Tous les messages créés par Robert

Il y a des réflexions qui sont de l'ordre de la théorie, mais qui curieusement influent sur la pratique que l'on a et surtout sur nos capacité d'apprentissage .

1° reflexion : le ski alpin est un ski normalisé alors que le tlk ne l'est pas ou pratiquement pas . Cette idée est dans continuité d'une conversation avec Talonlibre sur l'histoire du ski . C'est frappant de constater a quel point l'armée a influé sur le ski en France a ses débuts .
Rien d'étonnant a ce qu'on puisse trouver dans les principes du " ski français " d'Allais un petit air de
livret d'instruction militaire . Ces principes, ce système
d'enseignement sont toujours en vigueur . Je grossis un peu le trait sans doute, mais il y a une part de vérité . Loin de moi , du reste , l'idée de critiquer ces principes : Ils
sont d'une efficacité redoutable pour l'enseignement d'un ski normalisé et ils produisent toujours de sacré champions !
2° réflexion : Le télemark est un ski "naturel" . C'est une
première observation évidente qu'on peut faire : L'individu n'est pas fixé au ski comme un chewing gum sec a la chaussée ..Il conserve toutes ses articulations et toutes ses libertés . En fait, on peut surtout remarquer une continuité entre la marche et le mouvement du TLK : Si on progresse sur le plat, en mouvement alternatif , il suffit, en avançant un pied de plier légerement la cheville de ce pied vers l'intérieur pour donner des carres et de baisser son centre de gravité pour voir s'amorçer un virage . En fait le TLK c'est dans la continuité de la marche…

Bref, je me demande si, pour apprendre le tlk il ne suffit pas de se rappeller comment on a appris a marcher . C'est là ou je rejoins bien Sancho quand il insiste sur l'idée d'apprivoiser petit a petit ses peurs .
Modifié il y a 8 ans
Ce qui m'a aidé a progresser c'est de formaliser le
problème . C'est vrai que le TLK est RADICALEMENT différent du ski alpin .
Lionel en a bien conscience et il écrit ;
" Et à quoi ça sert ? se demandent les curieux …"Et ben a rien" …Rien qu'a faire beau; pas forcément utile ou rentable , mais beau et coquet "
Bon c'est une belle avançée et elle consacre l'idée que
le TLK est radicalement différent du ski alpin .
Reste a savoir pourquoi il est radicalement différent .
J'en suis a ceci dans mes reflexions :

A partir du moment ou on a commençé a fixer le talon du skieur au ski , tout était consommé :
En alpin, le skieur est devenu l'ACCESSOIRE du ski .
En télémark , le ski est resté L'ACCESSOIRE du skieur .

Tu me crois ou tu me crois pas …Mais cette idée là m'aide a progresser 8-)

Modifié il y a 8 ans
"Au passage j'éclate mon Nikon ! Il est un peu incohérent sur le moment, mais les objectifs n'ont rien, et il s'en remettra progressivement tout au long du périple Il en a vu d'autres !"

Ca, oui ! Il s'en est très bien remis ton Nikon ! Très très belles photos !
Modifié il y a 8 ans
L'achat d'un matériel neuf complet de rando nordique n'est pas un investissement énorme , surtout comparé a d'autres
pratiques sportives …
C'est cependant un investissement conséquent pour certaines
bourses et une solution que je recommande c'est d'acheter de bons skis en neuf et de differer l'achat du reste .
Une des solution c'est l'utilisation de chaussures de rando normale avec des fix hagan . On peut par la suite acheter des chaussures 75mm et poser des fix 75mm sans repercer le ski .
Une autre solution c'est d'acheter en neuf les skis et les fix 75mm et de trouver des chaussures 75mm d'occasion .
C'est rare de trouver des bonnes occasions mais ça existe :
la preuve :

http://generations-telemark.com/spip.php?article39

C'est une association sympa et ils ont encore en stock
en Arkos : 1 paire 38 2 paires 40 1 paire 41
et en Asolo modèle Alaka : 1 pointure 40

