bétonner dans le coin. Après Pelvoux, Saint Urcize.

Allez bon WE

Damien63
Modifié il y a 7 ans
Content de voir que les conditions se maintiennent en Forez. Effectivement la vallon "Marcel" est un très bel endroit, je l'ai surtout pris en raquette. Je n'as pas bien connu Marcel, mais garde de bons souvenirs du foyer des Pradeaux à cette époque ou j'accompagnais mon père et celui de Forez. Parfois l'attente se faisait longue avant de partir, le temps que les "grands" aient fini leurs débats et leurs choix de fartage. L'atmosphère du foyer ressemblait parfois plus à celle de Feysin les jours d'anticyclone hivernal, tant la fumée des farts était intense. Mais cette ambiance bien plus nordique que sportive était le lieu de beaux échanges, et la montagne était encore perçue comme un environnement changeant, aléatoire, auquel il fallait s'adapter et non pas comme un support à performance tout lisse et détaché de la nature. On aurait beaucoup à gagner à être un peu plus contemplatif.
Je crois que ces années là ne sont pas pour rien dans mon choix du hors trace, et la pratique du SRN me semble répondre en plein à cette aspiration d'immersion dans la nature.
Bon WE à vous, et merci pour les messages de Forez fils et père

Damien 63
Modifié il y a 7 ans
Après une fin de semaine bien humide, je décide d'attendre ce lundi pour sortir sur le Plateau. Donc direction Col de Bonnecombe, et là pas déçu, grand beau temps et surtout bon regel durant la nuit (-5°C), qui a resserré toute l'épaisseur de neige, bien imbibée ces derniers jours. En Bonus fine pellicule de deux cm de neige pour napper le tout. Donc super glisse et bonne portance. Conditions idéales pour skier les belles pentes repérées lors de précédente sorties. Petit bonjour à Julien le pisteur du domaine de Bonnecombe, et direction plein ouest vers Chantecoin.
La montée sur Chantecoin est vite avalée, et arrivée sur la coulée du même nom, je profite d'un panorama bien net sur tous les massifs environnant : Cantal, Sancy, Margeride, Mont Lozère et Aigoual. En bonus là bas au sud ouest se dessine les sommets inconnus de moi des Pyrénées. C'est bien la première fois que je les aperçois depuis le Massif Central. Par contre ce cher Forez n'est pas assez haut pour dépasser de la Margeride là bas au nord Est.
La neige a bien ramassée, le Nord du plateau, en dessous de 1200 m, est complètement déneigé (du coté de Nasbinals). Impression d'être sur une île blanche, avec d'autres archipels blancs au loin.
Descente sur le refuge des Rajas par l'un des "couloir" repéré précédemment. Condition au top, pas de crainte de passer les skis sous la neige. Grand virage dans un premier temps, puis la godille prend la suite pour finir en télémark. Tout est faisable avec cette neige et ces jolies pentes.
Plusieurs aller-retour le long de cette pente nord au dessus du refuge des Rajas, à découvrir différents passages. Ensuite direction les Salles-Hautes, puis le buron du Trap du milieu. Par contre comme les ruisseaux ont bien gonflés, pas facile de traverser, les ponts de neige se font rare.
Ensuite, direction l'Aveyron, et le Puech d'Alte Teste par le buron du Trap Haut. Le Puech est un joli sommet avec de jolies pentes tout autour, juste au dessus de la fameuse croix de la Rodde. Comme les pentes ouest se font attirantes, direction la forêt domaniale de Brameloup, puis plein sud sur le hameau des Vergnes. Il y a un peu plus de neige en Aveyron, ouvert en plein aux dépression d'ouest.
Remontée vers la Croix de la Rodde par la petite route, fermée en hiver, bonne suée et casse-croute avec le Cantal en toile de fond. Deux voiles de snow-kite viennent agrémenter le paysage.
Montée sur le Mailhebiau pour digérer, neige toujours impeccable avec un petit vent de sud-est pour rafraichir l'atmosphère. Comme il n'est pas trop tard retour vers le refuge des Rajas pour profiter encore une fois des pentes du versant nord, où la neige n'a pas bougée. Les Epoch font des merveilles.
Retour tranquille vers Bonnecombe, avec une neige qui revient en surface, et se fait plus accrocheuse.
Encore une superbe journée, mais il ne faudrait pas que le redoux s'installe trop longtemps, sinon…

Bonne semaine à tous

Damien63
Modifié il y a 7 ans
De passage dans le Forez pour quatre jours en raquette avec un groupe de Breton. Je n'ai pas eu le temps de chausser les skis, mais croisé les traces de certains d'entre vous (notamment celles de Forez aux Pradeaux). Neige pourrie et lourde ce WE, très bien en raquettes, puis fantastique neige fraiche ce mardi du coté de l'Enfer et des sources de la Ligonne, tant aimées de Forez.
La prochaine fois j'essaye de vous attraper au vol pour une petite virée.

Portez vous bien

Damien
Modifié il y a 7 ans
Merci N75 pour ton message, et content de vous lire dans vos compte rendus du Forez.

