N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Tous les messages créés par talonlibre

Le but de la NTN est de réaliser des économie d'échelle et de proposer des chaussures avec soufflets, utilisables en telemark et en randonnée alpine.

Un des avantages des chaussures NTN est l'abondon du telemark duckbill ou bec de canard à l'avant du pied qui pénalise la progression en terrain délicat quand on est chaussé de norme 75 (article).

Pour l'instant, je préfère la norme 75 et sa grande polyvalence (matériel léger) quitte à chausser des crampons plus vite quand le terrain l'exige.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 8 ans
La NTN respecte les norme Din, les semelles sont les mêmes que celles des chaussures de ski de randonnée, et il n'existe en norme NTN aucune chaussure adaptée à la pratique du SRN.

Les T4, autres cuir et Garmont Excursion ne sont utilisables qu'en norme 75.

La NTN favorise la piste, le freeride et les grosses prises de carre.

Elle est pour l'instant très éloignée de l'esprit du SRN.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 8 ans
Fabien, nous avons commencé de toute façon un jour.

Le mieux est d'adapter la sortie choisie à son niveau, sa forme physique et ses connaissances du milieu naturel fréquenté.

Tout s'apprend, même s'il ne faut pas brûler les étapes et surtout nous y sommes arrivés car on nous a transmis par le partage une expérience.

J'emmène souvent des amis, j'aime partager cet amour de la montagne.

Le risque est parfois délicat à déceler, certains terrains sont propices aux avalanches, d'autres non et tout n'est pas marqué dans les livres, loin de là.

Bonnes premières sorties en sécurité, et le mieux est d'être accompagné par quelqu'un de compétent.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 8 ans
La lite dog me parait beaucoup plus sympathique avec son chaussage step-in mais je ne l'ai pas essayé.

C'est une 3pins, donc adaptée à la randonnée nordique.

22 designs fabrique de bien beaux produits comme l'AXL pour la randonnée plus alpine.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 8 ans
Comment tout cela a commencé?

Plans de camps secrets et crapahuts en pleine nature dès l'âge de 6-7 ans.

Randonnées avec papa et maman.

Scoutisme, raids et pas mal d'orientation en forêts et montagne pendant l'adolescence.

Montagne avec des amis, escalade, ski de montagne, piste, hors-piste, bivouac… etc…

Ouvertures de voies en escalade, cascade de glace et ski de pente raide. Bivouac dans des trous à neige.

Ecriture de topo-guide de randonnée, de ski et d'article pour la presse magazine.

Service militaire dans une section de renseignement des Troupes-alpines… telemark, enseignement du telemark en club de ski.

Finalement des années sur le terrain qui rendent la pratique plus naturelle. L'orientation est essentielle.

Au début, il vaut mieux ne pas partir seul. De nombreux professionnels sauront transmettre leur connaissance et expérience du terrain. On apprend à chaque sortie.

Sancho fait des choses sympathiques dans le Jura, Lionel Condemine aussi dans les Hautes-Alpes… et beaucoup d'autres.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 8 ans
Peut-etre sympathique mais bien trop lourde pour le srn et réservée a la piste et au freeride.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 8 ans
bonjour Cyrille,

J'ai retrouvé une vieille photo sur laquelle mon fils était en SRN, sur un terrain très nordique, sous la pointe de Colomban au-dessus du col de la Croix-Fry, du côté de Manigod en Haute-Savoie.

Le matériel était composé d'une paire de ski alpin pour enfant, d'une Rotefella Super Telemark, de câle de réhausse et d'une paire de chaussure de telemark Garmont pour enfant.

Ce matériel est utilisable soit avec du fart, soit avec des peaux.

Le plus important est de trouver des itinéraires adaptés aux enfants.

J'avais consacré quelques billets à ce sujet sur mon blog.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 8 ans
Il faut se creuser les méninges, faire fonctionner l'expérience et la connaissance du massif et des différentes orientations où zones à l'ombre pour trouver cette précieuse neige qui est parfois gelée ou glacée et surtout bien croûtée, les peaux sont indispensables et remplacent avantageusement le fart… du moins aujourd'hui.

Sans nouvelle chutes, la situation va devenir assez critique.

Voici des photos prises au-dessus (bien au-dessus) du Bouchet-Mont-charvin cet après midi, du côté du Cul d'Ugine.

En jouant à saute pelouse, vive le talon libre! en ajoutant une pincée de dry-skiing, j'ai réussi à déchausser à 20 m du coffre de la voiture…

Skis neufs à éviter.

Bonne soirée et week-end à tous,

JCR alias Talonlibre

PS : l'image la plus enneigée est prise au-dessus de 1800 m. Dans certaines zones à l'ombre, on peut réussir à skier vers 1300 m.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 8 ans
Oui, il a les même lignes de côte qu'un telemark freeride d'il y a 10 ans comme le TUA One Ten avec son noyau bois et sa boîte de torsion.

Mais pour une pratique orientée descente avec des peaux, cela va apporter de la stabilité, vertu indispensable pour le skieur qui débute en toute neige.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 8 ans
Comme Sancho, les câles de réhausse me paraissent indispensables pour skier le talon libre, y compris en SRN (10 à 20 mm maxi).
Le skieur transmet mieux ses appuis aux skis en telemark comme en technique parallèle ou en stem. Cela est utile, ne serait-ce que dans un chemin délicat bourré de traces de raquettes regelées.

Par contre, je n'ai jamais rien cassé en telemark et pourtant je ne suis pas un petit gabarit… et même si avec les années, je suis plus calme, je ne pense pas me traîner sur des skis, mais tout est relatif!

Par contre, je vérifie régulièrement mes vis (j'en ai une qui s'est desserrée il y a peu et monte moi-même mes skis, avec les vis adaptées à la structure). Cela dit, il est logique de partir avec une fixation de dépannage et de quoi bricoler sur un long raid, car finir à cloche-ski, c'est plutôt physique.

Petit marché, petits développements…

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 8 ans