Tous les messages créés par ToneTrooper

Hello,

Superbes images, merci Geoff!
(ça semble facile le TK en arrière quand on les voit faire, quand j'essaye le résultat est moins… fluide)

la grosse différence entre la NTN (New Telemark Norm) et les classiques targa ascent ou autre voilé c'est qu'il n'y a pas d'accroche au talon.
la norme NTN prend en "pince" (désolé je ne sais pas le décrire) la semelle sous l'avant du pied. Il faut donc des chaussures spécifiques NTN avec un décroché de la semelle avant au niveau de la voûte plantaire.
Cette norme autorise par exemple de combiner sur une seule chaussure les normes NTN (télémark) et TLT (inserts dynafits pour la rando alpine). Scarpa a fait un modèle de ce type, la TX je crois.

La fixation NTN d'origine était très lourde, elle est je crois devenu la "freeride" maintenant. Celle présentée dans la vidéo est la "freedom" un poil plus légère, mais comme le dit talonlibre très loin de la rando nordique.
Modifié il y a 6 ans
jeanmi26 a écrit :
Attention, le télésiège n'est accessible que jusqu'à 10h pour les piétons, fondeurs et racketistes.
Pour les lève tard en SRN, on peut acheter une simple montée à utiliser sur le téléski tout proche smile
Je l'ai fait une fois, il y avait au premier croisement de la route des fondeurs en embuscade guettant les perches vides…
Modifié il y a 6 ans
mikael a écrit :
…de voir des gens sur la vidéo…
c'est justement ce qui ne m'intéresse moyennement…
j'ai pas envie de filmer des gens, et encore moins ma tronche.

C'est marrant cet engin me fait réfléchir aux images que je met sur le net. A reparcourir notre blog je me dis que nos meilleurs souvenirs sont rarement nos tronches. Du coup quelques plans ok, mais le centre principal d'une rando reste pour moi le paysage, dans son ensemble ou ponctuellement. Faut voir ce que cet engin sans viseur permettra. (sans viseur, c'est pas tout à fait vrai, puisqu'on peut la contrôler depuis un smartphone).

Robert, ton idée me fait bien marrer, mais ça demande du temps, de l'investissement pour monter une telle vidéo.
Là pareil, je regarde le passé et je me dis que notre blog n'est constitué que d'articles qui ont été faits pendant ou juste après "l'action", toutes les sorties "à traiter plus tard" le sont toujours…
ça m'amène à la vidéo qui a probablement soufflé l'idée à papa noel. Une vidéo faite sur place, et la seule sur laquelle j'ai collé une bande son, elle aussi faite sur place.
Du coup, si on fait la somme des contraintes ça fait un beau défi: pas trop de gens, bande son maison, le tout fait "on the go" ou en tous cas avant que le quotidien reprenne la main sur l'emploi du temps… pour la réalisation d'un scénario élaboré je vous demanderai de l'aide :-P
Merci pour vos idées en tous cas, je commence à imaginer des trucs.
Modifié il y a 6 ans
Robert a écrit :
ou encore : la traversée du 2° étage des Galeries Lafayette ( rayon femme ) le premier jour des soldes ….
Haha, ça c'est de l'Extrème!

mikael a écrit :
Sans forcément faire des trucs top "adrénaline", "vertige", "acrobatie", tu peux l'utiliser pour faire de chouette vidéo de SRN avec, c'est un super jouet 8-)
Je vois bien le potentiel de l'engin comme caméra embarquée, j'avais essayé quelques trucs avec l'appareil photo qui en effet rendront mieux avec un super grand angle (comme ça), mais si vous avez d'autres idées de plans rigolos ou intéressants, j'aimerais bien avoir plus d'idées… là je suis un peu à sec.. à part filmer tout bêtement la progression, ou descente en TK, voir la pulka/depuis la pulka…. ça tourne un peu en rond.
On peut imaginer laisser la caméra en planque pour filmer la faune, mais la batterie ne va pas suivre smile
Modifié il y a 6 ans
Salut à tous,
Ceci est un appel aux faiseurs d'images.

Papa noel m'a apporté… une GoPro…
bon, il semblerait que le coté "adrénaline" "vertige" "acrobatie" de ma pratique sportive ait été mal interprété. Et puis je le connais personnellement très bien ce père noel, je ne vais ni rapporter ni revendre son cadeau.

Il va donc falloir trouver quelque chose d'intéressant à faire avec cet engin.