Comme j'ai un peu de temps en ce moment, qu'il faisait grand beau ce matin et qu'il était tombé 5 cm de neige supplémentaire cette nuit, direction Le Col de Bonnecombe.
Halte au foyer de ski de fond pour un petit café avec Julien, l'un des pisteur du site, que je remercie pour ses conseils avisés à propos des sites à découvrir.
Puis départ les skis au pied depuis le relai des lacs (c'est là ou la route qui traverse le plateau pour Nasbinals s'arrête en hiver, à 1.5 km du Col). J'emprunte le GR pour rejoindre le refuge des Rajas. La neige tombée cette nuit à recouvert toute les traces, et deux jours de beau temps ont permis de tasser le manteau neigeux. La glisse est bien meilleur que dimanche, de plus pas un souffle d'air et une luminosité éclatante. passé le refuge, (chaude) montée vers le buron de la Rozière Haute, et direction plein nord vers la croix de la SallesHautes. Là on est sur le fil de l'Aubrac, à environ 1400 m, sur l'échine volcanique du massif, avec un panoramique à 360° sur l'ensemble du plateau et plus (Cantal, Sancy, margeride, Mont Lozère…smile. Et comme dirait l'écrivain cher aux Forézien, Henri Pourrat, L'Aubrac "s'est être dans l'air". Pour une fois je ne peux qu'être d'accord avec lui.
Depuis la croix descente tranquille jusqu'à la belle et secrète cascade du Trappet, puis retour le long du bois de fayard qui tapisse le petit cirque de la Salles Basses. Immense ferme d'estive, bien plus grande que les burons des alentours, sans doute que ce bâtiment fut jadis occupé à l'année, bien qu'à 1300 m et au beau milieu du plateau !
Remontée vers la croix, et plein est vers le buron de Latreille. Je rejoins la route (fermée) de Nasbinals au Col de Bonnecombe, croise une trace de raquettes, coupe les virages de la route, et arrive au pont pour traverser le Bès (rivière qui traverse tout le plateau), afin de rejoindre la Lune. Secteur bien nommé du fait de son vide absolu, immenses pacages parsemés de gros blocs de granit, mis en relief lors de la dernière glaciation (ils appellent ça des clapas dans le coin). Complètement envoutant d'errer au milieu de ces blocs, malgré les nombreuses clôtures à enjamber. puis retour en douceur au relai des Lacs.
Journée pleine de soleil, de sérénité, mais cette apparente bonhomie ne doit pas occulter l'isolement du lieu, et les difficultés d'orientation en cas de mauvais temps. Mais des journées comme ça te recharge les batteries pour un moment.
Bonne semaine à tous

Damien

Modifié il y a 7 ans
Enfin, la neige fait son retour en Aubrac. Depuis mercredi entre 40 et 50 cm de neige fraiche pas trop soufflée. Il a neigé hier toute la journée à Brameloup (petite station aveyronnaise), laissant présager de bonnes conditions pour le plateau.
Donc ce matin départ pour le Col de Bonnecombe, grand beau temps, mais vent du Nord, histoire de rafraichir l'ambiance. Effectivement le plateau est bien couvert et pas encore trop érodé par le vent. Conditions idéales pour prendre un peu de hauteur et de pénétrer au coeur du plateau. Neige très variable, poudreuse sous le vent, cartonnée au vent, mais dans tout les cas peu glissante. Direction le Signal de Malhebiau, par les burons de Cantecouyou et première trace en descente dans une grande confiance face à la pente débonnaire, mais certains rochers affleurent, et c'est l'arrêt net. Grosse gamelle, surtout quant on ne s'y attend pas, mais plus de peur que de mal.
Remontée de la coulée de lave jusqu'au sommet du mailhebiau en croisant les burons éponymes. Des bancs de nuages bas n’entament pas la confiance quant à l'orientation et direction plein sud vers le sommet du Carteyrou dans une solitude grandiose. Du fait de la bonne visibilité, les portes des parcs de clôtures se distinguent de loin et leur accès permettent de belles ellipses. De Là on bascule en Aveyron pour rejoindre la plantation du Cazalets, ou la neige fraiche se fait très profonde et difficile à brasser. Descente vers la croix de la Rodde où l'on entre dans le cirque Du Puech d'Alte Teste, l'un des plus beau lieu de l'Aubrac. Le Puech se fait magnétique, et petit détour pour réaliser son ascension au dessus du buron de la Palle del trap. Très belle neige, montée en conversion, et panorama de rêve sur la plateau. Les possibilités d'itinéraires se dessinent et devrait combler un "gros hiver". Seul quelques tâches colorées des voiles de snow kite viennent rompre les étendues blanches. Belle descente, un peu raide, et comme la neige est très variable, même avec des skis larges, la prudence s'impose, sur la défensive. Retour à la croix de la Rodde et direction le refuge des Rajas. Pas mal de raquettistes arrivent de l'autre coté au refuge, donc petit crochet pour éviter les traces, remontée sur la Mailhebiau et retour plein est sur la Col de Bonnecombe.
Les cuisses commencent à chauffer, skis larges plus neige peu glissante, la fin de la sortie est proche. Par contre retour dans la foule, quelques 150 voitures s'entassent au Col, beau temps le dimanche et c'est l'affluence.
Voilà les conditions sont idéal, il ne faudrait pas que le vent du Nord forcisse et enlève l'épaisseur du plateau, sinon il faudra rejoindre les bois.
Bonne semaine à tous.

Damien
Modifié il y a 7 ans