N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Tous les messages créés par talonlibre

Coup de méforme ou coup de foule hier dans Aravis… ou réaction d'enfant gâté…
Hier, malgré le soleil, la chaleur, le paysage… j'ai fait demi-tour irrité par la foule, la neige lourde et le ballet des hélicoptères déposant du monde à la Maison des Bois du chef paysan manigodin ( Marc Veyrat condamné à 100.000 euros pour atteinte à l'environnement ).
Le Jura et le calme de ses profondes forêts me rendent sauvage y compris dans les montagnes adorées de mon enfance devenues aussi peuplées que les bords du lac d'Annecy un week-end.






Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 22 heures
J'aime beaucoup les textes et les photos de Gervais… Le ski par essence est une féerie poétique, il existe une mystique du ski surgie du fond des âges et peu importe qu'elle soit nordique ou asiatique.
Pour ceux qui ne le connaissent pas, je vous invite à lire le remarquable livre de Guy de Larigaudie, magistralement illustré par Samivel : "La légende du ski".

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
N_75
Avec quelques jours de retard pour cause de grippe m'ayant cloué au lit
J'espère que tu t'es bien rétabli… tes photos sont magnifiques.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Bonjour SRN49100,
Si tu souhaites farter des skis comportant une zone de retenue avec des écailles, tu pourras utiliser ce produit Toko ( https://www.toko.ch/fr/wax-tools/fart-de-glisse/product/show/express-grip-glide/ ) que j'utilise avec succès depuis plusieurs saisons sur mes Madshus Annum (dont la semelle adore blanchir très vite) ou mes Voilé Charger BC.


Le grand flacon coûte environ une quinzaine d'euros et dure longtemps, cela dépendra bien sur de la surface de semelle à traiter. Pour le lisser, cela peut se faire avec la paume de la main (astuce qui m'a été donnée par un skiman expérimenté avant son départ en retraite).
L'application est très simple et permet d'éviter le bottage par certaines conditions de neige… ce qui arrive assez souvent.
Sinon, maître Stodefou, toujours brillant dans ses explications techniques a bien raison quant au brossage régulier des semelles et investir dans une petite brosse mixte nylon-laiton permettra de nettoyer la semelle de ses "cochonneries" (toujours passer la brosse dans le sens de la glisse).



Je farte à chaud au moins une fois par saison, uniquement sur la zone sans écailles du ski et plutôt en fin de saison pour ranger les skis pour l'été.
Bonne glisse


Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 1 semaine
N_75
…et merci de ne pas se moquer des lignes de cotes des skis smile, s'il nous avait fallu attendre que les fabricants se réveillent, nous aurions perdu 2 à 3 décennies de pratique !
Elle est superbe ta photo N75!
J'ai eu des skis Kästle que j'aimais beaucoup… et puis les skis d'approche devant la photo du trou à neige, ce sont aussi des Kästle Firn Extrem, courts… très courts…
C'est sur… monter une tente ça va bien plus vite que s'échiner avec une pelle à neige.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 1 semaine
Bonsoir,
Comme Cédric, j'ai toujours utilisé en hiver mes tentes d'été. Elles ont toujours eu au bas du doubles toits des "toiles à pourrir", bavolets, bavettes ou jupes à neige permettant de maximaliser le rôle isolant du double-toit en les recouvrant de neige… (Très bien expliqué ici : http://arctique.chez-alice.fr/Tentex.htm )
Sinon, pour partir plus léger, avec l'incontournable pelle à neige, il reste le trou… version aventuriers ou troupes alpines… un exemple sur le glacier d'Argentière retrouvé dans mes archives personnelles (j'étais plus jeune et plus mince… un mauvaise chute à skis de mon ami barbu Alain nous avait poussé à bivouaquer).


On peut aussi  monter des parois de neige, creuser une tranchée, la recouvrir d'un tarp ou d'une couverture de survie posés sur une charpente constituée des skis et des bâtons. Le tout sera ensuite recouvert de neige. Il faudra creuser à proximité de l'entrée de l'abri une fosse à froid pour piéger la froideur au plus bas du sol (on dormira sur comme une sorte de banquette surélevée). Cette technique est utilisée par les amateurs de bivouacs en hiver et les éclaireurs des Sections de Reconnaissance des Troupes Alpines (j'ai eu la chance d'en être pendant 1 an au 159ème RIA à Briançon).

