Tous les messages créés par Robert

Grandsteak , tu n'as pas répondu a ma question sur l'épaisseur de la semelle que tu as retiré . Au pif, au vu des
photos, je dirais 2mm …
Si c'est bien ça , ça tombe pile /poil pour la bidouille pour laquelle je suis décidé : voila le projet :

1 j'ai deux skis a semelle lisses en parfait état
une paire de TUA neufs modèle " Cosmic " ( modèle non répertorié chez les fanas de la marque …smile Long 163
cotes 80 65 70 , cambre alpin . Un ski pour dame quoi …
une paire de Dynastar sortis sous une sérigraphie TUA …
( j'en ai parlé dans un très vieux message ) C'est Talonlibre qui a eu la gentillesse de les acheter pour moi . Ils ont une seule sortie montés en 75mm et je les ai trouvé très bons
mais malheureusement ..à farter ce qui n'est pas , en définitive ma tasse de thé . Les cotes c'est 72 65 70 , bref
des skis fins pour plier le genoux dans la poudreuse avec élégance et en croisant les doigts ..

2 j'amène ces skis du coté de Chambéry, rue du chanvre indien , chez un pote doué pour le maniement du cutter et je le persuade de me faire deux beaux évidements …

3 je prépare de mon coté de quoi garnir ces évidements :
d'une part 4 bouts de peau et d'autre part 4 plaques d'alu
qui me restent et qui font par bonheur 2mm d'épaisseur .

4 le reste de la bidouille sera de trouver la colle qui va bien . Jusqu'ici j'ai réencollé avec des bandes de colle en rouleau mais je ne pense pas utiliser ça : la contrainte c'est qu'il faut obtenir un collage suffisant mais qui permette
un décollage facile . Bref un colle repositionnable puisque
je compte pouvoir dans une mème sortie changer la garniture de la semelle : peau pour la montée , plaque alu pour la descente . Il faut donc que ce soit facile a retirer et a remettre et que ça colle suffisamment sur l'alu .

Qu'est ce que tu penses de mon projet ? Je fournis les lames de cutter et le chignin :-D
Modifié il y a 7 ans
Vindiou ! C'est exactement le système auquel je pensais :
C'est une idée qui me trottait dans la tète depuis plus d'un an et leur solution est exactement celle a laquelle j'étais arrivé y compris la fixation magnétique …Comme quoi , quand une idée est dans l'air !
Que Atomic se soit lançé me fait infiniment plaisir : d'habitude quand j'ai de bonnes idées et que c'est clair dans ma tète , commence une période frustrante : celle ou je réalise qu'il me faudrait des capitaux pour donner vie au projet …Là c'est tout cuit ! MERCI Monsieur ATOMIC , je vais guetter la sortie du premier ski de SRN que vous lancerez sur le marché avec ce système .
Ah , s'il vous plait , Monsieur ATOMIC ….Faites des skis un peu dans le style des Madshuss Epoch et je serai le plus heureux des hommes !

Modifié il y a 7 ans
Il m'est venu une idée toute bète en pensant a ces questions de peau .
Et si les skis étaient vendus SANS SEMELLE !
Je blague pas : prends une paire de ski : tu retires toute la semelle : Il te reste le noyau est les carres qui débordent de celle ci sur 2 ou trois millimètres ( l'épaisseur de la semelle que tu as retiré )
Maintenant imagine que tu réduise le débord des carres , jusqu'à mettons 1 mm . Tu pars en rando avec ces skis :
Tu arrives sur un terrain moyennement pentu , disons vallonné : Tu retires de ton sac ta semelle magique n°1
elle fait un mm à peine et est équipée d'écailles . Tu la colle sous tes skis et zou , c'est parti .
Tu arrives maintenant devant une pente beaucoup plus
raide : Tu retires ta semelle à écailles , tu la roules dans ton sac et tu déroule tes peaux ..
Arrivé a un sommet , tu vises une jolie pente , tu retire tes peaux et tu sors de ton sac ta troisième semelle : une semelle lisse , cette fois et tu pars comme une bombe .
Bon, je sais c'est un peu utopique , mais j'ai la faiblesse
de croire dans le progrès et le progrès permettra sans doute de mettre au point
1 des semelles fines et résistantes susceptibles d'ètre roulées dans un sac a dos
2 une colle repositionnable de meilleure qualité que ce qu'on connait actuellement .