Cette association propose des sorties et des stages d'initiation qui devraient interesser certains d'entre nous .
Modifié il y a 8 ans
…météo plus que parfaite, ça oui !
En fait je n'ai pas disposé du temps suffisant pour faire la boucle , mais j'ai pu tester la partie Sappey-Col de Porte .
Il faut partir du Churut , au nord du Sappey et on est
malheureusement obligé de rejoindre le sentier du tour de Chartreuse . J'imaginais couper a travers les champs comme le suggerait la lecture de la carte , mais ça n'est guère possible : il y a des clotures de partout . En fait le sentier est bon . IL faut garder ses peaux ( pleine longueur ) sur tout le trajet jusqu'au col de porte . C'est
enneigé et on peut garder les skis aux pieds sur toute la longueur sauf une portion dénneigée d'a peu près 300mètres . Ne pas se prendre la tète avec des marquages
raquette . Ce sentier est le meilleur chemin . Pas de difficultés particulières sauf un petit ruisseau et un sapin abatus en travers …le tout franchissable skis aux pieds . Temps de trajet : 1H 30 ( mode pépère enclenché )
Ca confirme mon estimation pour la boucle complète : de l'ordre de 6h . Départ conseillé avant 8h .
Modifié il y a 8 ans
Je partage tout a fait ton analyse : le texte actuel est de très loin préférable a l'article initial de la loi Montagne sur la redevance ski de fond .

En fait c'est a ma connaissance la première fois qu'est énonçé par le législateur ce principe de liberté d'accès
aux espaces naturels . Il était déja sous-jacent dans de nombreux autres textes législatifs , notamment dans les textes relatifs au camping et au droit de la chasse .

Enoncé sous une forme aussi claire et dans ce contexte
législatif antérieur il a bien le gout et la couleur d'un principe fondamental reconnu par les lois de la république
au sens du Conseil d'Etat et du Conseil Constitutionnel .

De la a dire qu'il est dans notre droit l'équivalent du
droit d'accès aux espaces naturels qu'on connait dans le
droit des pays scandinaves , il y a un pas que je ne franchirais pas .

Là ou je ne te rejoins pas , c'est quand tu écris que la définition de ce droit est très subjective . Non ! Il est
question des espaces naturels et cela exclus évidemment les
espaces durablement aménagés pour une exploitation . Cela exclus donc non seulement les terrains privés au joli gazon tondu , mais aussi les patures closes , les plantations
en tout genre etc …

En tout cas, c'est un sujet a suivre
Modifié il y a 8 ans
mikael a écrit :
…..moyennant un pas énergique…

C'est sur que sur une neige verglaçée faut bien montrer a tes skis qui est le maitre et pour ça , un bon coup de
talon lors de l'appui fait des merveilles :-D
Modifié il y a 8 ans
Jeudi , je ne peux pas . Dommage . En tout état de cause
ne regrette pas trop : je suis pas sur de pouvoir partir
aussi tot que je le souhaitais . Du coup je démarrerai depuis le Sappey pour ètre sur de faire au moins la partie
que je ne connais pas ( Sappey-Col de Porte ) après, ça sera selon l'heure et l'humeur du moment .
A bientot .
Modifié il y a 8 ans
Hello Mikael !
Bien, tes suggestions , Merci !
au fait …je te cite :

"Il ne me reste plus qu'à trancher entre les deux… et ça va pas être facile ! Je sais pas trop comment je vais m'y prendre (sauf à se baser sur le test du mag américain qui dit que les Madshus sont plus efficaces à la descente et les Fishers à la montée), mais je vais trancher. Je vous tiendrait au courant"

Tu t'es équipé comment finalement ? Quelles sont tes impressions ?
Modifié il y a 8 ans
ToneTroope a écrit :
La descente du col au sappey se fait bien, mais c'est un chemin étroit… à la descente on préfèrera les arrêts "sapins" aux belles courbes, mais à la montée pas de soucis.

C'est une des raisons pour lesquelles je pense qu'il
faut prendre le sens anti-horaire …


Mon bon Pierre, Si tu peux t'arracher à ton clavier d'ordinateur pour une journée …Je pense faire ce tour mercredi et je pourrais passer te prendre…. Mais faudrait t'arracher a ta couette de bonne heure …de TRES bonne heure :-D
Modifié il y a 8 ans