Tous les messages créés par Damien63

Ca y est, le vent du nord est enfin tombé sur l'Aubrac. Petite sortie depuis le Col de Bonnecombe. Beau, froid et personne. Direction le Signal de Mailhebiau (point culminant du massif à 1470 m) que je ne connais pas encore les skis aux pieds. Le fort vent du nord a parfaitement joué son rôle de chasse-neige et a complètement raboté la neige du plateau pour l'accumuler en grosses congères. Pas mal de vaguelettes gelées, peu agréables à skier mais toujours aussi esthétiques. Par contre dès que je croise un bosquet ou une lisière, une belle neige s'est accumulée, ce qui offre un peu de répit et de belles ambiances.
Je rejoins les burons du Cantecouyou, pour suivre ensuite la coulée de lave du Mailhebiau jusqu'aux burons éponymes. Sous le vent la neige s'est accumulée en énormes congères bien compacts et propices aux premiers virages. Un peu rouillé, quelques fautes d'appuis, mais le plaisir est toujours là.
Faute de neige suffisante sur le plateau sommitale retour par le haut de la coulée vers le relai des lacs, et je rejoins le Col de Bonnecombe par la plantation qui a bien conservée la neige.
Une belle journée de début de saison, qui ouvre, je l'espère, de nombreuses possibilités neigeuses.

Bien à tous

Damien
Modifié il y a 7 ans
Vous me direz, c'est grand la lozère, mais comme je viens de m'installer sur ce département, je ne sais si les pratiquants de SRN sont nombreux. La neige est tombée jeudi sur tout le département, et la saison a pu débuter. L'Aubrac étant au pas de ma porte, en route pour le Col de Bonnecombe ( site nordique à 1350 m, Aubrac sud). Environ 30 cm d'une belle poudreuse, mais présence d'un vent du nord soutenu sur le plateau, donc direction la grande plantation de Bonnecombe, qui abrite le site nordique. D'ailleurs les pisteurs sont en train de mettre en place signalétique et barrière à neige. Cette vaste plantation de pins et d'épicéas n'est pas très heureuse mais offre face aux assauts d’Éole un magnifique site de replie. Nombreuses pistes forestières et coupes feu, entre 1300 et 1400 m. Neige excellente qui ne s'est pas transformée depuis sa chute, par contre les flaques d'eau en dessous ne sont pas encore gelée, gare au bain de pieds et aux skis qui colle/coule. Petite tentative aujourd'hui de sortir sur le plateau, mais le vent est bien trop fort, et la neige a été déjà bien balayé, va falloir attendre que ça se calme. L'Aubrac recèle de belles possibilité de randonnées relativement peu escarpées (belles petites combes à descendre malgré tout), mais prudence en cas de brouillard, et pas mal de barbelés. Une belle traversée par l'épine dorsale sommitale jusqu'à la station de Laguiolle, en Aveyron, permet d'appréhender toute la grandeur de l'Aubrac.
Mais d'autres sites offrent de nombreuses possibilités de randos ski aux pieds, La Margeride, très boisée, et plus grand massif du Massif Central. Mais aussi le Mont Lozère, avec ses vastes étendues de landes. Une belle traversée du Col de Montmira au Mas de la Barque, permet de suivre tout le fil du massif, en passant par son point culminant à 1700 m. Le Mont Aigoual également doit recéler quelques beaux itinéraires, et si l'hiver se fait rude, l'immensité des Causses offre de très belles et longues randonnées.

Donc si vous êtes en mal de découverte, la Lozère semble être un bon site pour un dépaysement garanti.

Damien63
Modifié il y a 7 ans
Bonsoir à tous

Merci à Forez63 pour ces précieuses archives, je pense qu'il doit y en avoir pas mal des pages dans ce carnet !

