N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Tous les messages créés par lynx18

Petit écrin construit par les sismologues pour leurs observations scientifiques :
Par un vent furieux ,après avoir péniblement hissé  les pulkas surchargées sur cet éperon rocheux qui émerge du VATNAJÖKULL , la douche en cet endroit apparaît comme un luxe inouï : il suffit d’actionner la manette pour pomper une eau brûlante semblant jaillir des entrailles du glacier….
en complément au superbe reportage de Michaël, http://www.skirandonnenordique.com/modules/actualites/item.php?itemid=166
voici quelques photos du refuge lui-même…
Modifié il y a 8 ans
stef a écrit :
 
En l'absence de photos, ces descriptions étaient amplement suffisantes pour comprendre qu'on a affaire ici au couple infernal pulka Paris + traits souples…
Françoise t'es là ???
 
ach !! stef !! en parcourant le sujet je pensais justement à toi !!  mais les photos sont là !! dès que tu vois de l'orange tu sais que ce sont des PARIS !!
Jean-Marc les a commandées cet hiver , après m'avoir demandé les coordonnées du fournisseur suite au séminaire premiers soins en milieu arctique de St PEY de CASTET!!! ( au fait Régis, mon compte rendu ??  trop long je suppose ??)
Il n'aime pas les brancards, on en a déjà discuté tous les deux ( voir ce qu'en dit Emmanuel HUSSENET ), et sur les terrains qu'il parcourt  avec ses clients, les PARIS avec les traits souples lui conviennent parfaitement : franchement  pour la FINLANDE ,ça me parait pas si mal …regardes aussi la" KUNGSLEDEN en ski rail", ça n'a pas eu l'air de leur poser trop de soucis !!
Tout le monde n'habite pas le JURA ou le VERCORS pour sortir la ROLLS tous les week-ends !!
Bon, va falloir que je me décide à poster quelques clichés de pulkas PARIS en raid nordique mais plutôt en posture alpine et dans la tempête, pour illustrer le post qui s'y rapporte …moi qui  voulais les garder pour le milieu de l'été!!
Modifié il y a 8 ans
Hi Silva,
 
En vrac, quelques pistes pour le SPITZBERG :
 
Lorsque j’ai envisagé un raid nordique là-bas, à l’automne 2006 pour le printemps suivant…eh bien cet excellent site skirandonnenordique.com , n’existait pas pour glaner des conseils !!
Voilà comment j’ai procédé :
 
1/ J’ai tout d’abord récupéré les différentes fiches techniques avec listes de matériel auprès des agences organisant des raids à skis en milieu dit « polaire », au SPITZBERG et ailleurs.
 
2/ Quelques recherches sur Internet, j’avais trouvé intéressant  notamment :
 
« Les techniques des expéditions hivernales dans l’arctique à pied ou à ski » :
http://arctique.chez-alice.fr/Les_techniquex.htm
 
( tu l’as peut -être déjà consulté, car il a déjà été cité sur SRN.com )
un petit bémol : le document date un peu, mais les techniques restent identiquesune petite erreur ; ne pas prendre des sous gants en soie comme noté dans ce texte : beaucoup  trop fragiles pour un raid, et pas assez chauds pour ce genre de destination.Eviter le chapitre trousse à pharmacie ( des médicaments cités ne sont plus disponibles )Tu peux remplacer ce chapitre par la consultation d’un petit bouquin remarquable, d’un format pratique et d’un prix modique :
« Le guide médical pour le voyage », du Dr Emmanuel CAUCHY :
http://guide-medical-pour-le-voyage.edimontagne.com/
et http://www.ifremmont.com/fr/boutique/livres
 
à part ces quelques remarques, le reste du site est une bonne introduction.
 
3/ Après réflexion, j’ai tout simplement légèrement modifié ma liste de vêtements pour la LAPONIE, en renforçant la protection des mains, des pieds et de la tête ( logique..)
J’ai investi dans un nouveau sur-pantalon isolant en fibres synthétiques à zips latéraux pour mettre par-dessus le pantalon de ski le soir au bivouac (l’idéal est d’en trouver un qui peut s' enfiler et s'enlever sans quitter les grosses bottes )
 
4/ Une dizaine de jours avant le départ, le guide nous a appelés chacun tour à tour pour connaître nos questions au sujet du raid et du matériel : j’ai trouvé sa démarche épatante, en quelques questions, tout était réglé, le contact établi, ce qui fait que je suis partie sans aucune appréhension.
 
5/ Sur place, nous nous sommes retrouvés à 10, une entente excellente, un guide calme et extrêmement compétent qui nous a appris des tas de choses.
Aucun stress puisqu’il était chasseur, lorsque l’ours s’est dirigé vers nous, nous savions à l’avance qu’il saurait gérer….
 
