Tous les messages créés par Robert

…Tu veux dire le machin chose en caoutchouc de l'avant .
Je commence a me demander s'il n'y a pas une espèce de
caoutchouc transgéniquequi circule de pars le monde : J'ai eu une paire de ce type de tendeur qui m'a tenu a peine 2 ans : des fentes sont apparues très vite et j'ai préféré changer avant la casse . Depuis , j'ai les mèmes tendeurs depuis 5 ou 6 ans et il n'ont pas pris une ride . C'était pourtant le mème modèle !
Modifié il y a 8 ans
Tu peux aussi opter pour le système avec tendeur a l'avant
et un crochet coinçé à l'arrière du ski . Pour les peaux
complètes c'est le système que je préfère : Trois avantages : Le système tiens plus longtemps mème si la colle est ancienne / Il n'y a pas de décollage de l'arrière / On peut dépeauter facilement sans retirer les
skis .
Modifié il y a 8 ans
Et quand ça se produit sur Grenoble, Nicolas ne fait plus du ski de rando sur les pistes cyclables, mais du ski nautique :




http://www.dailymotion.com/video/xdkuw5_le-deluge-a-meylan-inondations-aux_news


http://www.irma-grenoble.com/05documentation/04dossiers_videos_afficher.php?PHPSESSID=5baad5471c625f1de6f2c21ea13308d5&id_DT=8&id_DTvideo=93
Modifié il y a 8 ans
N_75 a écrit :
Un parapluie qui va harponner le clocher de la cathédrale de Clermont! Les vents ne soufflant jamais d'Est par chez nous,çà m'étonnerait fort.
Par contre un parapluie qui défonce la baie coulissante de ma salle (avec vue sur Pierre/Haute SVP !) et vient se planter dans la cloison de la chambre, alors là je le tiens le coupable.
M'en fous, je te rendrai pas ton parapluie Robert, il me sert maintenant de porte-manteaux !

Un beau parapluie multicole ( les couleurs des drapeaux qui sont suspendus au dessus des boites gay ) et solide en plus… Finalement, t'as fait une bonne affaire !
Modifié il y a 8 ans
Ah tout a fait surprenant d'un point de vue statistique j'en conviens : Pendant les 10 premières années de ma pratique , avant la création de ce site ( MERCI REGIS!),
je n'ai rencontré qu'une fois un type équipé en SRN . Il
était aussi surpris que moi de découvrir qu'il n'était pas tout seul …Depuis quelques années c'est moins rare mais
( mis a part les hauts plateaux du Vercors )on trouve surtout des gens équipés en NNNBC qui ignorent manifestement l'usage des peaux de phoque restent aux abords des pistes de fond mais ne se risqueraient certainement pas sur un terrain totalement vierge ou dans des pentes un peu conséquentes . Parmi ceux avec lesquels
j'ai échangé quelques mots , aucun ne connaissait l'existence de ce site …

Eh ! au fait mes références musicales…C'est pas tout a fait Fugain :-D
Modifié il y a 8 ans
sleguedois a écrit :
C'est une bien jolie histoire !

Oui, que c'est beau …Je suis tout ému !

http://www.youtube.com/watch?v=u2UhQAhLc2Y
Modifié il y a 8 ans
gervais a écrit :
j'avais mis mes crispi cuir (idéal en plateaux) et j'ai vite été changer contre les t4, le reste de l'aprem.
J'ai un coté qui tourne très bien et je peux faire des virages coupés très vite, tandis que l'autre j'ai du mal à garder la position.

Quel modèle de Crispi ?
Pour le coté qui tourne très bien et l'autre nettement moins bien …T'es pas tout seul !Je sais pas s'il y a
une recette pour corriger ça …
Modifié il y a 8 ans
Bravo pour les photos et le bivouac : Ca m'a rappellé un fabuleux souvenir : un bivouac ( d'été ) au mème endroit avec seulement sacs de couchage, sursacs et un immense parapluie …Il a plu toute la nuit et le vent n'a pas faibli une seconde . On s'était planqués contre les rochers( probablement ceux qui sont sur la photo )et j'ai dormi comme un bébé le bras crispé sur le manche du
parapluie …Au réveil une seconde de relachement et le
parapluie ( un truc bien lourd , genre parapluie de golf) s'est envolé d'un seul coup très haut dans le ciel et a du atterir du coté de Clermont dans les minutes qui ont suivi .
C'est le Mont Blanc qu'on voit au loin , je suppose ?
Modifié il y a 8 ans
ducky63 a écrit :

Il faut apprivoiser cette liberté, mais pour cela, il faudrait pouvoir skier tous le jours

Ca va sans dire, mais ça va mieux en le disant . C'est
pour ça qu'il ne faut absolument pas te décourager . Tu
progressera effectivement plus vite si tu habites a une heure de terrains enneigés .Si tu es faciné par le niveau de certains …Dis toi que ce sont souvent des pros ou semi-pros ou en tout cas que la cigogne les a déposé pas loin d'un champ de neige …
Modifié il y a 8 ans
forez a écrit :
Tu as raison Robert, je ne voyais pas les choses comme cela, mais alors, compte tenu que beaucoup de parcelles appartiennent à des privés, ils peuvent en interdire l'accès et dans ce cas seuls les chemins cadastrés pourraient être pris …

Mais alors, si le chemin est damé il faudra payer ou alors partager l'espace, moitié damé, moitié hors piste.

Ca risque d'être compliqué tout ça ??? :oops: :-o

Pas tant que ça : Ca coute un bras de clore un terrain !
Je pense qu'il faut simplement se garder de considerer comme espace naturel des terrain clos faisant l'objet d'une exploitation continue et évidente . Un exemple récent:
j'ai renonçé a traverser des terrains assez vastes avec une
belle neige dans la mesure ou ils étaient clos d'une cloture aisément franchissable mais detinée a parquer des chevaux .
D'un autre coté, il n'y a pas lieu de craindre que chaque
propriétaire ne se décide a clore de hauts murs ses terres et a barrer l'accès aux espaces naturels . Cela se heurterait a une raison pratique ( voir plus haut ) mais aussi aux aspirations des gens auxquelles la loi est sensible : Un exemple : les servitudes que la loi impose
aux propriétaires pour la pratique du ski .
Modifié il y a 8 ans