Sinon pour la fameuse croix dont parle Forez (et la photo), il s'agit de "la croix de fer",comme la désigne les anciens de Valcivières. Cette croix qui n'apparait pas sur la carte, marque le lieux ou deux bergères se firent foudroyer vers 1890. Ce petit patrimoine n'est pas très connu du grand public, et aujourd'hui masqué par le retour de la friche. Pour y accéder par le haut, c'est le premier vallon, orienté nord-ouest, après le plateau des Egaux, il faut suivre le fond du vallon, et on trouve la croix légèrement en contre haut à droite, en lisière forestière. Par contre par jour de brouillard et grosse neige, la croix est vite enfouie, et ses branches métalliques peuvent être redoutable ! En été elle permet de repérer le chemin qui descend aux Reblats. Par les Reblats, une fois à la plate forme forestière, prendre le chemin tout droit qui s'enfonce dans la vallée, et 200 m à droite première piste forestière qui monte (ils ont fait des coupes de bois, donc le chemin est bien marqué). Après 500 m de montée on arrive dans une petite clairière, sise dans un replat du versant (côte 1301), que les gens de Valcivières appel "la montagnette". On trouve un panneau du Parc à propos des tourbières. Traverser cette clairière vers l'est, et trouver (pas facile) l'entrée du chemin qui monte en rive droite du ruisseau qui descend des Hautes Chaumes. 500 m plus loin on tombe sur la croix de fer.
Très bel endroit, lieu secret, et idéal pour établir un campement hivernal. Par contre en été, ultra humide et bonjour les moustiques…

Voila la saison est terminée, mais quel saison, je retourne aux abeilles qui vont plutôt pas mal, malgré le manque de nourriture et le printemps qui tarde (il en faut pour tout le monde).
Modifié il y a 7 ans
La Chansert dernier endroit à la mode

Et c'est reparti ce matin depuis le Col du Chansert, ou Benbois et sa bande étaient déja parti. Les conditions de neige n'avaient guère évoluée depuis le veille. Mis les peaux de phoque au Col, pas envie de trop pousser sur les bras, et pris la première piste à gauche pour monter direct au rocher de la Pauze. Mon prédecesseur semblait avoir eu du mal à monter, des traces de montée en canard sur une bonne partie de l'itinéraire. Dès le sortie du bois le brouillard est toujours là, donc montée en gardant la lisière forestière à main gauche.
Juste avant le rocher de la Pauze une ombre se dessine qui viend vers moi, et c'est avec grand plaisir que je reconnais le père de Forez, tout seul, en ski de fond étroit à écaille ! C'est donc lui qui m'a précédé et qui a du bien forcer à la montée ! Il m'explique qu'il reviend d'un tour pas possible dans la vallée des Reblats, à sauter des ruisseaux et remonter des pentes raides à pieds ! Respect, 85 ans le bonhomme. C'est avec lui dans les années 80 que j'ai découvert le ski de rando (avec des planches de fond) en compagnie de mon paternel. Je garde un souvenir cuisant d'une sortie dans la tempête par -18°c sur le plateau des Hallebasses à chercher un chemin qui descendait dans les bois que seul lui connaissait, bilan joues et cuisses gelée ! Mais pas bien grave et quand même grand souvenir. Bravo à toi pour cette santé de fer.

Ensuite direction Monthiallier avec une bonne envie de faire la descente sur les jasseries du Fossat, vu les excellentes conditions de neige. C'est parti dans la pente, et là des ombres se découpent : Benbois et sa bande avec leurs divers instruments de glisse. Salutations et descente collective aux jasseries pour casser la croûte. Bien sympa de partager dans cet environnement. Nous nous séparons, remontée sur Monthiallier pour une autre petite descente digestive, et direction les Nerses. Ambiance tristouille, gris et la jasserie effondrée. Retour à Monthiallier par le versant ouest, redescente et retour par la Pauze, puis direction la Jacine. Neige toujours aussi bonne.
A la Jacine un autre skieur en approche avec l'arrivée du soleil ( est-ce un signe ?). C'est N75 qui viend voir si le Chansert mérite les louanges qu'on lui tisse depuis quleques jours. Présentations d'usages, et nous décidont de faire quelques traces ensembles pour rejoindre la jasserie de la Font du Blanc, et faire plus ample connaissance. Descente entre des plaques de bruyères de plus en plus envahissantes, avant de trouver la jasserie (souriez vous êtes filmé, vidéosurveillance !!!!). Bon moment d'échange. Je laisse N75 pour rejoindre le rocher de la fromagère, et retour aux Chansert par la voie normale, la neige commençait à coller. Il manquait plus que Forez et la tableau était complet.

