Tous les messages créés par Robert

Ren a écrit :


… Et dès que je prends un peu de vitesse, je "flotte" un peu plus, j'essaie de tourner, je mets un peu plus de poids sur un ski, il s'enfonce, l'autre continue à filer, et paf… J'vous laisse imaginer!

Ren

Bon …on imagine :-D
Dans ce cas de figure : vitesse lente , neige qui porte pas
T'avance un ski , tu baisse ton centre de gravité , tu t'équilibre tant bien que mal entre le ski avant et le ski arrière , comme on dit sur la notice et …et il ne se passe rien .
As tu pensé à pencher ton ski avant ?
Ben oui : faut aussi pencher ton ski avant vers l'intérieur , sourtout quand on ne va pas vite ….C'est comme un skate bord , un ski par certains cotés . Et la , miracle ton ski va tourner au lieu de s'enfonçer comme un plouc .. Il va tourner et tu vas peut ètre te retrouver par terre . Pas grave , tu recommence 100 ou 200 fois ….
Modifié il y a 6 ans
bramanoucf a écrit :

Deuxième chose… Désolé pour les gestionnaires de ce site mais… Un outil qui arrive et semble directement venir renouveler la pratique… Les skis Hok! Si l'on regarde la fiche technique c'est royal pour quelqu'un qui tourne dans une logique AMM. J'en ai donc acheté une paire en 125 avec les fixes pour chaussures de rando… Je n'avais encore jamais vu une telle arnaque! Pour être gentil ces skis ne sont bon à rien. Sur neige un peu dure, intenables car trop larges ça part dans tous les sens. Il est impossible de faire mordre les carres (et je ne parle pas de l'usure des peaux… qui ne sont pas changeables!). En neige profonde c'est un poil mieux… sur le plat! Car on arrive au pire… les fixes. J'ai des chaussures Antarctis de Meindl donc rando chaudes mais relativement souples. Les fixes ne les encaissent pas l'axe de rotation est très mal placé et du coup cela ne plie pas comme il faut. Bilan c'est le ressort des fixes qui prend le jeu. Sauf qu'en montée il prend tellement que la chaussure recule et déchausse…
Donc en gros les seules chaussures qui aillent ce sont des bottes en caoutchouc.
En résumé il faut être capable de skier en hors piste avec des patinettes chaussées en bottes en caoutchouc!

Pardon pour cette parenthèse un poil hors sujet mais comme cela touche le sujet des AMM et du matos "périphérique" à leurs pratiques, j'ai espéré éviter à chacun de perdre 400€.


Fabien


Retour d'expérience interessant ….Mais que tu aurais pu publier plus tot et évidemment dans un autre post . Si tu as toujours cet équipement essaye d'autres chaussures beaucoup plus rigides latéralement , voire même des svartisen , comme l'a fait Sancho ( c'est pas l'idéal a cause du bec de canard mais la rigidité latérale est là )
Des Meindl sont un bon choix , mais pas le modèle Antartic qui est haut , chaud , mais beaucoup trop souple .
Fin du H.S. :-)
Modifié il y a 6 ans
ced a écrit :
Je ne voulais pas intervenir sur ce sujet n'ayant objectivement pas plus d'expérience que Philou.

Je ne sais pas si tu as eu l'occasion d'utiliser les peaux sur tes deux jours ? Pour ma part en tout cas c'est clair : parfois j'ai été absolument ravi de les avoir, mais parfois j'ai quand même été bien content aussi de les enlever…
Avec les peaux sur le plat et une neige suffisamment meuble, j'avais quand même justement l'impression d'être en raquettes et de ne plus profiter du petit supplément de glisse à chaque pas.
Bref je pense que ces skis peuvent être effectivement parfaits pour des raquettistes qui veulent glisser un peu dans les descentes sans se faire peur, mais je pense que des skis plus classiques offrent quand même plus de possibilités.