Si on oublie direct les plans "le protagoniste dans son environnement", vous auriez des idées de trucs intéressants à faire avec une caméra super grand angle, petite et étanche?
Modifié il y a 6 ans
Salut,
En débutant le télémark je me suis acheté les fix 7tm qui déchaussent. Sur piste, c'est pour l'instant resté inutile. En rando au contraire, je dirai que déchausser m'a sauvé quelques genoux (surpris par le terrain ou branche recouverte de neige).
En SRN, je n'ai jamais eu de pb lors de chutes, généralement vers l'avant avec un matériel assez souple. En revanche quand la neige se fait carton ou croûtée,
et que le ski "arrière" veut se faire la malle dans une direction qui n'est pas la bonne, il m'est arrivé de forcer pour rentrer un virage et de me rendre compte que je n'aurais pas du.
Au final rien de méchant, mais une alerte suffisante pour me dire qu'il était possible de se faire un genoux avec ce matériel.
Vu qu'une bonne gamelle est largement préférable à une saison sans glisse, si une solution légère existe je ferai parti des intéressés.
Modifié il y a 6 ans
Le sujet à déjà été pas mal évoqué, mais en résumé, attacher le talon est loin d'être suffisant pour retrouver les sensations de l'alpin.
Le télémark me semble moins exigeant sur la rigidité du matériel que l'alpin, l'équilibre étant plus homogène (les 2 skis travaillent).
A contrario, avec du matériel de télémark rigide on skie très bien en alpin, sans pour autant attacher le talon.

Pour rendre les descentes pus confortables, la première des choses est de passer sur une fixation en norme 75mm qui apporte vraiment beaucoup de controle en comparaison d'une NNN BC ou équivalent, puis de choisir une chaussure plus rigide et des skis plus courts/taillés/larges. (largeur des skis à accorder avec la rigidité des chaussures, plus le ski est large plus la prise de carre est "difficile"smile
Modifié il y a 6 ans
En effet, pour notre première "tout en briques" on était plus à 3h à 3 pour un 3 places.
Alors qu'avec nos reliefs il suffit d'une sonde pour trouver plus de 2m de neige, y'a plus qu'à creuser : 2h à 2 pour un 4 places tout confort smile
Quelqu'un a déjà essayé la méthode russe?
Modifié il y a 6 ans
Ca serait en effet intéressant d'en savoir plus sur ce choix de colle, mon expérience vient de l'alpin et des méthodes familiales, sans fondement scientifique.
J'avais lu des trucs sur un grand forum de ski de rando mettant en cause la dureté de l'araldite, j'avais fait le test dans du bois: percer large, boucher d'araldite, puis qqes semaines plus tard percer et visser. L'araldite standard ne s'est pas fendue contrairement à la version en pâte..

edit : Grace au salon de la montagne (merci régis pour l'info) j'ai trouvé les chaussure qui iront avec les altiplumes dont je viens d'hériter. Place au démontage de la talonnière… et là, j'ai peut-être trouvé l'origine de la méthode familiale:
Modifié il y a 6 ans
Bah… moi je fais ça depuis toujours en mode "artisanal" sans gabarit. je n'ai eu de soucis qu'avec mes salomon Xadv89 mais ils avaient des circonstances atténuantes (multiples fixes).
Le plus compliqué est d'équilibrer la chaussure sur le ski:
il y a des skis avec un repère pour l'alignement des 3 pins (fonction de la pointure), mais comme l'a aussi évoqué Sancho, je privilégie un petit décalage vers l'arrière. J'ai expérimenté ça suite à un changement de fix, et avec du matos léger ça pardonne plus et ça sort facilement de la profonde.

Une fois la position longitudinale définie, je fais le premier trou (à l'avant de la fix) qui lui est centré sur le ski.
puis vissage de la fix juste pour qu'elle ne tourne pas trop facilement.
Avec la chaussure j'aligne la fix dans l'axe du ski (talon centré) puis je détoure la fix sur le ski au crayon (pour le cas ou je fasse tourner la fix en retirant la chaussure).
En faisant attention, une main sur la fix une qui enlève la chaussure, ça bouge pas.
On marque les 2 autres vis, et hop…

à noter :
- pour le centrage de la vis de devant, je ne mesure rien, je met juste un repère du réglet (10cm par exemple) au niveau approximatif de la vis, et je corrige en répartissant "à vue" les cm de chaque coté.
- Avant de faire un trou je marque sa position avec une pointe, ça marque, et ça aide à centrer le foret.
- sur la perceuse (à main) j'ai une garde qui permet de ne pas percer trop profond. ça peut se faire en disposant un tube (stylo) de bonne longueur autour du foret.
- bien nettoyer les vis si elle ne sont pas neuves
- chaque vis est vissée une fois à sec sans forcer et sans la fix (vérification) puis à l'araldite.
- si c'est une fix avec rehausse, je ne la met que pour le vissage final et j'utilise une vis courte pour la première étape.
Modifié il y a 6 ans