Tous les messages créés par forez63

Salut amis du hors trace et de la nature. Ce mercredi après midi, rentrant d'une ballade à partir des Pradeaux, je vous fais part des conditions d'enneigement et approximativement de mon parcours. Tout d'abord la neige, couche de 30 à 40cm, enfonçant de 5 à 10cm, glissante et suffisamment "retenante" par une température de 0 à + 4°..Mon parcours en gros car pas mal de bois, s'est situé entre les pistes raquettes au départ (chez Maurice) puis le lieu dit "la détourne" ou j'ai pris le chemin de Chomy où je n'étais pas passé depuis pas mal de temps avec l'intention d'aller jusqu'à la "cabanne Bernard, mais après avoir dépassé la clairière du "Furodin", plus loin je montai dans le bois à droite et revins en direction de cette dernière. Une fort belle éclaircie que je remontais jusqu'à la maison qui est tout en haut. De là, "au pif" dans le bois, je trouvais la clairière dite "des 4 chemins" et pris le premier (le plus direct) pour atteindre le suc de Montchaud. Je fis le grand tour de l'éclaircie pour descendre sur le lieu du bivouac récent de "Forez"..De là les pistes damées, puis le bois qui surplombe le pont de la Fayolle, un petit bout de piste désert puis le bois de Fayevie jusqu'au fond du pré où je retrouvai mes traces de dimanche, pour terminer par un petit bout damé, puis le chemin dit "des raquettes" pour une descente agréables dans la poudreuse jusqu'à "chez Maurice". Du beau temps sans vent et une température agréable. Il faut si l'on peut, en profiter.
Belles photos "Fourinas" et particulièrement la dernièresmile…De mon coté, ce dimanche matin, parti des Pradeaux, derrière l'auberge, sur une neige très bonne à la fois glissante et "retenante", j'ai profité d'excellentes traces de raquettes par dessous la route du barrage jusqu'à celui ci que j'ai quitté en prenant à droite un chemin également piste raquettes qui conduit sur celui dit "des réservoirs". Un petit bout sur la gauche, le quittant, encore à gauche, je suis monté dans le bois (neige toujours extra). Plus haut, à droite un sentier étroit dans un bois, une piste large qui débouche sur un damage de piste de fond parfait (petite boucle sur le lieu dit "bois du coin"smile dont j'ai profité d'autant que j'étais le tout premier à y passer..smile. Après ce plaisir passager, place à la réalité du traçage dans environ 40cm de neige et un enfoncement d'une dizaine de CM. Bonne en sous bois, la neige s'avérait piégeuse à découvert dans les descentes en raison d'une petite couche cracante en surface. D'ailleurs, à partir de là, à l'EST d'une plantation d'épicéas qu'on longe en empruntant 2 "bosses", il se mit à pleuvoir finement à la limite de la neige. Je négociai les descentes prudemment par de grands virages pour arriver sur le chemin à plat qui longe le ruisseau du barrage. A l'abri des bois la neige redevenait très correcte. Plus bas la rencontre de 4 "raquettistes" me permit un temps de repos. A souligner que les pistes raquettes sont, me semble-il assez fréquentées, je voudrais bien connaitre la fréquentation moyenne de celles de "fond" qui coûtent sans doute très cher en damage.smile La fin du parcours par le chemin qui surplombe le pré de "Yves" fût un régal dans une bonne neige bien glissante. A noter qu'au fond de ce chemin à été damé un petit bout de terrain que j'ai emprunté par curiosité, et qui débouche (ou part) de la "cour" de l'auberge.smile Curieux…!!
