N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Tous les messages créés par arluk

Salut,
En reparcourant ce fil, je suis tombé sur cette remarque de Régis:

Citation : - Train d'Oslo à Finse : avec la Pulka, c'est comment ? on paye un supplément comme pour un vélo ??


T'es en Norvège ! Ils sont l'habitude de la pulka. Pas de supplément.

Si, il y a un supplément. Je n'ai plus la somme exacte en tête mais j'ai payé entre 150 et 200 nok pour poser la pulka dans un recoin de wagon sur le trajet Bergen-Finse.

C'est un peu hors-sujet, mais l'info pourra être utile à d'autres.

A+
Arluk



Modifié il y a 6 ans
Salut,

Pas trop de temps de faire un retour détaillé, mais j'ai les fischer depuis le mois de décembre. Pour l'instant, 18 jours de ski avec et pas de signes de décollement.

Par contre, au niveau de la pliure du pied droit, le pare-pierre est cisaillé, les coutures sont parties, et la "coque" au dessus est trouée!!!

Au début j'ai cru à des coups de carres, mais le même phénomène apparaît au niveau du pied gauche. C'est assez pitoyable, je vais essayer de voir avec le SAV.

Le décollement avant n'est pas le seul problème que devrait gérer fischer.

A+

Arluk
Modifié il y a 7 ans
Salut Sancho,
Je n’avais pas encore eu le temps de te remercier pour la réponse à mon mail sur le Jura. Merci donc pour ta longue réponse et ta proposition de me faire bénéficier de ta connaissance du massif.

On est dans le jura, pas dans l'hymalaya, globalement par temps clair, si tu ouvres les yeux sur les accumulations suspectes le long de ton tracé et que tu prends soin de les éviter ou d'éviter de faire une sieste en dessous: tu élimines de très loin la quasi totalité des risques.
Sur la haute chaine des pentes supérieures à 25° tu vas en trouver.
Elles ne craignent pas toutes, ne serait ce que par l'absence de continuité de la pente.
Tu ne verras jamais dans le Jura des centaines de milliers de mètres cube descendre de la montagne.
Mais ya pas besoin de prendre 10000 m3 sur le bout des spatules pour se retrouver dans la mouise
Ok, on est à peu près d’accord.

Quand tu vas en haute montagne, il y a des séracs, des chutes de pierres, des crevasses, des précautions à prendre pour limiter les risques, mais le risque reste présent. Pourtant ya des dizaines de milliers de personnes qui font le mont blanc tous les ans, juste entre amis, ou accompagnés par des guides, parce que la montagne est belle.
Prendre un guide de haute montagne pour aller au Mont blanc ça ne t'autorise aucune certitudes sur le fait que tu vas pouvoir discuter le lundi matin à la machine à café avec tes collègues, de la course que tu as faite en montagne. C'est entre autre une façon d'optimiser tes chances de rentrer sans encombre, en ayant peut être passé un bon moment.
Ne pas avoir conscience du risque c'est une chose.
En avoir conscience, et l'accepter pour soi, en est une autre.
En avoir conscience, et accepter de porter la responsabilité pour les autres c'est encore autre chose.
Je ne suis pas sûr de bien comprendre ni où tu veux en venir ni pourquoi tu me dis ça…

Sinon en hiver, on peut aussi rester en caleçon dans son canapé, ouvrir la fenêtre, s'injecter un cocktail de morphine et d'adrénaline et visionner un dvd de Patrick Berhault, mais c'est pas pareil.

???? Là, je suis certain de ne pas comprendre. Je te propose de ne pas continuer notre hors-sujet sur ce fil. Echanges par MP si tu le souhaites.
Modifié il y a 7 ans
bonjour,
pour ton parcours sur la haute chaine, fait attention en cas de brouillard au passage de la crête avant le reculet (entre les points 1686 et 1654)c'est large et peu pentu mais ça plonge méchamment de chaque coté,si jamais tu redescend coté valserine aux alentours du reculet, évites la cassure de pente au dessus des chalets de lachat (entre 1450 et les chalets c'est souvent une zone d'accumulation),mieux vaut le chemin qui part à droite à ce niveau ou carrément le chemin d'été (cabane 1591 après le reculet, trace de raquettes, ski de rando), tu as prévu quelques étapes ?

Merci Oggy pour tes précisions.
Modifié il y a 7 ans
Ok, merci pour vos retours et conseils.
Je ne pensais pas que l'avant de la bande de caoutchouc pouvait se bloquer juste au dessus du bec de canard.

Je vais donc voir si je peux en essayer. Merci pour le tuyau pour en trouver d'occasion mais il me faudrait du XXL, qu'on ne trouve visiblement pas facilement.

Par contre, jda, pourrais-tu m'expliquer ça:

Il ne faut pas oublier de graisser régulièrement le bec.