C'est clair : les plaisirs sont différents et les possibilités aussi …2 jours avec des skis à peau permanente au pied , c'est tout a fait faisable si on n'a pas un très long parcours en tète et si on aime bien s'attarder dans les sous bois à l'affut des petites bètes ….Mais c'est la limite à mon avis ces 2 jours …
On peut cependant jouer sur un paquet de paramètres
et notamment sur la taille et la qualité de la peau à employer . On ne peut pas jouer sur ces paramètres avec des Hok et c'est la raison pour laquelle je n'en ai pas acheté . Les skis a peau permanente que j'emploie ont une taille de peau inférieure à celle des Hok ; pas de beaucoup , mais ça compte .
La solution est de faire ou de se faire faire ses propres skis avec peau integrée de la taille et de la qualité qu'on veut .
Modifié il y a 6 ans
lepiero a écrit :



Oups, c'est un peu hors sujet par là non…? smile

[/quote


Oui

Mais c'est pas ta faute !
C'est la faute à lili :Si tu remonte ce fil , tu constatera que c'est parti de la question de lili ( qui est arrivée sur ce site en posant cette unique question ….et n'en a pas posé d'autre depuis )
La question de lili c'était : " ou trouver un professionnel qui enseigne le ski HOK "

Je n'avais pas en tète une rubrique particulière vers laquelle j'aurais pu l'orienter , j'avais juste un bon tuyau a lui refiler …

C'est vrai qu'un débutant peut se poser des questions en arrivant sur ce site dans la mesure ou beaucoup d'entre nous ( surtout moi …smile pratiquent le hors sujet . Normal
pour un site de SRN : en SRN y a pas de pistes traçées …

Donc , pour la clarté du site et le confort de lili , je suggère l'ouverture d'un sujet particulier qui pourrait s'intituler :
" J'ai eu du mal a trouver un moniteur de SRN à Courchevel , pourquoi ? "]
Modifié il y a 6 ans
sancho a écrit :

…..c'est pas gagné pour trouver des moniteurs ouverts à l'idée de développer ce genre de produits.
La majeure partie des moniteurs sont très bien sur les pistes tracées, là où le monde attire le monde, et là où il n'y a pas trop de questions à se poser avant, pendant et après le boulot. Bref c'est pas demain que les moniteurs vont faire du tord aux accompagnateurs en détournant une partie de leur clientèle sur ce genre de support.
C'est selon moi c'est bien dommage d'ailleurs que les accompagnateurs n'aient pas plus le droit de prendre part au développement ce genre de produits , comme au SRN d'une manière générale.
Mais ça c'est un discours à fâcher tout rouge un syndicat tout rouge, et très susceptible à l'idée que d'autres pourraient empiéter sur des plates bandes qu'ils laissent en friche avec dédain, car le SRN c'est pas complètement du sport: ya pas de champions.

trouver des moniteurs ouverts à l'idée de développer ce genre de produit ? mais si, voyons : la moyenne d'age dans la profession va sacrément diminuer bientôt , non ? Y aura bientôt plus que des jeunes à l'esprit ouvert ….comme tous les jeunes ….
Cela dit , je me rappelle un vieux slogan de 68 : " faut laisser la peur du rouge aux bètes à corne " Du reste , je pense pas que ça soit une question de couleur de maillot …Pour une raison bien simple : enseigner le ski ,
de fond ou alpin , c'est comme enseigner tout autre sport : un métier .
Faire découvrir aux gens le SRN qui n'est pas un sport mais un plaisir , ça pourrait devenir un métier ….peut ètre , mais pour le moment, ça n'est pas un métier , mais une vocation , une sorte d'apostolat .
Garde la foi, frère Sancho !
Modifié il y a 6 ans
Philou , t'es pas loin de chez moi : je peux sans problème te prèter des skis du type qui t'interesse . Regarde tes messages perso .
Cordialement .
Modifié il y a 6 ans
Régis Cahn a écrit :
Tiens, ça me fait penser qu'il faudrait que je sorte ma voile ozone du placard…. :-)

C'est une grande voile ça , non ? Raconte un peu ( c'est vrai que t'es pas bavard , toi ! ) Tu l'as utilisée ? dans le coin ? en SRN ? pour tirer la pulk ou pour faire le Kakou ? tu marque aussi ton territoire ? etc ? etc ?
Modifié il y a 6 ans
lepiero a écrit :
Langue fleurie de visage pâle oublie souvent de répondre aux questions…

Visage pâle sortir avec les moyens du bord : petite PW de 4.5 m2 avec poignées 4 lignes de chez Zeruko…

Visage pâle aime liberté et souvent faire pipi, donc pas de harnais, talon libre et esprit dans le vent du nord…


Par contre, visage pâle souvent mal aux bras en fin de journée, mais guerrier sioux sûrement mieux équipé question musculature pour pas se fatiguer…

Hugh…!

