Tous les messages créés par Robert

micro test de skis avec peaux integrées ( cf mon bricolage évoqué dans un post précédent sur la base de la découpe de semelles de grandsteak )

capacité de retenue : un peu inférieure en accroche que les écailles
tenue du dispositif : nullissime une des peaux s'est décollée à l'arrière
glisse : correcte .

Moralité : C'est pas demain que Madame abandonnera ses Fischer !

Enseignements : Comme la glisse n'est pas sérieusement affectée par la présence d'une peau qui affleure a peine de la surface du ski , autant ne pas hésiter : on doit pouvoir creuser d'avantage la semelle pour poser au moins le double de la surface de peau .
L'encollage des peaux n'est pas en cause . Ce qui a produit le décollement c'est le fait que la peau est collée directement sur la semelle du ski : mème si j'ai passé une couche de vernis , la surface reste rugeuse et ne permet pas une bonne adhérence . Solution a trouver .


Modifié il y a 7 ans
talonlibre a écrit :
Robert, pour l'Epaisseur, c'était fait dans les années 30 sans refuge avec du matériel plus pourri que la plus dépassée des paires de SRN.

Le principal, c'est de se faire plaisir.




Oui, dans les années 30 …

En fait , c'est très flou dans ma tète, ce que je ressens : l'idée c'est que j'ai toujours consideré les montagnes comme des sorcières terriblement séduisantes et capables du meilleur comme du pire .
Vouloir les apprivoiser , les séduire " comme ça " , sans grandes précautions c'est un peu leur manquer de respect . C'est oublier qu'on est tout petits , tous nus et qu'elles ont de toute façon le dernier mot .
Si je devais encore m'attaquer a une de ces sorcières , mème la plus débonnaire , je mettrais toutes les chances de mon coté : Bonne forme physique, bonnes conditions météo , matériel tip top .
Ce n'est pas ètre craintif ou timoré , je ne crois pas .
C'est, dans le langage amoureux , le signe qu'on tiens beaucoup a conquérir la belle , c'est comme le type
très beau qui apporte quand mème un bouquet de fleurs…
Mème pour l'aiguille de l'épaisseur , je prendrais des gants
( et un équipement tip-top )
C'est pas un sorcière très méchante , non ,mais elle pourrait se vexer de te voir arriver avec un bouquet fané datant ….des années 30

En fait que toi et quelques autres dont je connais le niveau aient envie de se faire l'aiguille de l'épaisseur en SRN ne me choque pas …Ce qui me titille c'est que ce genre de truc puisse se banaliser et que ça devienne une option ouverte a des gens qui ignorent que les montagnes sont des sorcières …



Modifié il y a 7 ans
grandsteak a écrit :
merci à toi talonlibre de décloisonner les pratiques.

En fait, elles ne sont pas si cloisonnées que ça : Les gars
savent très bien de quoi il s'agit . Je remarque qu'is ont la mème réaction que moi s'agissant de l'aiguille de l'épaisseur : C'est sympa de tenter le coup avec du matos de rando nordique ….Mais pourquoi s'emmerder ? Pour ces terrains là , y a du matériel adapté !
D'une certaine façon - pourquoi ne pas le dire tout net ?-
je désapprouve l'idée de s'attaquer a une course ( si modeste soit-elle ) avec l'idée de démontrer quelque chose … C'est un peu l'esprit de la compétition, non ?
Modifié il y a 7 ans
le mème dispositif démonté …
Modifié il y a 7 ans
Christian: a voir tes photos , j'ai compris que tu as déja
pratiqué l'entaille dans la semelle . Mes explications sur
mon "dispositif" n'étaient pas très claires : Les photos jointes seront sans doute utiles .
Ce dispositif a pour but d'éviter que la peau se décolle
par l'avant . Ca n'est peut-ètre pas bien utile si tu
fixes définitivement tes peaux avec une colle très efficace .
Mon but était de pouvoir changer facilement ces peaux et de n'employer que de la colle normale pour peaux . Ma
plaque de métal comprime la peau sur l'avant et évite son décollement .

Grandsteak : T'as attaqué les Tardy ? N'hésite pas a faire plus long que ce qu'on avait décidé au départ !
Modifié il y a 7 ans



Pour ma part, je n'ai pas eu beaucoup de temps pour bricoler et …encore moins pour tester !
Résumé des épisodes précédents :
Récupération de deux paires de lattes chez Maitre Grandsteak : un découpage de semelles de haute précision !
Par manque de temps,je me suis attaqué seulement aux petits skis que ma femme consent a essayer ..
1 application de plusieurs couches de vernis pour proteger la semelle bois .
2 découpe de bandes de peau aux dimensions des découpes de semelle
3 fabrication de petites pièces de ferraille à poser sur l'avant ( l'épaisseur d'une boite de conserve..)
4 rasage de la peau a l'emplacement de la pièce de feraille de façon a diminuer l'épaisseur à cet endroit .
5 perçage de l'ensemble ( pièce de feraille , peau , ski )
6 pose de vernis dans le trou du ski
7 transformation d' écrous papillon ( limé la tète des écrous pour en réduire l'épaisseur jusqu'à 1/2 mm )
8 encollage des peaux
9 pose du dispositif : peaux , petite plaque métal , écrou papillon pour maintenir le tout
9 pose des fix ( des RIVA II …rien n'est trop beau pour Madame !)
Résultat :
C'est ce que j'attendais comme résultat : Les peaux dépassent à peine et ne risquent pas de bouger ; elles peuvent ètre changées facilement ( suffit de dévisser l'écrou papillon ) . Elles ne risquent pas non plus de
se décoller par l'avant : mes petites plaques de métal qui les maintiennent contre le ski ne dépassent pas
de la semelle . Le seul dépassement a ce niveau , c'est la
tète de l'écrou , mais c'est négligeable ( 2 dixièmes de mm) , ça risque pas de gèner pour la glisse : on n'est pas en compet !

