Tous les messages créés par talonlibre

Texte magnifique auquel j'adhère complètement Sancho! Bravo.

La plus belle définition du SRN que je n'ai jamais lu et une belle déclaration d'amour à cette pratique.

Le SRN, c'est le ski jouissif de Sondre Norheim utilisé pour marcher, glisser, sauter et descendre avec les godillots en cuir souple de l'époque et déjà des skis larges pour se déplacer dans la neige fraîche.

La différence entre le telemark léger, très pratiqué par nos amis d'Amérique du Nord, ce ne sont ni les skis, ni les fixations mais les chaussures.

La Svartisen, avec sa souplesse de déroulé de pied est la plus agréable pour marcher et glisser et ne demande qu'à être apprivoisée. Skier avec une Svartisen en neige douce et facile est "nirvanesque" et jouissif… quel sentiment de liberté jamais atteint jusqu'à maintenant dans d'autres chaussures. Et pourtant, mon passé et vécu de skieur me rendait plutôt sceptique au départ, en bon habitué de la tenue de pied et cheville pour toujours plus de mordant et de précision.

Les cuirs anciennes de telemark (encore fabriquées en Italie par Alico ou andrew sont effectivement à mi-chemin entre les Svartisen et les coques plastiques basses de telemark. Elles restent dans l'esprit "marche souple" du telemark grâce à la flexion naturelle du telemark, elles sont plus précises en descente que les Svartisen, plus efficaces dans les neiges pourries et leur chausson intérieur est un plus pour les bivouac. Elles sont aussi plus lourdes!

Les T4 ou autres coques plastiques basses ont à mon avis pour principal interêt de permettre à un débutant de découvrir le SRN (et encore, une partie seulement, car ce sont un peu des boulets pour marcher) et d'avoir une seule paire de chaussures pour différentes activités (piste, srn, rando telemark légère).

J'aborde cet aspect chaussure car j'ai skié et marché avec l'ensemble de ces modèles.

J'ai 4 paires de chaussures de telemark ou SRN.

- de grosses et rigides 4 crochets Garmont pour la piste et les terrains alpins engagés (je ne les mets plus du tout car je les trouve trop rigides).

- des T4 que j'utilise en rando telemark alpine ou en telemark sur piste.

- de bonnes vieilles Crispi cuir 2 crochets que j'adore pour leur polyvalence mais que je n'ai pas encore chaussé cet hiver.

- des Svartissen qui se sont adapté à mes pieds (après quelques points durs parfois pénibles), et que je porte pour mes sorties sur terrain SRN.

Pour les skis, je te rejoins complètement et à mon avis, un annum avec des Svartissen sera adapté à tous les terrains, y compris les plus plats.

L'envie de maximaliser le plaisir en descente, et d'augmenter l'accroche en monté me pousserait à les remplacer par des Vector BC en 180 quand j'en aurait les moyens. J'en bave d'envie.

Le ski a toujours bénéficié de vrais innovations, aujourd'hui il existe enfin un matériel ludique pour le srn, au-delà de toutes considérations mercatiques ou commerciales. Il serait dommage de ne pas profiter du plaisir apporté par ces beaux outils.

La boucle est bouclé, on en revient au ski ludique pratiqué comme un jeu par les enfants et les adultes de Norvège, en fin de journée, en Norvège depuis la fin du XIXème siècle.

Encore bravo pour ton très beau texte :-)

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 5 ans
Autre solution : offrir des chaussons thermoformables à tes cuirs en contactant une marque française : palau

J'offrirai un jour ce cadeau à mes crispi d super. En plus cela allège le poids de la chaussure.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 5 ans
Big toe - little toe, comme disent nos amis d'outre-atlantique…

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 5 ans
Sancho, subtilité nordique difficilement compréhensible pour un alpin omnibulé par la descente.