Je pense aussi qu’il est totalement inutile de prendre des cours de tir !! le maniement d’une arme en arctique nécessite des protocoles très précis, le guide seul est responsable du fusil  !!
Si par malheur ( cas tout à fait improbable ) le guide était pris d’un malaise lors de l’arrivée de l’ours, tu peux être sûre que les garçons présents s’empareront du fusil sans te laisser y toucher ! (en gros, je pense  une fille pour 5 garçons dans ce type de raid !!)
 
Voilà les conseils qui me viennent à l’esprit, si tu as des questions très précises, tu peux également me les poser sur le site ou par mail  tolynx18@gmail.com
 
Par ailleurs je te confirme ce qu’a dit Labelude au sujet du Liverpool Land au GROENDLAND : tous ceux qui ont eu la chance d’y aller trouvent cet endroit absolument magnifique et t’en parlent avec des étoiles plein les yeux…
Quand tu sera allée  au SPITZBERG (et revenue enchantée , ça  c’est sûr ), il se pourrait bien que toi aussi, tu regardes dans cette direction !!
Modifié il y a 8 ans
moins 20° à moins 25° , tout à fait supportables sans vent, à condition de faire attention à superposer ( et enlever ) les couches de vêtements adaptés de façon rationnelle .
Assez peu de différence entre températures diurnes et nocturnes en avril.

j'ai rencontré cet hiver un skieur qui avait fait le même parcours ,la même année,les deux dernières semaines d'avril après nous, ils avaient eu plusieurs bivouacs à moins 30°, et des tempêtes plus longues, bloqués dans la tente beaucoup plus longtemps, et obligés de s'encorder pour aller enlever la neige qui enfouissait la tente au fur et à mesure , donc on peut tout avoir comme conditions .

Lorsque les tempêtes ou le vent violent étaient là, j'ai surtout peiné sur la perte de la sensibilité des doigts au froid lors des courtes pauses en journée : mon sac à vent n'était pas encore bien au point, les chaufferettes de mains ne démarraient pas…, le temps d'enlever les grosses sur moufles pour ouvrir la thermos, je ne sentais plus rien malgré les sous gants .

En parlant des couches, je m'étais fiée au livre de Marc BREUIL,qui conseillait une veste coupe vent large pour pouvoir l'enfiler sur la doudoune, et je l'ai regretté :
lorsque la tempête est là, et qu'on s'arrête le soir le temps de quitter la veste coupe vent pour mettre la veste chaude, puis remettre le coupe vent dessus, on a vite fait de resssentir un froid intense qui perturbe le début de la mise en place du camp .

Depuis , j'ai changé , et récupéré une veste synthétique beaucoup plus large, à capuche bien sûr, ainsi qu'un sac à vent mieux dimensionné ,qui peut faire sac à WC aussi. ;-)
Modifié il y a 8 ans
Robert a écrit:
TOUT A FAIT ! Mèmes skis !
C'est quoi la photo ? Une bande de potes qui font
pipi en cercle dans la neige ? Une bande d'assoiffés
qui guette si la bouteille d'apremont est bien fraiche ?
Des chasseurs de phoques ?

Pas de délire sur l’acidité des urines ou la consommation de vin sur la banquise, Robert :lol:

Il s’agit d’un trou de phoque ! Après avoir vu l’ours, nous avons vu au loin le phoque qui a plongé rapidement bien sûr .
C’était sur la banquise, côte est du SPITZBERG, en avril 2007 :
Les skis et chaussures étaient fournis par Grand Nord Grand Large, qui en possédait en différentes longueurs, mais toujours courts par rapport à la taille.
Les peaux étaient pleine longueur vissées aux deux extrémités .
Effectivement, ils passent facilement les obstacles sur la banquise, par contre certains avaient tenté un petit sommet un soir, il y a eu quelques belles chutes dans la descente avec les bottes SOREL aux pieds …

Cependant, si je retourne dans le SAREK, je ressortirai probablement mes vieux FISHER EUROPA 99 de 180 cm que j’avais dans les années 93 , la glisse était quand même meilleure !
Modifié il y a 8 ans
Robert a écrit:

Ca se combine avec un modèle de skis courts auquel fait
allusion P42Forez : C'était le 1° jet des Xadv de chez
Salomon . J'ai réussi a en trouver une paire en très
bon état ( Merci Graaaaandsteak …smile sur laquelle j'ai
monté des fix 75 . Des skis de très bonne qualité en
1M 45 (taille unique ) On passe partout avec ça

!

comme ceux ci ??
Modifié il y a 8 ans
merci Cyrille pour ce lien très interressant :
effectivement, les agences ont des progrès à faire !!!