Modifié il y a 1 an
Ce vendredi matin, profitant du soleil, j'ai opté pour les Pradeaux(le plus près pour nous) et plus précisément la "combe à Marcel" que je savais être parfaitement enneigée car bien protégée des variations de températures ou autres vents néfastes pour la "matière première"..Celle ci n'y manquait pas, rendant même la progression difficile eu égard à la pliure des petits hêtres entre lesquels il fallait naviguer. Donc, parti par la piste raquette derrière "chez Maurice", je longeai le barrage dans des traces de "Forez" d'il y a quelques jours, encore apparentes par moment. Je les laissai un peu plus loin pour m'engager dans la combe aux 4 passages de "RU" (pour rappel: ancienne piste de ski de fond venant du suc de Montchaud)..J'évitai le premier par la gauche, et zigzaguait au fil des possibilités entre la végétation ployante, en direction du haut de la combe. Les 3 passages suivants ne furent pas faciles tant les ruisseaux sont garnis actuellement, et il n'était pas question de faire le funambule sur les les 2 traverses SNCF d'une vingtaine de CM de largeur encore en place..Enfin la sortie tout en haut, au pied du suc de Montchaud, sur les pistes impeccablement damées du Domaine Nordique, sans aucune trace de skieur sur les quelques centaines de mètres empruntées, avant de basculer en direction du "grand pré de Fayevie" et de rencontrer à nouveau, plus bas, des traces de "Forez" coupant le chemin. J'allais faire le tour maximum de celui ci puis revins sur le haut du barrage pour retrouver plus loin, quand même avec plaisir, mes traces aller. La suite fût rapide tant la neige était glissante, et, seule rencontre, presque à l'arrivée, 2 "raquetteuses" en partance. Je tenterai de joindre une ou deux photos de cette petite sortie..Bonne continuation à tous.
Modifié il y a 1 an
Les sources de la ligonne
Ce mercredi retour d'une sortie au sud des pradeaux.chougoirand les sources de la ligonne moissonniere molhiac et retour. Température -4 très bonne neige environ 45cm. Vent de nord.
Modifié il y a 1 an
Ce dimanche matin, pour varier un peu et voir ce que ça "donnait" au SUD des Pradeaux, j'y suis donc allé. Et bien amis randonneurs: extra bon. La couche, variable bien sûr en fonction de ce que tous nous savons: exposition, humidité bois etc..je l'ai estimée à 20-30cm mini qui enfonçait peu sous les skis (5 à 10cm au plus). Température-1° au départ (8h30) et aussi au retour (11h). Vent de NO et petite chute de neige avant l'arrivée. Pas vu un "pèlerin" mais ai profité,sur le chemin dit "du chevreuil" de traces de skis plutôt étroits, que j'ai suvi jusqu'à la première habitation sous la route, à droite avant Molhiac.(Forez connait) J'ai  d'ailleurs vus ces skis appuyés contre l'habitation, en me disant terminé le "plaisir", et bien non, il avait fait sa trace aussi dans un grand pré et juste la direction que je voulais prendresmile c'est quand même reposant et surtout qu'elle était bien faite. Arrivé au fond de ce pré, sa piste à droite ne m'allant plus je me mis à tracer sans trop de difficulté et arrivai dans un chemin également bien connu de "Forez" qui, surplombant les sources de la Ligonne revient sur Moissonnière. Je le quittai un peu plus loin et traversai le ruisseau sans trop de difficulté pour "enquiller" en face le bois le bordant. J'y trouvai un chemin de débardage et après un peu de "canard" dans la pente débouchai (dans la "purée"smile à découvert. Des prés puis 2 clôtures infranchissables pour ma taille, m'obligeant à déchausser, je me retrouvai enfin sur la piste-route forestière du puy de Loir. De là, Chougoirand (mes traces aller) et retour à la voiture via le relai et son chemin très bon en descente (pas fréquent vu les cailloux qu'il a..)
Vu 3 voitures au retour garées en haut de la "piste de luge" improvisée dans le pré de "Marinette" et une seule garée sur le "soit disant parking DE L'AUBERGE", qui en fait est public. Pour un dimanche fin de matinée et des pistes proches, c'est peu et me conforte dans l'idée que le ski de piste est en perdition. Mais je tire mon chapeau à ceux qui oeuvrent quand même auprès des gamins pour les encadrer car ils sont mieux là que sur des engins motorisés (pas vrai Bernard?)