Voilà c'est sans doute la dernière sortie de l'année, magnifique saison, content d'avoir pu croiser la piste de certains d'entre vous, et à l'année prochaine je l'espère. Bonne continuation à tous
Modifié il y a 7 ans
Petite sortie ce matin depuis le Col du Chansert. A part une petite bande de 5 mètre sur la route, juste après la jasserie de la Grosse Font ( la carte IGN indique "buron", mais il s'agit bien d'une jasserie), l'accès aux Hautes Chaumes est entièrement enneigé. De plus 2 cm de neige roulée, tombée cette nuit, qui favorise bien l'accroche sur la vieille couche gelée. Pris la piste qui monte au Chouvé, et pose des peaux dans le premier raidillon. Puis la piste qui mène à la Jacine. Dès la sortie du bois, brouillard dense, avec à peine 50 m de visibilité. Suivi des clôtures pour rejoindre la sortie de la piste de la Pauze, puis naviguation à vue jusqu'au rocher éponyme. Et là les propos de Forez sur la qualité de la neige à la descente ne sont pas du tout éxagérés : Excellente neige, tout semble facile, godille, télémark, pas tournant… un vrai bonheur et effectivement l'une des meilleurs neige de l'année en ce qui concerne la descente. Grenouillage le long du versant ouest de Monthiallier au dessus de la Jacine, histoire de profiter de cette neige parfaite, traversée de la tourbière de la Jacine et retour par la piste de Chouvé. Même les traces de pas et de raquettes ne sont pas trop "casse-pattes" à la descente en tournant sur les bords…

Bien belle matinée, dommage que la visibilité soit aussi réduite. Ca devrait légèrement s'éclairer demain, donc retour au Chansert pour profiter de ces excellentes conditions de fin de saison.
Modifié il y a 7 ans
Petite rando ce matin depuis les Supeyres. Malgré la pluie annoncée, les gouttes ont évité le Forez. Ciel menaçant, mais plafond assez haut. Pas de regel ce matin, donc neige humide peu glissante. C'est surtout la journée d'hier qui a fait mal ! Malgré tout pas de quoi renoncer tant que la neige est là… Errance sur le plateau entre les Supeyres et Viallevieille, puis la tête des téleskis de Prabouré. La station est encore entièrement enneigée, mais fermée. Donc descente par la piste rouge, en faisant attention à la neige lourde piégeuse. D'autres traces indiquent que malgré la fermeture certains en profitent encore (non Forez ce n'est pas mes traces que tu as apperçue mercredi, mais celles de notre jeune retraité Michel F. en skis de rando alpins). Remontée par le début des pistes de fond, puis retour sur le plateau à travers la sapinière de Prabouré. La Fayolle puis les grosses congères du vallon derrière les jasseries en direction de la plantation des Hallebasses. Descente par le coupe feu des Bruladis, et retour aux Supeyres par le plateau des Hallebasses, coté Valcivières. Ca sent le printemps, mais peut être un peu de neige en début de semaine au dessus de 1200 m, à voir…
Non N75 ce n'est pas l'abus de Saint Nectaire qui confère au renard sa couleur grise, mais la variabilité génétique des parents pour la couleur est grande. Dans une portée les renardeaux peuvent tous être de couleurs différentes du roux le plus ardent, au gris fumé presque bleu, en passant par l'orangé clair, le jaune paille.
Modifié il y a 7 ans
Comme j'ai la chance d'être encore à mi-temps jusqu'à la fin du mois, je profite de ce mardi après midi pour tâter les chutes de neige du début de semaine. Direction le Chansert : Ce matin encore 10 cm de neige en plus, une belle neige avec des billes de grésil. Forez à bien raison de dire que le Chansert est un fabuleux replis, notamment en fin de saison, mais aujourd'hui les conditions était digne d'un coeur d'hiver, et la météo bien plus clémente que dimanche. Il reste effectivement beaucoup de neige ( un bon mètre sur la route qui monte au Chansert), par contre en dessous de 1100 m le printemps s'annonce. Montée par la piste forestière depuis le Col, neige très collante, et qui botte ! pas besoin des peaux l'accroche est radicale. Chaude montée sous les épicéas bien poudrés. Arrivé à la sortie du bois, le long de la vallée du Fossat, le vent de sud-est se fait sentir, juste à point pour raffraichir de la montée collante. Dès la sortie du bois la neige devient excellente, et la glisse très bonne. La vieille neige grise est entièrement recouverte par une couche de neige cartonnée avec une bonne cohésion de fritage sous le vent : Très agéable. De plus paysage fantastique, avec toute les teintes de gris dans le ciel, et des végétaux entièrement plâtrés. Un coup d'oeil (à distance, prudence) aux corniches du rocher de la Pauze, bien formées. Dans un paysage de rêve direction sommet de Monthiallier, et comme la pente etait trop tentante descente sur les jasseries du fossat pour effectuer quelques virages pas évident avec des skis pas trop large… mais avec un bon jeu vertical on arrive à s'en sortir. Direction les Nerses (effectivement ce lieu emblématique devrait bientôt s'écrouler) et remontée vers le sommet de Monthiallier. Beau contraste entre plaine d'Ambert et la blancheur environnante. Descente tout droit jusqu'au vallon de la Jacine dans une neige d'exception, pas une trace, le bonheur quoi… Retour par la piste forestière au Chansert, la neige ne collait plus à la descente, et l'on dintinguait vaguement les traces de Forez. Une bien belle journée, les conditions devraient se maintenir pour demain, après…
Modifié il y a 7 ans
Jeudi aux Supeyres