Quelques croquis et infos glanés sur la toile : http://forum.davidmanise.com/index.php?topic=5522.0
Ces techniques ont l'avantage de préserver le portefeuille de leurs utilisateurs… néanmoins, un bon duvet avec sur-sac est utile ainsi qu'une bonne isolation du sol… en forêt, des branches de résineux posées sous une couverture de survie solide sont très performantes (une petite scie à élaguer est bien pratique)… plus haut dans les zones sans sapins, un tapis isolant s'avère indispensable.
Un abri bien conçu résiste aux pires conditions… attention, la neige se tasse la première nuit car la neige se tasse avec la chaleur produite par les habitants… il faut en tenir compte dans la hauteur des parois de l'abri au moment de sa confection.
2 tuyaux :
  • toujours laisser une pelle à neige dans l'abri
  • faire un trou de ventilation (une sonde à neige est très efficace pour ce petit travail).

Bonnes nuits hivernales…


Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Je trouve sa présentation très réaliste quant aux possibilités du ski de fond et du SRN…

Maintenant, en ardent défenseur de la raquette et du ski de randonnée alpine, il a omis un aspect non-négligeable… sur des terrains peu pentus ou en montée, les skis sont plus rapides car ils glissent. Sur un plat ou faux plats, des skis de SRN glissent bien mieux que des skis de randonnée alpine avec des peaux. En descente, cela dépendra bien sûr de la qualité de la neige et des capacités techniques du skieurs.
Enfin, les skis raquettes peuvent être très intéressants sur des terrains et dans des conditions de neige adaptés à ces sympathiques outils.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Bien agréable cette petite vidéo…

Bravo pour l'usage du traditionnel lurk😉👍

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
N_75
En aparté de cette ode à la démesure
Ces skis sont effectivement d'une largeur monstrueuse et très typés terrain accidentés avec de jolies montées et d'encore plus belles descentes… Et surtout, ces engins sont conçus pour des neiges douces non damées…
N_75
Choisir un ski, ou une combinaison ski-chaussure, c'est quand même  privilégier un terrain de jeu, et je ne pense pas que les spatules larges soient les plus adaptées sur les plateaux ventés et dans les forêts soumises à l'influence océanique du Massif Central, voire du Vercors qui reçoit bien ce qui vient du sud. Par contre, les rares jours de poudreuse de l'hiver, un SBound112, un Annum, ou n'importe quel Voilé participerait à plein à la magie qui se dégage
La voix de la sagesse… un ski pour chaque type de terrain et chaque neige…
Je vais agrandir ma cave… quel remarquable vendeur notre N75smile
Je sens que je vais prendre des coups de bonnes grosses cuirs dans le postérieur si je continue…

Mon propos est simple… le ski peu large et plutôt droit est adapté aux terrains peu vallonnés, avec des neiges dures, ventés… et y sera très efficace… du terrain à Fjellski.

Un Annum, en modulant les chaussures couvrira tous les terrains. Le relief du Jura offre de courtes mais belles pentes, et ce n'est pas par hasard si les parcs des professionnels encadrant des clients en SRN est composé d'Annum, de Vector ou d'Objective BC.

L'autre avantage du ski étroit est qu'il passe dans les rails des pistes tracées… pour ceux qui aiment encore les fréquenter ou sont contraints de les emprunter… ce n'est pas mon cas. Mais ils correspondent à un terrain et à une pratique.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 2 semaines
Associer les ski à écailles les plus larges jamais construits par le fabricant Voilé et des chaussures souples Crispi Svartissen, quelle drôle d'idée… le mariage d'un obèse body-buildé gavé de hamburgers et d'une fluette ballerine quasi anorexique… mais cela fonctionne plutôt bien.
Juste quelques images des premiers essais (à suivre…smilesmile

Au sommet de la petite pente de test, au-dessus du Poteau, commune de Longchaumois dans le Jura.


Les bêtes en action à la montée avec des fixations Voilé 3 pins cables - caractéristiques des skis 191 cm • 140-114-128 mm • r=25.4 m •3.97 kg

A game changer, une stabilité hors-norme, 2 courbes et en bas… un surf à chaque pied… le telemark devient facile smile

Une machine à godille-telemark… même pas besoin de forcer… un pivot facile…

Au revoir, champ de ski… à bientôt

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 3 semaines