Tous les messages créés par Robert

Oh! je pense pas que ça soit a cause de l'humour ( très relatif ) que Régis m'a viré de ce fil de discussion . Il en a vu de l'autre de ma part et fait preuve d'une grande patience !

Non, c'est vrai que ce fil parlait des essais de la BCX 875
et je pense qu'on n'était pas tout a fait hors sujet en la comparant a la Svartisen . La ou j'admets qu'on s'éloigne
un peu du sujet, c'est quand on évoque les vieilles pompes
cuir qu'on affectionne toi et moi …

Il faut se rappeller qu'on a tous poussé un grand soupir de soulagement quand on a vu sortir la 875 . A l'époque il n'y avait de disponible en France que la T4 pour qui voulait pousser un peu les limites de la pratique . Pour cela je rends hommage a Fischer …en dépit du ratage des premières séries .
Quand est arrivée la Cripi , on est nombreux a avoir sauté au plafond : Enfin une cuir et solide en plus !
Bref , que du bonheur ! On partait de rien ou de pas grand'chose . Merci Régis de les avoir ammenées en France !

Seulement voila …Toi et moi on est des enfants gatés : Le hasard a mis sur nos chemins de pures merveilles : des vieilles pompes cuir et on a du mal a se retenir de faire des comparaisons…

C'est vrai, Régis : Si on considère qu'il s'agit de vieilles pompes " d'époque " , ces vieilles pompes n'ont
rien a foutre dans le débat au sujet des 875 .

Sauf que …

Sauf que, les vieilles pompes d'époque ça se fait encore et
toujours avec la mème qualité …Juste de l'autre coté des alpes et elles sont merveilleusement adaptées a la rando nordique .


C'est pas seulement a toi , J.C. que je devais conseiller un petit détour par Montebelluna ….
Modifié il y a 8 ans
talonlibre a écrit :


Prions mes très chers frères le saint patron des bons cordonniers de Montebelluna…

Oh oui, j'aime le cuir et jouir de ses multiples plaisirs. 8-)

Pour combiner cuir et plaisir :
Emmène Madame a Venise :
Montebelluna, c'est quasi sur la route …
Tu auras l'occasion de retrouver tes super Crispi increvables au musée de la chaussure et tu pourras
admirer le super boulot des cordonniers du coin ( Andrew, par exemple…smile . En fait, des ateliers, il y en a partout
disséminés entre Montebelluna et Asolo . Crispi est
aux portes d'Asolo . La carte d'implantation de tous les
site est a demander au Musée . Le gardien parle français .

Mais…Je me suis peut-ètre trompé ! Peut-ètre parlais-tu
d'autres plaisirs du cuir ? Le genre: " Oh oui ! Oui ! fouette encore Maitresse ! " ? Si c'est ça , je peux pas
t'aider, mon J.C. :-D
Modifié il y a 8 ans
Bravo Sancho d'insister sur le plaisir de la montée .
C'est un plaisir qu'on découvre peu a peu …Un peu malgré soi …Forcément , on est assez formatés par le ski commercial qui ne connait que le plaisir de la descente.
J'avoue y avoir mis le temps, mais a présent je ressens
un véritable plaisir a la montée …Je ne suis pourtant pas particulièrement maso et je ne recherche pas l'effort pour
le plaisir de l'effort . En fait, c'est un plaisir subtil
assez "intello " : trouver le bon angle d'attaque, la bonne trace , le bon rythme …Y a mème de l'élégance dans ce plaisir !
Modifié il y a 8 ans
Bon ben après bien des hésitations, j'ai voté pour toi ….
Mais ça a été chaud : J'ai bien failli voter pour la petite
citoyenne ( on dit plus demoiselle parait-il ) qui fait la
promo des Beauges et surtout de la tomme des Bauges ….
En fait, j'ai surtout voté pour le sujet. Mème si tu parles
du secteur des hauts plateaux et des trucs fantastiques qu'on peut y faire en SRN, le film était tourné dans le secteur AUTRAN-MEAUDRE qui est aussi extrèmement interessant pour le SRN . J'ajoute que ces deux stations bien que très orientées "ski de fond " et ski alpin "familial" savent laisser sa place au SRN et mème lui
offrent des facilités . Exemples :
-Depuis MEAUDRE une navette gratuite qui part du foyer de fond et permet d'accéder rapidement au Gros Martel .
-Depuis AUTRAN la possibilité de prendre un aller simple
(4euros) pour accéder par un télésiège au plateau de la Molière .
-D'une façon générale le randonneur n'est pas assailli si
il croise une piste de fond et n'est pas consideré comme un
un intrus ou un resquilleur .
-Coté AUTRANS quand je me suis trouvé obligé de suivre une piste de fond , j'ai souvent remarqué qu'elles étaient suffisamment larges pour laisser le passage aux randonneurs .
Bref, c'est aussi pour ce secteur que j'ai voté !

Modifié il y a 8 ans
…un russe ou quelqu'un qui connait mème un tout petit petit peu le pays et plus spécialement St Petersbourg ?
Je dois ( j'ai bien dit " je DOIS " ) m'y rendre sous
peu avec visite OBLIGATOIRE de l'Hermitage . Si j'arrive a m'en échapper quelques heures je rève de trouver une brocante ou quelque chose qui y ressemble et pourquoi pas
de mettre la main sur une vieille paire de skis de l'époque stalinienne ou sur une balalaika contrebasse …
Quelqu'un a des tuyaux ?
Modifié il y a 8 ans
Marc a écrit :
Merci Robert!