Y a plus qu'à tester .
On sera sur Chambéry Samedi mais on risque d'ètre plutot occupés . Avec un peu de chance on pourra peut ètre monter a la Féclaz Dimanche . On irait plutot sur St François qui serait moins " chargé " si la féclaz ouvre ce week-end …

A venir : selon les indications de Madame et tes propres tests j'équiperai les autres skis , soit avec la mème configuration de semelle , soit en allongeant la chambre de
quelques centimètres ( je m'essayerais au cutter ! )

A venir aussi peut-ètre : j'ai récuperé les morceaux de semelle . Je les ai redressés ( au décapeur thermique ) et je me propose de les rabotter d'un demi- mm . Il me suffirait de les perçer sur l'avant et de les encoller pour remplaçer le cas échéant les peaux pour les grandes descentes …

Christian, qu'est ce que tu attends pour te lançer ?



Modifié il y a 7 ans
sancho a écrit :

De mon côté, je n'ai lu nulle part qu'il y avait du bois sous le capot.

Ai trouvé ça sur un site US il y a un bout de temps et je n'arrive pas a retrouver le lien . Je me méfie aussi un peu des sites US , j'ai souvent l'impression de grandes flambées d'enthousiasme qui retombent assez vite ..et d'une influence de la pub sans comparaison avec ce qu'on connait chez nous .
En tout état de cause ton test est particulièrement riche et clair et donne déja des tas d'éléments pour se décider . J'attends juste que tu trouves quelques points de faiblesse : y en a surement, ça serait trop beau .
Cela dit c'est pas le seul ski qui me fait rèver : quid des Marquette qui sont a présent distribués en France par une boutique très sérieuse : C'est pas la mème catégorie de ski , ca n'a aucun cambre mais le concept d'un ski tout plastok , passe-partout , est interessant .
Quid aussi des Altai qu'on attend depuis plus d'un an ?
Et avec ça j'adore toujours mes Epoch !
Il y a quelques années , on déplorait un manque de choix .
Aujourd'hui c'est carrément l'embarras du choix !
Modifié il y a 7 ans
schangi a écrit :
Las d'attendre quelque conseil

:-D :-D Bienvenue !
Effectivement, tu pouvais bien attendre encore longtemps des conseils : Pour ma part , en lisant tes quelques lignes de présentation , je me suis dit " Celui là , il a toutes les cartes en main pour faire le bon choix …Suffit qu'il se décide !
Je pense que ceux qui ont lu ton post ont du avoir la mème réaction .
Effectivement, tu as fait un des meilleurs choix possibles . C'est pas tout a fait adapté pour faire la noire du grand Langenberg , mais ça ne peut que convenir a quelqu'un qui a fait du fond en compétition et pratiqué la rando !
Encore Bienvenue et tiens nous au jus de tes expériences !
Modifié il y a 7 ans
N_75 a écrit :
Et voilà comment, d'un test du "ski of the year" 2013 on se retrouve à causer technique de fabrication des skis en bois.
Toutes mes excuses Sancho, mais j'ai été aspiré par cette fabuleuse vidéo.
Robert ! j'reviendrai, mais ailleurs, j'ai d'autres questions…"fabrication de skis en bois"…

Etant expert reconnu en matière de hors-sujet , je vais me permettre une petite remarque :
Les Voilé Vector B.C. sont ( a ma connaissance ) des skis à noyau BOIS .
Cette caracteristique est a mes yeux au moins aussi importante que les qualités du rocker dont Sancho nous a avec beaucoup de précision, entretenu ..( en émettant, je l'ai bien noté , des réserves sur l'usage avec des neiges de moins bonne qualité …smile
Evoquer la technique de fabrication d'un ski bois dans ce contexte reviens a exprimer le désir de " mettre le nez sous le capot " …Ca me parait louable .
Non l'ami …Tu n'es pas atteint du syndrome de la maison de retraite. Je puis te l'affirmer : je suis aussi expert en syndrome de la maison de retraite :-D
Modifié il y a 7 ans
N_75 a écrit :

Mais une question à vous, les Puits de Science de SRN.com: par chez moi les anciens fabriquaient leur skis en frêne, comme dans les Alpes ou le Jura, je pense; mais travaillaient-ils le bois séché ou tout vert ?

Voila qui devrait répondre a ta question :



http://www.skis-bois-tardy.com/htm/technologie.htm

Tardy est un poil plus technique que les anciens puisqu'il utilise des lames de bois collées au dessus et au dessous de l'ame du ski , le tout en frène sèché : pour les anciens le ski était souvent d'une seule pièce .

Le bois doit ètre sèché : c'est assez long . Une fois qu'il a atteint un certain taux d'humidité , son état est stable . On peut néammoins le tremper dans de l'eau très chaude pour le courber mais après cette opération, il retrouve rapidement son taux d'humidité antérieur .

Le frène se prète très bien a des opérations de courbure :
j'ai connu un ancien qui fabriquait encore ses raquette en frène comme ça : des tiges de frène , une grande lessiveuse et hop !
Modifié il y a 7 ans