dans les avantages d'un voyage en train vers le nord de l'Europe, j'en ajouterais au moins un autre :

suppression du stress à la livraison des bagages à l'aéroport d'arrivée, car le retard de bagages , ça n'arrive pas qu'aux autres!! ;-)

plus besoin de prévoir un plan B avec 24h voire 36 heures de retard (ou de consommer bêtement la journée de sécurité )pour débuter le raid ,dans le cas où skis , pulkas et sacs sont partis vers un autre aéroport ..
Modifié il y a 8 ans
Le test publié par Régis concernant le KIT BAG
http://www.skirandonnenordique.com/modules/guide/item.php?itemid=130
a retenu mon attention, car je n’ai toujours pas trouvé le sac idéal pour voyager en avion et mettre ensuite dans la pulka .

Les critères recherchés :

1/ le poids : à l’heure où toute surcharge de bagages revient cher, c’est un critère essentiel

2/ la solidité, y compris la fermeture, bien sûr

3/ les dimensions : 80 à 85 cm de long, pas trop large pour tenir dans la pulka et pouvoir mettre du matériel et/ou un petit sac à l’avant .

4/ le volume : 120 à 140 litres

5/ quelques poches extérieures, un tissu assez souple , la possibilité de le porter en sac à dos sur de courts trajets sont un plus .

Actuellement ,j’ai modifié ( en enlevant des parties métalliques pour alléger ) un banal sac de voyage assez léger, dont la forme et la taille me conviennent, il a des poches extérieures haut situées qui viennent se placer sur les bords latéraux de la pulka ,j’ai conservé les roulettes qui ne sont pas trop lourdes, mais … je ne peux pas le porter sur le dos, et une couture de poignée commence à souffrir un peu .
Il fait 85 cm de long, ce qui me permet de placer à l’avant dans la pulka, ce deuxième sac :
http://www.decathlon.fr/accessoires-voyage-bagages-et-sacs-sac-depliable-newfeel-m-id_MAN_12547_6311223.html#ancre-detail

Il s’agit d’ un sac polyamide léger, qui est pile poil aux dimensions du sac cabine , il est également repliable dans une de ses poches.
On peut glisser éventuellement dedans un sac à dos d’une quarantaine de litres, si la hauteur de dos de celui ci est raisonnable .
Les anses sont assez solides et longues pour pouvoir le rajouter dans le dos si on a déjà une paire de ski dans leur housse ( installée comme un sac à dos )
Le soir je mets dedans tout ce qui servira dans la nuit
( doudoune, polaire supplémentaire, etc ) et il a la taille parfaite pour faire un oreiller et avoir tout sous la main .

Bref, il me reste à trouver le gros sac idéal..
J’ai utilisé précédemment des OSLO en 140 litres :
http://www.auvieuxcampeur.fr/nos-produits/bagage/sacs-traditionnels-de-voyage/oslo.html
, mais, s’ils conviennent bien pour mettre sur le dos d’un dromadaire, ils sont trop longs et pas assez larges pour une pulka, et on ne peut pas les porter sur le dos .
Je trouve les sacs en tarpaulin
NORTH FACE base camp duffle
http://www.auvieuxcampeur.fr/nos-produits/bagage/sacs-traditionnels-de-voyage/base-camp-duffle-3.html

TATONKA
http://www.auvieuxcampeur.fr/nos-produits/bagage/sacs-traditionnels-de-voyage/barrel-sac-tube-1.html
Et autres ACTIVE LEISURE
http://www.auvieuxcampeur.fr/nos-produits/bagage/sacs-traditionnels-de-voyage/duffle-bag-3.html
trop lourds ; par contre la solidité est là , c’est indéniable .


Récemment, j’ai cru voir un base camp duffle NORTH FACE en cordura léger ( ? ), en tous cas dans un matériau beaucoup plus souple et plus fin que le tarpaulin habituel.
Ai-je rêvé ?
( j’élimine la possibilité d’une contrefaçon )

Et vous, c’est quoi votre sac ??
Modifié il y a 8 ans
tu peux déjà mettre un autocollant
SKIRANDONNENORDIQUE.COM ;-)

bon, sur un fourgon blanc, ça reste discret, mais c'est un début…je viens de passer le nettoyeur haute pression dessus suite à un lavage intensif de printemps, ça tient ! ( par contre un autre mis sur ma pulka n'a tenu qu'une sortie , il faudrait passer la pulka à l'alcool avant de coller )
Modifié il y a 8 ans
Régis Cahn a écrit:
j'ai eu des problèmes d'arrachement de fixations Super Telemark sur mes Salomons X ADV 89… J'en reparlerai prochainement
….

Tiens, tiens , bienvenue au club ! ça fait déjà trois personnes ( au moins ) avec ce souci récemment … :-)
Modifié il y a 8 ans