Bon…Je file a l'INPI déposer mon brevet de ski sans semelle :-D
Modifié il y a 7 ans
Comme toi: pas convaincu : sur les différentes vidéos a ce sujet, les types qui font la démo se forçent à bien lever le pied pour montrer le débattement et du coup, on n'a pas
du tout l'impression d'une marche naturelle …Je m'imaginais un cueilleur de champignons ou un chasseur parcourant les bois …au pas de l'oie !
Bon, faudrait essayer à l'occasion mais franchement je n'en ressens pas le besoin d'abord j'ai l'impression de monter naturellement avec mes skis aux pieds et ensuite si d'aventure mes skis me gènaient : clac ,clac , un saut de coté et on met les skis sur le dos …
J'espère au moins que leur truc peut ètre relié par bluetoot a un I phone ….sinon, j'en vois pas l'utilité
Modifié il y a 7 ans
Donc, en principe le système est fiable . Si la peau se décolle de l'avant on peut y remédier de trois façons .
1 le système " Panzer Division " , un peu brutal qui consiste a visser un bout d'inox très fin dans le ski pour proteger l'avant de la peau .
2 le système " Sioux " qui consisterait a réduire vers l'avant l'épaisseur de la peau de façon qu'elle soit à cet endroit un peu sous la surface de la semelle . Il y a deux options : on peut raser sur un centimètre les poils ou on peut décoller à l'acétone la couche textile qui se trouve sous la peau proprement dite .
3 le système " Bombard" qui consiste a trouver une colle adéquate qui retienne définitivement l'avant de la peau
sans espoir de retour …Si tu es un expert en collage , ça
sera l'occasion de nous montrer tes talents …

Peux tu préciser l'épaisseur exacte de la semelle de tes skis ?

As-tu passé une couche de protection sur les parties évidées avant de coller ta peau ?

Je retiens ta recette de colle a peau+essence F , t'avais déja essayé ça ?
Modifié il y a 7 ans
Merci pour le lien Cyrille : Ils ont fait le tour de la question , notamment en évoquant les limites
du tout léger : C'est super sympa un micro poele a bois mais ça n'a pas une inertie énorme et je suppose qu'il faut l'entretenir fréquemment toute la nuit …Adieu , sommeil réparteur !
Bricoler une Ammobox ou une vieille bouteille de gaz , ça peut ètre marrant a condition d'ètre musclé ( pour fabriquer l'engin et ensuite pour le tracter ) et de ne pas se louper dans la conception …A mon avis , les modèles " du commerce " sont bien conçus à l'origine et ça compte …en tout cas je suis extrèmement content de mon frontier stove .

Mais si je devais partir dans un pays bien froid sous une tente , je creuserais d'avantage l'option gaz : C'est peut ètre un poil plus lourd , mais ça présente de gros avantages …entre autre une bonne autonomie .
Je ne sais pas si mon bricolage a de l'avenir , mais je suis certain qu'un fabriquant pourrait sortir un modèle beaucoup plus léger , en titanium, pourquoi pas et avec une cheminée
déroulable comme sur les poeles ultra-légers .Ca donnerait un système de chauffage de tente efficace sur et d'un poids acceptable .
J'ajoute qu'on doit trouver des cartouches a gaz d'une grande autonomie un peu partout , soit Coleman , soit Camping-gaz ..( il existe, du reste un adaptateur pour utiliser l'une ou l'autre sur le mème bruleur )
http://www.cyclo-randonnee.fr/rechaud-20/adaptateur-edelride-pour-cartouche-camping-gaz-a-valve.-395.html

http://www.norvege-fr.com/phpBB3/viewtopic.php?f=2&t=4779
Modifié il y a 7 ans
Je déterre ce fil : ça me semble d'actualité puisque Fanny nous donne de ses nouvelles !
J'ai déja évoqué dans ce mème fil d'autres modèles , notamment les chauffages par catalyse .
Ignorant si mon modèle antédiluvien contenait ou non de l'amiante, je n'ai pas poursuivi les essais …C'était pourtant un modèle plutot interessant dans la mesure ou il dégageait pas
mal de chaleur et utilisait de l'essence F . Pour son poids , ( 1400 g ) il pouvait encore ètre qualifié d'ultra-léger .
Depuis j'ai creusé un peu le sujet des catalytiques a gaz : On en trouve 2 modèles : le BlackCat
de Coleman et le BlueCat de camping gaz , ce dernier modèle ètant toutefois assez peu répandu et difficile a trouver sauf là :
http://www.auvieuxcampeur.fr/terre/camping-rando-petit-materiel/rechauds/chauffage-a-gaz/chauffage-d-exterieur-blue-cat.html
Bon , a 2.400g cartouche incluse , ça n'est pas un ultra-léger , mais ça reste dans la catégorie poids plume surtout si on le compare a un Frontier Stove.