Bonsoir à tous
Ce matin rando raquettes aux départ des Supeyres, mais faute de participants, sortie annulée. Mais bon comme il y avait un peu de neige dans le vallée d'Ambert, il ne fallait pas gâcher une si belle journée : Direction les Supeyres. Belle surprise, dès Valcivières la hauteur de neige semblait dépasser les prévisions. Route non dégagée, et le Kangoo a réussit son épreuce de chasse neige. Bilan un bon 30 cm de neige très légère aux Supeyres, des averses de neige et un bon vent de nord-nord ouest. C'est équipé de ski Eon Madshuss et de Crispi 75 avec guêtre intégrée pour les expéditions polaires, gentiment prêtés par l'ami Pierro en petite forme que je suis parti affronter ces belles conditions. Il est rare de voir au mois de mars une poudreuse d'étoiles aussi légère. Départ par la pister des jasseries des Supeyres, mais comme la neige n'avait pas du tout transformée, les secteurs déneigée lors du redoux de début de semaine, s'avérait piégeux et les pierres étaient bien camouflées sous le blanc manteau. Remontée sur le plateau au dessus de Malmotte pour rejoindre la lisière de la forêt des Hallebasses, plein sud. Excellente condition, les skis glissaient très bien sur le fond dur recouvert par la poudreuse. Progression assez aisée malgré les 30 cm et les congères, vu la légèretée de la neige. Je n'ai pas vu mes skis de la matinée, bien au chaud sous la poudre duveteuse, drôle de sensation de ne pas avoir le repère des skis. Fantastique ambiance lors des trouées dans le ciel et le soleil rendait littéralement éblouissant ses apparition. Direction le pont de la fayolle et remontée à l'envers la noire des Pradeaux jusqu'au "pied de l'enfer" pour suivre le ruisseau qui rejoind les ruines de la jasserie des Bruladis. A l'abris du vent la montée se fait chaude. Arrivée au coin sud'est de la plantation des hallebasses plus la même musique, vent en pleine face et giboulées de neige. Comme on dit à Saint Anthème "Ca chîre à platre et ca en cuche dérrière les barrières". Retour par le plateau de Viallevielle ou la neige à bien recouvert la bruyère malgré le vent (ça change de dimanche en compagnie de Forez). Arrivée aux Supeyres pour une pause casse-croûte, et petite balade digestive du coté de Pégrol en suivant les clôtures, flemme de sortir la carte. Par contre dans les fortes pentes la vieille neige grise bien gelée n'est pas loin et l'adhérence plus que délicate, prudence, ça m'étonnerait pas que certaines face sud escarpées laisse partir quelques plaques à vent. Malgré le vent la neige semble adhérer au relief, mais si celui-ci forci (dimanche), les congères devraient considérablement gonfler. Prudence également auc clôtures justes enfouies sous la neige, l'arrêt risque d'être brutal. Retour aux Supeyres le log de la lisière ouest du Plateau des Egaux.
Des journées comme ça en mars c'est plutôt rare. De la chance d'avoir pu en profiter, les conditions devraient être très bonne ce week end, sauf si le vent violent viend perturber la donne.
Allez encore pleins de belles traces à vous.
Modifié il y a 7 ans
Bonsoir à tous