A+
Arluk


Modifié il y a 7 ans
Salut et merci pour vos réponses.

si ma connaissance des lieux peut aider c'était quoi tes projets ?

Je comptais partir de Menthières et suivre plus ou moins le trajet de la hrj (à peu près le même que l’itinéraire décrit par Breuil), aussi loin que possible. Je ne vois pas vraiment sur ce trajet des pentes supérieures à 25° (ce que semble confirmer le bouquin sur lequel je me suis basé). Je me trompe? Par contre, il passe régulièrement sous des pentes qui, elles, font sensiblement plus. On en revient au déclenchement à distance, dont on a parlé dans un autre sujet.


Sancho, tu me confirmes que tu as été un peu alarmiste. Ça me rassure (juste) un peu.

Sur le risque de coulée: une plaque à vent jurassienne ressemble souvent à une plaque à vent alpine, en plus petit et plus facilement contournable.
Ca se voit d'assez loin, dans la mesure où le temps est clair.

Ah ah !!! Alors là, il faudra que tu m’expliques comment on repère des plaques à vent par beau temps ! A mon avis, ça tient plus de la croyance ancienne qu’une plaque à vent c’est dur, ça sonne creux, etc… Choses qui ont été fortement remises en cause depuis.

http://www.anena.org/savoir/chroniques/chroniques_idees_fausses.html

Si par là, tu voulais dire que par beau temps, on peut mieux repérer les « indices » qui peuvent conduire à une situation avalancheuse (direction du vent les jours précédents, zones de dépôts…), observer l'activité sur des pentes similaires… alors on est d’accord.

A+
Arluk
Modifié il y a 7 ans
Bonjour et merci pour vos réponses.

Mais les surbottes Yeti de Berghaus ne sont pas thermiques. Ce dont j’ai besoin, c’est d’une couche supplémentaire d’isolant. La version dont parle jda, isolée en Primaloft, semble plus correspondre à mes besoins.

J'utilise des surbottes berghaus yeti extrem depuis une quinzaine d'années avec des chaussures Crispi en cuire norme 75.

Merci pour ton retour.
Ne les ayant jamais vu, je me demandais :
- l’embout, qui vient normalement se mettre sous la chaussure, devra se mettre au dessus du bec ? Est-ce que ça tient vraiment ? Il n’y a pas de neige qui rentre ?
- le retour sur le côté de la semelle ne frotte-t-il pas sur l’intérieur de la fixation ? ça ne gêne pas et ne s’use pas ?
- où s’arrête l’isolation ? J’imagine que le côté n’ai pas isolé. Juste le dessus et la jambière ?

Remarque , il est possible de coller ces surbottes avec une colle de cordonnier.

ça non, par contre. L’idée est de rendre la botte plus chaude si le besoin s’en fait sentir.

A+
Arluk
Modifié il y a 7 ans
Salut Sancho,

Je suis étonné par ta description de la situation avalancheuse. Le SLF ne publie rien sur son site. Alors qu'il doit y avoir un bulletin pour le jura à partir d'un risque 3.

Est-ce d'après toi le risque est très localisé? Je te demande ça parce que j'avais prévu de partir la semaine prochaine sur les crêtes au sud et que étant seul, je ne veux pas prendre le risque de me faire prendre par une coulée, même de faible importance. Est-ce que tu aurais des idées de coin moins exposés?

A+
Arluk


Modifié il y a 7 ans
Bonjour,
J'ai des chaussures de SRN en 75 mm.
Je suis à la recherche de surbottes thermiques pour améliorer leur isolation en cas de grand froid. J'ai trouvé pas mal de modèles de surchaussures complètes (neos, outdoor research, sir joseph…smile, de chaussons néoprene (40below), de guêtres isolées (berghaus…smile. Mais aucun de ces modèles ne semble accepter le bec de canard et la fixation associée.

Outdoor research faisait un modèle adapté, mais ne le produit plus:
http://www.trailspace.com/gear/outdoor-research/x-gaiters/

Il faut aussi que je demande à 40below, qui semble pouvoir adapter ses modèles à des chaussures de telemark.

Qu'est-ce que quelqu'un aurait une idée d'un fabricant? Ou d'un bricolage ingénieux pour adapter un modèle existant?

Merci à vous.

Arluk
Modifié il y a 7 ans
Des nouvelles du Ventoux : il y a plus de neige sur les plateaux aux pieds, qu'au sommet !

J'ai fait une tentative aujourd'hui à la montagne de Lure, petite soeur du Ventoux. Bilan identique: quelques restes de neige entre les cailloux. Même que mes skis sont restés dans la voiture et que j'ai sorti les chaussures de rando. Même sur les crêtes il n'y a plus rien de skiable. C'est sûr que le vent a dû bien souffler.

Conclusion: ne pas croire les gens qu'on ne connaît pas et qui vous disent "mais oui, je vois le sommet de ma fenêtre, c'est largement skiable".
Modifié il y a 7 ans