Malgré son poids ( 10kg ) le Frontier Stove reste quand mème une solution interessante pour un camping semi-nomade . En tout état de cause il chauffe TRES BIEN au point de transformer ma petite cabanne ( 5m carrés ) en Sauna !
Pour en revenir au BlueCat son avantage est de chauffer très efficacement : plus rien a voir avec mon antiquité a essence …
Coté désavantages il y en a un important : C'est réservé a un usage extérieur . Si j'ai bien compris des échanges de discussions sur internet , c'est la faute au monoxide de carbonne
et au gaz carbonique …
C'est donc utilisable tel quel sous un tarp ventilé, dans un affut de chasse ou un poste de pèche , mais ça me semble exclu de l'utiliser sous une tente a moins de l'ouvrir largement …
Mais l'idée n'est venue d'un petit bricolage pas cher vite fait .
Le principe est simple : on confine l'engin sous une hotte munie d'une cheminée : les méchants
gaz sont aspirés avec l'air chaud par la cheminée .
La photo de mon bricolage est suffisamment parlante :
La " hotte " : une vieille corbeille a papier rouillée .
La cheminée : ce qui restait d'un étendage pliable d'extérieur après la chute malencontreuse d'un arbre en plein sur le truc ( je suis un mauvais bucheron ! ) Bref un tube d'alu d'a peu près 2m ;
la liaison entre les deux : un bète bout de pied de table en métal,travaillé a la disqueuse , vissé sur la hotte et sur lequel s'emboite la cheminée .
La photo du truc en P.J.
J'ai a peine testé , ça fonctionne sans problème , ça chauffe et le tirage me parait suffisant pour éliminer les méchants gaz . La cheminée ne chauffe pas énormément et il me parait possible de
faire un passage dans la toile de tente en utilisant un bout de silicone ( un entonnoir en silicone par exemple )
Bien entendu sous tente faut tout de mème prévoir une aération : ça brule sans flames mais
pas sans oxygène ce machin .
Bon , des tests plus complets a venir ( quand il fera bien froid ) , mais en attendant, si ça peut donner des idées : Ca reste transportable et relativement léger : 3kgs 7 cheminée comprise .
Modifié il y a 7 ans
Mais ça existe déja , ça :

http://www.leboncoin.fr/jardinage/354019765.htm

:-)

Modifié il y a 7 ans
grandsteak a écrit :
mais je n'ai pas de défonceuse, et j'ai surtout hâte de tester la glisse de mon "incrustation" de peaux dans des vieux e99. pour l'accroche, je pense pouvoir dire que cela devrait aller.
Si l'affaire fonctionne, je fait le test sur des vieux skis alpinisme.

J'ai une défonseuse …Une petite mais bien et précise : la Dremel Trio . Comme j'ai aussi hate que toi de voir le résultat de ton incrustation de peau ( t'es plus doué que moi pour le bricolage….) je te propose ceci : je te prète ma Dremel ( je suis accro mais je pourrais m'en passer pendant 3 semaines, un mois ) et en échange tu me fais une incruste de peau sous une paire de skis …

ça roule ?




Modifié il y a 7 ans
sancho a écrit :
Jamais essayé de faire des écailles pour ma part. Mais faut être sacrément patient, pour arriver à un résultat qui ressemble à quelque chose. A mon avis c'est envisageable avec une défonceuse, faut se fabriquer un gabarit, cultiver le zen, et mettre à profit une belle et longue journée de pluie.
Robert elle sont vraiment classe les plaques de réhausse intégrées des ballons d'alsace, et autres paires à côté.
Ils avaient vraiment pensé à tout ces anciens.

Disons une bonne quinzaine de jours de pluie …En fait , je crois qu'il ya l'outil d'une part ( une défonçeuse , oui ) et d'autre part le " coup de main " et il ne suffit pas d'ètre habile : mème un virtuose du piano mettra un certain temps pour apprendre a jouer " perles de cristal " au soubassophone …

Pour les " Ballon d'Alsace " c'est pas seulement une plaque de rehausse mais un véritable mini-ski en bois fixé a la semelle en métal . Ca m'inspire beaucoup ce truc : a priori la partie bois devait pouvoir ètre retirée de la semelle . L'interèt ? Eh bien , comme cette pièce de bois était censée donner le flex et le cambre au ski , j'imagine un ski qui possederait plusieurs type de parties bois interchangeables … On pourrait ainsi varier le cambre et la dureté d'une mème paire de ski …
Bon …Je file a l'INPI déposer mon brevet !
Non , je blague le gars a déposé un brevet pour ce ski , c'est dommage que les grands manufacturiers ne s'en inspirent pas …
Modifié il y a 7 ans