Tiens , ça semble valider mon idée : faut pas grand chose pour : j'ai une petite PW 4.2 de chez DECA qui tire bien fort quand elle veut . Je me suis décidé à la tester cette saison avec des skis mais j'ai toujours loupé l'occasion ( soit pas de neige, soit pas de vent etc )
Effectivement , je ne pense pas qu'un harnais soit nécessaire : c'est pas pour faire de l'acrobatie …
Faire pipi souvent , c'est compatible avec l'esprit de la rando nordique et c'est souvent nécessaire en cas
de prostate capricieuse . C'est ton cas ? Bienvenue au club ! :-D
Modifié il y a 6 ans
lepiero a écrit :
Oui…!! :-)

Il m'arrive de temps en temps de partir sur les crêtes du Jura, aux Glières ou au plateau de Cenise avec une voile de traction… (bon, je vais pas non plus donner tous mes coins secrets hein…smile

Et chaque fois c'est un régal.

C'est une pratique bien différente du SRN, mais qui peut être du même esprit dans le sens de la liberté…
Par conditions idéales, et un vent de nord-ouest régulier, j'ai pu relier le col de Crozet au Mont Rond sans poser la voile, et en descendant une fois à la Maréchaude, une fois sous le chalet de Malatrait, et encore au chalet du Névy…

L'impression de se déplacer avec aisance, sans gros effort, de lire le terrain, deviner les couloirs de vent, sa force et ses absences… Trouver les endroits pour remonter la pente, éviter les zones gelées difficiles à skier, profiter d'un trou pour quelques virages poudreux…

On retrouve par moment la sensation d'être intimement lié au terrain et à la nature.


Les skis nordiques sont super pour se faire tracter, dans une optique de déplacement tranquille.
La liberté de mouvement est totale, le ski reste du ski, il faut parfois faire de petits sauts pour gérer un virage en neige pourrie, faire quelques pas de patineur pour rattraper sa voile qui file devant, ou au contraire freiner pour ne pas qu'elle dévente.

Je trouve ça assez physique, mais très plaisant, et ça fait appel à toute la panoplie des mouvements du skieur nordique.


MAIS ATTENTION…

Il faut garder à l'esprit qu'une voile de traction, même petite, est une sacrée silhouette pour la faune, et que le dérangement pour la nature peut être violent…!!
Je pense en particulier ici au grand corbeau, qui défend l'hiver son bout de ciel, et qui voit d'un mauvais oeil cet oiseau bizarre et coloré.
Pareil pour les rongeurs…!!
On peut penser qu'il sont absents l'hiver, mais il n'en est rien. Le campagnol des neiges creuse ses galeries dans la neige qui le protège du froid, mais il vient volontiers brouter et faire son marché sur les places ventées et soufflées des crêtes.
Imaginez un instant la panique pour la souris, de sentir au dessus de sa tête un immense rapace non identifié de 4 mètres d'envergure qui lui frôle les moustaches…….

Hugh !
Guerrier sioux cherche pas à savoir les coins secrets du visage pale !
Cherche pas non plus à effrayer les corbeaux ou le lagopède moustachu !
Guerrier sioux veut juste savoir quelle voile emploie le visage pale !
Modifié il y a 6 ans
On en parle …très brièvement dans un autre post :

http://www.skirandonnenordique.com/modules/newbb/viewtopic.php?forum=27&post_id=17615#forumpost17615

Ca vaut peut ètre la peine d'aborder le sujet dans un post spécifique . Si on tape " kite " dans la barre de recherche de ce site on tombe sur des expériences " pointues " d'utilisation d' ailes de traction en expédition sur des itinéraires assez longs et dans un environnement spécifique .
Evidemment rien a voir avec ce qu'on fait sous nos latitudes …
A ma connaissance, on n'a jamais évoqué une utilisation plus ludique de cet instrument à notre échelle , avec des voiles " basiques "
Avez vous essayé ?
Modifié il y a 6 ans