Test n°2 de la fixation Rottefella Xplore : quel apport pour le SRN ?

Actualités > Ski de Randonnée Nordique
Mikael

Mikael

  • 11 topos
  • 34 sorties
  • 38 tests
  • 0 avis
  • 43 actualités
  • 42 commentaires
  • 291 messages
Test n°2 de la fixation Rottefella Xplore : quel apport pour le SRN ?

Après le test du site norvégien braasport.no, voici celui du magazine UTE à propos de la nouvelle fixation Rottefella Xplore annoncée le 4 février dernier. Avec une question : qu'apporte ce nouveau système par rapport aux normes existantes, NNN BC et N 75, pour la pratique du ski de randonnée nordique ?

La fixation Xplore en bref

Pour rappel, la norme Xplore repend le concept d'une fixation à inserts LowTech mais en l'inversant : les inserts sont incrustés dans les chaussures et viennent se clipser sur le devant de la fixation. Pour bien marquer la différence avec la norme Telemark Tech System (TTS), Rottefella a nommé ce système SpringPin Technology (SPT). La norme Xplore s'inspire également de la NNN BC au sens où la chaussure n'est reliée à la fixation que par l'avant (pas de câble à l'arrière ou d'accroche sous la semelle) et dispose d'un flex en caoutchouc. Elle reprend élégamment le concept de cale de montée des N75 mais pas le câble arrière.

RF_Xplore_Gamme_1_2021.jpg

Ce nouveau système de fixation fonctionne avec des chaussures adaptées à la nouvelle norme Xplore, comme les Alpina Pioneer Vital et les Alfa Free A/P/S GTX déjà présentées par les fabricants et disponibles dès le début de l'hiver prochain. Les chaussures compatibles Xplore doivent en effet intégrées une partie du système de fixation, ce qui rend impossible l'usage des chaussures de type NNN BC.

Des airs de famille avec la fixation NNN BC

Bien que plus large (71 mm contre 38 mm), la fixation Xplore présente plusieurs similitudes évidentes avec la fixation NNN BC : fixation sur la point des orteils, usage d'un coussinet en caoutchouc pour déterminer le mouvement vers l'avant, impossibilité de fixer le talon à la descente... ce qui fait dire au magazine UTE que "toute la résistance dans le mouvement vers l'avant de la chaussure dans la fixation est déterminée par le coussinet en caoutchouc élastique contre la pointe de la chaussure", ce qui pourra être assez déstabilisant pour les adaptes de la norme N75 et de sa stabilité.

test-av-rottefella-xplore-bc-off-track-binding-med-alfa-free.jpg

La fixation Xplore apparaît plus facile à utiliser à l'usage (la mettre en marche et l'enlever) que les fixations NNN BC et N75, évitant respectivement les pointes de la chaussure remplies de neige et l'ajustement des trois pointes avec la semelle de la chaussure. A notre également la fixation Xplore ne possède plus les deux rainures de guidage marquées comme la NNN BC : la stabilité et la résistance se joue dans les coussinets flexibles en caoutchouc.

Point important, le magazine UTE souligne que les trous de la fixation Xplore sont placés relativement haut, ce qui fait que la semelle de la chaussure ne touche réellement la plaque de fixation que sur le bord arrière où elle ne mesure que 5 cm de large. Cela donne l'impression que "la semelle de la chaussure ne semble pas complètement adaptée à la fixation : elle flotte à environ 4 mm au-dessus de la plaque à l'avant de la zone des orteils". Concrètement, qu'est ce que cela va changer ?

« Elle se pliera sous le poids du skieur quelque part dans la zone des orteils. Néanmoins, cela implique un peu plus de force lors de la marche que si l'attache avait maintenu la partie orteil de la chaussure vers le bas sur le ski comme une fixation N75 car la chaussure doit être soulevée à l'avance pour tourner autour de l'attache qui est 12 mm plus haute que la chaussure. Cela contribue à la perte de soutien et de contact de l'avant-pied avec le ski plus tôt lorsque le talon est soulevé lors de la marche ou lors de virages telemark. »

L'importance des coussinets flexibles en caoutchouc

test-av-rottefella-xplore-binding-crop1280.jpg

La fixation Xplore permet également un moindre transfert sur la carre du ski : elle dispose d'une largeur d'environ 5 cm contre respectivement 6,8 et 10 cm pour les fixations NNN BC et N75. La stabilité de la fixation se joue en effet en premier lieu dans les coussinets flexibles en caoutchouc. Ces derniers sont un des éléments clefs de la fixation Xplore... et pourtant l'amplitude de mouvement obtenue ne diffère pas celle obtenue avec une NNN BC : "il n'est guère possible de remarquer une différence dans l'augmentation de la démarche car nous obtenons facilement le talon à environ 90 degrés avec des chaussures qui fléchissent dans la semelle et qui ont souvent un pré-pliage / rocker de 10 à 15 degrés". Selon le magazine UTE, le coussinet flex normal de la fixation Xplore a surtout moins de résistance dans le mouvement vers l'avant par rapport à celui de NNN BC :

« Le ski se balance librement comme dans une fixation rando / tech (en mode marche) jusqu'à ce que la chaussure se soulève d'environ 45 degrés lorsque l'on rencontre une faible résistance. Ce n'est que lorsque la semelle de la chaussure est soulevée presque tout droit (70-80 degrés) que nous rencontrons une résistance significative. En ce sens, les textes publicitaires de Rottefella disent qu'il y a plus de mobilité dans la fixation Xplore, si vous aimez la sensation d'un ski suspendu à la pointe de l'orteil, mais cela peut contribuer à réduire considérablement la sécurité dans les descentes et lors de la marche sur les pentes raides et terrain en pente lorsque le ski est beaucoup plus lâche connecté à vous. »

test-av-rottefella-xplore-crop1280.jpg

Avec le coussinnet flex extra-dur, le ski apparaît par contre plus connecté au pied : "Lorsque vous marchez dans de la neige molle, il devient plus facile de soulever le ski arrière avec vous - et en descente, la stabilité du ski arrière est légèrement meilleure lors des virages télémark. Nous n'avons aucune envie de revenir au coussin flex normal". Toutefois, ce coussinet flex extra-dur offre toujours moins de résistance que celui du système NNN BC, ce qui interroge le magazine UTE :

« Peut-être est-ce que Rottefella veut que nous commencions maintenant le ski de montagne d'une manière complètement nouvelle - sans résistance dans la fixation?
Nous l'avons essayé pendant un certain temps avec NNN BC sur une jambe et Xplore sur l'autre et avons constaté que c'était une expérience très similaire sans les coussinets flexibles. Cela a donné une sensation d'aisance et une longueur de foulée accrue, et suffisamment stable pour la plupart des skis normaux même si nous avons perdu beaucoup de contact avec le ski. »

Il devient urgent que nous puissions tester nous-même cette nouvelle fixation Rottefella Xplore afin de nous faire notre propre avis et vous le partager... on ne désespère pas de pouvoir le faire avant le début de l'hiver prochain.

La fixation Xplore en résumé selon UTE Magazine

Les + Les -
  • Conception robuste et simple qui n'encrasse pas avec la neige
  • Facile à utiliser
  • Attache plus large des chaussures
  • Renfort de talon
  • Remplacement plus facile des coussinets flexibles
  • Support étroit de 50 mm sous le pied
  • Perte de contact avec la pointe des orteils par rapport aux NNN BC et N75
  • Nécessite un nouveau type de chaussure
  • Frein dans les pistes de ski de fond
  • Aucune possibilité de fixer quoi que ce soit au talon

 

Commentaires

Aucun commentaire