Skier en Svartisen m'apprend beaucoup, et me permet de réaliser que le ski est un apprentissage sans fin… un véritable "art martial", comme avec mes micropores dans une trace gelée cet après-midi, bonjour le travail des chevilles… que c'est fin le nordique ! :-o

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 5 ans
Les voilé Vector BC et Charger BC ont des écailles… et ils aiment les pentes. Avec des T4 et des Hardwire 3 pins, c'est le tiercé gagnant pour une programme typé descente, et pour marcher, il faut changer les T4 par des svartisen. :lol:

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 5 ans
L'Annum est un très bon ski de SRN, très souple mais un peu mou pour un gros gabarit qui le secoue (accroche moyenne sur neige dure), très facile à tourner et idéal Svartisen aux pieds. Il sécurise le débutant.

Le Sbound 112 est plus réactif, plus vif quand on rentre dedans, plus cambré. Avec des T4 aux pieds on peut attaquer à fond sur neige dure. Un vrai jouet ! Idéal pour un gros gabarit bon descendeur. Il faut être plus précis pour le faire réagir avec des Svartisen aux pieds.

Les 2 sont d'excellents skis avec un public un peu différent. La pêche du Fischer m'a bluffé pour un ski de SRN, j'avais l'impression d'être sur un ski de freeride qui réagit au quart de poil en virages coupés alpin ou telemark, là ou mon Annum décroche.

L'Annum est bluffant de facilité à petite vitesse.

Le meilleur des 2 skis a été obtenue en descente avec une 3 pins hardwire, y compris avec la T4. Le cable rigide soulage les cuisse en descente et apporte plus de tenue et de précision.

Les 2 skis m'ont paru similaire en montée. Un petit gabarit léger aura peut être du mal à appuyer sur le Fischer, plus cambré.

Et j'ai essayé le Fischer en 178 cm, ce qui est court pour mon gabarit (les Annum en 185 cm). Un grand merci à Michel Sports à la Pesse qui m'a permis d'essayer des Fischer. :-P

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 5 ans
Oh oui! Vive le cuir, avec une préférence pour le vieux cuir à 2 boucles et chaussons intérieurs… très polyvalent.

Vive le talon libre libéré :lol:

La T4, c'est déjà du rigide pour le gros freeride.

Merci Crispi ! :-P

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 5 ans
Cherche volontaire pour sortie demain samedi 18 janvier dans secteur enneigé au-dessus du Brassus (Parc Jurassien Vaudois). départ le matin (environ 10 à 15 km - rythme touristique).

Me contacter par mp. :-D

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 5 ans
Bonne paperasse ou bons chenaux… :lol:

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 5 ans
Hier dimanche, du côté du Sapin à Siméon, derrière le Marchairuz, c'était neige dure pas revenue vers 15 h avec une très courte portion de neige douce et de très ludiques slalom entre les petites touffes d'herbes… Après de la neige suffisamment abondante dans les zones abritées du soleil en allant en direction du Petit Pré de Rolle, mais moins sur la piste forestière qui flirte avec la courbe de niveau 1300 m qui revient légèrement sous le Sapin à Siméon (un peu de portage avec une vue splendide sur les Alpes.

Bref, une saison où il faut casser les codes et être imaginatif… mais le SRN reste possible dans le Jura.

Si le secteur de la sèche de Gimel est bien enneigé, c'est parce qu'il a bénéficié de gros transferts de neige portés par le vent en début de saison.

Le secteur de la Dôle reste un bon plan, comme souvent quand la neige manque. derrière la face Est ou du côté de la Greffière (entre la Cure et la Vattay).

Et je ne parle pas du Risoux suisse qui est sans doute bien enneigé…

Une saison parfois casse-méninges, mais où, sans à priori, on peut continuer à sortir les skis et avoir de bonnes surprises. Jouer avec les conditions, c'est aussi une des joies du SRN .

Si tu es seul vendredi, maître Sancho, je suis partant pour une petite session skiante :-P

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 5 ans