Deux choses auxquelles je n'avais pas pensé:
- la couture autour du tendeur avant (pas bête si j'arrive à faire une bonne couture, je dois avoir au moins 5cm de peau repliée).
- la sangle de rallonge à l'arrière (là il faut que je sois hyper motivé pour m'y lancer sur des peaux en pas super état, sinon je prendrai juste quelques rondelles de chambre à air dans la poche…smile

Sinon elles ont déjà été ré-encollées plusieurs fois dans leur carrière. Artisanalement. Au foen maison. Avec de la colle en tube et spatule. La colle en rouleau s'applique-t-elle facilement au foen maison? Toi qui a déjà tout essayé, ces rouleaux de 10cm de large, se laissent-ils couper en deux pour avoir 2 rouleaux de 5cm?

Si tes 5cm sont suffisants, la solution de coudre juste ce qui est nécessaire est la meilleure solution . Je l'ai testée avec de vieilles peaux et j'ai fait ma couture assez grossièrement, à la va-vite en utilisant une ficelle ultra fine . C'était carrément cochonné et je m'étais dit que ça durerait une
ou deux sorties . Ca m'a fait plus de 2ans sans mouffeter
et ça aurait pu durer encore plus longtemps si je n'avais
pas et besoin de ces peaux pour des skis plus court , du coup , un coup de cutter et elles ont repris leur taille d'origine . Je remarque qu'en fait que sauf gros cailloux
bien coupant, les peaux sont quasi indestructibles ! Le seul truc a ne pas faire c'est l'emploi d'un solvant qui
n'attaque pas la peau elle mème , mais la couche de colle
qui sépare la peluche du support textile sur lequel elle est appliquée .
Ne te lance surtout pas dans la découpe en longueur , c'est le meilleur moyen pour te trouver avec le support d'un coté et ta paire de ciseaux ou ton cutter complètement englué !
J'utilise la colle en rouleau mais pas du tout le mode d'emploi qui va avec : je ne découpe pas en longueur , mais en largeur et j'applique par petites bandes successives .
-C'est plus économique
-Si tes ciseaux (ou cutter ) accrochent sur la colle tu rattappe l'erreur plus facilement .
-C'est beaucoup moins stressant a appliquer : tu te concentre sur ta petite largeur, tu prends ton temps et au final tu vas aussi vite que si tu avais tenté le coup en une seule application .
Modifié il y a 8 ans
Bravo Marc , tu m'a coiffé au poteau , j'avais juste l'idée d'une vignette de Tintin disant " Plait-il ? " Mais je n'ai
pas retrouvé la vignette a temps !

Pour tes peaux : sont-elles en bon état ? Si ce n'est qu'un problème de colle, un réencollage est utile a condition qu'il soit bien fait : retrait de l'ancienne colle au foen ou au décapeur thermique ( pas au dissolvant ) et pose d'une nouvelle colle en rouleau ( c'est super-facile ) .
Si ton tendeur avant est bon et s'il ne te manque quelques centimètres à l'arrière ( 8 à 10 cm par exemple ) , dériveter le crochet arrière , coudre à la peau un bout de sangle a l'extremité duquel on rivette le crochet arrière .
Pour l'ajustement de la largeur, un coup de cutter et voila tout .
S'il ne te manque qu'un ou deux centimètres, tu peux aussi ratrapper ça en cousant directement la peau autour du crochet du tendeur avant .






Modifié il y a 8 ans
Régis Cahn a écrit :
.. j'ai découvert quelques itinéraires que je ne garderais secret… mais y a de quoi s'immerger :-)



Tiens! C'est pas toi qui a fait cette superbe trace en plein milieu de la forèt du coté de PLENOUZE ? Si ça n'est toi je sais que c'est un randonneur nordique : un moment donné faut déchausser pour passer entre deux rochers et
la trace des grolles de mon prédécesseur était a la norme 75mm ….
Modifié il y a 8 ans
grandsteak a écrit :
+1

l'idee d'une traversée nocturne du vercors …
le srn les nuits de pleines lunes, quelles expériences magiques !

beau petit film


La prochaine pleine lune, c'est ce Jeudi :

http://www.gralon.net/calendrier/calendrier-lunaire.htm

T'es sévèrement tenté ou juste tenté ?
Modifié il y a 8 ans
Oui, faut arrondir la découpe a l'arrière .
L'appellation demi-peau n'a pas une définition bien précise . Ce qu'il faut retenir c'est, d'une part que la partie de la semelle située entre l'arrière de la chaussure
et le talon du ski participe moins a l'accroche que
la partie avant et , d'autre part que certains skieurs
ne ressentent pas la nécessité d'attaquer des pentes
très fortes . D'ou certains types de demi-peaux :
Celles qui ne recouvrent que la partie du ski sous la chaussure : Elles sont fixées un peu en avant de la chaussure et s'arrètent un peu a l'arrière ( un peu comme les écailles ) . Celles encore qui sont fixées a l'avant du ski , s'arrètent un peu avant le talon du ski mais sont très étroites par rapport a la largeur du ski ( ex 3 cm de large )
Dans ton exemple tu serais a la frontière entre
peau et demi-peau .
Modifié il y a 8 ans