Modifié il y a 1 an
Ce mercredi matin direction col du Béal pour voir un peu ce qu'il reste comme neige après les  "passages" de Benbois ou N75smile. Et bien les amis ils nous en ont laissé..C'est pas la panacée mais pour le ski de rando, pas de problème sauf que, après quelques dizaines de mètres d'essai hors trace, je fis demi tour en direction de la voiture. En effet, la faible croûte gelée tenait puis lâchait rendant pénible la progression, je décidais d'opter pour les raquettes. Donc, changement de monture(et de chaussures) et en route, direction générale "2 boules" via la "petite Laponie" (les creux de la Pigne pour le commun) Cette appellation "petite Laponie" a été donné il y a longtemps par mon frère Georges et moi, car ce petit site humide et conservant particulièrement bien la neige nous rappelait des paysages de cette Laponie du Nord, où nous avions "crapahuté" quelques fois. Donc, dans la "petite Laponie", au hasard de mon envie j'ai tourné, franchi plusieurs fois les petits "rus" qui alimentent le ruisseau de "la Pigne" jusqu'à retrouver à l'Est les pistes damées du col du Béal. Poussant jusqu'au lieu dit "2 boules", sans illusion je regardais si par hasard celles ci étaient revenues sur les 2 pierres plantées qui leur servait de support il y a quelques années.smile bernique, c'est pas encore pour cette fois. De là, la bosse au dessus, une nouvelle plongée en "petite Laponie" (autre secteur de celle ci) des "zig-zag" pour le plaisir et retour au col par le flanc Est du Chesseton, en buvant, au passage un "coup" d'eau fraîche issue du trop plein du captage à son pied, le tout sous le soleil  et un petit vent de S-O pas trop froid (0° au départ, 5° à l'arrivée).Aperçu au retour vers 11h, 2 "skatteurs" , 1 skieur randonneur et un "marcheur" sur neige..
Modifié il y a 1 an
Merci n75, j'ai beaucoup aimé cette petite révision de nos plus grands classiques. Mais où as-tu vu la moto-neige? sur les pistes des Pradeaux ou ailleurs?. Ce lundi matin j'y étais justement comme ci après décrit et je n'y ai vu que 2 "patineurs" qui venaient de Prabouré. Voici mon parcours: Départ Pradeaux par la piste "dite" raquettes que nous avions empruntée sans traces samedi avec "Forez". Aujourd'hui nos traces complètement effacées par les "raquettistes", j'ai rejoint le "pré de la Marion" ayant fait le choix de privilégier la piste damée, d'ailleurs, chaussé de mes petits skis "Atomic" de 47m/m. Bon choix sur pistes mais qui s'est avéré mauvais lorsque, ayant quittées celles ci au "bois du coin" j'ai emprunté les traces que nous avions faites (Forez et moi) samedi. Skis trop étroits qui partaient en s'enfonçant de droite et de gauche, dans nos traces en fonction du terrain. Finalement c'était mieux hors traces (moins de surprises) mais pénible quand même vu la couche qui ne tenait pas sous les skis. Enfin, retour classique, le barrage dans d'importantes traces de raquettes assez bonnes, puis la route de ce barrage assez glissante (portions gelées) et finalement avec peu de cailloux (faciles à éviter). Conclusion le choix du matériel est difficile quand on veut faire "traces et HT". A la réflexion, j'aurais été plus inspiré de prendre mes "Germina" 50m/m ou, à la rigueur les skis de rando(80m/m) larges mais bien plus lourds. qu'on avait samedi, à savoir qu'il faut, avec ceux ci skier en dehors des traces de l'engin de damage. Finalement je me suis bien fait plaisir dans les traces de l'engin (en bon état) avec mes 47m/m…Peu ou pas de vent. Température 0° au départ, 5° à l'arrivée..
P/S Merci à "Benbois" pour les belles photos de notre "réserve de neige" du col du Béal.
Modifié il y a 1 an
 Vendredi après midi: salut Greg. et bienvenue sur le site (et sur le terrain.)
Dans notre "coin", (Livradois-Forez), après une dizaine de jours de "vaches maigres" pour ne pas dire la débâcle voici de l'espoir grâce aux ? 20 à 25cm (estimés) tombés cette nuit et ce matin. Malheureusement la sous couche est complètement absente. Croisons les doigts pour qu'elle se forme afin de tenir ce qui, on l'espère, devrait tomber par la suite.
Nous faisons aussi pas mal de raquette ce peut être un bon complément au ski de rando. En ce qui me concerne, j'ai toujours les 2 dans la voiture (on sait jamais..)
Pour y être allé, il y a bien longtemps, le Jotuneimen (vallée des géants) et le Rondane m'ont laissé un souvenir de paysages magnifiques (ils sont toujours là je présume) et de longues descentes dans une neige poudreuse. Une mini avalanche nous avait pourtant surpris (sans dommage) un jour..Allez y vous ne serez sans doute pas déçus..