Félicitations à vous tous pour vos compte-rendus et belles photos. L'aventure est vraiment au coin du bois cette saison, faut dire qu'avec les conditions de ces derniers jours…
Sinon Dimanche enchanteur depuis les Supeyres, avec deux compagnons novices en srn. Après l'équipement et les conseils de l'ami Pierro, départ plein nord pour échapper à la foule dominicale qui commençait à envahir le Col. Prise en main du matériel dans les bois de grand Coche, et direction le carrefour de Pégrol. Comme la glisse était encore plutôt bonne, première sensations en descente dans les vallons qui alimentent la tourbière de Barra, entre Loire et Puy de Dôme. Pas facile de tourner dans cette neige qui revenait rapidement sur 10 bons centimètres. Traversée de la tourbière de L'Oule, et pris le chemin qui contourne la vallée du Chorsin par la lisière forestière. Franchement chaud, en T-shirt. Les ruisseaux commencent à bien grossir. Prudence en les traversant car les ponts de neige se font aléatoires. Arrivée à Renat, casse croûte au soleil et remontée droit dans la pente par Colleigne, jusqu'à Pierre sur Haute, dans une neige accrocheuse. Panorama brumeux depuis le sommet, mais magnifique ambiance sur les Haute-Chaumes. et comme il faut bien redescendre, tout droit vers le vallon du Chorsin pour rejoindre ensuite Pradoux et les jasseries du Suc de Pégrol. Retour au Col des Supeyres par le Plateau des Egaux, vide de Kite surfeur, faute de vent et une bonne bière au Supeyres. Des compagnons ravis et séduits par le SRN. Je crois que cette pratique est vraiment en train de convaincre nombres de gens souhaitant sortir des pistes.
Voila une bien belle journée. L'invitation pour un dernier bivouac est tentante, voir avec les agendas.
Modifié il y a 7 ans
Salut à tous

Je vois que les projets ne manquent pas pour les jours à venir. Je ne pourrais me joindre à vous pour cause de boulot et d'accompagnements raquettes et oui c'est les vacances !), mais je ne renonce pas à partager une trace avec certains d'entre vous. Effectivement croisé Benbois ( je ne le connaissais pas sous son pseudo ) et N75 au sommet de Monthiallier le WE dernier, avec un groupe de copains en raquettes. Merci à N75 pour ses visées à la bousole. Pour le Dévoluy depuis Monthiallier on devrait pas être loin, même si en ce moment je fréquente régulièrement les massifs du sud du Massif Central et peux mélanger un peu tous les points de vues.
A ce propos je m'adresse à vous tous pour savoir si vous avez déja trainés vos spatules du coté de la Lozère, car je devrais m'installer dans ce coin en fin d'année. J'ai trouvé de belles possibilités du coté ouest de l'Aubrac (Aveyron plus enneigé), et du Col de Bonnecombe (Lozère). Les possibilités semblent énormes, même si le barbelé est très présent. Quelques virées sur le Mont Lozère, qui s'avère très peu enneigé cette année (à peine 20 cm de neige très soufflée, voir photo jointe de la Draille du Mont Lozère). Par bonne condition, de nombreux itinéraires de belle ampleur semblent possibles ( Mas de La Barque, Col de Finiels, Col de Montmirat en traversée). Découvert également le secteur du lac de Charpal sur la Margeride, avec une belle ambiance nordique et de nombreux itinéraires possibles en traversée. Découvert également le massif du Tanargue en Ardèche avec de belles possibilités. Voila en résumé un vaste terrain a explorer, alors si vous avez des itinéraires et bon coins à partager…
Bonne semaine à tous, profitez bien de ces conditions de rêves. A bientôt
Modifié il y a 7 ans