N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Tous les messages créés par stef

Régis Cahn a écrit :

En ce qui concerne le Glandasse : c'est tout à fait possible en skis de randonnée nordique (de la plaine du Roi au Col de la Raille / Cabane de Chatillon. Par contre avec une pulka, la montée sur le Glandasse va être particulièrement rude.

Effectivement faisable mais rude. Nous y sommes montés en février 2009 avec deux pulkas. Les brancards sont pas mal sollicités lors des conversions…

Ceci dit, le secteur du Glandasse en vaut vraiment la peine.

Pour le retour et la descente, nous avons déchaussé et mis les pulkas devant nous en les tenant par le brancard replié et tendu vers l'arrière.
À mon avis la solution la plus sécurisée.
Modifié il y a 8 ans
L'improbable interprétation de l'épopée de R. Scott au Pôle sud par un groupe de pop et par…"playmobil".
Un OVNI en quelque sorte.

http://www.youtube.com/watch?v=WKEFI5uzHKE
Modifié il y a 8 ans
C'est quoi l'édifice avec une girouette surmontée d'une étoile sur la photo 7042 ?

Le temple solaire… ??

J'aime bien la 7032. C'est quel sommet à droite de la photo ?
Modifié il y a 8 ans
Robert, je voudrais rendre hommage à ton obstination qui force le respect à ne pas utiliser la fonction « citation ».

J'y vois comme un mantra destiné à l'élévation des jeunes générations : « Oui l'informatique fait partie de mon quotidien mais, en tant que sujet pensant et agissant, c'est moi qui commande sacré bordel ! ».
Modifié il y a 8 ans
Une "victime" des canons à neige…

http://www.centpapiers.com/geneuse-pour-la-neige-2/48422
Modifié il y a 8 ans
Murmel a écrit :
La doudoune en duvet peut s averer utile bour le bivouac, mais c est peut etre aussi possible de la remplacer par quelque chose de plus soft type Nano Puff en couche d isolation sous une veste. Quel est votre avis sur la question ?

J'ai une Nano est c'est pas mal, sans toutefois rivaliser avec une doudoune. Ma femme a une Antza (Triple Zéro) qui est une vraie doudoune, chaude, très légère, très peu volumineuse aux finitions parfaites.

Murmel a écrit :
Quels sont les vetements de protection thermique qu il faut absolument avoir pour ce genre de tour ?

Moi j'aime la laine pour les sous-vêt que je combine en multicouches (au moins 3 voir 4 couches + parfois un gilet sans manche). En "blindage" extérieur" je privilégie une soft-shell (ou ma Nano) + une hard-shell.
Des chaussons en duvet sont parfaits pour le bivouac.


Murmel a écrit :Quel serait le volume de combustible a emmener, pour l instant on est parti sur une base de 4L

Je compte en général 0,3 l. par jour et par personne.
4 l. devraient vous laisser de la marge et vous permettre de ne pas trop rationner l'eau chaude…

Murmel a écrit :La transpiration au niveau des points de contacts du sacs conduirait a un refroidissement accelere du randonneur.

C'est à mon avis un des gros avantages de la pulka sur le sac à dos (sans parler du confort, de l'aspect fonctionnel pour gérer le matos et de son excellent rapport poids-volume utiles/effort).
Modifié il y a 8 ans
Murmel a écrit :
Le max que j ai fait jusqu a maintenant c est 6 jours en autonomie

Je trouve que l'augmentation du nombre de jours ne fait pas augmenter l'ensemble du volume proportionnellement. Une partie du matos nécessaire est incompressible pour 5 jours ou pour 1 mois : tente, réchaud, couchage, vêtements…
La principale variable étant la bouffe.
Je pense que ton expérience sur 6 jours (en tenant compte que la saison est différente) peut te donner une bon étalon.


Murmel a écrit :
Au vu de tes commentaires, il semble donc que 2 Pulkas de 120 soient un peu juste

Il me semble même si avec des efforts et des compromis c'est jouable.

Murmel a écrit :
. Il va certainement falloir qu on revise notre strategie et notre budget!

D'autres avis, sans doute différents ou nuancés, ne sauraient tarder !
Modifié il y a 8 ans
Salut !
Une pulka de 120 représente un vol. d'environ 180 l. Pour vous 4, 2 pulkas font à peu près 90 l. par personne.
En théorie ça peut coller (difficile de faire moins ?) mais ça reste de la théorie… tant les notions de confort, d'indispensable, de sasiété sont relatives.

Reste à savoir si vous prenez 1, 2 ou pas de tente ? Pensez-vous faire quelques ravitaillements ?
Quelle proportion de bivouacs et/ou de nuits en refuge ?
Votre matos (tapis de sol, sacs de couchage, vêtements thermiques…smilesont-ils particulièrement volumineux ou pas ?

Par ailleurs les conditions météo de février ne sont pas celles d'avril/mai, en conséquences la bouffe, le matériel et les accessoires de protections peuvent représenter, en fonction de l'endurance et de l'expérience des uns et des autres, un tout autre volume…

Vous n'avez pas le possibilité de combiner une 144 et une 120 ou alors 3 X 120 ?
L'idéal étant encore que chacun tire sa pulka !!!
Modifié il y a 8 ans
stef a écrit :
Nicolas Masson a écrit :

Pour faire de la distance en raid, il faut proscrire les chaussures rigides à coques plastique.

Pas d'accord. Certes en longue distance elles ne pourront pas donner toute la mesure qui leur est propre (conduite du ski en descente) et leur rigidité peut sembler incompatible avec le pas alternatif .

Par contre, elles offrent une excellente isolation thermique (notamment en conditions de bivouac) et protection à l'eau.
On peut en outre en enlever le chausson pour le faire sécher (problème récurrent sur les sorties au long court).
Certes, elles ne sont pas très MUL !
Tout est dans le compromis et le choix perso…

En parlant de compromis, pourquoi veux-tu prendre une paire de raquettes ET des skis ?!
Si tes collègues MUL te lisaient, il y a fort à parier qu'ils te couleraient du béton aux pieds… :-)
Modifié il y a 8 ans
Nicolas Masson a écrit :

Pour faire de la distance en raid, il faut proscrire les chaussures rigides à coques plastique.

Pas d'accord. Certes en longue distance elles ne pourront pas donner toute la mesure qui leur est propre (conduite du ski en descente) et leur rigidité peut sembler incompatible avec le pas alternatif .

Par contre, elles offrent une excellente isolation thermique (notamment en conditions de bivouac) et protection à l'eau.
On peut en outre en enlever le chausson pour le faire sécher (problème récurrent sur les sorties au long court).

Tout est dans le compromis et le choix perso…

Certes, elles ne sont pas très MUL !
Mais prendre des raquettes ET des skis non plus !!
Si d'autres MUL te lisaient, il y a fort à parier qu'ils te couleraient du béton aux pieds… :-)
Modifié il y a 8 ans